Avertir le modérateur

27/03/2012

C'est mieux que si c'était pire

AnZrTNKCMAIao4i.jpg

Dieu que ça avait phosphoré sous les lambris dorés de la république.

Dieu que le remue méninge fut productif, jusqu’à s’empouler des neurones.

Dieu que le jus de crâne des têtes d’œuf de l’énarchie centrale fut finement pressé.

Oh charme envoûtant de la poésie communicationnelle, exquise volupté de l’amphigouri gouvernemental, faisant du vrai un délicat moment du faux et d’une annonce officielle, un fumeux attrape-couillon pour électeur pas regardant.

" baisse tendancielle de l'augmentation du nombre de chômeurs"

J’aime la beauté sémantique de cette phrase. J’aime à me laisser happer par le vertigineux sabir technico-linguistique. A ce niveau d’élucubrations étatiques, le n’importenawak frisant l’œuvre d’art post moderne.

A décliner toute influence sur le réel, ne restait plus qu’à jouer sur les mots, tant la perception de la réalité finissant par s’imposer aux faits.

La logomachie comme programme.

mouche.jpg

Il en était tellement fier de ce galimatias de spin docteur jouant au touche pipi sondagier, que le président d’origine hongroise et d’apparence non identifiée voire point d’allure, tint à l’annoncer lui-même et derechef à la France.

« Le président candidat a affirmé que les chiffres du chômage, communiqués ce lundi soir par l'INSEE, montreraient "une baisse tendancielle de l'augmentation du nombre de chômeurs" pour février… »

Autrement traduit par de la métaphore cyclo-touristique à deux rétropédales :

« la pente baisserait dans la montée »

Certes pour obtenir ce brillantissime résultat il fallut forcer sur le scalpel, rapport aux multiples radiations des assistés chômeurs, consommer les deux tiers des 340 000 contrats aidés 2012 autrement nommés stages parking, bricoler les catégories ABCDE.. par de subtils jeux de repporting et autres glissements comptables de colonnes statistiques, envoyer en délégation le doucereux Bertrand quémander sournoisement aux patrons d’entreprises, l’obligeance de repousser la date de péremption de quelques milliers de salariés à une date ultérieure : après les présidentielles, voire les législatives de préférence.

Autant vous dire donc futur chair à canon de l’emploi prébradé, comment que la pente va s’élever brutalement dans les derniers lacets du printemps et comment que la fringale risque bien de vous la chanter tout l’été, avant même que l’hiver fût venu.

S’il vient.

Nonobstant ces hardis tripatouillages convenons tout de même que la formule magique abracadabra qui permit à l’esbroufeur président candidat de prononcer habilement le mot baisse rapport à une augmentation ne manque pas de créativité.

A ce stade d’irréalité et de l’ombre du doigt sur les vessies de la caverne, tandis que la lune se lanterne, on pourrait juste espérer qu’au moins pendant qu’ils écrivent des conneries, oublient ils d’en faire…

J’t’en fous !!!

tgb

 

dessin du génial Voutch piqué à Zgur

12:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (15)

Commentaires

J'adore! Comme presque chaque fois...

Écrit par : Bénédicte | 27/03/2012

Cette affirmation semble tout droit sortie du "ministere de la verité", encore un petit effort on retrécit, on accole et on obtient une "augmbaisse" un bel exemple de vocabulaire B decrit dans "les Principes du Novlangue"

Écrit par : markhos | 27/03/2012

@benedicte - mais faut pas hésiter à venir me le dire à presque chaque fois parce que des fois ça se saoule un peu 600 notes au compteur :)

@markhos - exactement dans la Novlangue - les faits sont confus et les mots ne veulent plus rien dire ça risque de devenir assez bordélique

Écrit par : tgb | 27/03/2012

Normalement, on agit et en option, on communique à ce propos.
Dommage que ça soit l'inverse, et que les paroles comptent davantage... Idéal, où est-tu ?

Écrit par : Alcuinn | 27/03/2012

il n'ont plus de prises sur rien et en plus ils en sont fiers donc ils baratinent

Écrit par : tgb | 27/03/2012

"l’amphigouri": j'avais vu ce mot dans un de tes billets , parce que je lis de temps en temps tes oeuvres bloguesques . j'espère que tu transformeras bientôt ces essais en volumes, que je lirai avec plaisir.

Écrit par : turandot | 27/03/2012

Tu ne dois pas t'étonner mon bon tgb, du caractère contradictoire d'une expression comme "baisse tendancielle de l'augmentation".
C'est tout simplement un symptôme (de plus) de la remontée du réel et du "surmoi marxiste" qui atteint même les plus "réfractaires", en ces périodes de disette pour les "machines désirantes".
C'est bien un non-dit marxiste qui s'exprime , produit par le refoulement névrotique d'une baisse tendancielle, en effet, mais une autre : celle du taux de profit .
Le fait que Marx ait formalisé cette contradiction centrale de l'accumulation capitaliste en des termes parfaitement appropriés à leur objet a été tellement refoulé mais en même temps intériorisé, qu'on est dans la situation typique du balourd angoissé qui se répète "ne pas le dire, surtout ne pas le dire" , et naturellement le dit de la manière la plus calamiteuse.
Évidemment au monde réellement renversé, dès lors que le vrai est un moment du faux, on ne s'étonne plus de grand chose, et singulièrement pas d'une augmentation à tendance baissière .

Écrit par : urbain | 28/03/2012

@turandot - en effet oui l'amphigouri je l'avais utilisé mais p'tain y'a longtemps t'es la mémoire vivante du blog toi - pour la compil faut que je me bouge un peu...ça finira par venir

@urbain - côté balourd un autre qui file du mauvais coton c'est Onfray ! pas frais son poisson - il postule à l'entartage du pompeux cornichon de toute urgence

et ne me dis pas que tu me l'avais bien dis...

Écrit par : tgb | 28/03/2012

Non, je te dis plutôt : Regarde suffisamment longtemps la rivière et tu verras passer le cadavre de ton ennemi.

Avec les cons (frais ou pas) on n'est jamais déçu, ils font tout le boulot eux-mêmes.

Au fait, le programme de la semaine ( pour toi : samedi ) : www.librairie-tropiques.fr/

Écrit par : urbain | 28/03/2012

Encore une fois, délectable. Signalé sur rushes.infos avec **** !

Écrit par : rushes.infos | 28/03/2012

Encore une fois, délectable. Signalé sur rushes.infos avec **** !
Merci, quand on a la tête claire, c'est dur de ne pas attraper le vertige...

Écrit par : rushes.infos | 28/03/2012

APRÈS RÉFLEXION Plus on descend et plus la pente monte. C'est logique, et c'est pour ça que c'est une bonne nouvelle quand ça baisse...Voilà, il a donc raison Zébulon.

Écrit par : rushes.infos | 28/03/2012

@urbain - " les cons il font tout le boulot eux mêmes" - c'est vrai et je ne te connaissais pas ce côté taoïste - plutôt que de résister mieux vaut les propulser ils atteignent ainsi plus vite leur niveau d'incompétence

@rushes.infos -merci pour le relai et de nous faire découvrir ton travail littéraire -

...d'ailleurs il suffit de se retourner pour que la montée devienne descente

Écrit par : tgb | 28/03/2012

Au fait voilà ce que vous avez raté : www.librairie-tropiques.fr/article-bernard-friot-l-enjeu-du-salaire-102510698.html

Écrit par : urbain | 29/03/2012

Merci Urbain ,je sens que je vais me régaler ...

Écrit par : turandot | 30/03/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu