Avertir le modérateur

18/02/2008

Villiers le bel, le retour

fdecac6b140e408922cbc601db1d1888.jpgune superproduction Elysées/TF1
un scénario de Jean-Pierre Pernaut
des dialogues de Charles Villeneuve

réalisé par l’acteur vedette Nicolas Sarkozy

Pitch :

Pour faire oublier son impopularité croissante, et sa croissance en berne, un chef d’état, élu sur le thème de l’insécurité, lance ses forces de polices à l’assaut d’une banlieue pourrie espérant par ses provocations enflammer à nouveau les cités et se refaire une santé en vue des élections municipales. 


On le sait Nicolas Sarkozy n’a jamais fait dans le cinéma intimiste ou novateur. Privilégiant le spectaculaire à la créativité, au moins réussissait-il à trouver un large public et à nous concocter des fictions sans génie mais du moins populaires : d’aimables divertissements.

Dans Week end sur le Nil par exemple, grand film d’amour produit par les studios Disney, il nous contait, sur fond de décors pharaoniques, l’histoire d’un couple traqué par des paparazi "charognards" offrant son premier grand rôle à Carla Bruni, passant avec fracas de la scène à l’écran.

Ce film classique, basique, sans audace particulière mais avec quelques trouvailles de scénario, (le fils encapuchonné sur les épaules du héros par exemple) une mise en scène soignée avait su du moins déchaîner la critique et une fois de plus cartonner au box office.

Dans Noyade à Neuilly, NS nous avait même surpris en revenant sur les lieux de sa jeunesse et en développant non sans une certaine auto-dérision un thriller psychologique assez farce.

Même si le jeune David Martinon dans un rôle de composition trop grand pour lui ne parvenait pas à convaincre, au moins NS nous révélait il son fils Jean dans une courte apparition de traitre prometteur et cette comédie grinçante aux moyens pour une fois modestes avait suscité un certain intérêt.

Avec Villiers le Bel, le retour, Nicolas Sarkozy revient à ses fondamentaux : le film d’action à gros budget et nous ressert une suite laborieuse de ses premières compositions qui firent son succès, il y a quelques années.

Films de genre aux répliques devenues cultes

- vous en avez assez de cette racaille….
- On va vous nettoyer tout ça au kärcher

Tout le monde s’en souvient

Pas sûr que ce nouvel opus soit à la hauteur des films précédents. Misant visiblement sur le spectaculaire, des scènes d’actions stéréotypées avec plus de 1000 figurants et des effets spéciaux un peu gros pour compenser la maigreur d’un scénario mal ficelé, on a très vite le sentiment d’images déjà vues, de dialogues maintes fois rabâchés.

Sacrifiant carrément l’intrigue de Villiers le bel 1 (l’accident de moto contre la voiture de police) les scénaristes peu inspirés ne tentent même pas de revenir sur la résolution de l’énigme, mais dans une débauche de moyens se contentent de mettre en scène une sorte de clip policier assez plat et grossier.

Si Nicolas Sarkozy était, dans ses premières réalisations, assez crédible en ministre de l’intérieur (quoique toujours caricatural et incorrigiblement cabotin), on le retrouve ici carrément en contre emploi dans un rôle de président très peu vraisemblable.

Ce n’est pas la seule erreur de casting.

Certes l’idée de confier le rôle du ministre de l’intérieur à une femme, en l’occurrence la sobre et inquiétante Michèle Alliot Marie était originale, mais embarquée dans cette galère, elle semble en permanence se demander ce qu’elle fait là et nous aussi.

Quant à Marie-Thérèse Givry, inconsistante en procureure de Pontoise, son premier grand rôle au cinéma risque fort d’être le dernier.

Si ce nouvel opus très markété, réjouira sans doute les aficionados du genre, il est à craindre que cette grosse production française
rechauffée ne suffise pas à faire oublier aux spectateurs électeurs leurs fins de mois difficiles.


Le cinéma français s’en remettra t’il ?


tgb

15:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

wouhahouuuuuuuuuu! excellenticisme! je propose à NS pour son prochain rôle "pars vite et ne reviens jamais"

Écrit par : vague A | 18/02/2008

wahouhouuuuuuuuuuu!excellenticisme, je propose comme prochain rôle à NS "pars vite et ne reviens jamais"

Écrit par : vague A | 18/02/2008

Héllyséwood n'a pas dit son dernier mot ! Le prochain scénario à venir dont on parle en coulisses "Demain Clara ramène Ingrid".

Encore un billet "aux petits oignons" ! Merci, que du plaisir à lire.

Écrit par : Françoise | 18/02/2008

Euh, c'est qui Ingrid? J'ai raté un épisode?;-))))

Écrit par : etrun | 19/02/2008

Wouaaaaaouou !

quel programme ! D'enfer !

Écrit par : lolotte | 19/02/2008

Ces films n'arrivent plus jusqu'à Toulouse...mais que fait la police ?

Écrit par : clod | 19/02/2008

et en guest star
phillipe de Villiers le bel

Écrit par : skalpa | 19/02/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu