Avertir le modérateur

27/12/2010

Ce bon vieux trou du Luc

 

caniche-1.jpg



Ainsi donc, le prof de philo adulé des shampouineuses ménopausées, le cabot caboteur du neurone capillotracté, le rebelle à mèche de la pensée ondulante et du fer à friser, le juste prénommé Ferry, préfère Lepen à Besancenot.

Au concours canin du philosophe à frange vu à la télé, le Ferry Boat du cogito barboteur et permanenté vient de prendre un net avantage.

Rien de bien innovant pourtant, juste le rappel historique d’une vieille tradition française ; par ce cri du luc, ce prout de la philosophie camembert, notre capillo penseur s’inscrit dans la droite ligne des réflexes droitiers :

« Mieux vaut Hitler que le Front populaire ».


Nan nan nan, venez pas me faire dire le point Godwin que j’ai pas dit.
Marine n’est pas Adolf, d’accord d’accord.

Sauf qu’en termes symboliques que nous dit cul fait rire ?

Qu’il vaut mieux l’extrême droite à l’extrême gauche (à l’heure où le ps est au FMI, qu’est ce que le NPA si ce n’est juste la gauche ? ) l’extrême ordre au chambard, le formol à l’utopie, bref qu’il vaut mieux pique-assietter avec la classe dominante que casse croûter avec la classe dominée.

_ferry_luc.jpg



C’est donc ce discours typique constant et résurgent d’une bonne vieille bourgeoisie en son aimable moisi, tranquillement cagoularde, consciencieusement mussolinienne, et scrupuleusement hitlérienne dans les années trente plutôt que bolchevique ou révolutionnaire et qui contribua si bien à la déroute française face au nazisme, qui perdure ainsi dans la voix doucereuse du toutou cathodique.

Ce qui fit écrire à de Gaulle : « il faut dire que certains milieux voudraient voir l’ennemi plutôt dans Staline que dans Hitler. Ils se souciaient des moyens de frapper la Russie beaucoup plus que de la façon de venir à bout du Reich ».

Notre ami Ferry donc, si poli, policé , si peigné, si tiédi dans son ton courtisan, ne nous dit rien d’autre que ce que cette bonne vieille droite patronale patronnesse aux constants privilèges, cette classe dominante, que le président des riches dorlote et préserve si complaisamment des intempéries, nous a toujours raconté :

Mieux vaut mes intérêts particuliers que les intérêts de la nation.
Mieux vaut un bon fascisme qu’une mauvaise révolution.

9782012357785FS.gif



C’est donc avec forte cohérence que le laquais laqué de la pensée bourgeoise, bien accroché au cul du carrosse ploutocrate vient poser délicatement son cheveu gominé dans la soupe rhétorique.

Et c’est donc par petites touches pointilleuses que le représentant des garçons coiffeurs de la pensée brillantine, bien du côté du manche et de l’argenterie, apporte sa petite pierre à l’édifice tendu entre la droite un peu propre et l’extrême droite un peu sale avant de shampouiner.

Et de nous ressortir obligeamment en son vomi, le couteau entre les dents du trotskiste tout dégoûtant qu’on n’a pas élevé les cochons ensemble.

Non rien de bien nouveau donc, si ce n’est au moins que les époques radicales finissent par remettre radicalement les poseurs dans leur imposture bien à leur place dans les bons rayons et le bon « cul Ferry » dans son gros trou du luc.

tgb

 

Commentaires

triste ce tgb qui nous sort toute sa bile mal odorante , son discours plein de rancœur n est plusà mon avis de notre époque sauf dans des régimes totalitaires qu'il a pourtant l'air de dénoncer si je peux me permettre un avis je conseillerai à cette triste et méchante personne d'aller se faire "soigner" car j'en suis convaincu elle a du traverser de très mauvais moments

Écrit par : jacquet | 27/12/2010

J'apprécierai que la citation de Luc Ferry, qui est un homme plein de bon sens, soit recontextualisée correctement. Au lieu de ça, elle sert de prétexte à un discours démago (et donc fasciste) de tgb. Lamentable. Ce genre de discours offre une magnifique propagande pour l'extrême droite justement...c'est en écrivant ce genre de conneries soit disant au service de la gauche, que les gauchistes se rendent ridicules...dommage...

Écrit par : Mel | 27/12/2010

@ jacquet - Mel -ma bile malodorante vous espérait - un texte plein de rancoeur sans vos divines interventions n'aurait pas été tout à fait accompli - merci pour vos conseils de toute providence - bien sûr je vais aller me faire soigner puisque il est d'évidence que je suis malade et que vous allez bien - brillant argumentaire donc construit élaboré fin et pertinent ça sent le neurone personnel - hé oui j'ai traversé de très mauvais moments mais en vous lisant enfin j'en passe un délicieux - merci encore d'étayer ma thèse en apportant la preuve s'il le fallait que les bons vieux fafs et le garçon coiffeur de la philosophie à brodequins pour dames sont de mèche - merci donc et gros bisous.

Écrit par : tgb | 27/12/2010

hé hé ! Toi aussi tu es attaqué par les suppôts de la droite. Cela promet !

Comme tous ces cons qui hurlaient autrefois "plutôt morts que rouges", cet abruti de Luc Ferry, philosophe autoproclamé dont la pensée ne dépasse pas les chevilles de Marine trouve encore de piètres défenseurs pour justifier l'inqualifiable...

Je pense que qu'on va assister, l'année prochaine à de féroces combats entre l'extrême droite vautrée, alliée à cette vieille droite moisie et trouillarde issue des bénitiers contre l'hydre gauchiste qui leur fait si peur...

Enfin, pourra t-on enfin s'amuser sur le Web !

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | 27/12/2010

Enfin pourra t-on s'amuser sur le Web !

Il y avait un malencontreux "enfin" de trop !

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | 27/12/2010

Ah, ils sortent du trou (du Luc) comme des rats: ils sont triomphants parce que ce qu'ils pensent être des "idées" triomphent.
Passe encore que les oligarques veuillent conserver intacts tous leurs privilèges, mais que la plèbe les approuve montre bien l'état de décomposition intellectuelle de ce pays.
Les Tea party sont avec nous, et ils nous lancent des brioches.
Ca sent la fin de règne, tout ça.

Écrit par : emcee | 27/12/2010

@cui cui - ah le son de leurs gros sabots au pas de l'oie le soir au fond de mon blog...surtout le Mel beaucoup plus insidieux et faux cul que le jacquet mais peut être bien est ce le même -

@emcee - boah ça sent encore bien le gros rouge je suis pas bien inquiet et que Ferry tombe le masque enfin montre que ce genre d'individu tient pas bien la bouteille - un vieux relent d'une bourgeoisie en perdition qui tremble pour ses dividendes - moi je dis que c'est plutôt bon signe

Écrit par : tgb | 27/12/2010

très bon billet. Avec ça, le caniche n'a qu'à bien se tenir... Mais la meute à poils frisés est nombreuse : ainsi, l'autre fois, le parallèle semblable de BHL avec Méluche... la pensée de droite ne se renouvelle guère... Ya une école de (non) pensée qui doit les programmer, non ?

Écrit par : GdeC | 27/12/2010

@Gdec - à force de n'avoir aucun contradicteur ils ont effectivement fini par non penser - c'est bien pour ça d'ailleurs qu'ils ont si peur de Meluche de sa faconde et de sa rhétorique - comme ils n'ont plus de concepts ils ont des mots : Populiste !!! avec ça normalement ça doit pétrifier sans discuter sauf que quand ça ne pétrifie plus et qu'il s'agit à nouveau de discuter on finit par entendre très bien d'où ils pensent

@seb - heu il est possible que la forme un peu haute ne vaille pas le fond un peu bas ou l'inverse mais j'ai pas du tout comprendre

Écrit par : tgb | 27/12/2010

Sur le fond, d'accord. Mais est-ce que la hauteur du verbe n'est pas un peu disproportionnée eu égard à l'analyse que vous livrez ?
Sans chercher à vous attaquer, mais je crois qu'il y a bien ici un décalage entre la pensée et le texte. Le texte conduisant à penser que la pensée est bien pensée, alors qu'elle en reste aux considérations les plus classiques et usées, dans le texte.

Écrit par : Seb | 27/12/2010

Alors tout est compris. C'est la seule chose que j'avais à (re)dire sur cet article ;-)

Écrit par : Seb | 27/12/2010

Comme tu sais le pétainisme transcendantal est certainement le concept historique badiousien le mieux et le plus empiriquement avéré par les récentes péripéties hexagonales ( et comme tu sais Stéphane Hessel lui même en a validé la pertinence, et il est bien placé pour en parler ) .

Rien de surprenant donc à ce que Fait-rire, l'idiot inutile de service, reprenne comme tu l'as fort justement souligné le modèle de "pensée" si efficacement exploité par ses pères ( et ses pairs ) : "Plutôt Hitler que les communistes ".
Qu'il l'ait fait "en loucedé" , "l'air de rien", "au détour d'une conversation", bref plutôt comme une vesse sournoise que comme un des ses anodins pets coutumiers , ne change rien à l'affaire, car c'est toujours ainsi que ce genre de révélation surgit . Tel le fameux "détail" .
On est bien , à tous égards, dans le domaine du "retour du refoulé" ...

Oui : "Plutôt Hitler que les communistes ", le genre de fine analyse qui a fait ses preuves.
Il ne lui reste plus qu'a expliquer ça dans un petit opuscule à 3 € et nous verrons s'il en vend 800 000 en quelques semaines.

Écrit par : urbain | 27/12/2010

il pourrait titrer ça : "l'indigne avoue" - avec le pognon, le bellâtre de la tignasse métaphysique pourra toujours se faire une virile coloration.

bah on autorisera Michel Onfray à le tondre à la libération.

Écrit par : tgb | 27/12/2010

Ils ne s'apprécient guère c'est vrai . Sans doute une question de leadership de la pensée capillaire : l'abondance et le soyeux de la chevelure gages d'une "tête bien faite" .
Ils ont des divergences cependant, qu'ils jugent sérieuses : l'un est nietzschéen , l'autre s'en défend . L'un serait de gauche, l'autre moins , etc.
Tu connais mon penchant oecuménique : je les ai réunis dans le rayon "développement personnel", avec béchamelle . Ils vont bien ensemble, tels les trois stooges . Ce sont nos modernes trissotins .

Écrit par : urbain | 27/12/2010

ah je savais qu'évoquer Mimi Onfray ne pouvait que titiller le Glandier en ses starting blocks - Avec moults réserves je garde quelque sympathie pour l'auteur de "cyniques" Quelqu'un allant chatouiller le petit père Freud et dérouillant Sollers ne peut pas être complètement mauvais - d'autant que côté philosophe à frange il est quand même loin de béchamel, fait-rire et le Gusmann qui vient de signer un étrange papier dans le monde que je cautionnerais presque mince alors - doit y avoir une embrouille - je cherche laquelle...

Écrit par : tgb | 27/12/2010

Ejusdem farinae...
je dirai qu'il est à béchamelle ce que déesse kha est à juppé ( ou coppé, etc.).

Il n'est pas complètement mauvais, il est complètement con (frais).

Tu as des indulgences nietzschéennes à l'égard de cette nouille consternante , et si tu penses qu'il a chatouillé les reliques du père Freud c'est que tu n'as lu ni Freud ( et ça c'est pas bien ) ni sa "critique" par con frais ( et ça tu as bien raison) .

Écrit par : urbain | 27/12/2010

j'ai un peu lu Freud et pas lu la critique d'Onfray mais l'ai entendue sur France cul - c'est quand même moins d'effort -

et puis je garde un souvenir ému d'un road movie atlantique sur un cours d'Onfray autour du panoptique de Bentham - c'est sentimental - une brute marxiste léniniste et oecuménique qui plus est ne peut pas comprendre...:=))

Écrit par : tgb | 27/12/2010

Marxiste assurément, léniniste pas du tout .
Et mon oecuménisme consiste essentiellement à mettre tous les religieux dans le même sac merdeux , les "nouveaux" et les "anti" philisophes avec .

Rassure toi je ne te demanderai pas de me résumer les fraiches conneries débitées sur france cul , par le digne pendant du guignol que tu fustiges à juste titre dans ton billet. On les trouve , ad nauseam, dans les gazettes du début du vingtième siècle : Freud cet abject pervers , s'écriaient alors la bourgeoisie horrifiée ( et non les scientifiques contemporains , assez unanimement convaincus dès ses débuts, de l'intérêt des travaux de Freud ) : "il ne parle que de sexe" .

Pour le coup, en matière de retour de refoulé , avec con frais tu es servi .
Un beau cas.
( incidemment entre l'ermite de sils maria et lou andreas , c'était pas mal non plus dans le genre "contenu", c'est sans doute ça le dionysiaque) .

Écrit par : urbain | 27/12/2010

ben Baudelaire était bien le poète du voyage alors qu'il n'en fit qu'un en pleurnichant et Kerouac qui passa son temps dans la cuisine de sa mère...tu sais bien qu'on écrit ce qu'on n'est pas

pas très hédonistes les philosophes Dionysiaques ? ben justement faut bien que ça compense de l'imaginaire

quant à Lou Salomé une somptueuse garce cette coquine...m'enfin ça volait quand même plus haut que Carla Bruni

Écrit par : tgb | 27/12/2010

Bon , il est tard et je suis d'accord avec ta conclusion : ça volait plus haut , notamment que la libido de Friedrich (et loin de moi l'idée de lui reprocher son manque d'hédonisme ) , mais surtout que carla et nico ou les pets de nonne d'on fraie.

N.B: sur kerouac il y aurait plus à dire , par ce qu'il a quand même été un peu plus loin que la cuisine de sa mère, mais c'était un fieffé refoulé lui aussi (doublé d'un con) , pourvu cependant d'une libido plus active que celle Friedrich et qui vivait à une époque où il était déjà plus "branché" de jeter sa gourme ( ce qu'il tenta de faire ) .

Écrit par : urbain | 27/12/2010

C'est le matin, je reviens sur une des contradictions nietzschéennes manifestées par ce fil éminemment "philosophique" ( en dépit de la totale extériorité de fait-rire et con frais par rapport à la philosophie ) : le rapport entre "hédoniste et dionysiaque" . Car la revendication dionysiaque que ses adeptes tirent des élucubrations de Freidrich n'est évidemment pas en contradiction avec l'absence d'hédonisme ( rejet en soi fort honorable) de l'ermite fou ( et totalement hypocondriaque comme chacun sait) , mais tout le refoulé névrotique et coincé qu'il incarnait "dans le réel", et dans à peu près tous les domaines où le "dionysiaque" pourrait s'exprimer, et dont pourtant nos libéraux libertaires ne cessent de se rengorger depuis 40 ans , à commencer par ton maître con frais.
De sa part c'est d'ailleurs assez cohérent puisque son Nietzsche libertaire anticipant le jouir sans entrave est le pendant prévisible du Freud affreux pervers touche pipi .

Misère inepte de l'anti-philosophie ...

Écrit par : urbain | 28/12/2010

je suis bien d'accord pour détacher parfaitement et même opposer l'hédonisme au Dionysiaque - (pas confondre la branlette et l'orgie )pour le reste je te laisse la responsabilité de ta thèse fort caricaturale et bricolée sur mesure mais qui finit par avoir son charme

Écrit par : tgb | 28/12/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu