Avertir le modérateur

13/09/2010

L’homo Sarkozus

189583.jpg


Grotte de Lascaux : 18 000 ans après les dernières traces de présence humaine et 70 ans après sa mise à jour : découverte extravagante d’une étrange secte primitive dans les bas-fonds crapoteux de la France bien profonde.

La tribu aux mœurs primaires et au langage confus « entre l'universel et le terroir, il y a Lascaux » (???) découverte ce dimanche au fond, bien au fond des entrailles nauséabondes de la France d’avant, semble être une véritable énigme pour les paléontologues les plus érudits de ce pays.

Si l’on peut exclure, vu la pensée archaïque des individus, qu’il nous serait enfin révélé ici le chaînon manquant entre Néandertal, brutal, inculte, agressif, limité mais quand même pas à ce point et cro-magnon, socialisé, outillé, inventif et développant déjà de véritables éléments de langage autrement plus élaborés que les flatulences du chef de clan aux bas instincts, certains osent l’hypothèse d’un groupe déviant en pleine régression sociale, morale et politique.

Une sorte de néo spécimen régressif que l’on nommera ici, homo Sarkozus, à l’instinct groupal et en rupture totale de civilisation.

Cette secte sauvage, belliqueuse et cupide, peu sapiens sapiens, traquant jusque dans les soubassements, sous sols et autres catacombes, le Rom, la taupe ministérielle, le rat quittant le navire, le sous marin Pakistanais, le mineur chilien, la racaille ou l’argent de la vieille, tenterait de creuser toujours plus profond le gouffre du budget national à son seul profit, faisant passer le trou de la sécu pour un vulgaire anus artificiel.

1410191_3_5ebf_le-sein-nu-vetue-d-une-robe-blanche-et-d-un.jpg

si certains ont le goût du renfermé d'autres mieux oxygénés préférent l'altitude

L’homo Sarkozus semble peu hospitalier. On voit ainsi sur la première photo, le chef de clan (exempté de Charlotte afin de ne pas nuire à sa permanente) découvrir outragé, des tags et autres graffitis muraux sur son territoire. Par des éructations baveuses, il intimera très vite à son porte gourdin Brice Pierrafeux, de nettoyer au Kärcher les murs souillés avant que de les faire recouvrir par son ancêtre Pal, barbouilleur rupestre de fresques pyschédéliques à la truelle.

20100109PHOWWW00015.jpg



Si l’on peut assimiler sociologiquement à une aimable métaphore coloscopique cette plongée rectale de l’homo Sarkozus, fasciné par l’obscurantisme, l’ombre et la caverne dans le trou du cul d’une France bloquée à son stade anal, on peut y voir aussi la tentative d’individus déterminés à suivre la courbe de sondages décroissants ou l’exercice Actors studio d’une homo Sarkozus botoxée, songeant à un remake de « Gorge profonde ».

Comme on peut le voir, les hypothèses scientifiques les plus loufoques sur cette mystérieuse et fantasque secte ne manquent pas.

Le plus simple étant encore de refermer la porte sur ce groupe primaire et de faire du gouffre, à l’image de la France, un musée Grevin.

tgb

16:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

Je crains que que l'homo sarkozus, tout juste bon à fréquenter quelque clairière mal famée n'ait visité ce merveilleux endroit qu'est Lascaux, berceau de l'art et de la transcendance humaine, dans une indifférence rigolarde...

Ce Chef d'œuvre est un des rares à m'émouvoir. Je passe des heures à admirer les épures sur des reproductions avec une émotion incroyable.

L'Art réveille les consciences.

Quant à ceux qui n'en n'ont pas, qu'ils fréquentent plutôt Eurodisney : telle est leur vraie place !

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | 13/09/2010

l'homo sarkozus reste persuadé que les hommes de cro magnon portaient des oreilles de Mickey

Écrit par : tgb | 13/09/2010

L'homo sarkozus, hélas, entraîne avec lui nombre de sapiens - dont Yves Coppens - mais aussi beaucoup de trouducus - Miterrand et consorts -, sous-genre qui finit par être émouvant à force de génuflexions devant leur ultime - minuscule - totem. Observons-les, comme vous, avec la sagacité de l'entomologiste. Et, rassurez-vous: l'utilité de votre blog n'est plus à démontrer. Il ne nous guérira peut-être pas du sous-genre évoqué plus haut, mais il nous interdit d'être passifs. Définitivement.

Écrit par : dangeronimo | 14/09/2010

Lucie doit effectivement se demander parfois devant cette bande de trouducus si l'évolution s'est bien faite dans le bon sens et si même nature et Darwin n'ont pas un peu forcé sur le cognac

Écrit par : tgb | 14/09/2010

Il y a quelques spécimens qui semblent en régression...
http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2198&id=25

Écrit par : mochica74 | 16/09/2010

ben oui on dirait qu'il y a comme de l'écho dans les cavernes

Écrit par : tgb | 16/09/2010

de l'écho .....et de l'égo (mal placé)...... et une petite voix qui dit "je suis un raté"

Écrit par : mochica74 | 17/09/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu