Avertir le modérateur

01/06/2011

Code 2806

 

Gérard-Longuet.png1_..png-copie.jpg

 

Si la disculpation du concombre hispano-teuton nous rappelle opportunément que tout cucurbitacée reste présumé innocent tant qu’il n’a pas été reconnu coupable, il n’en demeure pas moins qu’un paquet de grosses légumes aux scandales étouffés, continue impunément de graviter dans la sphère médiatico-politique, bénéficiant des privilèges douillets d’une caste dominante parfaitement décomplexée.

On comprend mieux aujourd’hui les glissements progressifs et transversaux d’un personnel médiatico-politique interchangeable, pour un maroquin, un job ou une breloque, tant la confrérie notabilisée des nantis finit par former une même classe solidaire effaçant au passage toute frontière idéologique et déplaçant la ligne de fracture droite/gauche vers élite et peuple.

Rien de moins qu’une opposition de classes renvoyée à la pure féodalité.

Si le 11.09 restera la date du trauma américain et la fin symbolique de l’hégémonie de l’hyper puissance, le code 2806 sera pour notre village gaulois en pleine dissolution, le chiffre emblématique, sésame non seulement d’une chambre de Sofitel mais surtout d’un divorce irrémédiable entre deux mondes. Celui des faibles et celui des puissants.

C’est donc l’homme Tron et ses abus de pouvoir ordinaires, c’est donc la marâtre Morano et son vulgaire mépris de classe congédiant l’ouvrier, confisquant le Louvre, c’est donc Woerth et ses conflits d’intérêts, c’est donc tel ancien ministre ou tel autre s’offrant des plaisirs hors la loi dans l’arrière cour discrète des restes de l’empire. …et c’est donc toute une palanquée de potentats locaux jouissant d’un statut préservé dont l’inénarrable salopiot Longuet et son valet de pied Jean-Marc Sylvestre, larbin officiel, soulignant à gros trait, la consanguinité entre élus et relais d’opinion, qui usent et abusent aux frais de la princesse en toute normalité.

Que cette princesse soit française ou tunisienne ne change rien au fait qu’au final, ce sont les pauvres cons de contribuables qui raquent et les enculés de riches bourgeois qui palpent.

Gérard-Longuet.png1_..png-copie.jpg

Savoir que le pouvoir se saisit du danger pédophile, prétexte à censurer la toile, d’une main tout en couvrant pudiquement de l’autre, les écarts délictueux de ses membres s’adonnant au tourisme sexuel ne peut que rajouter à la tartufferie et à l’hypocrisie de cette caste dominante si peu exemplaire.

Que la vie privée soit préservée certes, que la transparence génère le totalitarisme soit, mais que chacun ait droit heureusement à sa vie intime dissolue n’empêche pas que le crime, la corruption active ou passive, la joyeuse concussion, sans en assumer jamais les conséquences en toute permissivité, reste un délit.

Et que l’on soit puissant ou misérable.

Qu’une nouvelle nuit du 4 août soit nécessaire pour rappeler de façon musclée l’abolition des privilèges pourrait bien finir par s’imposer en ces temps de colère.

Si la Tunisie de Ben Ali fut longtemps la cour de récré de notre nomenklatura avant que la révolution les prît la main dans le sac ou au panier, ce n’est qu’hors d’oeuvre rapport au jour où l’on rendra visible, la main courante du palace « la Mamounia » tant notre club VIP y fût chouchouté par la dictature à peine voilée d’Hassan 2 puis de M6.

Qu’on ouvre la boîte de Pandore marocaine et notre élite médiatico-politique en serait purement et simplement décimée.

Constatant ce trouble voisinage, il ne faut guère s’étonner qu’ensuite, sur nos écrans télés, le calme règne dans le régime chérifien et que la répression organisée par le despote obscurci, conseillé par la France, se dilue si complaisamment dans la guerre civile libyenne.

Gérard-Longuet.png1_..png-copie.jpg

Nonobstant, la dictature marocaine s’effondrera, comme s’effondre sous nos yeux notre oligarchie dans un délitement politique, un délabrement moral qui leur fera regretter longtemps les heures indolentes et luxueuses des patios ombragés orientaux et gratos.

La récré est finie.

tgb

16:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Commentaires

Les temps vont changer par un peuple qui en as marre d'être en bas de tous les avantages, qui triment toute leur vie et une fois bon a rien ont leur donne le minimum pour survivre, toutes leur vie ils ont servis d'esclaves pendant que les riches continus a s'enrichir en faisant monter l'argent qui ne redescend jamais. Il faut cela cesse.

Écrit par : depannage informatique | 01/06/2011

Le Maroc n'est pas et n'a jamais été une dictature. Des preuves ? Il suffit de demander ;-)

cela dit, la plus grande erreur de la bourgeoisie compradore marocaine a été de s'approprier les biens, les terres et les entreprises des colons sous couvert de "marocanisation"...

il ne faut pas croire tout ce que racontent les journaux, ni les français ni les marocains, surtout certains.

Écrit par : Salvadorali | 01/06/2011

"il ne faut pas croire tout ce que racontent les journaux, ni les français ni les marocains, surtout certains"
Merci pour l'info, Salvadorali: c'est édifiant.

Argh! l'élite se délite. Et les Lang se délient ... Who's next?
C'est l'hécatombe. Il en reste, pour autant. Et des gros poissons. Mais ça va être plus difficile.
Allez, ouiiiiii, on joue encore! Cette partie de chamboul'tout commence à être intéressante.

Écrit par : emcee | 02/06/2011

@salvadorali - je ne sais pas alors comment on appelle une société où tous les pouvoirs, économiques politiques religieux sont entre les mains d'un seul homme - une monarchie éclairée ?

@emcee -oui on vit une époque formidable et le dernier politique qui sort éteint la lumière

Écrit par : tgb | 02/06/2011

Décidément, tgb, beaucoup de lumière pour rien ;-)

Écrit par : emcee | 02/06/2011

@ tgb

je préfère encore la "dictature" d'une monarchie de droit divin à celle d'un parti tel que l'UMP sous le règne de Nicolas 1er et de ses amis...

certes la démocratie française n'a jamais digéré l'avènement de feu SM Hassan II, ce qui n'a jamais empêché les démocrates français de lui faire allégeance eux aussi à leur façon.

mais au-delà des antiques prises de bec héritées de la Révolution française, il demeure que le système de gouvernance spécifiquement marocain mérite bien autre chose que de tels procès en diabolisation, qui empoisonnent depuis trop longtemps la vie publique au Maroc...

Français, encore un effort pour redevenir monarchistes !

Écrit par : Salvadorali | 02/06/2011

moi je préfère ni l'un ni l'autre - ni Dieu ni maître

Écrit par : tgb | 02/06/2011

@ tgb

oui mais toi c'est clair t'es un surhomme ;-)

Écrit par : Salvadorali | 02/06/2011

ah quand même on le reconnait !

Écrit par : tgb | 03/06/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu