Avertir le modérateur

21/03/2007

Khalid Cheikh Mohammed – la gueule de l’emploi

medium_180px-Khalid_Sheikh_Mohammed.jpg L’Amérique de Bush a une propension certaine à se la jouer Hollywood.
Elle appréhende le monde à travers un manichéisme puéril, façon noir ou blanc qui catalogue les hommes en gentils (eux) et méchants (les autres), en super héros messianique (eux) ou diabolique (les communistes, les barbus, les communistes barbus).

L’Amérique de Bush a un goût certain pour l’infantilisation.

Dans ce jeu vidéo ricain, les choses sont simples, les codes identifiés, les référents basiques. Le méchant est l’incarnation du mal, il a une tête de méchant sournois. Il est sale, gras, lâche et vicieux. En option, il peut refouler du goulot, mais ce n’est guère utile pour le cinématographe. En revanche le gentil doit incarner le bien, avoir les dents blanches, l’œil clair et la tronche de Bruce Willis ou de Tom Cruise.

Evidemment, pour mettre en valeur le super héros du bien il faut consacrer son double négatif, la création d’un mythe, d’une légende, d’une star malfaisante du terrorisme international par exemple.

Question gueule de salaud malfaisant, Khalid Cheikh Mohammed (appelons le Momo) a décroché la queue du Mickey et le rôle de sa vie. Plus gueule de l’emploi tu meurs.

Quasi caricatural :

Gueule patibulaire, regard fourbe et perfide, apparence négligée, tricot de peau douteux, cheveux en pétard, système pileux développé…Le genre de type qu’on se doit de détester d’instinct, qu’on évite par réflexe le soir au coin de la rue, tant sur son front semble clignoter en lettres rouges et numériques : attention super salaud.

C’est utile, surtout si vous avez raté la saison 3 du feuilleton « axe du bien contre axe du mal », ça vous permet rapidement d’identifier les personnages et de resituer l’intrigue.

Affaire identification, la pilosité est d’importance. Dans ce pays Disney, joyeusement épilé sous les bras, où trois poils de cul qui dépassent frise l’attentat terroriste aux bonnes moeurs, l’archétype du salopard est hirsute voire poilu : Il est crade.

Il a quelque chose de primitivement animal, quelque chose de l’ordre du mammifère, qui l’éloigne fort heureusement de l’humanoïde californien à la beauté plastique et siliconée avec code barre.

Le sauvage, l’ennemi, arbore donc une moustache suspecte genre Saddam Hussein, Staline, Hitler, José Bové, une barbe hirsute façon Castro, Lénine, Arafat, Ben laden, voire les deux, genre le Che, Khomeiny et re-Saddam (épisode capture et visite médicale)…

Si les héros positifs, en antinomie évidente, sont lisses, glabres, gominés, passés aux UV, les barbares sanguinaires sont hirsutes ce qui permet de les désigner directement : les barbus (voir plus haut).

L’épilateur électrique, voici la clef de la suprématie de la civilisation occidentale sur la barbarie métèque.

Un supposé terroriste avec une tête de terroriste est donc un terroriste. Surtout s’il a du poil. (moi si j’étais terroriste, je me ferais une tête de scientologue mais chacun sa stratégie… )

C’est donc dans un élan unanime et consciencieux que nos médias nationaux et internationaux ont rapporté les aveux de notre Momo identifié sale type, sans émettre la moindre réserve sur la version officielle Bushiste qui pourtant en termes d’intox, de scénario bidon et de romans-photos embedded en connaît un rayon. Or ces confessions ne sont en fait qu’un texte lu par un militaire devant un tribunal d’exception (pas d’avocats, ni journalistes, ni témoins). Ces aveux sont donc les confessions d’un détenu enfermé depuis trois ans au secret sans même la visite de la croix rouge, dans une prison illégale (Guantanamo) et ayant subi la torture.

Et alors me direz-vous ? on peut être torturé et coupable, avoir une tête de gros naze et être une ordure. Certes mais quand même ce contexte pourrait légitimement susciter quelques doutes ou conditionnels ou vérifications de faits et de sources et bien non. S’accommodant de l’arbitraire, nos medias relaient l’info, la presse est unanime, le public emballé : A Momo, le César du meilleur terroriste de l’année pour l’ensemble de son œuvre.

Et quelle œuvre !!!

31 complots produits ou co-produits depuis 1993. C’est bien simple des Twin Towers (grosse production) en passant par l’attentat de Bali jusqu’à l’assassinat de Jean-Paul II aux Philippines (resté en projet) on lui colle sur le râble a peu prés tout ce qui s’est fait d’explosif de par le monde. Tout juste si on ne lui rajoute pas le vol du scooter de Sarko junior et le réchauffement climatique.

Momo, une multinationale du crime à lui tout seul. D’ailleurs je leur conseille (aux multinationales) ce mec comme super manager, parce que question productivité, supervision, financement et logistique, il est méchamment efficace et performant le Momo. Faut voir la liste des activités.

Sauf que là le Momo avec sa gueule à la Reiser, son look de gros dégueulasse de l’attentat tout pourri comme ses dents (manque que les cabas), l’imaginer en méchant d’accord mais en cerveau d’Al-Qaïda on a du mal. Comme une erreur de casting. Préjugés me direz-vous…
Sauf aussi qu’on ne peut exclure qu’il se la raconte un peu le Momo, que quitte à passer sa vie dans une cage, autant la passer en star même négative en exagérant quelque peu son rôle, en enjolivant le CV.
Sauf qu’on ne peut exclure non plus que dans une posture de martyr, Momo endosse un maximum de crimes pour protéger son réseau.
Sauf qu’on ne peut exclure encore qu’avec une telle tête de Turc, la mariée soit trop belle ou le méchant trop vilain, bref qu’il ait une admirable tête de lampiste.

Un peu comme Zarkaoui. Vous souvenez vous de Zarkaoui ? (oui je sais c’est loin, genre six mois au moins cette affaire) Zarkaoui (encore un barbu) obscur figurant de la scène terroriste se retrouve en quelques jours fort opportunément propulsé en haut de l’affiche onusienne et se voit consacré du jour au lendemain, vedette number one et internationale du crime barbare. Jusqu’à disputer le titre à Ben Laden. (une référence)

EL-Zarkaoui en super ‘bankable’ est donc accusé d’avoir égorgé de sa propre main, l’otage juif américain Nick Berg, d’avoir organisé le carnage de Madrid le 11 mars, le bombardement des Shiites en Irak le même mois, l’attentat kamikaze du port de Basrah le 24 avril…le tout sur une jambe (il était amputé d’un pied) traqué par toutes les polices, armées, services spéciaux du monde, sa tête mise à prix une fortune affichée partout en Irak.

Sorti du chapeau pour accréditer (faussement) le lien entre Saddam Hussein et le terrorisme international, il est remis dans le chapeau (liquidé) après exploitation médiatique et marketing.

Place au méchant suivant. Au patibulaire Momo.

Question Momo, il est quand même bon de savoir qu’en septembre 2002, les services secrets pakistanais (ISI) avaient annoncé l’avoir abattu à Karachi.Puis les mêmes services secrets avaient prétendu l’avoir arrêté le 1er mars 2003, en présence d’agents de la CIA et remis aux autorités US, sans procédure d’extradition, empochant au passage une forte récompense, alors que des témoins de l’arrestation certifiaient que l’individu arrêté n’était pas Khalid Sheik Mohammed.

Pour conclure, je ne sais pas si le type de la photo est le véritable Momo, s’il est effectivement responsable de tout ce qu’il a avoué et si ses aveux eux-mêmes sont fiables et crédibles. Tout ce que je sais c’est que si tous les escrocs, les sales types, les méchants de la planète avaient la tête de l’emploi, le monde en serait certainement plus sûr et les victimes incontestablement moins nombreuses.

tgb


Fort de cette remarque pertinente, de cette fine analyse et de ces savants éclairages, petit test entre amis :

Saurez vous maintenant reconnaître un bon d’un méchant ?

A
medium_sarko.jpg

B

medium_edito_BIG.jpg





Parmi ces douze candidats à la présidentielle, deux filent du mauvais coton
Saurez vous les identifier ?


medium_222252.jpg

Réponse au prochain épisode (quel suspens !!!)

10:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

J'approuve à 100% cette analyse.
Signé José Bové
oups, Henri

Écrit par : Henri Alberti | 21/03/2007

Très bonne analyse.
On manipule plus facilement les foules avec des stéréotypes. Je me suis toutjours demandé ce que les jeunes allemands pensaient de la représentation de leurs parents (et maintenant grands parents) dans les films de guerre des alliés.

Néanmoins, les escrocs à "bonne tête" seront toujours plus nombreux que les escrocs à tête d'escroc.Et si les assassins avaient vraiment des têtes d'assassin, ça se saurait et ça sauverait des vies, mais nous ne sommes pas (encore) dans le monde de "Minority report".

Toutefois, la propagande est éfficace. Il a fallu plusieurs années aux médias étatsuniens pour équilibrer son discours sur l'irak et arreter les mensonges les plus éhontés.
Mais les complices de Bush sortent régulièrement un joker, comme Zarkaoui ou KC Mohanmmed, pour continuer à enfumer le public et à justifier leurs exactions (Guantanamo, tout ça...).

Mais ce qui me fait marrer quand même, c'est que le type sur la photo en haut est le sosie d'un de mes anciens boss. Mwaaarff!!
On 'aurait menti? J'aurais travaillé avec un futur terroriste ?
Mais non, c'était un normand, pas un taliban ;0D

Zgur

Écrit par : Zgur | 22/03/2007

réponse : c'est A et B


http://poly-tics.over-blog.com/

Écrit par : jps | 23/03/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu