Avertir le modérateur

12/11/2014

Du pourrissement de la 5éme république par la tête (et les jambes)

francois_hollande_foot_politique_photo.jpg

Dans le mano a mano impitoyable que se livrent les deux principales équipes du championnat de France du pourrissement de la 5éme république par la tête, apprécions l’intensité du match et les plus belles actions de part et d’autre.

Si l’affaire Cahuzac avait donné un indéniable avantage que l’on crut décisif au parti solférinien, un de ces buts de légende contre son camp, prenant à contre pied toute la classe politique, il faut bien reconnaître que la superbe affaire Bygmalion remettait aussitôt l’ump dans la partie.

On retiendra d’ailleurs la mémorable confession du lampiste Lavrilleux dans une tentative de dribble larmoyant et le jeu magistralement sournois d’un Jean-François Copé au summum de sa forme, écopant malheureusement d’un deuxième carton jaune (après le bourrage d’urnes de l’ump) le mettant provisoirement sur la touche et privant son équipe d’un des pire joueurs de coups tordus et de tacles par derrière de sa génération.

B2PnysnCYAA2of4.jpg

Dans cet affrontement sans concessions, où les adversaires se marquant à la culotte se rendent coup pour coup, inventant chaque fois de nouvelles combinaisons pourries, de nouvelles stratégies pour mieux s’autodiscréditer, on notera la succession de rebondissements et de retournements de situation : l’affaire de l’hippodrome de Compiègne répondant à la fabuleuse affaire DSK, l’affaire Karachi le disputant à l’affaire Thévenoud, l’affaire Tapie-Lagarde tentant de reprendre la main après l’affaire du Carlton, l’affaire des sondages de l’Elysée répondant à l’affaire Aquilino Morelle…

Tricheries, mensonges, détournements d’argent, rétrocommissions, prévarications, conflits d’intérêt, passe-droits, fausses factures, emplois fictifs, corruptions, pantouflages, petit pont entre public et privé, barrage surdimensionné entre amis, aéroport de complaisance…les différents acteurs sur le terrain faisant ainsi la brillante démonstration de l’étendue de leurs talents sur la palette de la crapulerie et d’une non exemplarité à montrer dans tous les centres d’entraînement.

sarkozy12.jpg

Si à l’UMP on sait pouvoir compter sur l’inamovible Balkany une des meilleures enflures à son poste, hélas en fin de carrière, afin d’exploiter au moment opportun quelque saloperie dont il a le secret, et évidemment puiser dans les neuf affaires judiciaires de l’ancien capitaine de l’équipe cherchant d’ailleurs à récupérer son brassard de première racaille chef, au PS on s’inquiète quelque peu après les tentatives avortées de l’affaire Le-Guen ou de l’affaire du patrimoine caché de Valls qui ne donnèrent pas le désastre escompté.

N’empêche à défaut provisoire d’arguments tactiques, la récupération en reprise de volée de l’affaire Fillon pour en faire une affaire Jouyet restera comme un modèle du genre. Alors que tous les ingrédients étaient réunis pour que l’ump prenne une option gagnante dans ce set, la parade admirable du PS consistant à retourner le scandale en sa défaveur ne peut que forcer l’admiration.

Une nouvelle figure donc dans la panoplie de nos petits joueurs politiques : le démenti de démenti qui devrait très vite devenir un classique du genre.

Il est vrai que l’intrigant Jouyet ayant évolué dans les deux équipes et passant d’un camp à l’autre à chaque mercato, il est difficile au final d’attribuer le point à l’une équipe ou l’autre.

20140302-234110.jpg

Et c’est bien le risque de cette confrontation confuse. Faire que deux équipes antagonistes faute d’acteurs et de spectateurs finissent par fusionner. On voit d’ailleurs émerger certaines tentatives de scandales venues de deuxième division ; UDI, FN…participant allègrement à la déliquescence générale.

Quand on sait qu’au moins 60 parlementaires sont en « délicatesse » avec le fisc (fraudeurs quoi !) , on imagine aisément en salivant d’avance, les prochaines indiscrétions de part et d’autre et malgré les multiples esquives et impunités solidaires, les dégâts à venir.

Merci donc à notre classe politique de participer ardemment à ce grand jeu du « qu’ils s’en aillent tous « et « du passé faisons table rase » en contribuant activement à l’avènement d’une 6éme république fraîche et mentholée.

Petite précision, la jeune et prometteuse Nabilla est hors concours…

Quoique …

tgb

12:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Ces histoires de commis-voyageurs du Capital amusent beaucoup les oligarques. Ne pas confondre VRP et VIP...

Écrit par : rushes.infos | 14/11/2014

ah ce petit personnel plus moyen d'en trouver qui sache se tenir...

Écrit par : tgb | 14/11/2014

Hi hi que savent-ils vendre, à part la brosse à reluire, le savon joyeusement dérapant, le paillasson ultramince (donc sol-fer-hineux), les bretelles à remonter ou les cravates à rayures de drôles de zèbres ? Ah oui, peut-être les lacets, pour s'élever en tirant dessus....

Écrit par : babelouest | 15/11/2014

Il est certain que des mecs tellement nuls personne en voudrait dans une équipe meme en 36eme division

Écrit par : tgb | 15/11/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu