Avertir le modérateur

09/01/2009

La pointure et les grolles

 

arton7776-acf17.jpg



Décidément les temps sont à la godasse.

Pour une paire de pompes envoyées à la gueule du falot en pré-retraite, quelques tonnes de brodequins à sous munitions en représailles sur la bande de Gaza.

Assez proportionné, faut le dire.

Assez proportionné sous la tong intellectuallo-touristique d’un Glusksmann à frange, aveuglé depuis belle lurette par son complément capillaire.

Assez proportionné faut le croire, sous le mocassin vernis du pitre à épître, le milliardaire pseudo-pensant BHL.

La barbarie à visage humain et à chemise blanche dans toute sa cuistrerie.

Ce fin limier du romanquête au Hilton, rigoureux comme toujours se demandant dans «  le Point » avec loupe grossisante et rhétorique à glands  à qui pourraient bien appartenir les légères empruntes si peu identifiables et tellement délicates, laissées dans la boue sanglante palestinienne.

 

arton7776-acf17.jpg

On attend avec impatience la pantoufle moralo-littéraire de Philippe Val qui nous mesurera comme toujours les justes pointillés, ainsi que la sandale en plastique indignée de Finkie convalescent, dont l’argumentation flamboyante nous rendra évidente la subtile proportionnalité.

Décidément on ne saurait trop conseiller à l’ entarteur Godin de rajouter en guise de fève, une méchante semelle à la chantilly frangipannée.

Car le coup de pied au cul germanopratin pourrait redevenir d’urgence un acte politique d’une rare pudeur face à l’indécence vulgaire de certains trouducs à l’auto-suffisance crapoteuse et à la pensée minable.

Et pendant que Blair, criminel de guerre en espadrille et patron théorique d’un quartette sensé se préoccuper de paix en Palestine, pérore et badine, sympa et bronzé chez le miévreux et aplati Denisot, on espère sans trop y croire, un lancer d’escarpin bien ciblé du verbeux Aphatie, journaliste de comptoir indépendant et sans alcools :

j’t ‘en fous,

tant le cireur de godillots officiel de Canal + tient à écouler son stock de cirage 2008 avant d’entamer avec enthousiasme le lot 2009 trouvé dans ses petits souliers sarkoziens.

Quant à Ali Badou, animateur cultureux de la diversité réussie, il se contente de lorgner ses babouches en attendant que ça se passe, tendance Obama.

arton7776-acf17.jpg


Heureusement, et ce sera mon cri d’admiration du jour, que je m’endormis sur les mots tout en humanité élégante de l’admirable et hônnete homme, Stéphane Hessel, qui me réconcilia d’un coup avec l’espèce pensante et me rappela combien c'était beau "une conscience".

Sa présence honorable chez le rusé Taddéï, à côté de l’embourbé Adler, ne faisant que rehausser encore, la pointure classe de l’un sur la mediocrité pointilleuse de l’autre.

tgb

15:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (13)

Commentaires

Vu la même chose que toi et donc j'aboutis aux mêmes conclusions !

Canal boîteux, ces derniers temps et ça ne s'arrange pas !

Je ne regarde désormais que pour voir jusqu'à quelle abjection ces mollusques vont parvenir.

Je m'abstiens, par charité, de commenter la prestation d'Adler. Je n'aime pas tirer sur des cadavres idéologiques en putréfaction...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 09/01/2009

"cadavres idéologiques en putrefaction..."

je note la formule

c'est vrai qu' Adler et ses amis à force de n'avoir pas eu d'opposition pendant des années se trouvent fort dépourvus en arguments quand la contradiction fut venue.

la paresse médiatique leur a largement ramollie les neurones

comme quoi...

Écrit par : tgb | 10/01/2009

Wahou, tout cela me file un coup de pompe...
Et pourtant, Dieu sait qu'il s'en perd....

Écrit par : skalpa | 10/01/2009

Dieu le sait il vraiment skalpa ?

Écrit par : tgb | 10/01/2009

pour souligner

Stéphane Hessel : « un véritable crime contre l’humanité » à Gaza


http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2470

Écrit par : vague A | 10/01/2009

merci pour le lien - vague A - précieux

et j'en rajoute un autre

http://socio13.wordpress.com/2009/01/09/alexandre-adler-espece-de-con/

un texte admirable comme un poing dans la gueule des cons de Danielle Bleitrach

Écrit par : tgb | 11/01/2009

A tgb :
Je réitère le commentaire sur Stéphane Hessel / Dieudonné. Dommage.
Après plus de 800 morts il devient moins difficile de critiquer le gouvernement Israélien, critiquer cette idéologie ( à définir ) qu'est le sionisme, critiquer certains journalistes et philosophes juifs "sionistes", et o surprise l'instrumentation de l'holocauste fait par "ces" journalistes et le gouvernement d' Israël. "Dieudonné, un complément ", cela dédouane à peu de frais.

Écrit par : Henri A | 11/01/2009

en tant que briseur de tabou et véritable provocateur Dieudonné est incontestablement plus juste que Cauet maintenant on se demande si cette fuite en avant a réellement du sens.

que Faurisson exprime ses délires comme l'a théorisé Chomsky d'accord que BHL soit un négationniste c'est évident...reste encore que Dieudonné soit drôle or il ne me fait pas tellement rire et c'est le problème

et à choisir entre la médiocrité d'un Adler et la fuite éperdue d'un Dieudonné je choisis sans hésiter la classe de Hessel

je le sens tellement juste et cette justesse fait tellement autorité que ça ne se discute plus

lire le texte de Danielle Bleitrach - la parole contre la logomachie

ça s'entend

Écrit par : tgb | 11/01/2009

A tgb :
Les goûts et les couleurs, même dans le rire, ne ce discutent pas.
Que les médias rajoutent des couches sur des couches qui sont sur la première couche complètement injuste et avérée, elle, envers dieudonné, bon...
Mais que des intellectuels lucides ou qui ont la classe, par paresse ( et cela se comprend pour Hessel ) ou pour se dédouaner, en rajoutent aussi est triste.
"dieudonnée, une conséquence" me parait plus "juste" que "dieudonné, un complément" à Adler et d'autres ( bhl, val, etc...) qui eux sévissent depuis plus de 20 ans avec les résultats que nous connaissons aujourd'hui.
Dérapages, provocations, non tabous, c'est à dire la forme est discutable. Sur le fond, une discussion tranquille avec consensus me parait infiniment plus probable entre Hessel et dieudonné qu'entre ce même Hessel et Adler ( en tout cas, dans le contexte actuel parce que Hessel et Adler se connaissent personnellement ).
Je m'excuse pour l'insistance. Si tu me trouves pénible sur ce sujet, je m'arrête net.

Écrit par : Henri A | 11/01/2009

non non pas du totu tres captivant mais va lire le texte de danielle bleitrach ça va te fair ecomme moi un bien fou c'est magnifique

Écrit par : tgb | 11/01/2009

Je ne trouve pas ce putain de texte !
Danielle Bleitrach - la parole contre la logomachie, si c'est bien celui là donc tu parles.

Écrit par : Henri A | 11/01/2009

non pas le titre utilise le lien plus haut tu vas te regaler

Écrit par : tgb | 11/01/2009

Alexandre Adler, espèce de con ? Si c'est le texte dont il s'agit, mon commentaire parlait de ce texte.
"Est-ce que tu ne te rends pas compte à quel point c’était toi et les tiens qui développaient l’antisémitisme, quelqu’un comme Dieudonné faisant l’apologie de Faurisson et vomissant sa haine maladive des juifs n’est que votre complément, vous nous avez reconduit au ghetto nous qui n’y étions pour rien, vous enfermiez les palestiniens dans Gaza et construisiez un haut mur autour de vous, pour nous emprisonner tous dans votre folie haineuse. Oui vous êtes des criminels à cause de ce qui est fait à Gaza mais aussi à ce que vous faites au juifs."

dieudonné, apologie de Faurisson, vomissant sa haine maladive des juifs, n'est que votre complément.

Relis mes commentaires, maintenant.
Dit autrement, Danielle Bleitrach se permet aujourd'hui une violence inouïe ( et le mot est faible ) dans son texte qu'un dieudonné, pour moins que ça, a payé depuis plus de 5 ans en étant considéré par les médias comme le plus grand enculé de France ( comme il le dit lui-même.)
Elle en rajoute une couche sur dieudonné, comme je le disais précédemment.
En cherchant le texte, je suis tombé sur ça, de 2005 :
http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=2092
Aujourd'hui elle contredit l'analyse de l'époque.
"vous nous avez reconduit au ghetto nous qui n’y étions pour rien," et le texte dans son ensemble :
Si ce n'est pas une accusation implicite de nazisme, qu'est-ce que c'est ?

Écrit par : Henri A | 11/01/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu