Avertir le modérateur

22/03/2011

De croisière en croisade...

Mission_Accomplished.jpg

Ça avait commencé en croisière, sur le Paloma, le yacht du pilleur africain Bolloré. Une forme assez moderne de méditation en bermuda et d’élévation par les talonnettes.

De l’espadrille à l’escadrille…

Ça finit en croisade, dans la « daube de l’odyssée » un remake du bien contre le mal.

Il avait bêtement raté la photo.

6a00d83451b56c69e20115704bcee3970b-800wi.jpg

Son oral de rattrapage aura quand même de la gueule, sur le porte-avion « Charles de Gaulle », entre deux avaries, devant une bannière « mission accomplie » mais laquelle ? sous le regard attendri de Pujadas laissant couler son rimmel médiatique.

Après il pourra finir de rater sa guerre et rejoindre George dans les poubelles de l’histoire.

Quand il sera parti, Alain Duhamel sera toujours là. C’est au moins un repère.

En attendant c’est confus : Parce que vendre du nucléaire au Colonel la veille et de la bombe humanitaire le lendemain, du savoir faire répressif en janvier puis des frappes compassionnelles en mars, de l’Alliot Marie par ci puis de l’Alliot Marine par là, du No fly zone en Libye et du autant de fly zone que tu veux a Gaza, on finit par avoir un peu le tourNINI.

cantonales-2011-6698.jpg


Même à Neuilly on se désespère.

Curieux quand même , ces politiques à qui on a ôté tout pouvoir et à qui on a laissé pourtant le droit de jouer avec les petits avions et le mamelon rouge de la bombe à neutrons. Savoir que le petit pas fini à ça dans les mimines….(Quand est ce qu’on atomise le Mexique au fait ?)

Une fois qu’on aura dans cette république une et indivisible fini de recenser les franco-catholiques, franco-protestants, franco juifs et musulmans, les franco francos les franco pas francos, les franco-franc macs, les franco-boudhistes, les franco-scientologues et autres franco mécréants on pourra clore le débat sur la laïcité et tous posément enfin se foutre sur la gueule.

Pourtant la politique c’est facile : Brauman à toujours raison et BHL toujours tort.

Sinon, aujourd’hui, journée mondiale de l’eau. ça s’arrose à Fukushima

Pendant ce temps les ouvriers de la Tepco se sacrifient et les actionnaires non.

Melenchon vote la guerre, je ne voterai donc pas Melenchon.

Il fait beau. C’est le printemps. Un « léger panache radioactif inoffensif » nous arrive du Japon, autant en profiter.

Y’ a des jours, vaut mieux se foutre de tout.

Je sors.

tgb

16:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (29)

Commentaires

Je suis dubitatif sur la fin : Kadhafi avait promis des rivières de sang et prévenu qu'il serait sans pitié et les rebelles de Benghazi appelaient à l'aide...

Écrit par : Olivier Bonnet | 22/03/2011

il y a bien d'autres formes d'aides qu'une guerre impérialiste bientôt patronnée par l'otan - et pour ce qui est de la phrase qui te gène (je devine laquelle) j'avais déjà quelques doutes depuis quelques temps et d'en arriver là me meurtri en toute fraternité autant que toi.

Écrit par : tgb | 22/03/2011

Bon billet sur un sujet bien délicat...

J'envie et me méfie de ceux qui ont des idées bien arrêtées.

J'ai toujours eu des problèmes pour opérer un tri entre l'ingérence colonialiste et la non ingérence qui permet à un peuple de se faire massacrer qui pourrait s'appeler non assistance à personne en danger...

Je ne dois pas être assez politisé...

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | 22/03/2011

je ne sais pas non plus ce qu'il adviendra mais cette histoire bien mise en scène me rappelle furieusement quelque chose...

des peuples qui se font massacrer du Honduras à Bahreïn en passant par le Yemen il n'y a que ça...

Écrit par : tgb | 22/03/2011

J'ai écrit "dubitatif" à dessein. Je suis aujourd'hui complètement dans le doute et ne sais que penser de cette intervention. Que d'autres peuples se fassent massacrer ailleurs ne signifie pas qu'il faille laisser faire à Benghazi. Mais en même temps bien sûr que j'approuve l'argument du deux poids, deux mesures. J'ai du reste écrit un billet récemment en comparant Palestine et Libye. Et je connais aussi les motivations bassement politiciennes de l'énergumène qui fait office de président de la République. Malgré tout, je n'arrive pas à condamner l'intervention, au jour d'aujourd'hui encore une fois, avec les informations très partielles dont nous disposons. Ce qui m'en empêche est l'idée qu'elle a peut-être empêché une boucherie à Benghazi. Voyons comment la situation évoluera.

Écrit par : Olivier Bonnet | 22/03/2011

hélas apparemment il y a des BHL qui eux ne doutent jamais et qui savent parfaitement classer les gentils et les méchants les bons arabes des mauvais

Écrit par : tgb | 22/03/2011

La position de Mélenchon est plus nuancée que ça... et compréhensible même si je ne la partage pas... Elle ne me semble pas non plus scandaleuse.

Écrit par : des pas perdus | 22/03/2011

nuancée ou pas (j'ai lu toutes ses déclarations et ses communiqués et franchement c'est assez tiré par les cheveux) il a voté il a fait ses choix (seul comme d'hab) - c'est son affaire - plus les miennes .

Écrit par : tgb | 22/03/2011

De cela, il n'y a pas à douter : "Quelle connerie la guerre"
Que ceux qui la chantent....
Il me semble que, du côté de l'Amérique du Sud, on avait fait des propositions de négociations diplomatiques...Très bon billet.

Écrit par : mochica74 | 22/03/2011

Chavez oui avait trouvé un compromis refusé évidemment par les occidentaux, comme le compromis trouvé avec l'Iran par la Turquie et le Bresil comme le compromis trouvé par la diplomatie portugaise entre la Serbie et la Croatie...

Écrit par : tgb | 22/03/2011

Tous ces débats n'ont guère de sens.
Ils sont à proprement parler anachroniques. Ils viennent trop tard ou prématurément si on considère leur objet , et quelqu'en soit l'intention .

"Pour dire encore un mot sur la prétention d’enseigner comment doit être le monde, nous remarquons qu’en tout cas, la philosophie vient toujours trop tard. En tant que pensée du monde, elle apparaît seulement lorsque la réalité a accompli et terminé son processus de formation. Ce que le concept enseigne, l’histoire le montre avec la même nécessité : c’est dans la maturité des êtres que l’idéal apparaît en face du réel et après avoir saisi le monde dans sa substance le reconstruit dans la forme d’un empire intellectuel. Lorsque la philosophie peint sa grisaille dans la grisaille, une manifestation de la vie achève de vieillir. On ne peut le rajeunir avec du gris sur le gris, mais seulement la connaître. Ce n’est qu’au début du crépuscule que la chouette de Minerve prend son envol."

G.W.F. Hegel, Principes de la philosophie du droit, 1821

Écrit par : urbain | 23/03/2011

"A l’heure où j’écris, la scène semble évoluer très vite. De tous côtés s’expriment des voix qui dénoncent l’évolution de l’intervention. Je la note avec inquiétude ! De la création d’une zone d’exclusion de l’espace aérien, on passe à un bombardement généralisé des installations au sol de l’armée libyenne. De l’action de l’ONU on semble vouloir passer à celle de l’OTAN. Le regain d’activité des mouvements révolutionnaires dans les autres pays semble être lié au sentiment que les tyrans peuvent être bloqués par l’action internationale. Et cela semble avoir refroidi quelques excellences de la Ligue Arabe directement intéressées à la répression chez eux." La suite est à lire sur le blog de Mélenchon, pour ceux que ça intéresse : http://www.jean-luc-melenchon.fr/2011/03/22/front-contre-front/

Écrit par : Olivier Bonnet | 23/03/2011

Quelques réflexions:
1) je n'ai pas été déçue pour Mélenchon, j'avais déjà un contentieux sur sa conception de la "laïcité"; qu'il ait appelé à voter PS sans le dire vraiment, c'est l'habitude du parti dont il est issu: on se réserve des portes de sorties partout: le pb, c'est qu'elles ne mènent nulle part; et, évidemment, qu'il hurle avec les loups pour appeler à la guerre d'invasion euh ... je veux dire la no Fly Zone, alias l'"opération Aube de l'Odyssée" (ils n'ont vraiment pas peur du ridicule) rejoint là ce que je pensais de lui pour la laïcité. Seule sa position sur le Tibet trouve grâce à mes yeux - et, là encore, je suis à contre-courant :-(
Évidemment, je compatis avec ceux qui avaient cru trouver en lui autre chose que le politicien de base.

2) La Libye: eh bien, laisser l'occident venir sauver une population (arabe, qui plus est) en danger, c'est un peu comme si un berger, voyant que ses moutons se battent, faisait, pour régler le problème, entrer dans l'enclos une meute de loups aux crocs bien aiguisés.
De plus, avec tous les assassinats qui se produisent par ailleurs, au Barhein, par ex, et qui n'émeuvent personne, un enfant de cinq ans comprendrait que l'action "humanitaire" en Libye, c'est du pipeau.
Kadhafi a fait son temps, Kadhafi se rebelle et veut "balancer", Kadhafi nargue tout le monde avec son pétrole, Kadhafi doit tomber.
La résolution maintenant: elle est en violation avec la Charte des Nations Unies, qui n'autorise des opérations militaires à l'encontre d'un pays que si celui-ci constitue une menace pour la paix et la sécurité internationales, à savoir s'il agresse un autre pays, voire plus.
D'où les tergiversations et les grincements de dents pour adopter cette résolution.
Une résolution qui précise que la coalition peut "utiliser tous les moyens nécessaires" à l'encontre de la Libye, ce qui signifie, en clair, qu'il ne s'agit pas seulement d'immobiliser les avions, mais de bombarder tout ce qui bouge ...
Au temps pour la "protection de la population".
D'autre part, il a été voté un embargo des armes contre la Libye, or les US font passer des armes aux "insurgés via l'Egypte.
Ensuite, la raison invoquée pour cette opération est qu'il fallait "protéger une population sans défense". or, là encore, la "communauté internationale" occulte le fait que les "insurgés sont armés - cela depuis le début du conflit. Et cela revient donc à aider une rébellion armée qui tente de renverser un gouvernement.
Ce n'est pas le rôle de la "communauté internationale", quoi qu'on pense de Kadhafi, évidemment.
Ce qui signifie que la coalition s'octroie la liberté d'envahir un Etat souverain, par la ruse et en violation des lois internationales, sous prétexte de sauver la population : oui, on va le croire. D'autant que les exemples du Kosovo, de l'Irak, de l'Afghanistan et d'autres ne sont pas faits pour nous rassurer.
Et enfin, qui réclamait à cor et à cris l'intervention de l'ONU? On nous dit: "les Libyens", oui, mais lesquels? Apparemment, ils ne sont pas tous d'accord.
Comme le dit Olivier, vu la tournure que prennent les événements, la coalition commence à se déchirer: les pays arabes se sont retirés (sauf le Qatar, apparemment), l'Italie recule, etc. restent les trois va-t-en-guerre de départ, dont la tache de l'Elysée qui a accumulé les bourdes depuis le début et qui n'a d'autre issue que de voir Kadhafi se balancer au bout d'une corde, sinon, on est mal.
A quoi tient l'"humanité" ... A un fil.

Écrit par : emcee | 23/03/2011

@urbain - Olivier - Emcee - merci pour vos riches interventions qui nuancent le débat et montrent la complexité de la chose bien au delà des gentils et des méchants de Bechamel et ses sbires

Écrit par : tgb | 23/03/2011

C'est juste le debut ....
http://www.youtube.com/watch?v=CxnaRwIzC14

Écrit par : yelrah | 23/03/2011

Je ne trouve pas que la chose soit complexe.
Elle semble fort simple en réalité. Du reste chacun répète à peu près la même chose sur toute la toile , dans la presse et les chanceleries : en gros un prétendu dilemme moral : "faut-il sauver bengazhi à n'importe quel prix "moral" " ?
Si on se donne simplement la peine de reconstituer l'accumulation de constructions symboliques arbitraires qu'il a fallu produire pour arriver à cette simple formulation ( déclinée ad libitum) , on peut déjà mesurer la médiocrité descriptive de cette représentation en regard de ses prétentions ( en regard du réel).

Mais outre que la question est déjà à formuler au passé , que ses développements (soit-disant "nouveaux") étaient explicitement inscrits dans ses conditions d'expression ( ce qui disqualifie ceux qui jugent , puis se déjugent ) , elle nous dévoile, par le simple fait d'être posée si généralement et si uniformément ( les réponses prétendument "nuancées" ne sont pas moins formatées que les autres ) sa nature essentiellement "réactive".

Une scène a été dressée, devant le réel, où le spectacle fut ensuite donné ;
et l'épilogue ( très provisoire), au terme d'un hallucinant suspens, fut qu'à minuit moins le quart" les bons ont été sauvés par la coalition des forces "composites" de "l'impératif catégorique" des néo-kantiens (du paraguay) .
On n'a pas lésiné sur la "com" et le public s'est pressé nombreux et avant même que le rideau ne soit baissé, avant d'être commis à un autre spectacle , s'étant lassé de celui-là , il se fait une "opinion" et la manifeste, éclairé par les lumières pénétrantes des sophistes de tous bords , commis d'office ( les commentateurs, dispenseurs de "paroles plaisantes" et payés pour ça ) .

L'important c'est la production.
Or la production ( une co-production multinationale ) a engagé d'assez gros moyens, et pour elle l'essentiel c'est que le public se soit pressé nombreux , pour consommer son produit.
Sa version "major" adaptant (sur son mode convenu, formaté , caricaturé et fantasmé habituel) le scénario hétérodoxe et menaçant que les petits producteurs indépendants , spontanément apparus en Tunisie, en Egypte, au Yemen, en Syrie , en Irak, etc. avaient imaginé.

Continuez d'y aller, resquillez au besoin, que vous applaudissiez ou siffliez ... le show continue. C'est l'essentiel.

Écrit par : urbain | 23/03/2011

Oh, mais si, c'est complexe, parce qu'au delà des certitudes, il y a toutes les interrogations. Tout ce que nous ne savons pas et qui brouille, justement, la lecture de cet événement.
Qui sont les "révolutionnaires"? Ont-ils été manipulés dès le départ? Comment ont-ils pu se rendre maîtres d'une ville entière? Pourquoi l'armée, en partie, a-t-elle si vite choisi leur camp (ce qu'elle n'a pas fait en Egypte)? Et pourquoi des dignitaires libyens en ont-ils fait de même?
Combien y-a-t-il eu de morts de chaque côté? on annonce 10000 parmi les "rebelles" et la population, qu'en est-il? On nous dit qu'il y a eu des bombardements par la coalition, sait-on combien de morts, de blessés?
Quand on sait combien on nous a menti sur les "dictateurs sanguinaires", les charniers, les ADM, les épurations ethniques et autres génocides, on ne peut que douter des infos qui nous parviennent.
Kadaf est sans doute fêlé, mais il ne doit pas être complètement stupide.
Il y a eu un premier conseil de résistance, puis un second: pourquoi?
Les interlocuteurs concernant l'étranger sont d'anciens séides de K. Ils ont sans doute tout intérêt à ce que K tombe, non?
Pourquoi Sarko a-t-il, au mépris des lois internationales, reconnu le CNT comme représentant officiel de la Libye?
Et pourquoi BHL se retrouve-t-il au milieu de tout ça?
D'abord, en tant que super correspondant de guerre autoproclamé à Benghazi, chantant les louanges des "révolutionnaires", puis en tant que chef de la diplomatie autoproclamé représentant du CNT (si, si!) à l'Elysée.
Quand on sait que cet individu a toujours milité sans relâche pour les guerres d'invasion, quand on sait les mensonges qu'il a débités depuis un char israélien sur les bombardements de Gaza, on peut se demander ce qu'il fout là et quelle crédibilité on peut lui accorder!
Et puis, où est Israel, dans tout ça? Tout s'écroule autour d'eux, et les dirigeants n'ont rien à dire?
Voilà ce qui me vient à l'esprit. J'en oublie.
Pas la peine de répondre, ce ne seraient que suppositions, et donc analyse erronée, même si on peut avoir des doutes, voire des convictions personnellement.
Ce dont je suis sûre, personnellement, c'est que la coalition n'aurait jamais dû entrer en Libye.
D'aucuns disent: oui, mais alors, il fallait laisser massacrer les "Libyens"?
D'abord, c'est pire que le mal - les intentions sont toujours les mêmes: aucune coalition occidentale (les US en tête) n'a JAMAIS agi pour libérer un peuple, ni pour lui porter secours lors d'une catastrophe, mais ensuite, pourquoi les Libyens et pas les barheinis, les Yémenis ... et, surtout, surtout les Gazaouis, qui, eux, sont sous occupation illégale, avec blocus et qui sont régulièrement bombardés par un Etat étranger, et cela, non pas depuis un mois mais depuis des décennies?
J'ajouterai que le Libye est la porte de l'Afrique et que l'Afrique est actuellement dans le collimateur des US.
Donc, ça pue, vraiment tout ça.

Écrit par : emcee | 23/03/2011

Mais tout ça , ma chère emcee, et bien plus encore ( car les données du réel sont innombrables ) ne constitue en rien une "complexité" spécifique qu'on pourrait revendiquer pour participer à ce débat sans objet .
Nous sommes tous d'accord là dessus , sur la manipulation et l'escroquerie .
On peut en réciter la longue liste des motifs sans que change quoique ce soit.
La question que nous devons nous poser, conséquente au jugement que nous portons , c'est "que faire" assurément, mais certainement pas sur le mode "réactif" et surtout pas en reprenant les termes du faux dilemme par quoi ces guignols réduisent et occultent les contradictions qui agitent ce réel.
Pour dire les choses simplement et clairement : si nous approuvons et jugeons positivement le mouvement d'émancipation en cours , "dans le monde arabe" , la question que nous devons nous poser est "comment en faire autant ?".
Tant il est tout à fait clair que c'est ainsi , très surement, que nous "ferons" quelque chose , pour les "aider" notamment , en nous aidant nous-même .
Tandis qu'en produisant notre propre bonne conscience au fil d'une délibération sans conséquence sur des décisions déjà prises, des faits déjà accomplis , et sur lesquels la domination nous invite justement à nous prononcer , nous faisons exactement ce qu'elle attend de nous et qui n'a aucune chance de lui nuire .

Je te propose plutôt ceci :
http://librairietropiques.free.fr/article.php3?id_article=357

Écrit par : urbain | 23/03/2011

Que faire? Mais si on avait la solution, on serait sauvés, évidemment. pour l'instant, on est dans le constat, et dans une impasse.
Nous sommes à la fin d'un cycle. Et personne ne sait ce que sera le suivant.
Pas moi, plus que les autres.
Et la pub pour les Tropiques ne fait en rien avancer les choses, elle est tout aussi inutile que les constats qui ont été faits ici.

Écrit par : emcee | 23/03/2011

je rentre du boulot et boum j'ai l'impression déjà d'avoir raté trois épisodes en une seule journée. Mais j'aime bien ces échanges -ça ne résout rien mais ça clarifie un peu quand même. Bref il y a eu de l'imprévu dans le programme du côté de la Tunisie et de l'Egypte et maintenant la production cherche à remettre du prévisible - Fallait s'y attendre mais je trouve quand même que le scénario est un peu toujours le même. Ce qui m'étonne c'est que le public marche toujours dans cette énième adaptation

Écrit par : tgb | 23/03/2011

Rien d'étonnant à ce que "le public" tombe dans le panneau : la production est superbe, les images très réalistes et spectaculaires et le tout est très manichéen. Il est tout de même difficile d'échapper à la propagande déversée à jets continus par les médias dominants...

Écrit par : des pas perdus | 23/03/2011

tout est dans la bande annonce c'est sûr...

Écrit par : tgb | 23/03/2011

Ecrit par : emcee | 23.03.2011

Je suis convaincu de la sincérité de ta révolte et je comprends parfaitement la fureur et le dépit que peut t'inspirer le "spectacle" mais ...

Je n'ai pas la prétention d'apporter de "solution" , et d'autant moins que je ne vois pas trop le problème dont ce que j'évoque serait la solution .
Je te dis simplement ( cf. le lien ) que si tu demeure dans la posture de "réaction" , tu es défaite , par avance.
Tu es sur le terrain de l'adversaire, a te débattre avec ses catégories morales biaisées, ses apories artificieuses , sur des questions sans plus d'objet concret que de possibilité de t'en saisir dans le réel.
Tout ce que tu as évoqué est vrai, et ici nous en sommes bien tous d'accord, mais la question de soutien ou non à la gesticulation bouffonne et guerrière des "puissances" , dès lors que comme tu l'as fort bien relevé "on ne nous a pas demandé notre avis" pour le faire , mais cela a été fait, et c'est à cela que nous devons réfléchir ( pour en discerner les contradictions exploitables, à venir).
En débattre "ensuite" induit l'idée qu'il y aurait une sorte de "contradiction démocratique" en oeuvre , par l'exercice d'une sorte de liberté de point vue.
Mais cette "liberté d'expression" là ... tourne à vide ...
Ce qui pose problème à ce que tu combats ( et nous avons les mêmes ennemis ... et ami(e)s parfois ) c'est justement ce dont ils ne veulent surtout pas parler ou débattre , ou même simplement imaginer comme relevant du domaine du "possible".
Depuis la flottille pour gaza ou le mouvement de boycott , jusqu'à la cotisation salariale ou la répudiation de la dette, et tant d'autres "questions" réelles et concrètes qui ne doivent rien à la réduction spectaculaire
J'en ai rien à foutre de faire de la"pub" pour la librairie sur le blog de tgb ( bien que jusqu'ici il ne me demande pas de pourcentage en dépit du faramineux chiffre d'affaire qu'il m'amène ), mais je me donne beaucoup de mal pour essayer de faire connaître et diffuser autre chose que ce qui sature la bande passante médiacratique et j'essaie par tous les très modestes moyens en mon pouvoir d'y intéresser le maximum de monde.

Que faire ?

Pour moi , voilà ce que je fais .... entre autres .

Pour ce qui te concerne , à toi de voir, car je n'ai pas plus de "solution" que de leçon à donner.

Écrit par : urbain | 23/03/2011

ben maintenant que tu me parles de pourcentage....:-))))


n'empêche tous à Tropiques c'est une librairie hautement recommandable et si tous les libraires abattaient le boulot du taulier...(un peu pénible parfois il est vrai mais ça finit par faire son charme) on se poserait même plus la question du que faire ; ce serait déjà fait.

Écrit par : tgb | 23/03/2011

"entre ne rien faire et faire la guerre, il existe plein d'autres moyens". Denis Brauman
Oui TGB il est biensur suspect de se retrouver sur la même ligne que BHL contre Brauman. Comme il est bizarre de se retrouver dans des manifs anti-kadhafi avec des manifestants qui scandent des slogan pour NS! comme il est plus qu'inquiétant que les négociations se fassent avec un CNT défini comme seul représentant de la révolution libyenneet qui a à sa tête un ex ministre de Kadhafi.

Pour ce qui est de Mélenchon, que son vote soit une erreur d'appréciation ou un péché d'orgueil à vision "présidentiale" ou un compromis politicien pourri ou tout à la fois pose évidemment un problème pour l'espoir qu'il a soulevé et les militants qui se sont engagés dans le parti de gauche sur des fondamentaux qui n'ont rien à voir avec cela.
http://www.facebook.com/profile.php?id=100000292581584&ref=ts#!/notes/antoine-vigot/non-%C3%A0-la-guerre-en-libye/186653684713169

Écrit par : tralala | 25/03/2011

Ecrit par : tralala | 25.03.2011

Eh oui ...
Pauvres militants, toujours déçus, assurés d'être déçus par la forme même qui les fait militants : la "forme parti" qui n'a d'autre objet ( un jour ou l'autre ils s'en rendent compte ) que de faire élire ou réélire les "représentants" de la classe politique .
Elections, piège à cons .

Écrit par : urbain | 25/03/2011

@tralala - urbain - militants ça commence un peu comme milita ires non ?

Écrit par : tgb | 25/03/2011

La dimension morale de cette intervention (qui soit disant n'est pas une guerre) est bien sûr intéressante, mais vous pensez bien que cette aide militaire n'est qu'une avance sur recette négociée avec le gouvernement rebelle, un investissement qui compte bien sur une issue win-win.
Et cela d'autant plus que ce futur gouvernement sera bien obligé de remplacer tous les avions et chars détruits par les intervenants. Peut-être quelques Rafales à fourguer enfin ?

Écrit par : Parkane | 26/03/2011

on aide des gentils tellement gentils qu'ils étaient encore les ministres des basses besognes de Kadhafi y'a quelques jours encore


http://au-bout-de-la-route.blogspot.com/2011/03/et-si-les-gentils-netaient-pas-si.html

Écrit par : tgb | 26/03/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu