Avertir le modérateur

02/10/2009

Faut-il castrer Polanski ?

94971505.jpg

(chimiquement)

Nan !!!!!!  j’déconne…..
mais la question est bonne
Parce que, faudrait savoir
On Castre (chimiquement) les pédophiles récidivistes côté populo démago
Ou on célèbre (esthétiquement ) Mitterrand Polanski, côté cercle d’amis

Les intimes...

L’axe Sarko/Bruni nous la joue Frankenstein
Il nous sort le Bobo-poujado–populo-people
La droite neuilly-camembert macquée à la jet set épidermiquement de gauche

le croisement contre nature de la droite beauf et de la bof gauche

l'accouplement hybride Hortefeux/Kouchner - petit doigt en l'air/ecrase merde :

Et y’a schizophrénie.

Car, en principe, en république j’veux dire, il ne peut y avoir une morale éthérée pour les uns qui se l’achètent ou se l’indemnisent amen, et une loi pour les autres, les gens qu’on karcherise ou qu’on castratrise, chimiquement .

Ou alors faut le dire clairement.
Un cercle de privilégiés est au-dessus des lois ; au balcon

Et tout le reste, est en dessous,

de la matraque.

au charbon

Ce serait t’y pas un vieux retour de classes ça ?

94971505.jpg

J’aime bien Polanski – j’ai lu son roman « Roman »
Sa vie son œuvre, ses anges son diable ! quel destin !

J’aime ses films, pas Rosemary‘baby, trop gore pour moi, ni les derniers trop propres, mais le couteau dans l’eau, Répulsion, Cul de sac, Le Locataire, Chinatown tout ça…j’adore.

Y’a du Kafka chez ce mec là, de la souffrance et du génie
Du sulfureux aussi : Ce chic pour se foutre dans des trucs tordus
ou ce fatum…

Je me fous bien de savoir où Polanski met sa queue  ?
(enfin y’a des limites)

Je le crois honorable.

(Et puis j’ai un faible pour les petits comme moi – Woody Allen, Chaplin,
Dustin Hoffman, Pierre Etaix, même Playmobil Pujadas pour dire, moins un :
A talonnettes

94971505.jpg



Qu’on lui foute la paix à Roman, à commencer par son fan culb pétitioniste, pas fin sur ce coup, (même David Linch), et qui lui rend pas service.

S’il doit y avoir indulgence pour une œuvre, qui a tous les droits, et pour Polanski, qui a assez morflé comme ça, il n’y a aucune raison que la justice fasse la différence entre deux hommes qu’il soit une star, qu’il soit un gueux (et même une ordure)

Il ne peut y avoir une loi pour les jean-foutre comme nous, qu’on traite à la chimie, au valium ou au H1N1 et une exemption générale pour les prédateurs et leurs invités, les fous du roi ou les protégés de la dame.

Ou alors faut dire,
faut sortir le contrat
Faut dire qu’on n’est plus du même monde
Qu’on n’a plus les mêmes droits et devoirs
Qu’on est tout juste bon à payer los conneries
les crises les outrances les outrages
Et à bouffer du people en guise de politique.

(Là-dessus, c’est un sans-faute, le mouton est devenu tellement con qu’il vote pour le loup.)

Non faut pas lyncher Polanski, faut lui lâcher la grappe et aimer ses films (ou pas)
mais faut pas non plus que la ploutocratie se croit tout permis et qu’à chaque fait divers aussi horrible soit il, elle nous ponde une loi fétide de plus dans la confusion et le pathos général.

Personne castre personne
On se parle pas comme ça
On n’est pas des chiens.

tgb

 

 

22:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (24)

Commentaires

Surtout: qu'ils ME foutent la paix, avec Polanski.
Un machin judiciaire est en route, ça suit son cours, pas de quoi écrire une thèse.
J'aime beaucoup Polanski, également pour le trouble, le malaise, le bizarre de ses films (et de sa vie, donc, ya pas: c'est forcément lié) mais une connerie reste une connerie, 13 ans c'est 13 ans, ambigüe ou pas, époque qui joue ou pas.
Je veux aussi dire que l'argument de son comité qui dit que la victime demande l'arrêt des poursuites, je m'en tamponne le coquillard: la justice n'est pas rendue pour soulager ou réparer la victime.
Ça c'est la com de Mr President qui marche à fond (sur d'autres affaires): la victime au premier plan, et pas l'efficacité.
Après, je ne sais quasiment rien de cette affaire, alors donc: que ça avance et rester vigilant.

A propos de la castration chimique, je suis nuancée... Ce sont des pathologies qui se soignent très mal et les prisons et les hôpitaux sont plus que pleins.
Difficile de trouver une bonne direction.
Et je ne milite pas du tout pour la castration chimique: je me demande.

Écrit par : meriem | 03/10/2009

Évidemment, je ne parle pas de la castration de Polanski qui semble avoir réglé son souci, encore qu'on n'en sache rien.

Écrit par : meriem | 03/10/2009

"Surtout: qu'ils ME foutent la paix, avec Polanski.

c'est un bon résumé en effet

Écrit par : tgb | 03/10/2009

Retour vers le 19eme ou la justice implacable n'abandonne jamais,c'est Javert et Valjean, le droit a la redemption connait pas, la justice americaine est archaique inhumaine et partiale.Trente ans apres les faits c'est plus de la justice mais de l'archeologie judiciaire...
Et en ce qui concerne l'usage permanent de la semantique par nos minables journaleux et hommes politiques la c'est carrément retour à la propagande nazi ou l'on doit culpabiliser montrer du doigt les mauvais pour detourner l'attention de la masse et la c'est grave car on criminalise et deshumanise a outrance ex: on ne dit plus chauffard mais deliquant de la route, on ne dit plus violeur mais predateur sexuel putain les mots ont un sens un predateur est un animal pas un homme et la derniere en date castration chimique je suis d'accord avec toi on castre les animaux pas les hommes meme si ce sont des criminels ils restent a mes yeux des hommes les derniers a avoir denié la qualité d'etre humain aux hommes sont les nazis qu'on se le dise !!!!!

Écrit par : markhos | 03/10/2009

oui la sémantique est absolument la clef de la bataille idéologique
il est urgent de reconquérir le vocabulaire pour reconquérir le terrain des idées ; tant que le mot , par exemple, de liberté; appartient aux liberaux , alors rien ne changera vraiment

Écrit par : tgb | 03/10/2009

Oui ok: castration est un mot inapproprié.
Mais ça atteint bien son but pour ceux qui les ont mis dans les bouches, hein?

Écrit par : meriem | 03/10/2009

message équivoque meriem mais enfin j'ai pigé

castration chimique si elle est volontaire cela dit c'est une affaire perso en revanche imposée niet de niet parce qu'à ce moment là moi aussi j'ai une liste de types qu'il faudrait stériliser d'urgence

en politique par exemple je connais certains fils de
clones du papa dont on se passerait volontiers

Écrit par : tgb | 03/10/2009

... Qui les ont mis dans les bouches...
C'est ça que tu trouves équivoque (rassure-moi)?
Oué j'y avais songé mais bon... Faut toujours laisser la porte ouverte à la vanne!

Écrit par : meriem | 03/10/2009

C'est ça que tu trouves équivoque (rassure-moi)?

ben oui je te rassure

Écrit par : tgb | 03/10/2009

Tempete dans un verre d'eau, les recidivistes en matiere de crime sexuel represente 3% des faits, donc nous n'avons pas a faire comme le laisse supposer la propagande securitaire a une vague de violeurs en serie multirecidivistes qui hanteraient nos sous bois et nos parking les nuits de pleine lune.L'homme est ainsi fait qu'il tue, viole,torture,vole,etc... il y aura donc quoi que l'on fasse un pourcentage d'etres humains dans n'importe qu'elle société qui se livrera a de tels actes et je parle la des personnes qui possede encore suffisament de discernement pour etre rendu responsables de leurs actes ... les prisons remplacent de plus en plus les asiles psychiatriques ça coute moins chere et ça contente le bon peuple qui veut des coupables.Un psychiatre qui s'exprimait a propos des criminels sexuels a bien precisé que les traitements chimiques inhibent la libido et non pas la violence qui l'accompagne, ou qui se substitue souvent a la sexualité des violeurs encore une limite au traitement miracle qui pretend tout resoudre, gardons donc le tete froide et notre esprit critique .On ne legifere pas a chaud comme le fait ce gouvernement de politicards demago.

Écrit par : markhos | 04/10/2009

juste -

à chaque gosse mordu par un chien on nous pond une loi - il y aura toujours des chiens il y aura toujours des gosses et il y aura toujours des gosses mordus par les chiens même avec 278 lois empilées

Écrit par : tgb | 04/10/2009

Sémantique ?
"Justice" qui veut dire quelque chose mais qui n'est pas applicable dans l'absolu.
"Morale" qui veut dire quelque chose, mais jamais la même chose suivant les époques.
"Éthique" qui ne veut rien dire ou en admettant le contraire, ne veut pas dire en tout cas ce que l'on croit généralement.

J'ai vu Polansky en slip à Saint Barth ce qui est une raison suffisante pour moi de le mépriser, art ou pas.

Écrit par : Henri A | 04/10/2009

slip kangourou ? circonstance aggravante en effet

faut dire Henri quelle idée d'aller à saint Barth

Écrit par : tgb | 04/10/2009

Je repasse...
En fait, je regrette mon commentaire.
Je n'ai en vrai rien à dire de malin sur Polanski.

Écrit par : meriem | 04/10/2009

Mon cherreuu Henri de Saint Baaaartheuu j'espere que vos vacances dans l'ile du meme nom n'ont pas eté gachées par cet ignoble Roman Polansky qui déambulait en slip sur la plage, pouark le gros degeu, je comprends votre mepris pour l'individu. Mais son nom :POL AN SKY ça vous chagrine pas , ça serait pas un peu météque ça, hein ? et meme en creusant bien juif, polonais heinnnn, haaa vraiment, triplement meprisable ce Polansky juif, polonais, et pedophile.

Écrit par : markhos | 04/10/2009

J'ai travaillé pendant trois ans en tant que technicien réseaux dans cette ile de milliardaires.
Le slip, c'est une façon de parler ; c.a.d. en non représentation, au naturel.
Pour le mépris, il fait juste parti des touristes de luxe connus ou pas.
Pour le nom, je m'ai trompé sans arrière pensées, mon style aurait été plutôt Polanskiki.
Je me sens très gentil aujourd'hui, Markhos ( tu ne serais pas un de ces enculés de grecs par hasard ? )

Écrit par : Henri A | 04/10/2009

hola ça s'agite par ici - ce Polanski hein pour foutre ça zone en tout cas il a un don

Écrit par : tgb | 04/10/2009

Reste poli Henri stp je le suis avec toi, ta réaction confirme que quand on appuie la ou ça fait mal, ça fache. En resumé POLANSKY en slip en smoking pedo ou geronto à Saint Barthe ou à la Courneuve RAB,mais on attaque pas les gens pour ce qu'ils sont mais pour ce qu'ils font je suis ce que je suis et tu n'as pas le droit de me juger mepriser ou condamner pour cela, ça s'appelle du racisme si je me rappelle bien.Alors Polansky irl au naturel il est ce qu'il est et ma petite fiction sur Henri de saint Barthe pleine d'une mauvaise foi provocatrice etait tout simplement destinée a te faire reagir la reponse etait deja toute prete à bon entendeur salut Henri et sans rancune ( j'espere que tu n'est pas noir juif obése pédé et sarkoziste)

Écrit par : Markhos | 04/10/2009

On se connait, c'est pas possible autrement.

Écrit par : Henri A | 04/10/2009

Mon pseudo est choisi en hommage au sous commandant Marcos pote a Bové j'ai modifié l'orthographe pour des raisons pratiques rien a voir avec les grecs qui sont tous des pédés c'est bien connu ;)

Écrit par : markhos | 04/10/2009

Je voulais laisser un mot. Mais j'ai un peu de mal à suivre les commentaires. Ton billet était juste et mesuré, mais Polanski semble déchaîner les passions. Je prends pas de risques… :-)

Écrit par : JBB | 04/10/2009

alors on fait dans la neutralité helvetique mr JBB ? :-)

Écrit par : tgb | 05/10/2009

A JBB , " difficultés à suivre les commentaires " je suis pret à apporter quelques "eclaircissements" à mes commentaires si besoin est ...

Écrit par : markhos | 05/10/2009

eheh… pas d'éclaircissements, merci.

Aujourd'hui, je fais en effet dans le peace and love à la suisse. :-)

Écrit par : JBB | 05/10/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu