Avertir le modérateur

16/06/2012

De l’intérêt économique à délocaliser Jean-Michel Aphatie (et ses frères)

apathie-manoeuvre.jpg

 Depuis qu’Al Jazeera, télé qatari au salafisme étrangement occidentalo-compatible, lance sa chaîne sportive footbalistico-islamo-sunite pété de thunes à l’abonnement imbattable de 11 euros mensuels, débauchant au passage quelques commentateurs d’en face, Canal + me propose soudainement de troquer mon abonnement d’une trentaine d’euros chez eux contre un nouveau contrat de quelques 12 euros modiques.

J’y vois volontiers comme un lien de cause à effet.

Je sais bien que cette concurrence libre et non faussée, au nom de la sacro sainte compétitivité que les perroquets du paf radotent à loisirs à ceci de particulier, que tel le low cost, il pousse à la réduction des salaires, des conditions de travail, des charges cotisations sociales, (éducation, santé, retraite…) et par conséquent oblige les entreprises à vendre toujours moins cher à des gens toujours moins riches au détriment de la qualité, de l’environnement, et de la sécurité ;

Spirale infernale de l’appauvrissement général ;

mais quitte à me convertir un temps au libéralisme effréné, j’aurais bien quelques suggestions de réduction des coûts à proposer à Bertrand Meheut.

jean-michel-aphatie.jpg

Puisque nous en sommes à délocaliser l’industrie, à faire dans le dentiste roumain ou le plombier polonais, il me semble que l’on gagnerait à remplacer du chroniqueur mondain au mépris de classe bien trempé par du journaliste malien francophone, en duplex du côté de Bamako payé des clopinettes.

Pour ce qui est de reproduire le bréviaire de la classe dirigeante, inutile d’exiger de l’éditorialiste un talent particulier ou une créativité débordante et de gaspiller près de 30 000 euros mensuel pour répéter en boucle, la dette la dette la dette.

Aphatie lui-même, grand pragmatique devant l’éternel ne pourrait qu’en convenir. Les larbins payés en larbins parlant aux larbins seraient autrement plus crédibles à s’offusquer de l’augmentation irresponsable du smic qu’un privilégié de la bretelle appelant les damnés de la zapette à se serrer de la ceinture.

Belle adéquation de la chronique austère et de la vie smicarde de l’éditorialiste enfin en cohérence.

Certes, encore un peu réticent à la politique qu’il préconise pourtant, l’ami Jean-mimi et son orchestre affirme mériter son mirobolant salaire.

Soyons également pragmatiques, un éboueur tout autant mérite son misérable salaire, sauf qu’en termes d’utilité et d’hygiène publiques, l’absence d’un ramassage d’ordures durant une semaine a autrement plus de conséquence que la ménopause chroniqueuse d’un Jean-mimi aphone.

Pour ce qui est de l’obséquieux Denisot, passeur de plat et torcheur de cul promotionnel, j’imagine qu’un stagiaire à 300 euros pourrait largement faire l’affaire et dégager ainsi quelques marges financières.

Au grand jeu du Dumping social, il se pourrait bien que commençant par le prolo permutable de la plateforme de télé travail externalisé au Maroc, on finisse par remonter aux cadres supérieurs, aux dirigeants à parachute doré, aux députés surprotégés, aux experts à deux balles surpayés et que par une fine ironie tout le monde se retrouve au rabais.

Aemxh1WCMAAiag1.jpg

Etre grassement payé pour promouvoir l’austérité sur toutes les antennes n’est plus la garantie d’échapper à retourner un jour, gratter de la pige précaire à 50 euros et encore...

je connais d’excellents journalistes tunisiens qui pourraient faire ça pour 30.

tgb

13:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Bonjour tgb,

j'adhère à ton analyse concernant ces journalistes faiseurs d'opinion que j'aimerais voir évincés au profit de journalistes moins payés effectivemetn , mais sachant poser les questions qui fâchent !
Apathie a une indignation sélective qui lui fait ressortir parfois du placard aux archives des images qui révèlent le mensonge, mais avec Sarkozy, il n'a pas souvent mis en cause ses gros mensonges, ni de quoi provenait la dette ...dont il est omnibulé ! mais sans dire sa source faite d'exonérations de cotisations sociales, de subventions, de cadeaux fiscaux etc ... NOn, il préfère s'acharner sur le service public.

Bref, c'est bien vu mais quand même une restriction auquelle je coince : ça veut dire quoi "ménopause chroniqueuse"...
Tgb rejoindrais-tu à ton insu tous ces mals embouchés qui relaient les femmes après la ménopause à moins que rien ? ( ref humoristes etc).
Parle-t-on de l'endropause pour tout et rien (jusque dans les sujets politiques ?).

Bref, je me souviens bien que très jeune à l'époque avoir apprécier la définition de Bedos : " La nurserie est fermée mais la salle de jeux fonctionnent toujours au mieux "...

Donc je préfère ça tgb que ta référence féminine réductrice !!!(même si je n'en suis encore pas concernée !).

Bonne soirée.

Écrit par : hy | 16/06/2012

je ne demande pas spécialement à ce que les chroniqueurs soient mal payés c'était juste pour appliquer à ces cuistres leurs propres code idéologique et montrer par l'absurde que si on appliquait l'austérité comme ils l'assènent, ils devraient en être les premières victimes et finiront d'ailleurs par l'être.

Sinon j'ai utilisé le terme ménopause parce qu'il est le plus parlant mais je n'ai aucun souci à le remplacer par le terme andropause

je me souviens très bien aussi de cette formule assez drôle de Bedos et probablement d'ailleurs plutôt de Jean-Loup Dabadie.

Écrit par : tgb | 16/06/2012

Alors fais le ! ;-)

Écrit par : hy | 17/06/2012

j'y penserai la prochaine fois !

Écrit par : tgb | 17/06/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu