Avertir le modérateur

18/01/2007

la France en cloque

medium_natalité.jpg

830 000 naissances en France pour l’année 2006 d’après l’INSEE.
Meilleur cru démographique depuis 1981
La France championne d’Europe de la natalité

Cocorico fait le coq en emplumant la poule qui fait l’œuf.

Avec un taux de fécondité d’un peu plus de deux enfants par femme, notre pays est devenu avec l’Irlande, le leader Européen de la fertilité, loin devant nos voisins, Espagne Italie Allemagne (1,4 enfant par femme) et damant le pion joyeusement à la soi disant jeune et nouvelle Europe de l’est planté à un taux lamentable de 1,3.

La honte
Ça bande mou du côté atlantiste, on dirait.

Au risque de décevoir les adeptes de la pensée Ogino et décliniste, les Minc, le Boucher, Marseille, Sorman and co, les tristes cuistres de la Doxa ultralibérale qui avec leurs tronches constipées et filandreuses donnent effectivement plus envie d’infanticide que de procréation…

la France est en pleine érection.

La France enfante, la France engendre , la France coït et fornique gaillardement.
La France Chiraquienne bande et investit dans la progéniture.

C’est dans ce vieux pays de merde, morose, ruiné, surendetté, archaïque, sclérosé, peuplé de feignants et d’assistés accrochés à leurs sales acquis qu’on mise sur les lendemains radieux et l’avenir qui biberonne.

Mince alors.
C’est la France qu’est enceinte et les autres qu’ont la nausée.

Pendant que les pays, bons élèves du FMI, se libéralisent, se compétitionnent, s’excitent à tout va sur leur courbe de croissance à deux chiffres et sacrifient la vie glop glop au profit pas glop, la France au fond de la classe, près du radiateur, galipette paillardement et pouponne de bon cœur.

A vous dégoûter du productivisme.

Plus les autres produisent, plus la France, cancre de l’occident, honte du libéralisme avancé, se reproduit.

Loin des jérémiades de nos fades philosophes qui pétitionnent pour passer le temps, indifférents aux sondeurs alarmistes sur le moral des ménages et contrairement à la pensée conforme et toute ramollo des experts déclinologues et leur bistouquette itou, les Français ont la levrette fertile et printanière, l’allaitement allègre, la layette bleu blanc rose et fabriquent à tour de cuisses du petit lascar basané et gaulois histoire de bien faire chier les hypocondriaques de la météo capitalistique.

Gloire à nos mères porteuses.
Gloire à l’ovule et au spermatozoïde made in France que nous pourrons toujours
à défaut de rééquilibrer notre balance commerciale avec Airbus
exporter dans les autres pays hyper compétitifs et gérontophiles.

Quand on sait qu’il y aura dans quelques années trente millions de chinois célibataires sans espoir d’accouplement légitime et un seul jeune chinois pour six aïeux (4 grands parents plus deux parents) pour assurer leur retraite (qui d’ailleurs n’existe pas) on se dit que certains pays en pleine croissance se préparent des gueules de bois carabinées.

Sans doute viendront t’ils acheter chez nous leurs femmes comme nous le faisons aujourd’hui avec les jeunes asiatiques. Sans doute même que des Pascal Sevran bridés et moumoutés viendront faire du tourisme sexuel à Paris tout en vomissant des horreurs sur la bite des Français…. comme des lapins…mais je m’égare.

En attendant et tant pis je me lance

au risque de choquer, de faire dans le pur mauvais esprit déviationniste et sournois
et si et si….mais je délire grave je m’en excuse d’avance
si tout simplement si, dans cette France qui régresse tous les jours au classement des pays qui n’en veulent…
si ce boom démographique…
je vous jure je ferais mon autocritique chez FOG juste après
si ce boom démographique était tout simplement un plébiscite pour le modèle français.

Oui je sais, j’exagère. Mais rassurez vous j’ai honte.

Si ce boom démographique était lié à notre art de vivre, à la qualité de nos services publics, au confort de notre protection sociale, à notre immigration soluble dans notre laïcité et même, mais là c’est du pur terrorisme intellectuel, à nos 35 heures…

Et si, mais je ne voudrais pas me faire casser la gueule par les baltringues de la bande à Sylvestre, les tenants de la conformation mondialisée et de la norme iso machin, si notre modèle tout pourri à la Française qu’on devrait faire un gros complexe vu qu’il est la honte de l’humanité formatée, si ce modèle arriéré y était pour quelque chose ?

Si la France avait un peu raison et les autres avaient tort.

Et au risque d’accabler les déclinistes atrabilaires et de les replonger dans leur catéchisme mercantile et leurs calculettes chagrines, si tout ce qu’on nous raconte à longueur de médias de marchands de canons était une pure escroquerie ?

Vu sous cet angle…comme un vertige mais bon…nonobstant ces considérations décalées et fiévreuses… et loin des propos émollients des marchands de prosac neuronal

La France fait l’amour et l’amour fait des enfants
La France produit encore ce qu’elle sait faire de mieux.
Du petit Français (de la petite Française aussi évidemment et encore mieux)
Chieur, râleur, cavaleur et vivant
et c’est la meilleure de toutes les armes de dissuasion.

Et pour citer Frédéric Dard véritable philosophe, autrement plus crédible qu’un Luc Ferry spongieux ou qu’un Comte Sponville pontifiant

« Quitte à finir dans un trou autant qu’il y ait du poil autour »


tgb

10:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Oui, c'est alerte (c'est une femme qui écrit!), je ne pourrais pas le faire sur ce ton!
Imaginez l'émeute! ;-)
N'empêche que je suis d'accord...
Si on fait des enfants, c'est qu'on a encore "les moyens" réels ou supposés, physiques, matériels ou mentaux pour y arriver.
La famille c'est parfois dur à vivre!
Les gosses ça braille, ça coûte cher et ça donne du soucis (j'ai 2 ados et une adulte!)
Mais qu'est-ce que ça tient chaud.
Ca vit et ça donne du sens à ce qui n'en n'a pas...
de pressagrun, aussi sur 20minutes-blogs.fr

Écrit par : Christine STROHL-GRÜN | 18/01/2007

Et les biscottes beurrées, c'est pour quand Tgj ?

Écrit par : Cruela | 21/01/2007

Je ne te connais pas, internaute de la rue Affre ! Mais j'ai vécu de nombreuses années au 12 de cette rue, à l'angle du square Stephenson, et de l'Eglise Saint-Bernard ! C'est là que j'ai écrit mon premier roman "Olga Malhaine" paru chez Julliard en 1960... J'y ai laissé de grands souvenirs dans cette petite rue où je rentrais le soir, en provenance de l'AFP ! Si cela t'intéresse, tu peux lire mon auto-interview sur mon blog http://wwwkerlegan.blogspot.com/
Gabriel Enkiri, candidat au 1er tour de la Présidentielle.

Écrit par : Gabriel Enkiri | 30/01/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu