Avertir le modérateur

02/04/2007

Finkielkrault et la boîte à outils

medium_ROUTE.jpg

La dernière fulgurance débile de Finkielkrault dit philosophe par manque d’imagination s’inscrit probablement dans cette citation anonyme :

- Quiconque tient un marteau a tendance à voir tout problème comme un clou -

Ce pauvre Finkie donc, névropathe confirmé, qui, comme la fort opportunément défini Philippe lançon - confond ses nerfs avec la pensée -
a définitivement sombré et son disque dur avec dans la paranoïa profonde en déclarant :

"Les juifs de France n'ont d'avenir que si la France reste une nation: il n'y a pas d'avenir possible pour les juifs dans une société multiculturelle, parce que le pouvoir des groupes antijuifs risque d'être plus important". (Haaretz)

A voir tout en « judaïsme « tout en « islamisme « tout en tension, choc de civilisation et blacks blacks beurs, notre Alain tout en nerfs finit par ne plus rien voir du tout que ses propres angoisses et obsessions qu’il projette sur tous les sujets y compris sur les films qu’il n’a jamais vu (voir Kusturica)

Cet homme pourtant brillant, cultivé, sensible, a fini, victime de son solipsisme aigu (du latin solus - seul et ipse - soi-même, conception selon laquelle le moi constitue la seule réalité existante) par devenir complètement con.

A penser tout en glop pas glop, à voir de l’antisémitisme partout c’est-à-dire au final dangereusement nulle part, à considérer ainsi que tout le monde quasiment (Noam Chomsky, Michel Onfray, Bernard Langlois, Charles De Gaulle, Daniel Mermet, Edgar Morin, Renaud, Raymond Barre, Ronnie Brauman, Pascal Boniface, Olivier Besancenot, José Bové, Hugo Chavez, Jimmy Carter, l’abbé Pierre, les verts, les roses, les rouges…) est antisémite et donc au final plus personne, bref à considérer par réflexe que quand un moustique vous pique il est forcément judéophobe, il devient urgent de consulter.

Dénoncer tout le monde tout le temps jusqu’à épuiser le concept même, ne finit par rendre service ni au combat que l’on mène, ni à l’idée que l’on défend, ni à la communauté qu’on croit protéger ( à peu prés aussi débile que de voir des complots judéo-maçoniques partout)

L’obsessionnel Finkielkrault donc, qui finira en maison de repos et c’est ce qu’il peut lui arriver de plus paisible, voit tout en marteau, pense comme un clou.

Le manque d’humour et de distance est la tragédie de la pensée humaine et finalement une marque indélébile de connerie complaisante et particulièrement chez les éminents intellos qui savent beaucoup et sentent peu.

J’ai eu le loisir ( loisir c’est beaucoup dire) de croiser l’ami Finkie à un réveillon de France culture à l’hôtel Lutétia (ils ne s’emmerdent pas à Radio France)

Arrivé un peu tard je n’ eus que le temps de me jeter sur la dernière bouteille de champagne pour décoincer mon insociabilité un tantinet maladive et festoyer aimablement.

Au milieu de la fiesta joyeuse et de la « nuit magnétique », entre cotillons et rumba (c’est une image y’a pas de cotillons à France culture) un seul invité était assis, seul, taciturne, la tête entre les mains à s’introspecter gravement : Notre Finkie tout en drame.

Au-delà de la sympathie que son attitude pouvait m’inspirer (sombre au milieu de la liesse) je me suis dit un instant, ce type s’aggrave méchamment.

Je sais bien qu’il est des traumatismes douloureux et pesants mais j’ai assez de copains ‘feujs’ pour savoir qu’ils ne se trimballent pas tous la Shoah en permanence dans leur sac à dos et arrivent assez aisément à s’intéresser aux autres et aux vivants (et plutôt frénétiquement pour certains)

Bref s’il en est encore temps un conseil amical à Finkie : Respire et sors nous la clef à molette !!!

Cela dit dans le registre obsessionnel il n’est pas le seul et quand je regarde les 31 notes écrites à ce jour sur mon blog, je me demande un brin anxieux s’il y en a seulement une seule qui ne fait pas allusion à un certain Sarkoléon et je me dis que m’obnubiler ainsi n’est pas bon pour mes neurones.

Commencerais- je moi aussi à penser comme un clou ?…
L’heure de l’autocritique ayant sonné, il me revient comme en boomerang ce conseil éclairé d’un formateur en pilotage sur glace pour VRP en goguette, station Campanile :

- Plus vous fixez votre attention sur l’obstacle plus vous êtes certain de finir dedans -

A faire du Nabot (y compris dans ce texte encore, décidément on n’y échappe pas) le centre obsessionnel de mes préoccupations, ne serais-je pas en train de devenir aussi con que Finkie ?

A bloguer entre blogueurs convaincus (les blogueurs anti Sarko parlent aux blogueurs pro Ségo) ne verserions-nous pas dans une forme d’endogamie (mariage au sein d’une même famille) propice au défoulement narcissique général et vital pour notre santé mentale mais fort stérile au demeurant.

A faire de cet enjeu présidentiel un référendum pour ou contre, à mettre en permanence le personnage vulgaire au centre du jeu médiatique et politique, à rejeter les autres dans des rôles de figurants ou de deuxième emploi ne faisons nous pas le jeu de l’égotiste fou ? (parlez- moi de moi en bien en mal…)

Je sais bien (et après je vous lâche avec mes citations) - que la vérité , c’est ce qui est vrai pour soi - (Bouddha) mais changer d’angle, décaler le regard, nous aérer un peu, me, nous, ferait sûrement le plus grand bien. Car cette consanguinité finit par appauvrir la pensée et le combat lui-même à peu prés aussi sûrement que la bande des néo-cons atlantistes et sionistes du – meilleur des mondes – finissent par penser tout en rond jusqu’à sentir le renfermé, d’autant que leurs contradicteurs sont en général proscrits des débats et médias.

Bref à voir tout par le même filtre, on finit par tout occulter et à s’exciter sur le non-évênement de la gare du nord et son exploitation (j’y suis passé le matin, aucune trace de rien) on finit par nourrir le discours tout pourri de l’autre onaniste du nombril.

Donc promis, juré craché, aujourd’hui, merci Afflelou je chausse la deuxième paire et je regarde en rose. Quand même pas finir dans le décor comme Finkie, à enfoncer des clous comme des portes ouvertes.

et au moment précis où mon imprimante sans malice me signale
un bourrage papier au niveau de la fente

Je pose le marteau, je fouille dans la boîte à outils...tiens un tournevis…

Suffisait d’y penser.


tgb

De méchants connards viennent de profaner à Lille des tombes juives. Provoc, manip…? Tout ce qu’il faut en tout cas pour souffler sur les braises, nourrir les haines et les paranos en cette période électorale… spirale infernale et surenchère nauséabonde…

09:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Commentaires

As-tu parlé à Finki ?
Il avait l'air tout déprimé :(

Écrit par : Ritoyenne | 02/04/2007

Salut !
Je ne suis pas d'accord avec ce billet excellent qui sent l'auto-censure.
Une analogie:
Quand on pose une bouteille de champagne sur une table et que tout le monde se sert un verre, on peut s'attendre à des divergences du style : bon, moyen, mauvais champagne. A la limite on peut confondre le contenu et être persuadé de boire du cidre ou autre chose. Le cas Finkielkrault penserait : tiens on a poser un clou sur la table et je n'ai pas de marteau pour le boire. C'est autre chose et c'est irréfutable. Une consultation chez un spécialiste, point.
En ce qui te concerne tu parles de Champagne et de verres. Une légère exaspération parce que on t'obligerait de boire, ou que le contenu a été remplacé par du pétrole ou autres choses, cela n'a rien à voir avec le "cas".
On doit se méfier de TOUS les politiques, mais le "cas" Yzokras est à part.
Il utilise le marteau sur des clous, mais il est très conscient de ce qu'est exactement un marteau et son usage.

Écrit par : Henri Alberti | 02/04/2007

il va finir comme antonin Artaud

Écrit par : jps | 03/04/2007

Que pense José Bové de ce "philosophe" ?

Écrit par : Henri Alberti | 06/04/2007

coucou, j'adore.... oui je sais... et pour ajouter un peu plus de mièvrerie à mon commentaire: maintenant j'habite aux USA (Memphis) mais ma dernière adresse en France fut rue Affre. je rale interieurement, en pensant qu'un de mes voisins était si proche de moi, dans tous les sens du terme. Félicitations.

Écrit par : CEDRICK | 06/04/2007

Bon pour une fois je réponds, mais que ça reste une exception, parce que j'ai pas trop envie d'y passer mes journées, même si j'apprécie vos commentaires...

- non Ritoyenne, je n'ai pas parlé à Finkie, en fait je ne suis pas trés causant et en plus Finkie avait l'air vraiment de se morfondre ( de se mordre et de fondre même)
- Henri je ne sais pas ce que pense Bové de ce philozob mais surement pas du bien (quant à ton analyse je me suis accroché mais je n'ai pas tout compris - mais j'y travaille encore)

- jps ; finir comme Artaud.. - j'aime trop Momo le maudit pour prédire à Finkie la même postérité quant aux électrochocs je ne les souhaite à personne

- enfin cedrick merci cher ex voisin mais je pense que quand tu étais rue Affre je n'étais pas encore arrivé - donc pas de regrets -en tout cas honoré que de Memphis Tennessee tu lises ma prose - La rue Affre est toujours aussi pourrie, la place de l'église st Bernard s'est bien embellie et les immeubles dont le mien ne devraient pas tarder à s'effondrer sous les coups de boutoir de la rénovation urbaine- Sinon pour l'ambiance, la semaine dernière me regardaient écrire à la fenêtre de mon bureau au milieu des poubelles, un gros rat et deux junkies. c'est le rat sans dec qui avait l'air le plus aimable - donc tu vois pour l'instant rien n'a changé.

Écrit par : tgb | 06/04/2007

Bonjour, puis je solliciter l'hospitalité de votre blog pour populariser le message suivant ?

Vous vous plaignez que les partis d'oppositions ménent une campagne bien fade contre le candidat sortant, le ministre de l'intérieur, successeur de Charles Pasqua. Vous craignez l'instauration de la chasse aux sorciéres dans les médias, la création d'un ministére de l'immigration et de l'identité nationale, la liquidation des services publics, les bas salaires pour tous ? La police avec trop plein de pouvoirs et la Justice à deux vitesses ?

En bref, comme moi, vous vivez mieux sans Sarko ?

Alors, internautes, dites le ! Je vous propose le théme, inutile de rajouter un logo de parti, il se veut unitaire et personnel! Bien entendu chacun peut le décliner à sa convenance: sur la recherche, le gaspillage énergétique, une France sans 4*4, que sais je encore. Les artistes soyez les bienvenus, vous pouvez travailler le graphisme, proposer des cliparts plus originaux, contribuer par votre talent à donner à cette campagne un impact maximum !

la suite est ici : servez vous et faites passer !

http://oui-europe.over-blog.com/article-6300985.html

l'imprimante c'est pas le moment de la laisser en panne :)

Écrit par : borneo | 07/04/2007

Je vois très bien "Fink" dans une institution spécialisée, on lui aurait construit une petite estrade peut-être (d'autres pensionnaires auraient accès à des panoplies de personnages de leur choix, ou plus simplement à des tables de jeu), et Fink, installé sur son estrade dans un coin de la grande salle de séjour, pourrait enfin se livrer entièrement à sa manie : prendre le monde à témoin de ses lubies. Les autres pensionnaires, bons bougres, le relanceraient de temps à autre d'un regard ou d'un borborygme, tandis que des infirmières passeraient lui prodiguer un petit signe d'encouragement, un sourire (et aussi un verre d'eau) : elles savent que cet homme souffre, n'est en rien responsable de son état, elles savent surtout que contrarier son délire serait susceptible de le faire entrer en des fureurs pouvant nuire gravement à sa santé.
http://antennerelais.canalblog.com/archives/2007/02/26/4143138.html

Écrit par : antennerelais | 10/04/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu