Avertir le modérateur

27/11/2007

Villiers-le-Bel (vu par la France mouroir)

25/11/2007 22:34 – le figaro.fr
9f13cc5162d1f1ff83b6ce080a0e1e99.jpgCassiodore : Feu à volonté
Envoyons la Légion étrangère pour tirer à balles réelles sur cette racaille qui pourrit la vie des banlieues françaises! Pas de quartier!


Je ne sais pas ce qui s’est passé à Villiers-le-bel
je n’y étais pas.
Je me doute bien que les mômes des cités ne sont pas des enfants de choeur

Et tant mieux.
On n’est pas sérieux quand on a 17 ans

Ils font des conneries
Des roues arrières, des bras d’honneur
Sont vivants quoi.

Enfin deux l’étaient.
Jusqu’à ce que leur destin croise une voiture avec gyrophare.
Moushin et Larami

Non je ne préjuge pas
J’ai bien mon avis sur la question
J’ai vu la bac à l’œuvre à Château Rouge…
Mais bon

Je pense juste que la mort de deux gamins est un triste gâchis.
Ensuite, je parcours les courriers des lecteurs, sur les forums de journaux respectables et je lis :

la haine, la gerbe, le mépris
L’odeur du sang alléché
La frustration minable
Le défoulement bête et raciste 

Et je comprends pourquoi je n’achète plus ces journaux.

Je ne parle même pas du forum du « nouvel obs «
Rendez vous de la crétinerie lâche, analphabète, étrangement non censuré où l’on prêche ouvertement l’incitation au meurtre, à la haine, entre deux "crouilles" "deux bougnoules de moins", "trois maghrebines enceintENT (sic) à éventrer "

Dire tout haut…ce que l’on devrait avoir honte de penser tout bas...

Je parle du courrier lambda du lecteur lambda dans sa bonne conscience lambda, décomplexé par les prêcheurs de la haine ordinaire, pitres philosophes Ricard, politiques démagos Pastis, éditorialistes bourgeois Pernaut ( jean-pierre).

Dans le petit florilège de la France laide et pétainiste en un mot Sarkozienne (racaille, mouton égorgé dans la baignoire, trop de musulmans en europe….) on peut noter que dans le top ten des  a priori les deux victimes sont forcément « maghrébines » forcément "glandeurs" (or les deux étaient en stage) la moto forcément « volée » et la peine de mort forcément légitime pour tous les motards ne portant pas de casques, grillant des priorités et n’étant pas devant Michel Drucker à 17H3O un dimanche.

Exemple représentatif…

ces petits chéris qui volent des motos, pilotent sans casques, refusent les priorités et cause des émeutes dans NOS villes !…

On notera le mépris ironique dans les termes récurrents du genre « petits anges «   « petits chéris » « adorables chérubins » qui reviennent en boucle et qui implicitement sous-tendent qu’on leur trouve toujours des excuses.

Or effectivement il n’y a pas d’excuses à rouler sans casque : la mort.

Quelques échantillons de la saloperie ambiante (dans son jus)

De la responsabilité des gauchistes et autres sociologues….

jean-louis F….

la colére des jeunes!! mais ce sont des voleurs responsables de leur sort......il y en a assez. Les policiers ne sont pas payés pour être des punching balls. Envoyons y toutes ces braves personnes qui donnent systématiquement raison à ces voyous. L'angélisme est une complicité objective des délinquants.


De la civilisation éclairée contre la barbarie obscurantiste

jean. R

bon, maintenant que ces sauvages ont tout cassé, que fait on ? Une cité toute neuve repeinte en blanc ? des policiers pour jouer au foot ? Des grandes fêtes ? (leur envoyer Aubry). Et surtout pas de statistiques ethniques, ce sont de bons français.


Du bon temps des colonies

ERNEST E.
26.11.07 | 14h41
L’immigration a bien changé. On a connu, naguère, des drames dans les mines (grisou, effondrement des galeries etc..) à la suite parfois d'imprudence ou même de négligence entrainant la mort de nombreux travailleurs immigrés sans que cela ne conduise à la moindre émeute ou dégradation. La peine était, de ce fait, nationale. Aujourd'hui nous assistons, consécutif à d’autres drames, à des révoltes automatiques de nature communautaire que rien à priori ne semble justifier dans le prolongement des sifflets à l’encontre de la Marseillaise.


Du fantasme aux clichés rabâchés

azeeza
26.11.07 | 14h30
C'est inquietant, la télé montre des belles bagnoles, des lieux magnifiques ou fourmillent des top models supposees faciles, et a la tete de tout cela des caids qui ne respectent rien. Avec une telle exemplarite les jeunes n'ont plus de reperes et cherchent juste a faire ce qu'ils veulent, provoquent la Police et tapent avec ce qui leur sert de cerveau. Qu'en faire ??? Que valent ils dans la société?? en tous cas bien moins que ce qu'ils veulent eux. tout cela ira en s'aggrava...


Du non-droit vendu comme de l’usager pris en otage


zonek
26.11.07 | 14h17
Il va quand meme y avoir des personnes qui vont donner raison à ces voyoux-casseurs! Les témoignages semblent montrer que le véhicule de police n'y était strictement pour rien, et les risques d'accident mortel quand on ne porte pas de casque sur une moto (mini ou non) sont énormes. Halte à l'angélisme, les citoyens ne supportent plus les zones de non-droit! Je peux comprendre que dans ces conditions les policiers aient préféré la fuite à se faire lyncher par une foule en délire.


De La hiérarchie tarifée des larmes

Je me dis que si le fils de mon voisin se promenait en 2 roues sans casque et se tuait dans un 'accident', même avec une voiture de police, j'aurais forcement moins de compassion que pour la mémé qui meurt écrasée sur un passage clouté. Réagir a l'inverse ne peut pas être considéré comme objectif. Lundi 26 Novembre 2007 - 14:2



Finalement ce que tous ces gens couchés dans leur confort Ikea, repprochent à ces jeunes vent debout c’est leur capacité encore à se révolter et à ne plus vouloir subir l’injustice jusqu’à crever comme des chiens.

Insupportable dans une France servile, moisie et collaboratrice.

Un pays qui prend son pied à voir crever ses jeunes n’est plus une nation mais une maison de retraite.

Un mouroir !!!!

tgb

 

 

J’ai été arrêté en voiture pour une pécadille il y a tout juste un mois. Le policier m’a parlé avec un tel mépris que j’en ai fait un courrier au commissariat. Pendant l’altercation je me suis fait cette réflexion

- et encore je ne nuis ni jeune ni basané …-

 

12:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (16)

23/11/2007

VU à la télé

25e93c93130befff9df4255a9ccf6b0a.gif

Paraît que la télé - réalité ne cartonne plus, que l’audience s’effrite (avec ketch up) que le cœur de cible se lasse, qu’il y a comme du relâchement dans l’audimat des mateuses et mateurs chloroformés.

Faut dire, juste sept ans qu’il les regarde pisser en direct, ses héros à peluches, ses Steevie néantisés, ses Gregory mucoviscidés à larmes et à vapeurs , le cœur de cible.

Elle a beau aimer le Jacob Delafon, l’âme Enagère de moins de 50 ans, elle a beau économiser sur la balayette à chiottes l’électrice Sarkozienne pas ménauposée, ça finit par user même son cerveau disponible, à force, le sit com à SMS surfacturé.

Elle s’ennuie de l’ennui. Le vide scénarisé ne remplit plus son vide anesthésié. Elle a fini par zapper le Koh Lanta comme elle tire la chasse. Sans plus regarder dedans. (Pas bon pour la santé).

Et puis y’a tellement mieux question virtualité maintenant. Un président avec caméra vidéo greffée sur le nombril qui se met en scène dans une série à rebondissements, en super-héros.

Avec qui qu’il copule le cabot/président ? ça c’est une vraie question existentielle de couv’de magazine de référence de chez Georgette coiffure, achement plus intéressant que de prendre conscience qu’on va travailler beaucoup plus pour gagner beaucoup moins.

Y’a des guerres sur plasma géant sans victimes apparentes, juste collatérales façon game boy, y’a des grèves avec otages sans rançons, des révolutions à la rose ou à l’orange, des pseudos philosophes avec plume dans le cul au lido, du socialisme light sauce Manuel Valls, le leader price du libéralisme, du Guy Moquet rugbystique et du Laporte Madrange.

C’est quand même foutrement plus moderne qu’un karaoké à la con qu’un radio-crochet plein d’acné.

Sous cette forme là, et en attendant d’augmenter la dose de prescription, la télé réalité a bien remplie sa fonction.

Nous familiariser à la vidéo surveillance.
Permettre à Alliot-Marie de nous coller quelques centaines de milliers de zooms dans les trous de nez sans que ça nous émeuve outre mesure, jusqu’à nous sécuriser même.

VU à la télé donc j’existe !!!

A nous les quart d’heure de célébrité mondiale dans les cyber-commissariats, à nous les micro-trottoirs en loucedé, floutés en caméra cachée, façon Delarue.

Oui Etre dans le viseur, le collimateur mais jamais viser.
Jamais retourner le canon de la Canon.
Jamais mettre le doigt sur la gâchette record.
Figurant au figuré.
Dans le rôle assigné par le scénar.

Parce que sinon le Devedjan d’un tout petit  « salope » d’intimité, l’Alain Duhamel d’une petite confidence Bayrouiste se mettent à hurler avec les loups entrés dans Paris à la dictature de la transparence, au fascisme de l’internet, au totalitarisme de l’image.

Toujours dans les mêmes mains « l’arme de distraction massive »

Mais justement ne serait ce pas là après tout l’un de leur talon d’Achille, nos millions de petits yeux numériques, nos millions de petites paluches portables, nos millions de minuscules téléphones voyeurs.

Retourner le canon de la Canon sur leur tempe à eux.
Les flinguer à la vidéo jusqu’à ce que mort médiatique s’ensuive.

A nous de les braquer jusque dans leurs slibards les Nikos Alliagas à trois neurones cinquante, les sinistres Arthur de chez Endemol, les spéculateurs du pixel, les rentiers de la haute définition à dividendes, les spin docteurs du feuilleton politique romancé.

Jusqu’à les sur-exhiber dans leur crudité, jusqu’à les rendre transparent dans leur inanité, jusqu’à les renvoyer à l’anonymat ordinaire du télévisuel.

Tant les vraies stars aujourd’hui ne passent surtout jamais à la télé.

A nous de mettre en scène maintenant.

C’est pas moi qui l’affirme c’est mon propre avatar.

Tgb


(photo du film Inland Empire  : David Linch)

18:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

20/11/2007

Portenawaque

b5e33dbf56b2c387dffe5878eee2b98d.jpgVu que le champignon se fait rare en cet automne contestataire, j’ai fait ma cueillette de grosses conneries phalloïdes sur le ouaibe

Pas perdu mon temps : bonne pioche et panier plein.

Dans le grand ‘portenawaque’ de la semaine quelques morceaux choisis

MERDEF

"Nous demandons et espérons la reprise du travail dès ce lundi. C'est désormais une affaire de responsabilité mais aussi de solidarité nationale" : La présidente de l'organisation patronale Laurence Parisot. (cette « conne » dixit not’ président)

Dans la guerre sémantique que nous livre la droite réactionnaire, contre-réformiste, et néo-conservatrice, voilà que le Medef s’approprie la solidarité et pourquoi pas la  justice sociale pendant qu’on y est.

Personnellement avant que je me sente solidaire du grand capital et que j’éprouve de la compassion pour les opprimés Lagardère, Bouygues, Pinault, Arnault, Bolloré… ça risque de prendre un certain temps – disons quelques millions d’années (environ)

Manif après la messe


Les manifestants, entre 5.000 et 10.000 selon les organisateurs, 8.000 selon la préfecture de police, sont partis de la place de la République peu après 15h en direction de la place de la Nation.
(Le point.fr)

Avec cette manif de droite à loden et fourrure, j’aurai enfin vu la police compter plus de participants que les organisateurs. Un grand moment d’arithmétique démocratique. De là à penser que c’est le ministère de l’intérieur UMP qui sponsorise… (mais oui je sais, je vois le mal partout).

Le défroqué Martin

Le Haut commissaire aux Solidarités actives, Martin Hirsch, interrogé au sujet des conflits sociaux en cours, a affirmé que des réformes étaient nécessaires, ajoutant qu'il était "important que ceux qui ont une place dans la société" fassent un "petit effort".

L’ancien Enarque d’EMMAÜS refroqué UMP, demande un petit sacrifice aux privilégiés smicards, il ne lui viendrait pas à l’idée de demander un petit effort aux militaires, aux députés, aux ministres à 6000 euros la retraite (dont lui) et au président augmenté de 206%.

Je ne parle même pas des manifestants à fourrure et loden du  dimanche après la messe, aux spéculateurs et actionnaires de tout poil et aux réfugiés fiscaux scandalisés par l’ISF.

Bon allez Martin un petit effort décent  – ta gueule  !!!

Carton jaune

François Chérèque, secrétaire général de la CFDT : "Quand une réforme est inéluctable, il faut obtenir des contreparties"

Un type qui avant de commencer une négociation déclare que de toute façon il signera, est soit un super stratège dont la tactique m’échappe, soit un super guignol dont la tactique ne m’échappe pas et je vous laisse deviner quelle proposition je privilégie.

la star Ac du Bushisme


Antoine Audouard, Nicole Bacharan, Antoine Basbous, Pascal Bruckner, André Comte-Sponville, Chahdortt Djavann, Luc Ferry, Alain Finkielkraut, Michèle Fitoussi, Caroline Fourest, André Glucksmann, Bernard-Henri Lévy, Abdelwahab Meddeb, Olivier Rubinstein, Mohamed Sifaoui, Dominique Simonnet, Michel Taubman, Philippe Val, Marc Weitzmann…


Cette liste de pétitionnaires (en faveur ici d’Ayaan Hirsi ) recoupe grosso modo le comité de rédaction de la revue des néo-conservateurs en France (le meilleur des mondes).

Vous retrouverez cette même liste (à quelques noms prés), pour soutenir le génial Redeker tout en string, pour fustiger l’Iran ou la Syrie, ou dans la pétition hebdomadaire contre Chavez.

Fabricants de pétitions à la chaîne (3876 plus ou moins) vous ne retrouverez en revanche jamais ces photocopieurs du listing indigné pour dénoncer la prison d’ABOU GRAHIB, de Guantanamo ou la colonisation en Israël.

Pas aveugles juste borgnes.

C.A.P de président


Évoquant les résultats des programmes d’influence des États-unis, lors d’une cérémonie officielle le 25 octobre 2007, Karen Hugues, sous-secrétaire d’État chargée de la Diplomatie publique [propagande] et des Affaires publiques [relations publiques], a déclaré : « Plus de 130 participants [à nos programmes depuis 1945] sont devenus les leaders de leurs pays, y compris l’actuel Premier ministre de Grande-Bretagne [Gordon Brown], le président de France [Nicolas Sarkozy] et le président de Turquie [Abdullah Gül] ».


‘La France tu l’aimes ou tu la quittes’ qu’il disait….

Groupuscule alsacien

Jean-Marie Bockel, ex-PS rallié au gouvernement Fillon, lancera son nouveau parti le 1er décembre.  La nouvelle formation, baptisée "Gauche moderne", tentera d'incarner la ligne sociale libérale, "qui est celle de toute la gauche en Europe, sauf en France", a expliqué Jean-Marie Bockel depuis Washington. . Il a estimé que les idées dont il était porteur étaient partagées par quelque 30% des Français.

Bonne idée de lancer un parti politique croupion en direct des USA, ça lève un doute à ceux qui auraient juré que le Bockel Blairiste avait un faible pour les bolcheviks.

Une voix à vous dégoûter de vos oreilles
(Frédéric Dard)

Beau lapsus de Martinon (imbécile officiel – d’après not’ président) :

« NS va s’inspirer des méthodes allemandes pour lutter contre les chômeurs »…


Je ne sais pas pourquoi mais ce Marmiton là est tellement nul que j’ai comme l’intuition qu’il réussira même à se faire battre à Neuilly.

A suivre…

tgb

14:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12)

16/11/2007

Saakachkekchose

ee5fc2d37b9e099bb92c13890c0c9961.jpg
Celui-là aussi ils nous l’avaient bien vendu, au téléachat des JT
Du bon produit télégénique, frais, allégé et parfumé à la rose.

Avec un soupçon de Soros Fondation versus CIA.

Beau packaging (en français, on appelle ça conditionnement), cette révolution là, calquée rôdée sur celle de velours en Serbie, avec le Kit démocratique et pacifique clés en main, les tee shirts, les drapeaux et les belles images zoulies de colère populaire sous cellophane.

Oui celui-là aussi ils nous l’avaient bien fourgué, en Kennedy Georgien élevé au grain US avec sa dame Ricaine première main, au sourire Cecilia, façon relooking.

Ils nous l’avaient vendu nouveau, moderne, occidentalement présentable, délicatement non-violent, bref super tendance, genre produit de l’année.

Il nous l’avait même visité, l’ami Georges W, le chef du service marketing, à Tbilissi en personne, lui donnant du ‘phare de la liberté par çi, du bon élève de l’économie de marché par là.

Ils nous l’avaient vendu « des roses » cette révolution-là avant de l’exporter orange en Ukraine et pouquoi pas pervenche ailleurs.

Du copié collé pile poils pour PPDA et Pujadas, grands spécialistes de l’info à colorier.

Ils nous l’avaient sorti à coups de pompes dans le train le vieux « renard blanc » l’Edouard Chevardnadze, redevenu un poil trop soviétique à leur goût.

Ils nous l’avaient noirci juste ce qu’il faut en tyrannique has been côté cour, en corrompu gâteux côté jardin.

C’est qu’on n’était pas là pour rigoler, y’avait de l’enjeu stratégique et pétrolier dans l’air, de l’Otan et de l’oléoduc dans le panier de la rosière.

C ‘était en 2003.  Mikhail Saakachvili, le larbin Bushien devenait la star du feuilleton - les bons contre les méchants – Saison 1, la tête de gondole de l’offensive commerciale made in West, la super-promo du mois.

Et puis patratas, novembre 2007, saison 5 :

corruption galopante, assassinats ciblés, économie sinistrée, opposants emprisonnés, manifestants bastonnés, état d'urgence proclamé, couvre-feu instauré….

Elle n’a plus que des épines dans le c… cette révolution des Roses à la noix.

Bien pâlotte la démocratie Hollywood, bien tristoune la vitrine Lafayette.

Et y sont où…………
Et y sont où…………..

nos bellâtres du prêt-à-penser assimil, nos  droit-de-l'hommiste diplômés en larmoiements, nos indignés distingués de la zapette, nos géomètres de la morale à variations saisonnières et géographiques

d’une discrétion de pâquerette...

les fleuristes de la philo discount.


tgb




19:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu