Avertir le modérateur

07/06/2010

Mon quatre heures à Bhopal

bhopal460x276.jpg



Je ne saurai trop conseiller au voleur de goûters d’enfants condamné à un an de prison ferme, de revisiter d’urgence ses médiocres objectifs à la hausse, de changer radicalement de braquet et de se reconvertir fissa dans la saloperie industrielle, pétrolière ou chimique, au choix.

Car voici, qu’après 25 ans de laborieuse procédure, la justice indienne a fini par condamner à deux ans de prison et 100 000 roupies (2.100 Dollars) huit anciens dirigeants de l’usine de pesticides désignée communément sous le nom charmant de Bhopal et qui donna ses lettres de noblesse à l’accident industriel :

25 000 morts
100 000 malades chroniques
Et autres nappes phréatiques contaminées (dans lesquelles, la population locale s’abreuve aujourd’hui encore faute de mieux).

A cette aune-là, notre misérable catastrophe AZF à Toulouse fait assez minable.

bhopal_03.jpg



Huit plus ou moins lampistes donc, coupables non pas d’homicides, faudrait pas abuser, mais de « mort par négligence » dont l’impayable (façon de parler) Keshub Mahindra, président à l’époque de la branche indienne du groupe américain Union Carbide, heureux propriétaire philantropique  de l’usine d'où s'était échappé le gaz mortel en 1984, et aujourd’hui président du constructeur automobile Mahindra et Mahindra.

Passer du statut honorable de président à statut notable de président ne peut que susciter notre respectueuse admiration. Cet exemple de réinsertion sociale réussie ne peut que démontrer aux délinquants de tous poils, qu’une reconversion par le mérite, l’effort et le carnet d’adresse, est possible, même après une erreur de jeunesse :  n’est-ce pas là un magnifique message d’espérance ?

Les huit condamnés, restés libres sous caution, devraient naturellement faire appel, considérant la sanction quelque peu sévère. (Ils auraient volé des « petits princes » je ne dis pas, mais pour des broutilles du genre 25 000 morts franchement…)

Comme semble sévère également la somme exorbitante de 10 000 dollars, qu’Union Carbide, se voit contraint de verser. On voit combien la justice  indienne en sa grande sagesse ne mégote pas avec les multinationales et cela ne peut que nous rassurer quant à la justice humaine.

securedownload-7.jpeg


Si l’on peut regretter toutefois que Warren Anderson, alors PDG d'Union Carbide, figurant parmi les accusés n'ait pas été nommé lors du verdict après que la cour l'eut déclaré "en fuite", (sur son yacht ?) on se consolera par le fait que Dow Chemical nouveau propriétaire d’Union Carbide ait mis fin à toutes poursuites pénales en s’achetant à 470 millions  de dollars une impunité fort méritée.

Une belle leçon de choses riche en enseignements, pour les voleurs de goûters des petits écoliers, même pas foutus de se payer des « Pepito » avec leur argent de poche.


tgb







16:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (23)

Commentaires

Merci, je n'avais rien lu à ce sujet. La justice est donc nulle part (pour paraphraser un inconnu...). Les entreprises créent des emplois à ce titre suprême, quelques victimes collatérales sont admises dans la balance de ladite justice.

Écrit par : agathe | 07/06/2010

Donc, si c'est pire ailleurs,
C'est surement mieux ici...
A bas les pinailleurs,
Tolérons l'infamie !

Hormis que l'Hindouisme,
Religion de sagesse,
Invite à l'altruisme,
Remède à la détresse.

Qu'importe l'auteur d'un acte,
Qu'il soit bon ou mauvais,
A son encontre un pacte,
Impose le respect.

En résumé, pour les lecteurs :
"Hais le péché, non le pécheur"

Écrit par : Nadia K. | 07/06/2010

Pardonnez ce travers
Jusqu'à ce soir minuit,
Je dois parler en vers,
Par perte d'un pari !

Écrit par : Nadia K. | 07/06/2010

Bhopal , c'est pas dans ce qu'on appelle un "pays émergeant" ça ?

PS : Encore une fois bravo pour le toutou .

Écrit par : urbain | 07/06/2010

@agathe- si si, la justice est partout pour les pauvres et nulle part pour les riches c'est une des conquêtes notables de la globalisation

@Nadia K - hais le péché d'accord
mais le pécheur itou
quand il s' fait des couilles en or
sur des cadavres hindous

moi aussi je peux et sans pari encore - cela dit on a vu des paris perdus moins élégants

@Urbainl - oui ça émerge et ça reste immergé en même temps - c'est un style - le toutou j'aime bien aussi

Écrit par : tgb | 07/06/2010

Ton billet me fait penser à ces doctes penseurs de la modernité philosophique qui considèrent que les "théories de la justice" à la rawls
( http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_de_la_justice )
constituent des "avancées" notables en "philosophie" ...

"Misère de la philosophie" dirait Marx, de la prétendue philosophie libérale et anglo-saxonne aurais-je tendance à ajouter ...

Bon, demain ça va chauffer .
( agathe : peut-etre tgb sera-t-il là,
tgb : peut-être agathe sera-t-elle là ...
pour les autres : peut-être tgb et agathe seront-ils là ...)

Écrit par : urbain | 07/06/2010

Urbain t'es le roi du teasing

Écrit par : tgb | 07/06/2010

Oui, c'est d'ailleurs pour ça que j'ai pas jugé utile de préciser que, selon toute vraisemblance , je serai là également ...

à tout hasard, pour ceux et celles qui n'ont pas suivi :
http://librairietropiques.free.fr/article.php3?id_article=291

Écrit par : urbain | 07/06/2010

oh coincidence je viens de le mettre plus bas en réponse à ton commentaire sur le texte précédent - ce Marlière me plait de plus en plus

Écrit par : tgb | 07/06/2010

Mince ! On s'influence réciproquement :-DD

Écrit par : agathe | 07/06/2010

C'est une bonne analyse ... du "PAF" , autrement dit une introspection journalistique "honnête" sur la perception mediacratique du monde, et qui comme telle me semble évidemment sans le moindre rapport avec le réel.

En l'état actuel des choses , et quelques soient les tendances , à part mathilde ( et encore je crois qu'elle-même est passée au brie ) je ne vois pas grand monde au PS pour soutenir déesse qu'à , et encore moins des bataillons de "jeunes nouveaux adhérents" venir subitement le plébisciter ( tels ceux qui vinrent en pélerinage béatifier la madonne des allumés ) .

Le rapprochement avec "sa suffisance" balladurienne serait donc fondé uniquement sur ... l'issue fatale de sa mollitude priapique.

Écrit par : urbain | 08/06/2010

Sa "mollitude priapique", c'est dantesque ça. Peux-tu développer ?

Écrit par : Fran | 08/06/2010

"Peux-tu développer ?"
Vous ne voulez pas un dessin? Ça irait plus vite.

Écrit par : emcee | 09/06/2010

ou un schéma en power point

Écrit par : tgb | 09/06/2010

Pour les benets , je "développe" :
"sa mollitude" renvoie à "sa suffisance" ( le sobriquet dont avait hérité ballamou dans les milieux "informés" de l'époque ) ,
et en même temps à la "gauche molle" qu'incarne le PS actuel ( libéral) et dont le parangon est naturellement le "priapique" : D est-ce qu'à ( dont les frasques de balourd libidineux sont au moins aussi notoires que la molesse vénale de ses "convictions" ) .

Conformément à sa vrai nature , ballamou s'est mollement effondré face à chiraque ( en dépit du ralliement opportuniste de notre iznogoud à l'époque en charge du budget , et depuis saisi depuis par le califat ) .

La construction spectaculaire bâtie par la médiacratie , autour de notre haroun el poussah satrapique présente certes quelques similitudes avec la fantasmagorie lullienne à laquelle donna lieu la candidature de "sa suffisance" néo-bourbonnienne , mais plus encore avec avec la télénovela pipole que fut le montage autour de marie-ségolène des charentes .

Pour desse kha on n'imagine pas vraiment l'apport des djeunes séduits par le giron et les promesses de câlin maternant , je vois plutôt un tableau du genre de la mort de sardanapale version buren ( dans le décor néo-strakien de la rue de solférino ) avec jetlag , relents de ouisqui et paupières mi-closes .

Écrit par : urbain | 09/06/2010

oups , pardon pour le double depuis ( nuit trop courte )

Écrit par : urbain | 09/06/2010

Le début de l'explication est bancal, mollitude ( déclinaison hasardeuse ) ne renvoie absolument pas à suffisance, mais bon, en fait mollitude et priapisme je tentais d'imaginer ce que celà donnait, un genre d'érection permanente mais insuffisamment gorgée, pour faire allusion au fait que Ballamou ( son véritable surnom ) avait constamment touché du doigt l'antre élyzéenne sans jamais pouvoir y pénétrer.

Écrit par : Fran | 09/06/2010

comme quoi un bon schéma power point hein...

Écrit par : tgb | 09/06/2010

Par contre le priapisme par extension, fallait y songer.
Mouarf mouarf mouarf

Écrit par : Fran | 09/06/2010

Un beau cas ce fran ( encore un point commun avec onfraye ) ...

On va essayer d'en savoir plus .

Quand vous entendez les mots "pipi, caca" M.fran , ça vous fait rire ?

Écrit par : urbain | 09/06/2010

Et en plus il est psychologue le petit libraire, quel talent. Les femmes doivent vous adorer, vous devez les hypnotiser avec des paroles qu'elles ne pigent pas la plupart du temps, un peu à la manière d'un Sartre édulcoré, nan ?...
Si, hein...

Écrit par : Fran | 10/06/2010

CQFD

Écrit par : urbain | 10/06/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu