Avertir le modérateur

26/02/2009

Je positive

Le bon côté de la crise

 

securedownload-10.jpeg

De riches Vénézuéliens ayant confié leur argent au groupe financier du texan Sir Allen Stanford, par peur de laisser leur épargne aux banques du bolchevik Chavez se trouvèrent piteusement dépourvus quand la méga fraude fut venue.

Reconversion people



17205.jpg

h_14_ill_1159921_9858_000_par2313516.jpg

Après Piaf et les compagnons de la chanson, Ségolène Royal et son boys band, tentent une reprise de l’inoubliable (et craignos) chanson « les trois cloches » Pom pom pom...

Manuel Valls envisage comme d’hab, une carrière solo.

 

 

arton4176.jpg

Solidarité Caraïbes

« Nous sommes tous des guadeloupéens »
aurait déclaré le président Obama.

Jean Marie Colombani, réfugié plumitif en son site  « slate » aussi convenablement chiant que lui, espère déjà des droits d’auteur.

Technologie ultra-Française


securedoload-2.jpeg

Carlos Ghosn, patron de Renault, misant tout sur la recherche et le développement durable, présente son nouveau véhicule futuriste. Petite merveille de modernité pointue et de tradition rurale.


sarkozy2117448837112.jpg

« La France industrielle est de retour » déclare Aldo, notre président la classe, en visite au salon de l’agriculture.

Faites l’amour pas l’hyper


image0011[1].JPG

Manifestation originale, pacifique et un poil sodomite quand même, des caddies de l’hyper marché de Jouy en Josas, autour d’un audacieux slogan fédérateur :

« Le dimanche on baise »

Help

securedownload-4.jpeg



Attention petits épargnants sauveteurs, les requins de la finance sauce Madoff, sont, restent et demeurent d’irréductibles carnivores. (et tricheurs en plus)



Relève subversive

jut.jpeg

La génération 4X4 se repoliitise enfin.



tgb

20:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

23/02/2009

Guillaume Tell revient !!!!

vache_brune.jpg

Je mesure 1M40 au garrot. Je pèse 718 kilos.
Ma robe est grise souris, mon mufle est ardoisé.
J’ai la cuisse musclée et la mamelle généreuse :
Je produis en moyenne 5.300 kg de lait par an.

Je suis une Brune Suisse, l'une des races de vache les plus anciennes du monde, vu que je broutais déjà les alpages helvètes bien avant que l’ UBS n’invente le compte anonyme et Henri Dunant, la croix rouge.

Je m’appelle Loana et j’ai 4 ans.

Oui je sais, bande de gros ringards, vous en êtes resté à Marguerite, mais figurez vous que les pécores regardent la télé aussi.

Comme Loana, je suis la reine d’une espèce de star AC rurale, une sorte de people rustique de l’autre ferme des célébrités, la miss montagnarde et fromagère du cheptel laitier, nominée à la grande exposition parisienne du moment : Le salon de l’agriculture. (ne pas confondre avec la collection YSL/Bergé)

Samedi, jour de l’inauguration officielle, et pour mon baptême salonard j’ai vu passer une espèce d’histrion encravaté dans un flux compact de journaleux bêlants. Troupeau assez étrange auquel ne manquaient que nos clarines alpestres, même si une claque de jeunes gens bien mis, chaussés de mocassins à glands n’ayant jamais marchés dans la moindre bouse scandaient avec une ferveur forcée assez distrayante : - Nicolas, Nicolas….-

La chorale de Saint-Neuilly-des-champs m’a t’on dit.

Le président donc…

une sorte de camembert au lait assez cru, m’a confié Jennifer,

vache_tarine.jpg

une vieille copine Tarine aux beaux yeux rimmel, déjà présente l’année dernière et très au fait des citations vulgo-Elyséennes largement buzzées.

Pas comme le précédent paraît-il. un pur Rabelaisien, cavaleur, cavalier. Un ogre de l’agro alimentaire. Buveur, bouffeur, hâbleur et tâteur de croupe

…comme une certaine nostalgie dans les étables de France.

Quand même je suis préoccupée.

Je ne sais, si c’e sont mes origines suisses qui me travaillent le pis, mais de savoir qu’un ultra-gauchiste, ricain cubain guadeloupéen... je ne sais, un certain OBAMA, s’acharne à la mort du secret et du paradis fiscal suisse.

Et pourquoi pas réhabiliter Denis Robert, pendant qu’on y est ?

Mes compatriotes lui ont balancé 250 noms de fraudeurs américains pour l’amuser, il en veut 52OOO. Un grand malade ce mec.

La mort du petit commerce bancaire quoi !!!

Tu verrais pas que tous les tricheurs fiscaux soient obligés d’aller skier sur le rocher de Monaco, d’acheter leurs Davidoff à Jersey et se fournir en chocolat à Singapour ?

C’est pas tellement le paradis fiscal qui les titille Obama, Brown et compagnie, parce qu’entre nous, lutter contre la criminalité financière ou l’argent sale c’est un peu comme lutter contre un pléonasme, non c’est surtout le côté coucou suisse qui les défrise.

La ponctualité discrète des fuites de leurs capitaux dans des paradis fiscaux étrangers alors que chez eux des cartes à crédit pourri.

- Rapatrions rapatrions ; Chacun son paradis fiscal et les vaches exonérées seront bien gardées - politiquent-ils !!!!

Ben pas d’accord !!! quand même pas l’expérience de septante siècles de lessiveuse monétaire huilée comme de l’horlogerie fine pour voir tout partir aux Caiïmans.

Du blanchiment économique en tongs : mon dieu quelle époque !!!

piggybank.jpg



Faudrait voir à pas trop nous pousser à déterrer le couteau suisse
parce qu’un helvète énervé en Vaudois. (humour Suisse)

Exemple : trois vieux Vaudois sur un banc – une vache passe –

Au bout de 10 minutes, le premier dit :
- C’est pas la vache à Thomas ça ? -

Au bout de 10 minutes, le second dit :
- Non, plutôt celle du père Simon…

Au bout de 10 minutes, le Troisième dit :
- ben moi j’y vais hein…j’aime pas les disputes…

---

ça va chier…

tgb


la tirelire piquée à Skalpa.

17:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

20/02/2009

"Si on n'a pas de kalachnikov à 50 ans, on a raté sa vie"

la_france_dapres.jpg

Un projet pour la France du 21éme siècle : le bon d’achat.

Fatigué le moderne.
Le roquet atlantiste du TV achat.
La vision un tantinet rase motte
Question rupture.

Un panier-repas à nos pauvres….

Dans le genre, « une certain idée de la France »
Un projet futuriste
On a connu plus ambitieux.
Moins cintré de l’encolure
Mais l’a l’envergure qu’il peut
Le camelot de la réforme raplapla
Le vieux beauf
Du bling bling Séguela.

Et pas poli en plus
le VRP des plus de 65 ans
Le fils caché de Reagan et de Mimi Mathy.
Du genre à pas dire bonjour
Aux indigènes.

D'ici et de

Nouveau concept merdiatique

Le populiste pas populaire.
700 flics, le doigt sur l’extincteur, pour sa visite à Daumeray (Maine et Loire - 16 00 habitants) 1 gendarme pour 2 habitants

convivial le gars !!!!

Faut dire, pas laisser les allumettes à la portée de Mr Bruni.
Une calamité, le morveux pyromane
Une propension certaine, à coups de morgue inflammable, à tout cramer là où il passe, à attiser le cocktail-molotov

En Corse, en banlieue, à Gandrange, aux Antilles….

photo_2313_460_260_24569.jpg



Gestion de crise ultramarine :

« Ti punch et Tonfa » les bronzés 4 versus Nicolas Clavier.
La politique club med du Tarelariradada président…

En pourrissement tactique puis en bons de réduction.

Sauf, qu’à pas bien considérer les peuples, comme un léger parfum Guevara flotte sur les caraïbes.

La révolution Guadeloupéenne, ça sonne bien.
Elle a ses martyrs – Jacques Bino, militant de la CGTG et du LKP.
Yves Jégo secrétaire d’état à l’outre mer atteint en plein coeur par son niveau d’incompétence.
Elle a son leader : Elie Domota
Elle a ses touristes : Bové et Besancenot, récupérateurs.

En ces temps émergents de bottage de cul-blanc dominant, le « bougnoule » (palestinien), le « niaqoué » et le « bamboula », commencent sérieusement à en avoir ras la casquette de bwana et de sa « pwofitasyon »

C’est la faute à Chavez
C’est l’effet Obama
C’est le résultat surtout chez nous du mépris Sarkozien.
De Ringard 1ER du petit haut de son égo arrogant.

DOM TOM métropole même combat

Mon conseil du jour : si vous touchez un bon d’achat de Monsieur +, Offrez-vous une kalachnikov.

Non seulement c’est le juste prix, mais c’est plus tendance qu’une Rolex.


tgb

 

photo - merci à Françoise D.

13:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

17/02/2009

"Au four, les évadés de Moulins"

securedownload.jpeg


Suicide d'un détenu à la prison de Lyon hier.
Suicide d'un détenu à Bois d'Arcy cette nuit.
un suicide par jour dans les prisons de France.

Non seulement les 365 suicidés annuel, ne suffiront pas à vider les geôles de ses 62000 prisonniers, mais les places (elles) libérées seront tout aussi rapidement ré-occupées.

Tant il est avéré que plus on crée de lieux de détention, mieux on les remplit.

Si une société se juge à l’état de son régime carcéral, alors la société française est en phase terminale.

arton2545.jpg



Cette prison française surpeuplée, poubelle aujourd’hui de tout ce que compte le pays de marginaux, de fous, de déviants, de criminels, de cas sociaux, d'accusés d'Outreau, de salauds, d'escros et de VIP,  est devenu le shaker malsain où se mélangent, le primo délinquant et le multi-récidiviste.

et l'innocent.

Cette prison française dégradée, dégradante, dénoncée chaque année par le Conseil de l’Europe, cette école du crime, cage à fauves, usine à « détritus » sans même de recyclage, lieu de tous les « résidus » sans rédemption possible, de tous les « rebuts » sociaux, de tous les échecs sociétaux sans réinsertion sociétale, montre à l’extrême, que même nos déchets ménagers sont aujourd’hui mieux (re)traités.

Car non seulement, par choix idéologique et économique on ferme les écoles pour ouvrir des prisons, mais encore, on ferme les hôpitaux psychiatriques pour ouvrir des pourrissoirs bons marchés.

Et vu comment l’état aujourd’hui, à travers sa police - explosion de gardes à vue, de bavures, d’objectifs quantitatifs - traite sa population à l’extérieur, on imagine bien, qu’il ne prend pas de gants à l’intérieur.

Et vu encore, sa pingrerie pour trois sous à la justice sociale, on se doute évidemment que la justice tout court et son coréllaire prison est tout sauf une priorité nationale et que par opportunisme, en ces temps de marchandisation galopante, la privatisation du système pénitentiaire avec ses effets pervers dans sa logique mercantile est plus que jamais une tentation menaçante.

securedownload.jpeg



Si, à l’heure de Mesrine, super héros de nos écrans, il se s’agit pas (forcement) de faire du voyou un mec sympa, il n’est pas non plus question de substituer à une justice républicaine, une justice victimaire, autrement dit une vengeance.

Bien sûr que si l'on massacre mon gosse je n'aurai que l'idée ivre et folle de faire la peau de l'autre, de l'oeil pour oeil, du dent pour dent, mais heureusement encore que la justice vient pallier à mon vertige de douleur et de sang, car sinon, pourquoi ne pas revenir au lynchage direct et à la pendaison à l'arbre.

Car le fait d’une civilisation est de précisément répondre à la sauvagerie par la raison, à la violence par le jugement.

Le détenu,  quoiqu’il ait commis reste un homme. Il est des actes monstrueux, il n’est pas de monstre. Le détenu est notre part d’ombre, notre transgression fantasmée, notre miroir en tant que nous sommes nous même et la plaie et le couteau, potentiellement victime, potentiellement bourreau ; le résultat hasardeux d’un parcours, d’un contexte, d’un dérapage, d’un engrenage, d’un sale concours de circonstances (affaire Cantat par exemple)

Il n’ est pas de génération spontanée, encore moins de génétique programmé : on ne naît pas plus assassin qu’honnête citoyen.

 

arton2545.jpg

Et que ces braves gens qui, parce qu’ils n’ont rien à se reprocher (et je me demande bien comment ils font et ce que vaut le fond de leur conscience) considèrent qu’il faut toujours plus de cameras vidéo, toujours plus de flics, toujours plus de sécurité, toujours plus de délation, sachent bien qu’une seule lettre anonyme malveillante peut les embarquer dans un cauchemar de 48 heures pour rien.

Car « ceux qui sont prêts à abandonner un peu de leurs libertés fondamentales en échange d'un peu de sécurité illusoire ne méritent ni les unes ni l'autre » Benjamin Franklin.

S’il est bien une chose, qui m’a toujours fait gerber, c’est le gus lambda revendiquant sa normalité établie et se définissant arbitrairement avec bonne conscience comme la norme définitive et satisfaite.

Tout ça pour en venir à la lettre de Christophe Khider à sa mère ( l’un des deux évadés de la prison de Moulin - blessé et repris par la police) à la qualité cinglante, féroce et clinique de son récit.

Et l’on pense à Jean Genet, et l’on pense à Charlie Bauer, et l’on pense à José Giovanni, à ces condamnés taulards et à l’exemplarité signifiante de leur rédemption littéraire.

securedownload.jpeg


Et tout ça pour en venir à ce florilège de commentaires crétins tirés du figaro.FR à propos de l’affaire et en réaction à l’article intitulé

Les deux évadés de Moulins «sont probablement loin»


(laissés dans leur jus fautes d’orthographes comprises….)

----
nono016001
et ca pavane

16/02/2009 à 15:36

Tuer, voler et vous passerez a la tele, c'est honteux
il faut virer le journaliste qui a eu le culot de faire
venir la mere d'un evade
Pauvre France

-----
Lilian003
Et la peine de mort est supprimée

16/02/2009 à 13:57

Ce type qui a tué un otage, méritait la mort. maintenant, il est en cavale. Et sa mère est contente, pauvre femme;
Programme obligatoire, tous les lundis, exécution de 5 condamnés à perpétuité, et cela videra les prisons.

------
arthus002
n'en déplaise ...

16/02/2009 à 11:03

bonjour,humanistes de toutes espèces vous pouvez hurler ;chez moi à la campagne si ces individus venaient à agresser qui que ce soit dans mon entourage :ils seraient abattus comme des sangliers !


-----
Donnelly
Les 2 évadés présumés dangereux

15/02/2009 à 21:28

L'un des deux bandits a déjà tué.
L'un des grands arguments contre la peine de mort est d'éviter une erreur judiciaire.
Supposons que ces évadés prennent des otages et en tuent. Comment apggpeleront ce "regrettable" accident nos belles conscience de Gauche ?

Je constate une fois de plus que nous ne sommes plus en sécurité et j'estime urgent de rétablir la peine capitale qui n'est certes pas la solution à tout mais aurait au moins le mérite de rétablir une certaine dissuasion et de nous éviter le scandale de cette évasion.

arton2545.jpg

Si je suis évidemment soulagé de n’avoir pas croisé dans leur cavale les deux fugitifs n’ayant plus rien à perdre, et pas trop regardant du revolver quand même, je vous garantie aussi que je suis ravi de ne pas boire un verre avec Nono ou Donnely ou arthus, tout suintant de bestialité, de haine primaire, de bêtise crasse et de frustration aîgre par tous les trous de leur tricot de peau.

Plus animal qu' humaniste quand même !

Et, on est en droit de se demander au final, qui du voyou ou du brave citoyen lecteur du Figaro est le plus civilisé des deux.


tgb

16:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu