Avertir le modérateur

18/02/2010

mea culpa medias gracias


280px-Tiger_Woods_2007.jpg




Tiger Woods, Tiger, parce que programmé par papa pour devenir prédateur de chez winnerwinnerandwinner, Woods, parce que, le son du club le soir au fond des greens, surdoué de la baballe sans toucher la bouboule, était donc the sportif milliardaire et modèle, the mari exemplaire et propret, the parfaite success story noire américaine ouvrant la route au fadasse Obama, jusqu'à ce que patatras, on le surprenne la main dans la culotte de pas sa femme, à courir 18 trous au moins, alors que son mannequin vedette légitime n’en possède officiellement que trois.

Et le voilà au cœur du gros scandale pipolé, à perdre ses sponsors, son swing et ses millions de dollars tout en même temps, ce qui finit par faire cher la pipe.

Confondre le put et la pute, dans cette Amérique tartufiée par les lobbies évangéliques, puritaine par dessus et putaine par dessous, ne pardonne pas.

Dans cette Amérique schizophrène, ce cauchemar climatisé, ce qui en vérité ne devrait regarder que le golfeur et sa dame, finit par devenir une affaire d’état, obligeant le jeune prodige débraguetté à non seulement s’excuser de ses immondes turpitudes dans un grand mea culpa médiatique, mais encore, à se faire traiter illico  dans une clinique privée pour addiction sexuelle, puisque, comme tout le monde le sait, aimer la bagatelle peut être considéré comme une déviance maladive des plus tordues.

Précédemment, Michael Phelps héros olympico-nautique aux huit médailles d'or, surpris à fumer du cannabis ou Hugh Grant gendre idéal, choppé en pleine turlutte de prostituée noire (circonstance aggravante) s’empressèrent tout pareillement de confesser leurs perversions en mondiovision, et de faire acte de contrition, pour sauver leur conforme carrière, et réparer leur « rupture d’image », tandis que Lance Amstrong et consorts peuvent continuer peinards à se trouer les fesses, du moment qu’on ne les l’attrape pas un pétard au bec.

charmarque.jpg



hypocrisie tranquille et ordinaire…
soumission motivée au code du commerce
etc…

A l’opposé, Jean-Marc Rouillan, (quel rapport ? – j’y viens) membre d’action directe, condamné en 1989 à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d'une période de sûreté de dix-huit ans, pour l'assassinat de l'ingénieur général de l'armement René Audran ainsi que celui du PDG de Renault Georges Besse n’a rien renié de sa lutte armée et c’est bien, après avoir pourtant purgé sa peine et donc payé sa dette, ce qu’on lui reproche aujourd’hui.

Il ne s’agit pas ici de justifier les actes ciminels de Rouillan, les errements d’Action Directe en sa logomachie révolutionnaire ; ne serait-ce qu’en termes de stratégie, éliminer madame Parisot° aujourd'hui par exemple ne ferait que précipiter la prise de pouvoir du dangereux Kessler à la tête du Medef : tu parles d’une avancée ! mais subir 25 ans de prison sans rien regretter et sans plier devant la société est en soi remarquable.

Plus respectable en tout cas qu’un Tiger Woods s’empressant de se couler dans le formatage de la vertu mercantile pour récupérer ses pubs autocollées au cul.

A tort ou a raison, Rouillan persiste et signe, sans remords, sans repentance, accuse encore et ne s’excuse pas de ses crimes politiques. Et c’est bien là que le bât blesse, car en cette société capitaliste hyper moralisée et forcément honorable, il ne suffit évidemment pas de purger sa peine, encore faut-il regretter sa faute, rentrer dans le rang et s’autoflageller.

280px-Tiger_Woods_2007.jpg



Ce qui ne manquera pas de vous valoir quelques circonstances atténuantes, la société étant bonne fille allez allez…

Oui ce n’est pas que Rouillan l’ouvre encore dans « l’express » qui dérange mais bien le fait qu’après 25 ans d’enfermement, il ne s’amande pas, ne batte pas sa coulpe.

Or la justice pourtant n’a rien a voir avec la morale mais tout avec la loi.
La loi étant passée Rouillan à droit à sa morale.

Et qui au final, qui de Tiger Woods aujourd’hui et malgré son luxe et ses dollars, tenu à un comportement de moine soldat, sans le droit ni de boire ni de tirer un coup en douce ou de Rouillan enfermé entre quatre murs est le plus prisonnier ou le plus libre des deux ?

tgb

°à lire dossier Parisot dans la revue Fakir/avril en kiosque

15:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (20)

Commentaires

Taliban, vous avez dit Taliban ?

Écrit par : yelrah | 19/02/2010

on recherche ministre du vice et de la vertu

Écrit par : tgb | 19/02/2010

Comme celle la par ex...
http://onsefechier-anatic6.blogspot.com/2010/02/christine-boutin-veut-encore-censurer.html

Écrit par : yelrah | 19/02/2010

toujours une bonne adresse

Écrit par : tgb | 19/02/2010

Je sais pas toi, mais moi en allant tailler la route 3 semaines aux states ( colorado, nouveau-mexique, arizona, utah, californie, wyoming ) et en rencontrant des gens tous différents, me suis rendu compte qu'on en raconte que des conneries ici en europe.

Écrit par : Fran | 19/02/2010

pour avoir fait à peu prés le même parcours je corrobore en partie quoique..quelques spécimens gravissimes quand même
cela dit 60 millions d'évangéliques ça pèse forcément son poids de connerie qq part

Écrit par : tgb | 19/02/2010

Ouais, y a aussi une sacré palanquée de tarés-moralistes-dangereux-allumés de l'autre côté de l'océan, c'est sûr. Et je ne suis pas sûr de préférer les leurs aux nôtres…

Rien à voir, mais tout d'accord avec toi : sans juger du reste, l'obstination de Rouillan force le respect. Lui ne lâchera rien, ils en seront pour les frais. Et ils sont bien peu, ceux qui auraient son courage.

Écrit par : JBB | 19/02/2010

Je pense aussi à Mandela 27 ans de prison sans rien lâcher et qui à sa sortie n'a même pas la haine - prodigieux

Écrit par : tgb | 19/02/2010

"subir 25 ans de prison sans rien regretter et sans plier devant la société est en soi remarquable"

Moi, je ne trouve pas. Celui qui bute un père de famille par conviction politique est un ersatz de citoyen. Quand on a ce genre d'envie, faut se retirer dans une grotte et créer son modèle de vie super géniale. D'autres qui auraient pu avoir ce type de désir ont milité, créé un parti, etc...Qu'il n'ait aucun remord prouve qu'en 25 ans il n'a pas compris la dérision de son geste et de son existence.

Écrit par : Fran | 19/02/2010

alors Fran va falloir condamner beaucoup de monde Mandela considéré comme un terroriste il y a moins de deux encore sur liste du pentagone - les fondateurs d'israel et de l'irgun avec moult attentats contre les anglais et la SDN, tout le réseau gladio en italie à l'origine de la plupart des attentats dans les années 70 et lié au pouvoir...je peux te faire toute une liste - pour Rouillan qui se considère en guerre il ne tue pas un pére de famille mais une cible du camp adverse - en guerre non seulement on a le droit de tuer mais même bizarrement le devoir - que son geste soit dérisoire inutile et contre-productif on est bien d'accord mais le terrorisme c'est quand même un peu plus compliqué que ce qu'en raconte TF1 et je ne parle même pas du terrorisme d'état et de ses dégâts collatéraux

à un général français lui reprochant ses attentats aveugles un dirigeant du FLN répondait - ok alors donnez moi vos avions

je ne justifie pas j'explique - le monde n'est helas pas celui des bisounours

http://www.politis.fr/Terrorisme-de-pres-et-de-loin,9184.html

Écrit par : tgb | 19/02/2010

et pour plus d'informations et ne rien rater du feuilleton

http://www.lemonde.fr/sport/article/2010/02/19/tiger-woods-brise-le-silence-pas-les-tabous_1308864_3242.html

Écrit par : lelongdesgolfsclairs | 19/02/2010

http://www.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3D2Poflgfftis&h=527d26be18bfd800a746fd17449c6aeb

S'il vous plait, (les anglophones; malheuresement!) faites un copier/coller et constatez que la génération WIFI manque de "STYLE" ou "COUILLES".
Il n'y a pas de liberté avec la peur...mais "tout Prince doit se faire craindre par la peur"... LE PRINCE - (Petit Manuel de l'homme d'état) -
par Maquiavel

Écrit par : HARDER | 20/02/2010

tgb, je suis d'accord avec chaque mot. J'applaudirais, si ce n'était pas par écrit. Je trouve que là, tu donnes un son encore moins consensuel que d'habitude, ça me plaît.

Écrit par : meriem | 20/02/2010

@harder- une chose est sûre notre petit-prince-lu à nous n'a jamais lu ni Bukowski ni Machiavel quant au style....

@meriem- on t'a reconnu Ulrike Marie Meinhof

Écrit par : tgb | 20/02/2010

Je rêve ou je viens de passer de "tendance kouchnerienne" à Meinhof (que j'ai wikipédiée, je ne connais pas leur petit nom!)?!
Va savoir où je serais en cas de guerre.

Écrit par : meriem | 20/02/2010

mais tu viens d'inventer un concept nouveau le Baaderisme kouchnerien :-))

Écrit par : tgb | 20/02/2010

Je dirais à Fran :
Il faut savoir exactement ce que l'on veut.
Ou le monde est une jungle darwinesque et tous les coups sont permis pour préserver son espace ( espace, prit dans tout ses sens possibles ), ou nous devons transformer le monde ( en commençant par soi-même ) pour que la coopération et l'équité y règnent en maitre.
Ce qui se trouve entre ces deux façons de voir n'est qu'une façon plus ou moins hypocrite de hiérarchiser ses gouts ( de la littérature dans le bon sens du terme ).

Écrit par : Henri A | 20/02/2010

le ministre de la grande sagesse a parlé - il n'y a plus qu'à se taire avant que de le fusiller un peu (juste un peu) pour sa pertinence

Écrit par : tgb | 20/02/2010

C'est bête, j'étais passée vite fait sur les commentaires et ton exemple du FLN, mon père, 73 ans, algérien, me l'a donné, j'aime bien le relire ici.

Henri, vite avant la fusillade: exactement.

Écrit par : meriem | 21/02/2010

tu me recopieras dix fois les commentaires pour les avoir survolé un peu négligemment quant a Henri il est gracié comme d'hab mais c'est pas marrant

Écrit par : tgb | 21/02/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu