Avertir le modérateur

19/01/2015

Une heure d’apesanteur

20080403becket2.jpg

« Rien n’est plus drôle que le malheur. » (Samuel Beckett)

En ces jours de sidération, une heure de suspension, d’apesanteur, pour échapper au lourd, au pesant, au bourrin, et se sidérer autrement de pur bonheur à s’enivrer de légèreté.

Prenez les « Fragments » d’un immense auteur, Beckett, la mise en scène d’un géant du théâtre, Peter Brook (assisté de Marie-Hélène Estienne) et le jeu net et délicat de trois comédiens fabuleux, Kathryn Hunter, Jos Houben, Marcello Magni et alors comme une évidence, une heure, juste une heure d’exception et de grâce, où tout semble si facile, si simple, qu’on nous épargne forcément tout le laborieux derrière.

Dans l’espace quasi vide du plateau, juste la beauté du lieu (les Bouffes du Nord) un banc, une chaise deux sacs et la subtilité des éclairages ; cinq fragments de pure comédie tragique et absurde, d’épure existentielle ; un trois fois rien qui nous dit tout et l’essentiel.

image_2-4546.jpg

Ce sont les deux mendiants, l’estropié et l’aveugle qui s’acharnent à ne pas faire à eux deux, un seul homme valide. Y en a-t-il ?

C’est le monologue d’une femme à sa fenêtre à regarder d’autres fenêtres, avec cette voix caverneuse, envoûtante, cette sublime litanie ternaire et vertigineuse dans le balancement incessant d’une chaise comme un rocking chair.

C’est la journée type de "winner et loser", deux clowns célestes au burlesque sobre et précis, dans un visuel inouï de Laurel et Hardy qui fait se gondoler la salle, nous livrant l’air de rien la quintessence poilante de l’humanité.

C’est le trio de vieilles dames dans le chuchotement farce, les silences virtuoses et les mimiques ravageuses qui chavirent le public.

1081288_les-fragments-magiques-de-peter-brook-aux-bouffes-du-nord-web-tete-0204061171096_660x352p.jpg

C’est en anglais, c’est sous titré, mais c’est du laconique et du pas bavard. Bref c’est du Beckett.

C’était mon cadeau de Noël et quel plus beau cadeau, que cette bouffée de rire dans ce monde de brutes épaisses, que ces quelques trop rares fragments d’humanité et d’oubli absolu.

tgb

14:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

MERCI, MERCI, MERCI pour cette "bouffée d'oubli absolu"

Écrit par : paupierre | 19/01/2015

Faut se faire des cadeaux ! On mérite

Écrit par : tgb | 19/01/2015

A voir d'art d'art, donc.....

Écrit par : babelouest | 20/01/2015

Au bout, il y a toujours Beckett qui vous attend. Heureusement.

Écrit par : rushes.infos | 20/01/2015

@babelouest - Á voir en tout cas
@rushes.infos - et Godot

Écrit par : tgb | 20/01/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu