Avertir le modérateur

05/03/2010

Plan social à C. dans l’air

c_dans_l_air_0004_c_dans_l_air04.jpg



Réduction des coûts sur le service public : Yves Calvi, animateur de C. dans l’air licencie brutalement Jacques Marseille, collaborateur régulier de l’émission (17 passages entre avril 2008 et avril 2009).

C’est donc un véritable coup de poignard pour ce résistant désintéressé de l’ultralibéralisme, luttant courageusement contre la pensée unique que cette mise d’office en pré retraite alors qu’il professait chaque jour avec une rare clairvoyance le report de la retraite à 67 ans minimum.

Jacques Marseille, fonctionnaire brillant et lucide consacrant un temps précieux, à dénoncer la fonction publique et ses feignants de grévistes à la télé plutôt que de se gâcher bêtement à la fac post-soixante-huitarde, à brocarder les syndicats bolcheviques responsables du chômage en France, jusqu’à négliger parfois (et c’est tout à son honneur) sa collaboration intègre, avec cette organisation marginale qu’est le Medef, illustre  aujourd’hui à son détriment et dans sa chair, la justesse de ses thèses audacieuses : le droit absolu au licenciement.

Oui, ce partisan infatigable de la dérégulationquiseréguletouteseule (et avec quelques milliers de milliards de l'état qui est le problème sauf quand il est la solution) de la liberté chérie à exploiter l’autre sans entraves bureaucratiques, à qui l’on doit d’avoir su dans un discernement exemplaire, troquer le mot « cotisations » contre le mot, autrement plus éloquent de « charges » vient d’être honteusement remercié par la télévision publique .

Ce qui prouve bien au passage, que tout ce qui est public et de l’ordre de l’intérêt général ne peut être que fondamentalement vicié.

Voudrait-on ainsi sournoisement lui faire payer cette erreur de jeunesse, ce passage éphémère au parti communiste français ? erreur qu’il rachetât pourtant largement en luttant avec dévouement contre ces salauds de pauvres,

349-4.jpg

en mettant tout son talent d’historien, reconvertit dans l’économie de supermarché, au point même d’en occulter la crise. La crise quelle crise ? osait-il même, en son génie iconoclaste, du haut de sa chaire à vie de professeur émérite. 

Oui, c’est bien à cet expert incisif  et pertinent (et non pas à ce charlatan de Maurice Allais, imposteur anti-libéral au prix Nobel de l’économie  frelaté et à qui heureusement encore, on ne peut se tromper tout le temps, C.dans l’air ne donne jamais la parole) que l’on doit des notions aussi révolutionnaires que : « la pauvreté est essentiellement subjective » ou « c’est à la psychologie individuelle que l’on doit la misère ».

Nous comprenons bien qu’en ces temps d’austérité dus à l’assistanat tristement social, si une compression de personnel s’imposait sur la 5, choisir entre Christophe Barbier, Elie Cohen ou Jacques Marseille devenait forcément un choix cornélien, tant chacun de ces intervenants se révèle indispensable à l’intelligence française, néanmoins, n’y avait-il pas quelque syndicaliste parasite, à virer et sans indemnités encore, avant que de se passer d’un de nos plus grands phares de la pensée patrono-universitaire ?

Si comme moi vous êtes scandalisé par la disparition arbitraire et télévisuelle de Jacques Marseille, je vous encourage à rejoindre son comité de soutien aux centaines de témoignages orphelins dans ce fanzine encore trop confidentiel « le point » où fort heureusement continuent à œuvrer inlassablement Bernard Henri Lévy, Nicolas Baverez, Franz Olivier Giesbert, autant de courageux francs tireurs de la pensée alternative, ostracisés il va de soi, par nos grands médias noyautés par de cloportes gauchistes.

Enfin une réflexion personnelle qui n’a rien à voir là mais, à traiter vulgairement tout le monde sur un même pied d’égalité, la mort ne serait elle pas une saloperie communiste ?

tgb

15:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (19)

Commentaires

A crévé...
Avant sa retraite à 67ans!!!
MDR pour cet idiot!!!

Écrit par : GaucheDeCombat | 05/03/2010

belle mentalité quand même que de filouter 3 ans

Écrit par : tgb | 05/03/2010

J. Marseille mort, Doc Gynéco qui va pointer à Pôle Emploi... Qu'allons-nous devenir ?
Ce sont toujours les meilleurs qui sont touchés les premiers...

Écrit par : Yvan Calva | 05/03/2010

il est vrai que la malédiction qui s'abat sur nos meilleurs est assez préoccupante

Écrit par : tgb | 05/03/2010

Le billet est parfait. Mais le titre, c'est du grand art : respect.

(Il faut quand même souligner que c'est à propos de Jacques que les supporteurs du PSG ont touché juste pour l'unique fois de leur existnec, avec leur célèbre : "Marseille, on t'encule"

Écrit par : JBB | 05/03/2010

oh quelle est belle celle là !!! je propose un hommage spécial au prochain psg/om en présence de la famille et des lecteurs du point

Écrit par : tgb | 05/03/2010

Là tgb tu m'as scotché sûr que t dans l'air du "temps". Chapeau pour la performance !

Écrit par : Nats | 05/03/2010

Encore un billet vrai, et plein d'émotion.
Argh! C'est toujours les meilleurs qui partent en premier! Quelle tristesse.
Et un gars qui aura été jusqu'au bout de ses convictions, puisqu'il aura renoncé à toucher ses multiples retraites de fonctionnaire ou assimilé pour ne pas grever le budget de l'état. Quelle élégance!
Pourquoi n'y aurait-il pas un match PSG/OM carrément en soutien à la famille de ce héros, qui se retrouve, du coup, privée de quelques rentes non négligeables?
Les "champions du monde 98" vont bien, eux, se remettre en selle en soutien aux sinistrés d'Haï... euh ... de Vendée.
Sous les crampons, les crampes.

Écrit par : emcee | 06/03/2010

@Nats - ben je suis comme ça peux pas m'en empêcher c'est plus fort que moi je suis un scotcheur de première :-)

@emcee - hé oui toujours les meilleurs qui...c'est bien ce que disent de concert les lecteurs du point orphelins qu'on en a les larmes aux yeux tellement c'est poignant

Écrit par : tgb | 06/03/2010

hé hé !

Bingo !

J'espère qu'il n'a pas emporté son idéologie abjecte au Paradis sinon je pose ma candidature pour l'Enfer, bordel !

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | 06/03/2010

de toute façon s'il est au paradis ce qui m'étonnerait il a du avec son pote Friedman tout déréguler et ça doit être déjà l'enfer

Écrit par : tgb | 06/03/2010

Belle participation de Jacques Marseille au plan de réduction des fonctionnaires.

En voilà un qui a compris le sens des recommandations du Medef : un bon (futur) retraité est un retraité mort !

Chapeau l'artiste ! (à défaut de retraite)

Mwarf !

Zgur

Écrit par : Zgur | 06/03/2010

faut reconnaitre que c'est un beau sacrifice dont ferait bien de s'inspirer la clientèle ump non productive dans un souci d'exemple

Écrit par : tgb | 06/03/2010

Cela me choque un peu de critiquer un mort, même si celui-ci était une merde répugnante.
D'un autre coté, je ne serais pas contre une bonne extermination de quasiment tout ce qui passe par une télé, radio, journal, etc...
Mais ce ne sont que des mots. Est-ce pensable ?

Écrit par : Henri A | 06/03/2010

Respect !
Ce billet est parfait mais, curieusement, je doute qu'il te fasse accéder au statut (envié) de "blogueur influent" ( eux qui se mobilisent pour le no-sarko day ).
Un dernier mot pour observer que Jacques Marseille ( je trouve que Marcel Neuilly eut été un pseudo mieux adapté ) fut peut être un précurseur et que c'est ainsi quoiqu'il en soit qu'il faut communiquer autour de cet évènement, pour encourager ses pareils ( assez nombreux dans les sphères médiacratiques) à suivre son exemple, s'effacer ( mais de manière peut-être moins drastique) et contribuer ainsi, au rééquilibrage des comptes sociaux de la nation, comme à celui de nos services publics si mal gérés, comme chacun sait.
Calvi par exemple pourrait renoncer à se faire faire des implants capillaires et aux notes de frais afférentes, voire se proposer comme otage en Afghanistan pour une année sabbatique , faisant ainsi d'une pierre deux coups ( il préparerait le reportage , pendant ce temps, intégralement aux frais des ravisseurs et sans que france télévision ait à débourser un fifrelin).

Écrit par : urbain | 06/03/2010

@henri A -je reconnais bien là tes pudeurs délicates y compris dans l'impensable fort alléchant

@urbain- Marcel Neuilly manquera beaucoup à Yves Levallois n'en doutons pas de là à ce qu'il se prenne une année sabbatique...

Écrit par : tgb | 06/03/2010

Ecrit par : tgb | 06.03.2010

D'autant qu'il lui reste bave-rèse, jactali, et toute la cohorte des qui s'inquiètent que ( dans le contexte d'euphorie générale que nous connaissons) les gens s'imaginent que la crise est finie et recommandent de réduire les pleins pour le 4x4 et les cravates en soie , car il faut "rester vigilant" .

Écrit par : urbain | 07/03/2010

enfin en tout cas rapport à Marcel Neuilly, on sait maintenant que la seule chose efficace pour que ce genre de charlots la ferme c'est pas que l'histoire leur donne tort où qu'on puisse montrer assez facilement que ce sont des charlatans, la seule chose c'est qu'ils aillent rejoindre définitivement Friedman Pinochet et Jef Revel.

A creuser...

Écrit par : tgb | 07/03/2010

Ecrit par : tgb | 07.03.2010

Sévère, mais ... juste.
( pour jeff revel il y a un problème c'est qu'il pourrait se réincarner en un mélange entre ferry et béchamelle si mat pastis remue assez longtemps son moulin à prière )

Écrit par : urbain | 07/03/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu