Avertir le modérateur

31/01/2014

E pericoloso sporgersi

1870295672.JPG

@Attention, pendant que vous vaquez à vos occupations ordinaires, des gens malfaisants en profitent, pour vous ouvrir un compte en Suisse, et comble de malhonnêteté, vous l’approvisionner. Même si les sommes déposées paraissent dérisoires, 2 ou 3 000 000 euros, tout juste un reliquat, ces manœuvres abusives doivent être condamnées avec la plus grande fermeté. (Un compte aux 3 suisses reste toutefois toléré).

@Attention, le commissaire européen UMP Michel Barnier, dans une timide tentative de réforme bancaire assez inoffensive, essaie d’usurper sournoisement le titre d’ennemi de la finance au moi président. Heureusement François Hollande, vigilant, déjoue immédiatement les manigances gauchistes du commissaire. - Faudrait voir à pas oublier qui c’est le moins dangerous de la bande ! - déclare solennellement le président Français avec autorité.

@Attention, si l’ami Cavanna vient de mourir, Charlie Hebdo est enterré depuis longtemps. Et tandis que l’anar François hélas se décompose, c’est Philippe Val qui pue.

@Attention, à propos de « Ce soir ou jamais » animé par le dangereux esprit libre Taddeï échappant à la pensée eunuque, Régis Debray écrit : “Cette émission est à mes yeux l’honneur de la télévision publique française. La liberté a son prix et le prix à payer, c’est que l’on a les cons contre soi.” - « Et les connes ! » Sœur Caroline de rajouter outrée par tant de machisme.

1870295672.JPG

@Attention, si le gouvernement français voulait bien être « la putain » de l’obscurantisme en acceptant éventuellement de faire la guerre à la Syrie contre un chèque de l’Arabie Saoudite, il est en revanche rigoureusement interdit aux jeunes exaltés de France d’aller faire le Djihad en amateur. Non à la concurrence déloyale. Nous rappelons que l’armée française recrute.

@Attention, la laïcité française instrumentalisée contre l’islam en France est priée de fermer sa gueule au Qatar.

@ Attention, par simple courtoisie, penser à remercier fiston Gattaz pour les contreparties diverses et attentionnées, relatives au pacte de responsabilité.

@ Attention, pour Geneviève Fioraso, ministre de l’enseignement supérieur made in globish, Arthur Rimbaud ne serait pas assez compétitif.

tgb !

13:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

27/01/2014

Dur du mou !

 

iMessage-Icon.jpg

Pour rejoindre la grande cohorte du bourrage de mou médiatique aux éléments de langage rudimentaires pas besoin d’avoir fait polytechnique, puisqu’il vous suffit d’apprendre par cœur une poignée d’éléments de langage rudimentaire, summum de la pensée dans toute sa vacuité :

Baisser : les charges, les dépenses publiques, les impôts, le coût du travail !

Briser le tabou de : l’assistanat, de l’état providence, du smic…

Réduire le nombre de fonctionnaires…

En intégrant adroitement le mot « compétitivité » quelque part.

Félicitations donc à Valérie Pécresse qui aura réussi l’exploit de placer quasiment tous les mots clés en une seule phrase :

" Le gouvernement dit que notre politique est la bonne, la baisse des charges, la compétitivité, l'emploi marchand, la baisse des dépenses, la baisse des impôts. Maintenant, qu'il le prouve !"

On regrettera toutefois qu’elle n’ait pas pu placer le « coût du travail » pour réussir d’emblée le grand chelem et le côté un peu scolaire et laborieux du procédé façon Valou.

iMessage-Icon.jpg

Avec ce bréviaire basique et minimal, vous pouvez maintenant courir en tant qu’expert les émissions radios télés, tenir chroniques dans quasiment tous les journaux hebdos et mensuels rédiger ou faire rédiger une dizaine de best-seller opportunément déclinistes ou entreprendre une brillante carrière politique.

On notera l’économie de moyens, le peu d’investissement intellectuel nécessaire et la facilité d’assimilation de cette méthode. Ne reste plus ensuite qu’à la décliner inlassablement avec une évidence de conviction.

Bien sûr dans la vraie vie, tout le monde sait qu’appliquer ce discours ne fonctionne pas. Qu’il est folie de répéter les mêmes erreurs en espérant des résultats différents.

Sauf qu’en fait, personne n’espère de résultats différents.

Dans la vraie vie, Hollande sait que Moscovici sait que la CFDT sait que Gattaz père et fils savent que tout cela n’est qu’un vulgaire habillage pour au final « défaire méthodiquement le programme du CNR » comme l’a déclaré explicitement et sans complexes Denis Kessler vice président du Merdef.

Bref, qu’il s’agit dans un esprit revanchard de détruire ni plus ni moins l’état social, profitant d’un rapport de force favorable.

iMessage-Icon.jpg

Prochaine cible miam -miam : la sécu !

Dans la vraie vie, l’on mesure depuis 30 ans que pas plus la niche fiscale Copé, que la suppression de la taxe professionnelle, ou la baisse de TVA pour restaurateurs, ou quelque CICE ou ANI quelconque n’a crée le moindre emploi ou « libéré » quelque croissance que ce soit.

Le pacte de responsabilité mon cul pas davantage.

Dans la vraie vie quand papa Gattaz déclarait «Supprimez l’autorisation administrative de licenciement, et je m’engage à échéance de trois ans à créer 540 000 emplois.» tout le monde sait que 3 ans plus tard, la France comptait 200 000 chômeurs de plus et que Gattaz senior s’engageait à que dalle.

Dans la vraie vie, l’on s’insurge surtout du coût du capital, des salaires dépassant tout entendement, du creusement des inégalités, des paradis fiscaux et d’une nouvelle forme de communisme inversé : le nivellement par le bas.

Dans la vraie vie, l’on se doute qu’avoir pour toute utopie un taux de croissance à 3% ne peut constituer sérieusement le socle d’un projet de civilisation durable et enthousiasmant. Qu’il faut avoir toute la finesse d’un expert-comptable flatulent pour saliver devant une courbe power point.

iMessage-Icon.jpg

Il faut donc bien du décervelage pour nous persuader que l’on peut envisager le 21éme siècle avec une mentalité du 19éme et bien du matraquage pour nous contraindre à faire notre malheur nous-même.

tgb

17:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (21)

22/01/2014

Le premier de la classe

93201964.jpg

Si, comme le disait Confucius, une image vaut mille mots, alors cette photo devrait nous épargner un long discours, tant elle est emblématique de l’organisation du monde politique occidental tel qu’il se présente.

Le maître et ses deux assistants de cours assidus devant un parterre d’élèves studieux et appliqués prenant des notes.

Notons qu’au premier rang de ce joyeux cénacle, nous retrouvons ce qui nous sert de faux cul président, concentré et attentif, dans cette attitude familière que nous reconnaissons tous. Celle du putain d’enfoiré de fayot cafteur et zélé dont on cassait la gueule à la récré, après quand même on n’est pas des sauvages, lui avoir retiré ses lunettes.

Rappelons au passage histoire de rigoler ou de libérer une grosse bouffée de haine, qu’aujourd’hui même est l’anniversaire du discours du Bourget et que l’ennemi de la finance qui n’a pas de nom mais peut-être bien des listes de noms qui s’évaporent entre deux renvois d’ascenseurs, sert de valet de pied à la banque tout autant qu’au fils à papaz du merdef.

A propos du Pacte de responsabilité : - 'Hollande a changé le nom mais c'est bien le pacte de confiance que nous avons proposé. Ne le répétez pas, surtout vous les médias, mais le président Hollande est à la solde du Medef" dixit le président du MEDEF de la région Anjou.

Flanby terrassant sur son beau scooter blanc l’hydre spéculative et le dragon financier , une image d’Epinal qu’on n’est pas prêt de voir sur nos écrans.

Finalement quand on constate combien le cassage de gueule au collège finit par nous coûter des années plus tard on est en droit de regretter soit le côté brutal et primaire du défoulement bon enfant, soit le fait de ne pas avoir bien fait le travail à grands coups de tatanes.

Encore sur cette photo, n’avons-nous qu’une simple représentation des petits Kapos et autres cadres sups de l’oligarchie mondialisée, puisque l’on sait aujourd’hui que les 85 personnes les plus riches du monde pèsent autant que les 3,5 milliards d’entre nous les plus pauvres et que ce ramassis de chefs de bureau en séminaire n’est rien d’autre au final que la courroie de transmission laborieuse et appliquée des donneurs d’ordre.

Pour se faire une idée, 85 personnes dans un pré,

454368_17275914_460x306.jpg

                            ça donne à peu prés ça !

On peut se demander comment quelques gardes-chiourmes au service d’une poignée de seigneurs féodaux arrivent à juguler la colère de plusieurs milliards d’individus, mais le monde étant cupidement malade et l’argent son unique médicament, on peut comprendre aisément comment s’achète la servilité des uns, promotion sociale assurée, l’abrutissement de masse des autres par le jeu des merdias, sans même parler d’asservissement volontaire ou de syndrome du larbin.

Au gré d’un triste fait divers, on pourrait se mettre un instant à rêver, mais compter sur la fatalité paraît bien hasardeux. Le plus raisonnable serait évidemment d’aller chercher l’argent où il est, plutôt que là où il n'est plus et de le répartir justement tout en s’asseyant sereinement sur leurs dettes.

Il semble assez évident que ce n’est pas avec des premiers de la classe en triporteur qu’on risque d’y arriver.

C’est à quelle heure la récré ?

tgb

11:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11)

16/01/2014

A Paris, place aux arts

130108-FACEBOOK…E FdG PARIS.jpg

L'art et la culture s'invitent dans la campagne du Front de gauche

AU LAVOIR MODERNE PARISIEN - Samedi 18 janvier de 14h30 à 18h 35, rue Léon 75018

Événement animé par Valérie de Saint Do, journaliste culturelle et auteur. en présence de Danielle SIMONNET, candidate à la Mairie de Paris et de Danièle ATALA, tête de liste pour le 18ème arrondissement, artiste plasticienne et membre du front de gauche Culture.

Liste non exhaustive des intervenants : Nicolas Frize, Grand Magasin, Judith Bernard, Quentin Cherrier, Queer flat, Julien Beller, Libre accès, 100 mètres de bande d’interdiction, Anaïs Massola, Marina Damestoy et la fédération des arts de la rue, Xavier Duchaussoy,...

Convaincus que l’art et la culture sont le laboratoire d’une société meilleure, qu’ils permettent d’accueillir la diversité, qu’ils sont la condition du débat, de l’invention et de la circulation des idées, nous parions que la création est une clef essentielle de l’accès à la citoyenneté et à la vie politique.

Construire une société basée sur la participation et l’échange est une urgence pour le Front de Gauche et ses listes municipales « A Paris, place au peuple ».

Paris, ville lumière a sa part d’ombre. Le budget de la culture parisien est très inférieur en proportion à celui de toutes des grandes villes de France (moins de 6%). Ce budget privilégie la ville vitrine, la ville musée au détriment de l’art en vie, de l’art en ville. Face à la consommation de produits culturels, à l’art-spéculation, à l’asphyxie des cultures populaires et des lieux indépendants, nous proposons au contraire de libérer l’expérimentation, d’encourager les pratiques amateurs, d’abattre les murs entre créateurs et spectateurs.

Aux opérations médiatiques nous opposons la présence artistique urbaine, pour mieux nous emparer de nouveaux lieux pour l’art, d’espaces publics de réalisation et de partage. Le 18 janvier 2014 au Lavoir Moderne, au cœur de la Goutte d’Or, des artistes, des amateurs, des acteurs culturels feront irruption dans cette campagne pour évoquer leur vécu des lieux de création, pour croiser leurs aspirations.

Cette respiration artistique et donc politique sera jalonnée d’installations, de performances et d’interventions dans la rue et dans le lieu. Ce temps pour la culture dans la campagne « A Paris place au peuple » sera le point d’orgue d’une semaine pour un Paris sans pub, ponctuée d’actions créatives, artistiques, éphémères, parce que créer c’est résister. 

Share |

09:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu