Avertir le modérateur

22/05/2007

De la gauche caviar à la droite jambon beurre (foie gras)

medium_caniche.jpg

Ce qui m’impressionne particulièrement chez le bon docteur Kouchner, ce n’est pas tant sa capacité remarquable à pleurer sur commande devant les caméras (mort de Sergio Vieira de Mello, décès de l’abbé Pierre, génocide du Rwanda…) de calibrer ses colères pile poil à l’arrivée du micro (canicule, tsunami) de prendre des positions courageusement anti-munichoises sur l’Irak (faire la guerre mais pas trop, balancer des bombes à fragmentations mais avec modération) non, c’est sa grande capacité à s’indigner (et à juste titre) des massacres de Bosnie, de Tchétchénie, du Darfour et à faire ses emplettes peinard à Monop quand il s’agit de la mise en cage du peuple palestinien crevant du manque de tout, de désespoir et de folie. (voir les prises de position autrement dignes de BRAUMAN par exemple)

Ce qui m’impressionne particulièrement chez le french docteur saint-bernard, ce n’est pas tant sa capacité à dénoncer les tortures, les emprisonnements arbitraires, les répressions partout dans le monde, que sa faculté à les dénoncer moins quand il s’agit d’Abou Graib, Guantànamo et plus du tout quand il s’agit du Shin Beth (épinglé par deux organisations israéliennes de défense des droits de l'homme, B'Tselem et Hamoked) ni de ne pas trop s’émouvoir compassionnellement de la non-ratification du traité d’interdiction des mines anti-personnelles par les USA et Israël.

On a le potentiel d’indignation qu’on peut. Faut pas gaspiller

Ce qui m’impressionne particulièrement chez le champion toute catégorie du droit-de-l’hommisme France 2, (bonjour à mme Ockrent) ce n’est pas tant son talent certain pour le violon émotionnel et la grosse caisse médiatique, ou pour le port du sac de riz à l’épaule façon automne hiver somalien 92, ni même pour sa prédisposition quasi génétique à l’ouvrir sur les saloperies faites à l’homme en ce bas monde mais sa grande capacité à la fermer par exemple sur le sort des prisonniers politiques en Dictature Birmane, donnant sa caution scrupuleuse à TotalElfFina contre un chèque comportant un certain nombre de zéros.

C’est pas parce qu’on dénonce la faim dans le monde, qu’on n’a pas un petit creux : Faut bien manger !!!

Ce qui m’impressionne particulièrement chez le héraut de l’ingérence humanitaire (théorisé par JF Revel c’est dire si c’est d’la balle) et de l’interventionnisme …au hasard…américain, ce n’est pas tant qu’il fût communiste, puis soixante-huitard, puis radical de gauche tendance Tapie, puis socialiste, puis Sarkozien, (tendance Kouchner) ce n’est pas tant non plus son art de la godille politique et de la morale pour les autres, ni sa constante popularité sondagière (70% d’opinion favorable encore aujourd’hui) son côté bon client - vu à la télé, non, c’est cette étrange inaptitude à se faire élire par ce bon peuple qui le kiffe tant, y compris dans des circonscriptions offertes sur un plateau (deux échecs cuisants aux législatives ) à en être réduit à devenir député européen par la proportionnelle :

On peut être populaire et peu populeux.

Ce qui m’impressionne particulièrement chez le bon docteur sparadrap ce n’est pas tant d’avoir co-crée « médecins sans frontières » et de s’en être fait virer en 79, ni sa capacité, surfant sur la vague du tsunami et de la sensiblerie télévisuelle sauce dinde de Noël, à encourager les dons des français en pure perte (aujourd’hui les ONG ne savent plus quoi faire du pognon tandis que d’autres causes moins « sexy-glamour » crèvent la dalle) que de réussir en toute modestie à accaparer les médias et les honneurs quand MSF reçût le prix Nobel (2004) et d’en incarner la figure emblématique vingt cinq ans après ne plus y avoir foutu les pieds.

Ce qui m’impressionne particulièrement chez le doyen du gouvernement (à force de paraître jeune, on finit par se retrouver le plus vieux) ce n’est pas tant qu’il sut se scandaliser du ministère de l’identité nationale et de l’immigration ou de la pédophilie génétique façon Sarkozienne, ni qu’il put rejoindre le même Sarkozy dix jours après, ni qu’il s’accommode aujourd’hui d’être un ministre des affaires étrangères pour la galerie, tenu en laisse par l’Elysée, mais bien d’avoir réussi par confort moral à faire croire qu’il était de gauche pendant si longtemps, de continuer à le faire croire encore, et de faire passer une imposture bcbg pour une posture de franc-tireur.

On a le coming out qu’on peut. A plus de 65 ans il est bien normal d’être Sarkozien (voir sondage)

Ce qui enfin m’impressionne particulièrement chez Koukouchner ce n’est pas tant qu’il fût un transparent haut représentant de l’ONU au Kosovo, qu’il ait une réputation de touriste genre guide du routard de l’humanitaire et de la diplomatie à l’international (incapacité à se faire élire à l’OMS malgré le soutien de Chirac, au HCR - haut-commissariat aux réfugiés - ) mais qu’il fût cité par le magazine américain Time comme l'une des « 100 personnalités les plus puissantes et influentes du monde » ce qui, vu son nouveau job et le message chaleureux et enthousiaste de Condolizza Rice à son égard, montre qu’en Amérique Bushienne au moins on n’investit pas dans un tube d’aspirine tiers mondiste pour rien.

Un tiers mondain deux tiers-mondiste disait je ne sais qui…

Pour conclure, ce qui m’impressionne particulièrement chez le bon docteur Kouchner, ce n’est pas tant qu’il ne se plante jamais où plus sûrement qu’il ne reconnaît jamais se planter ( ce qui arrive à tout le monde) , ce n’est pas qu’il ait une haute opinion de lui-même (il n’est pas le seul) où qu’il se soit renfrogné à l’idée qu’au PS on utilisât point ou si peu son haut potentiel de compétence politique, sa surexposition médiatique si communicative et payante en audimat (il s’en va donc se vendre au mieux disant) c’est qu’il a le mercurochrome singulièrement partial et instrumentalisé et la bande velpo un poil trop narcissique.

Et en m’inspirant lamentablement du regretté et nécessaire Desproges qui parlait du professeur Schwarzenberg comme d’une métastase mondaine, je finirais donc par une spéciale dédidace à notre stéthoscope en smoking pour son stage (à mon avis fort passager) en real-politik.

tgb

Sur ce je me tire de Paris et du tam tam Sarkozien pour me mettre au vert et en autarcie dans mon bled natal…

21:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Bravo! non seulement super-brillant (un vrai morceau d'anthologie) mais

super-juste!

Écrit par : Roland | 24/05/2007

Je suis plutôt tendance Dany Cohn-Bendit : l'aider à ne pas y perdre son âme. Bernard Kouchner n'a pas que du mauvais et les Français le savent!
http://060507.free.fr/index.php?2007/05/25/12-cher-bernard

Écrit par : Joke | 25/05/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu