Avertir le modérateur

16/04/2014

L’esclavage temporaire avec toucher rectal

564207-le-president-du-medef-pierre-gattaz-au-siege-de-l-organisation-patronale-a-paris-le-29-octobre-2013.jpgça commence comme ça en "brisant les tabous"

- il vaut mieux quelqu'un qui travaille dans une entreprise avec un salaire un peu moins élevé que le smic de façon temporaire et transitoire plutôt que de le laisser au chômage."

Pierre Gattaz, fils à Papaz

et ça finit comme ça, dans un journal d’Athènes avec cette offre d’emploi en Crète " on recherche des  femmes de chambre, sans salaire, contre nourriture et gîte".

 Grèce, laboratoire du libéralisme par le chaos où le taux de mortalité infantile a augmenté de 40% et qui revient, dieu soit loué (mais low cost), se faire triomphalement dépecer par les marchés, ou comment passer de la civilisation à la barbarie en 5 ans.

Oui toute la logique mortifère de la compétitivité est inscrite en ce violent cheminement et soyons bien certains alors qu’il y aura des Pascal Lamy à tête de genou ‘un petit boulot c’est mieux que pas de boulot du tout ’ ou des Hubert Vedrine socialisse LVMH, pour nous expliquer toujours en brisant courageusement « les tabous » qu’il vaut mieux un boulot avec une petite gamelle que pas de gamelle du tout.

Briser les tabous consistant naturellement à dégoiser sur le coût du travail et jamais sur le coût du capital, cela va sans dire. carmabar.jpg

- Les objectifs sont clairs : revenir sur les acquis sociaux, privatiser la sécurité sociale, baisser les salaires d’un tiers.

- La stratégie bien au point : comme il ne s’agit pas de tout bazarder du jour au lendemain-pas-si cons, on ruse, on avance par petites touches, par grignotements successifs par travail sémantique : réforme tabou modernisation…par travail de sape.

1) – quelques francs-tireurs lancent un ballon d’essai, une rumeur…Smic APL…

2) – on évalue l’indignation, la résistance, au besoin on recule mais l’idée est dans les têtes

3) - on laisse l’idée faire son chemin avec frappe médiatique (éditocrates, sondages…)

4) – quand l’idée est mure, elle s’impose d’elle même devant une population résignée.

On n’a pas le choix !

La fabrication du consentement.

Et même si 0 miracle, cette idée ne s’impose pas du moins pendant que nous luttons pour que notre cadre de vie ne se dégrade pas trop ne luttons-nous pas pour qu’il s’améliore. C’est ainsi qu’une réforme aujourd’hui est synonyme systématiquement de régression. On te propose de te donner 20 coups de marteau sur la tête, tu résistes, on finit par ne plus que t’en donner 10.

Victoire et soulagement !

ALBERT_SOUTH_KOREA__176526e.jpg

Il est évidemment impensable de faire disparaître la sécu du jour au lendemain d’un coup de plume. Elle est une institution pour les français, le socle de notre république, un principe fondateur. Alors faut-il l’affaiblir, creuser, entretenir son déficit (Ah la subtilité de la question rhétorique – peut-on laisser cette dette à nos enfants ? – notez bien que pour ce qui est des déchets nucléaires ou de la déforestation nos enfants on s’en branle considérablement -) par pacte de responsabilité successifs, par déremboursements progressifs jusqu’à la bascule, jusqu’à ce que l’assurance privée s’y substitue peu à peu.

Ainsi du travail du dimanche. Quand l’essentiel de la population « bénéficiera de cette nouvelle liberté acquise » croyez vous encore que cette journée sera payée double ?

Et ainsi du salaire mini minimum jeune, puis vieux, puis femme, puis pour tout le monde…

Et pendant ce temps-là, la grosse nouille Hollande dont on se demande si à l’heure actuelle il a plus de lucidité que Bouteflika lui-même, déjeune avec trois pantins libéraux partisans d’un plus petit que le smic : Philippe Aghion, Gilbert Cette et Elie Cohen alors que Thomas Piketty est reçu avec les honneurs par les conseillers économiques d’Obama…

Cherchez l’erreur !

carmabar.jpg

Et c’est ainsi que paradoxalement et sans doute par tactique mais peu importe, aujourd’hui Dame Parisot ou Rachida Dati se retrouvent être plus à gauche que le gouvernement du valet Valls. Et c’est ainsi que 67 personnes possèdent autant que 3,5 milliards d’individus et que demain 5 auront tout et tous les autres rien. Et c’est ainsi que ce cuistre de Lamy ou son frère de venir demain nous expliquer avec condescendance que ce rien c’est déjà beaucoup et qu’après tout le tout n’est pas grand chose.

Sauf que ça n’arrivera pas, sauf que le capitalisme sera mort d’indigestion avant. Sauf que comme pour Berlusconi, Pascal Lamy condamné à des travaux d’intérêt général torchera Pierre Gattaz ou l’inverse pour un carambar par jour et que le peuple mort de rire de lui envoyer dans les dents :

- Camarade Lamy un carambar par jour c’est quand mieux que pas de carambar du tout.

tgb

11:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12)

Commentaires

Valls propose dans son discours de cette aprés midi de redonner du pouvoir d'achat aux français en baissant les impots, ahhh le scoop,le trait de genie,la belle idée et originale avec ça.
La tarte à la créme ultraliberale que l'on nous sert depuis la nuit des temps!
Baisse des impots qui va entrainer une augmentation du deficit budgetaire,donc une augmentation de la dette publique suivi bien sur de mesures d'austerité et de coupes dans les prestations sociales et les services publiques qui bien sur vont amputer un peu plus le pouvoir d'achats des plus pauvres qui eux ne payent pas ou peu d'impots directs, et qui va à terme aboutir à une "tva sociale" parfaitement unjuste qui va elle diminuer encore et à coup sur le pouvoir d'achats des plus pauvres!
Le sacro-saint pouvoir d'achat, sans doute le dernier pouvoir qu'il reste au peuple, qu'il exerce fierement dans les allées des hypermarchés, parfois le dimanche pour les briseurs de tabous, les libertaires,les winners! Ou la tete basse, la semaine aprés le boulot dans les supermarchés low cost pour les losers.

Consommer ou ne pas consommer tel est la question, je consomme donc je suis, cela resume en gros philosophiquement et politiquement l'etre humain contemporain.

Écrit par : markhoss | 16/04/2014

bah le valet valls ne s'en prends pas (encore) au smic c'est dire si c'est un vrai mec de gauche il se contente (pour l'instant) de nous piquer 50 milliards et de les transférer aux grands patrons qui pourront s'augmenter

c'est exactement l'illustration de ce que je disais plus haut - il faudrait le remercier pour les dix coups de marteau sur la tête vu qu'on a échappé aux vingt.

à ce stade d'énorme stratagème gros nigaud c'est plus de la ficelle c'est de la grosse corde à noeuds

Écrit par : tgb | 16/04/2014

J'espère vivre suffisamment longtemps pour voir ça !

Écrit par : des pas perdus | 16/04/2014

au moins ça nous fera tenir :-)

Écrit par : tgb | 16/04/2014

Devons nous nous remettre au maniement d'armes ?
Moi qui ne suis que paix et amour.

Je me pose la question.

Parce que ça va mal finir ces conneries.

Vers la guerre civile et sociale.
Et eux, ils sont déjà prêts !

Arf !

Zgur_

Écrit par : Zgur_ | 16/04/2014

conseil du soir mon ami :

entre les gentils et les méchants dieu choisit toujours les mieux armés

je dis ça je dis rien

Écrit par : tgb | 16/04/2014

Ils se sentent tous tellement en sécurité..à la merci d'une vieille centrale nucléaire qui pète. Ou d'un virus transformé qui leur échappe et n'épargnera pas les beaux quartiers. Ou d'une bourse truquée en route vers le krach final.. En tout ça, on les voit venir avec leurs gros sabots. Mais ce n'est pas l'émeute qui les arrêtera, au contraire. Valls n(attend que ça.

Écrit par : rushes.infos | 16/04/2014

Faut dire qu'ils ont pris de mauvaises habitude de totale impunité

Écrit par : Tgb | 17/04/2014

Un petit exemple sur ce qui c'est passé dans ma ville suite au "durcissement" de la réforme des rythmes scolaires et à une menace de grève des intervenants. La cfdt dans son plus beau rôle : "On va mettre quelque chose dans les revendications sur laquelle la mairie pourra céder et comme ça on n'aura pas besoin de faire grève! Et effectivement il n'y a pas eu grève!

Écrit par : isabelle | 17/04/2014

"Quand on rétablira l'esclavage, la CFDT négociera le poids des chaines !". Susan George

Écrit par : tgb | 17/04/2014

Si les gens ont remarqué un truc. On voudrait baisser la vitesse à 80km/h sur route. C'est ce qu'on appelle un leurre, un chiffon rouge qu'on agite pour bien distraire le "cerveau laminé" du bon peuple. Les techniciens de la communication ont bien compris le fonctionnement du cerveau humain. A peine différent de celui de l'animal. A la fois loup, mouton, veau!

Écrit par : isabelle | 18/04/2014

il est quand même assez rare que le mouton vote pour le loup chez l'homme le pauvre vote assez facilement pour le puissant

Écrit par : tgb | 18/04/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu