Avertir le modérateur

23/09/2008

Tout ça pour ça....

806159-966978.jpgPendant donc, toute une semaine d’apocalypse capitalistique et de naufrage boursier et contrairement à ses habitudes de blablateur communicant, Bling bling président, tout à ses miquettes, fit vœu de silence. (comme quoi, deux ans après avoir choisi le yacht de Bolloré plutôt que la retraite en monastère pour habiter la fonction l’a quand même de la suite dans les idées le chanoine de Latran)

Non pas qu’il espérât, que le principe bien connu en sciences physiques, de l’autorégulation en pilotage automatique du libéralisme déréglementé soudain en string allait faire se rhabiller in petto les tours jumelles de l’économie ricaine donc mondiale mais bien plutôt pour méditer sûrement sur la triste vanité des choses et la branlée que venait de se prendre ses patrons d’Aprèsmoiledélugecorporate bien peu reconnaissant pour le mettre dans un merdier pareil et pour qui cependant il s’était tant décarcassé.

Faut admettre.

Bling Bling 1er donc, roi du beau linge et de la logomachie en panne sur autoroute se mit à penser.

Bling bling époux de CB-international cogita,
Bling bling omniscient-omnipotent-président gambergea
Et, au bout de cette semaine de cogitation neuronale…
Bling Bling blabla-chef-au-rayon-cravate, accoucha d’une idée fumeuse quoique pertinente.

(Soyez pas impatient j’y viens)

Oui, l’homme aux six cerveaux et aux deux talonnettes, après mûre réflexion vachement introspectée et phase d’analyse carabinée sur divan (six subconscients c’est long à accoucher) eut la révélation bon–sang-mais-c’est-bien-sûr-y’a-qu’à :

- sanctionner les responsables de la crise économique -

En voilà une idée qu’elle est bonne.
(Moi-même j’y avais pensé assez vite mais il est vrai que je n’ai qu’un seul cerveau, c’est plus facile.)

L’homme donc qui dénonça les parachutes dorés sans toutefois les supprimer, manquerait plus que ça, l’homme qui pensa tout haut, très fort, et tellement fort même qu’on l’entendit, un jour de rien à dire à la télé, imposer les stocks options sans naturellement y toucher, l’homme qui demanda avec autorité la démission de Bouton Société Générale tout en sachant qu’il n’avait aucune chance de l’obtenir, l’homme hyper-moderne et visionnaire qui en revanche dépénalisa le droit des affaires, installa un bouclier fiscal pour protéger ses riches amis commanditaires, qui voulut une France de propriétaires avec subprimes de chez nous, l’homme du taux de croissance avec les dents et du pouvoir d’achat avec les oreilles, celui là même qui privatisa EDF (et bientôt la Poste) quand Bush et Brown, les Laurel et Hardy de la politique économique en chasse-neige re-nationalisent fissa dare-dare, l’homme exemplaire enfin, qui s’augmentât de quelque deux cents pour cents, qui voulut revaloriser le travail en dévalorisant le travailleur tout en chouchoutant sur la bouche et avec la langue l’actionnaire rentier et le spéculateur à la retraite

oui cet homme là, celui de la médaille d’or pour les morts et les bacheliers, trouva l’idée géniale et sans Seguela qui plus est :

- sanctionner les responsables – waouh !!!!!!! trop fort.

Il en était donc là, de sa phosphoration mentale, au pupitre de l’ONU et tout à sa grandiloquence, sauf qu’il restait un menu détail :

L’avait pas encore trouvé qui comme responsables.

Ayant un penchant avéré pour le bouc émissaire, son premier cerveau lui suggérait insidieusement d’accuser les chômeurs, tandis que son second cerveau lui conseillait ardemment  d’enfoncer les fraudeurs de la sécu, alors que son troisième cerveau lui soufflait en loucedé de faire endosser ça aux sans papiers, pendant que son quatrième cerveau lui dictait instamment de foutre ça sur le compte des 35H (un peu faiblard quand même son quatrième cerveau) sans compter que son cinquiéme cerveau militait méchamment pour désigner les alter-archaïcho-bolcheviks, cependant que son sixième cerveau lui susurrait que dalle vu qu’il avait oublié son chargeur sur la table de nuit de la Carlita castée sponsorisée par Canal.

Pas d’bol.

Que des bonnes idées rhétoriques en effet, pour faire porter le chapeau à un prolo privilégié lambda, sauf que cinq cerveaux plus un, pas reliés en réseau lui parasitaient un tantinet le ciboulot et commençaient, tu m ‘étonnes, à lui faire fondre les fusibles du crémol.

Nonobstant, il supputait quand même que ça risquait d’être pas super crédible comme argument.

00e801c894e4$45bdf370$6400a8c0.jpeg


Saddam Hussein étant grillé, Ben Laden aux abonnés absents et les Talibans assez chargés quand même, l’avait songé un instant attribuer l’affaire à  PPDA (disponible) mais sans bien identifier de lien présentable (la faute à son sixième cerveau en roue libre sans doute)

L’homme donc aux six cerveaux et aux deux talonnettes, celui qui la ferme quand il faut parler et qui cause quand il n’a rien à dire, cet homme moderne, visionnaire, aux recettes futuristes qu’il s’était donné un mal de chien à ramasser dans les poubelles de l’histoire  (j’espère au moins qu’ils les trient avant de les jeter) cet homme-là cherchait désespérément un responsable.

Et séchait assez lamentablement.

- Sinon comme responsable reste Dalanoé, de gauche libérale, ou Strauss Kahn de gauche FMI…Annoncé officiellement et en direct lors du discours de Toulon (prochainement sur vos écrans). Certes c’est moins impactant mais, c’est un moindre mal…-

Tiens une idée du sixième cerveau qui venait de se réactiver.

- Si c’est pour dire des conneries pareilles autant rester couché
- pensa le troisième cerveau droit présidentiel.

N’étant pas un des cerveaux homologué de l’omni-penseur-joggeur Elyséen je me garderai bien de lui soumettre quelques noms.

Je me dis juste qu’en tant que larbin zélé de l’occidental consortium Mr Bling Bling burné, assumeur patenté et matamore reconnu, au pupitre de l’ONU et à la face du monde, et pour une fois, ça aurait de la gueule…

pourrait se dénoncer lui-même.

Mais je n’y crois pas trop.


tgb

16:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

ben ouais y parait que c'est le champion de la régulation
d'ailleurs y'a qu'à le voir - rarement vu un mec aussi auto-regulé

Écrit par : tartiflet | 23/09/2008

et même soyons fous -: moraliser le capitalisme financier

super crédible le mari de Carla - devrait prendre conseil auprés de ses gentils amis Bolloré, Dassault, Bouygues, Lagardère et j'en passe eux aussi ils ont tous trés envie de moraliser le capitalisme financier

http://www.lemonde.fr/organisations-internationales/article/2008/09/23/nicolas-sarkozy-a-l-onu-apprenons-a-gerer-collective

Écrit par : zezet | 23/09/2008

Pique nique douille c'est toi l'andouille ! que peut-on espérer de l'inventeur de la taxe pique nique bien nommée!
Merci tgb pour nous donner l'occasion de nous réjouir sinon de la situtation du moins de la lecture d'un texte bien enlevé!

Écrit par : vagueA | 23/09/2008

excellent !

Écrit par : lavos | 23/09/2008

Bravissimo tgb! rien à attendre de ce serpent khâ... aie confiance, aie confiance..... mon oeil!

Écrit par : kikined | 23/09/2008

Que de tartufferies! au secours! faut-il qu'ils aient abusé du biberonnage aux médias décérébrant pour que ces pauvres citoyens français continuent
à avaler les couleuvres au lieu de monter sur Versailles-l'élysée munis de l leurs antennes en guise de fourches!

Écrit par : bent Combes | 24/09/2008

Quelles bandes de faux culs, ces dirigeants qui jurent la main sur le coeur que les responsables seront punis et tatata et tatati...

Honnêtement à part la ménagère de moins de 50 ans qui est pendue sur Star académie ou le lecteur du Figaro (et encore), qui va croire ces sornettes ?

Excellement dit TGB !

Mieux vaut un grand cerveau qui travaille que 6 petits cerveaux paresseux !

;-)

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 25/09/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu