Avertir le modérateur

30/05/2016

L'image à la rame

proxy-3.jpg

 

On se souvient de cette image d’Epinale d’épinard dont la persistance rétinienne imprime encore notre inconscient collectif consterné :

2007-04-20t160324z_01_nootr_rtridsp_2_ofrtp-france-presidentielle-sarkozy-20070420.jpg

Ce summum de la communication fabriquée à coups de gros clichés tartignoles, ce caviar frelaté pour tout bon sémiologue.

bref, ce naufrage.

Zorro étant reparti comme il était arrivé et les faiseurs d’images et d’opinions descendus de leur bétaillère, près de dix ans après on nous remet ce même couvert fait des mêmes grosses rames à potage et des mêmes pagaies à servir la soupe tiédasse du pipole pipeauté.

Ce chromo.

CjmxrTyXEAAGIK6.jpg

Je m’étonnerai toujours du goût étrange des photographes pour l’humiliation volontaire, cette absence pathologique d’amour propre et cette tendance à l’empilage ; ce mitraillage de clichetons entassés et stéréotypés dans un remake burlesque du radeau de la méduse.

Obscène pantalonnade quand on pense aux milliers de migrants noyés et échoués dans l’ indifférence générale.

En tout cas peut on voir ici l’illustration parfaite du journalisme embarqué (embedded dans la langue de Trump) du paparazzi pas étanche pataugeant dans le jacuzzi comme dans le marigot, jusqu’à boire la tasse.

Cette mare de connards.

Ainsi Macron waterproof, (dans la langue de Thatcher) marchant sur l’eau, en costard cravate et s’adonnant dans le petit bain, ce mauvais cloaque électoral, à la pèche miraculeuse.

A noter que même dans la pataugeoire, notre héros des grands fonds se passe héroïquement de gilet de sauvetage, ce qui le pose un peu là. (mais très peu).

Franchement on peut se demander où des communicants du 21ème siècle, à priori en possession de tous leurs moyens, vont chercher des idées aussi niaises que ringardes.

On sait à quel point ils peuvent nous prendre pour des cons et le mépris de classe assumé du personnage central mais à ce point focal de pitrerie, l’idée qu’ ils se font de notre modernité me laisse pantois.

Le produit Macron, tout à la gonflette, me fait irrésistiblement penser à ses deux clones horripilants d’une pub pour bagnole.

pub-tv-renault-zoe.jpg

Cette réclame où l’on rêverait que le grand con enferme définitivement le jeune morveux dans la boîte à gants.

C’est simple !

Il se dit dans les milieux autorisés de la propagande oligarchique que des milliers de paires de glands du genre viendraient prochainement hanter nos montées d’escalier et polluer nos sonnettes.

C’est bath !

Nonobstant le fait qu’ils doivent être probablement cent fois moins nombreux qu’une paire de couilles de Jéhovah

B4KYH02IEAA-DPV.jpg

et qu’à l’issue des premières expériences de coups de pied au cul ils devraient vite être décimés par le français en vrai, je ne cache pas mon impatiente jubilation à les entrebailler, vu qu’il ne m’a pas été donné de croiser de jeunes giscardiens depuis les années 70.

Parait il, voir les effets du formol pendant plus de quarante ans sur de jeunes cons d’écoles de commerce :

C’est moderne !

tgb

Share|






16:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Cet épisode me rappelle une anecdote. Royal fait visiter "son" marais poitevin aux ploucs parigots, une quinzaine. Promenade en barque. Tout le monde ou presque embarque dans la même. Le batelier n'ose rien dire, et mène tout doucement son troupeau le long des rives fleuries. Pas de dégâts. Quand enfin la meute débarque, il en parle à mon père, mort d'inquiétude il était : il y avait tout juste un centimètre de bord au-dessus du liquide. Un faux mouvement de quelqu'un, tous auraient été à la baille. Ce besoin de coller "les huiles" ! Dans l'autre barque, de la même taille, ils n'étaient que deux ou trois.

Écrit par : babelouest | 30/05/2016

et c'est là qu'on regrette qu'ils ne burent pas le bouillon sous les flashs des photographes qui pour une fois auraient faits quelques photos marrantes

Écrit par : tgb | 30/05/2016

Chais pas pourquoi ça me rappelle une autre coqueluche médiatique. À entendre les médiacrates, c'était tellement plié que c'était même pas la peine de voter : Balladur allait être élu. Bon, il n'était même pas au second tour...

Écrit par : Un partageux | 31/05/2016

strauss kahn macron... les dominants adorent désigner le candidat de "gauche" qui les arrange

Écrit par : tgb | 31/05/2016

Sarko, Macron...des cas soeurs.

Écrit par : Robert Spire | 31/05/2016

les siamoises du pipeau

Écrit par : tgb | 31/05/2016

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu