Avertir le modérateur

23/10/2012

L'indignation sur ordonnance

951_1000.jpg

Donc on te sort de l’affaire Pussy Riot du chapeau. Donc ça te fait le buzz en traînée de poudre médiatique. Donc ça s’emballe sur la toile du Landerneau mondial tandis qu’on te l’emballe avec du bolduc finement scandalisée par les marchands d’opinions et de l’expertise en salade. Donc on s’indigne durant les trois jours prescrits sur ordonnance. Donc on s’époumone du clavier sur l’enfoiré de service tout désigné du jour :

camarade dictateur Poutine au rapport… jusqu’à oser de la pétition méchamment en ligne...

Puis, l’émotionnel un rien purgé tout émoussé de la grosse colère, on te range le dossier quelque part, on te remise l’indignation automne hiver dans la penderie, on te change de pourri comme de chemise avant de s’emparer tout en nausée de Bachar el Assad salaud le peuple aura ta peau, le doigt sur le bouton de la zapette compassionnelle.

Pussy Riot plus rien à foutre.

On te consomme de l’indignation sélective comme des petits pains au chocolat du dernier racoleur en campagne, on te marchandise de l’état d’âme en marinière, les pieds dans les starting-blocks de la réaction épidermique tandis que les projecteurs déjà éclairent une autre part de l’ombre.

La conscience tranquille et la morale sauve, on a bien fait son boulot de combattant des droits de l’homme sur le front nord de son deux pièces cuisine avant que de mordre au prochain hameçon, de foncer tête baissée sur la prochaine muleta et que de se secouer à nouveau le flacon pour bien faire remonter sa pulpe ethnocentrée.

951_1000.jpg

Bref, les ravages de la pensée humanitaire sous vide. Le culte des passions ensanglantées gobées à la va-vite Le désastre de la pensée normative, des deux colonnes à la une : bien/mal, méchant/gentil. La défaite de l’appréhension raisonnée, de la lente et laborieuse analyse, de l’hypothèse échafaudée, du questionnement par le doute, de l’enquête et du recoupement.

L’effort incommensurable de penser avec sa tête et pas avec celle des autres.

Au QCM du manichéisme pour les nuls :

- La vie la mort pour ou contre ?

- Tu le sens mon réchauffement climatique oui ou non ?

- Plutôt Glop le matin ou pas Glop le soir ?

Pas plus d’approche historique, factuelle ou technique, pas plus d’analyse géopolitique dans son contexte et sa complexité non, les problématiques passées illico à la moulinette du pathos, sous l’injonction immédiate des affects, du poids des mots, du choc des photos et de l’humeur de miss météo.

Donner à la société d’opinion sa ration de révoltes, sa raison quotidienne de s’émouvoir dans les clous ; tant que ça résonne ça ne raisonne pas, tant que ça moralise ça ne politise pas, tant que ça canalise ça n’explose pas.

L’indignation : la soupape de sécurité du peuple en ses vapeurs.

tgb

11:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (16)

Commentaires

Excellent article, comme d'hab'. C'est en effet pas en suivant les médias dominants qu'on va avancer, entre leurs indignations sélectives et leur débats inoffensifs. Le salut viendra d'en bas, du grondement sourd de la masse qui se réveille enfin... Adelante compañeros!

Écrit par : Masse critique | 23/10/2012

c'est la vision optimiste mais quand je vois le buzz de twitter et les réactions pavloviennes ça ne me rassure pas sur les alternatives

Écrit par : tgb | 23/10/2012

C'est sûr, c'est pas rassurant du tout! Mais on ne ferait pas ce qu'on fait si on n'était pas un minimum optimiste sur nos chances de renverser la vapeur, non? ;)

Écrit par : Masse critique | 23/10/2012

ben oui l'histoire a ses cycles ça finira forcément par s'inverser

maintenant, qu'on y soit vraiment pour quelque chose...

Écrit par : tgb | 23/10/2012

Les cycles, on les crée aussi. Le monde néolibéral d'aujourd'hui n'est pas un cycle naturel. Il a été poussé par des gens comme Hayek ou Friedman. On est pas plus cons qu'eux, et en plus, on est nombreux. Si on arrive à ouvrir les yeux à 10 personnes, ce sera toujours ça de gagné. Un désert, c'est rien d'autre qu'un grain de sable, et un autre, et un autre, et un autre... Quand il y en a suffisamment, on appelle ça un désert. C'est pareil pour les opinions. C'est d'ailleurs l'idée derrière le nom de mon blog. "Quand une idée atteint sa masse critique, il devient impossible d'empêcher le changement que sa présence induit."

Écrit par : Masse critique | 23/10/2012

Magnifique Slam ! Coucou d'ici.

Écrit par : Ô Toulouse ! | 24/10/2012

Parfait.

Écrit par : cathy corbel | 24/10/2012

@ ô Toulouse - ben ça fait toujours plaisir de te voir passer par ici en écrivant de là

@ cathy corbel - à ce point là ? :-)

Écrit par : tgb | 24/10/2012

Je trouve que ce texte est typique de ce qu'il dénonce. De l'affect à chaque phrase... Car il n'y a rien d'autre ici qu'un coup de gueule, certes poétisé, mais rien d'autre qu'un aboiement dans le vide. Qui est visé ? Quel groupe ? Quel information ? Où sont les faits ? Sous entendus "tous pourris ces enfoirés d'humanistes". On est à la limite bien plus proche d'une théorie du complot (les faits seraient buzzés par dessein et non pas naturellement?!). Bref, c'est magnifique, mais c'est un vide argumentatif.

Écrit par : Huki | 24/10/2012

enfoirés d'humanitaires pas d'humanistes pour le reste je peux l'entendre

Écrit par : tgb | 24/10/2012

enfoirés d'humanitaires....
"L'Humain d'abord", c'est de qui déjà????

Écrit par : mochica74 | 24/10/2012

Lecteur régulier de ton blog, je me permets de commenter les commentaires, même si tu n'as besoin de personne pour se faire ton "avocat" :

@ Huki
c'est un billet comme tgb en écrit parfois, un coup de gueule plus général ou généraliste. La lecture d'autres billets montre que sa colère sait aussi, et même surtout, reconnaître un ou des groupes particuliers comme responsables de saloperies bien précises (des faits), à travers le commentaire d'informations précises.
Quant à la théorie du complot... typiquement le genre de non argument censé discréditer un discours que l'on n'est pas capable de démonter autrement. Chacun choisit la muleta sur laquelle il veut foncer.

@ mochica74
"L'Humain d'abord" ça a selon moi beaucoup plus à voir avec l'humanisme qu'avec l'humanitaire.


@ toi, tgb
indignation sélective, pensée sous vide... je pense que ce sont des réflexes qui ne sont que confortés par le temps (rythme) médiatique : une chose en remplace une autre aussi rapidement qu'une scène d'action suit la précédente dans un film d'action US, et au final peu importe le scénar, l'important c'est que ça pète.
Pas besoin d'un quelconque complot, juste de journalistes irresponsables se faisant les complices de politiques irresponsables, les 2 au service d'intérêts personnels (ou de classe) plutôt que de l'intérêt général.

Exhorter tes lecteurs à rester vigilant, en éveil, responsables, c'est le but que tu me sembles poursuivre.

Écrit par : dav | 25/10/2012

Mr Huki , on ne vous a jamais vu ici (ou alors ça ne m'a pas frappée ) . Vous venez pousser votre petit caca et puis s'en va. En tous cas vous ne nous avez rien prouvé...si plutôt votre propre vide argumentatif. .

Écrit par : turandot | 25/10/2012

@mochica 74 - pour moi l'humanitaire c'est la dégénérescence de l'humain

@dav - turandot - ben dites moi ça mord féroce les affr'euses et affre'ux mon blog est bien gardé - ce qui me permet d'être indulgent et grand seigneur et de faire le flic gentil - :-)

Écrit par : tgb | 25/10/2012

C'est étonnant, il y a quelqu'un ici un peu comme un husky dans un pays chaud !
Cette mauvaise adaptation lui fait percevoir des aboiements vains alors que ce sont des flèches pertinentes contre les merdias et non des mirages complotistes.

C'est une réalité non ? cette façon de donner des os à ronger pour détourner de l'essentiel !

Merci Tgb ...

Écrit par : hyppo | 26/10/2012

à mon avis c'est un complot contre moi hihi - et merci à toi

Écrit par : tgb | 27/10/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu