Avertir le modérateur

14/11/2017

Le monde est une start up

 

Cbt_C6nWIAA-0pG.jpg

Dans le monde réellement renversé, le vrai est un moment du faux. Guy Debord

C’est une affaire entendue, il n’y a pas de paradis fiscal en Europe. Il n’y en a d’ailleurs pas dans le monde non plus. Le monde lui même étant un vaste paradis fiscal sans frontières, on ne voit pas comment il pourrait y avoir de paradis fiscaux dans un paradis fiscal.

et d’ailleurs Dieu lui même paie t’il des impôts ?

S’il est bien une fraude sociale chez les pauvres, il n’existe rien d’autre qu’une optimisation fiscale chez les riches. La preuve en est que vous recevez officiellement des publicités légales en ce sens par courriel et jamais de mails d’avocats spécialisés vous expliquant comment filouter bonifier les aides sociales.

C’est une évidence, les milliardaires et les multinationales ne doivent pas payer d’impôts. S’ils peuvent bénéficier des services publics, des infrastructures, routes aéroports… ils ne peuvent être contraints de respecter quelque règle sociale, ou écologique que ce soit. Accablés par les taxes, ils risqueraient de partir habiter une autre planète et faire profiter de leurs immenses talents d’autres galaxies.

DOVwnIhXkAEjwFA.jpg

C’est clair, les 0,001% des riches qui possèdent la moitié de la planète en attendant de croquer l’autre moitié sont des gens audacieux qui ont pris des risques considérables en évitant d’avaler la cuiller en argent dont ils ont hérités à la naissance ou en dépeçant courageusement des entreprises prospères, voire en licenciant par vagues salutaires des milliers de salariés fainéants, alors que pour la plupart ils rêvaient simplement de devenir pompiers assistés ou ouvriers détachés du bâtiment à se la couler douce (dans le béton).

C’ est un fait : les chômeurs craquent scandaleusement leurs colossales indemnités aux Bahamas à rien foutre tandis que les riches persécutés par l’ISF tentent désespérément de fuir sur des yachts improbables immatriculés à Malte avec le danger évident de chavirer et de finir échoués sur une plage. Il faut l’affirmer sans trembler et le dénoncer, oui au final c’est l’ISF qui crèe le SDF cosmopolite.

DMBz46sWkAAm8hM.jpg

Alors que sur les 19 derniers mois en France pas plus de 4013 militants, manifestants, grévistes et syndicalistes ont été gracieusement conviés à des procès ou à des sanctions paternalistes, il est temps d’admettre que la chasse aux riches est elle, une ignoble stigmatisation d’une minorité fragile de la population et une atteinte intolérable aux droits de l’homme et du milliardaire dont le calvaire n’est plus ici à démontrer.

Il est indéniable que « la sécurité sociale…vestige communiste qui date de 1945 » doit être éradiqué de toute urgence au profit d’une santé pour ceux qui ont la santé où les moyens de la conserver selon les principes sains et responsables du profit et de la loi du plus fort, marques d’un capitalisme dont le nom apparait pour la première fois en 1753.

DObH4oTUMAAgsoi.jpg

Oui l’inversion de la hiérarchie des normes stimulera la négociation entre les partenaires responsables et dynamisera positivement le dialogue.

DMaoAkvW0AA6jfY.jpg

Enfin, il va de soi que certaine subjective chroniqueuse islamogauchiste se doit de cesser toute confusion entre son statut de militante djihadiste et son boulot de « journaliste » de chez Bolloré. En cela elle porte préjudice à l’ensemble de la profession éditocrate dont l’objectivité, la connaissance des dossiers, le respect des faits et de la hiérarchie de l’information honorent nos médias et garantissent l’ indépendance et la liberté d’expression vis à vis des patrons de presse admirablement philanthropes et modestement milliardaires.

tgb

Share|






15:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Commentaires

Sauvons les riches !

http://sauvonslesriches.fr

Écrit par : Zap Pow | 14/11/2017

en revanche on peut massacrer les pauvres ça pullule comme les nuisibles et encore plus rigolo les faire se massacrer entre eux c'est utile et divertissant

Écrit par : tgb | 14/11/2017

Comparé à ce que je lis souvent dans les médias et les blogs dits "raisonnables", je trouve ton article très "objectif".:_)
Pour beaucoup, pas seulement à droite, la fraude fiscale est légale, la critique des inégalités du racisme anti-blanc, la gauche centriste des affairistes le summum de la pensée politique !

Écrit par : Robert Spire | 15/11/2017

se croire objectif c'est baigner dans l'idéologie dominante sans même s'en apercevoir et appeler ça le pragmatisme

Écrit par : tgb | 15/11/2017

Il existe une bonne définition du "Pragmatisme" de Percy Barnevick, ancien président de la multinationale suédoise ABB: «Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales» (1995)

Écrit par : Robert Spire | 15/11/2017

pas mal mais on peut encore simplifier

produire de la merde pas chère avec des esclaves pas payés en dégueulassant tout partout pour des gens qui n'ont plus un rond

Écrit par : tgb | 15/11/2017

Les dernières limites à la soumission volontaire n'ont pas encore été atteintes, sauf dans les camps de la mort. Nos tyrans modernes cherchent cette limite. Ils testent en permanence, provoquent. Et constatent amusés la cacophonie et l'inertie des protestataires. Qu'importe qu'ils soient des centaines de millions à travers le monde. Ce modèle est malade. Fou, suicidaire et alors, disent-ils, nous trouverons des solutions. Ils sont certains de leur lois et aliénés à leur propre idéologie simpliste de "la Main Invisible" qui gère...
Cependant, les dysfonctionnements structurels liés aux lois de la jungle des Marchés vont vite apparaitre, car un précaire en tout, même dans son logement, a du mal a être consciencieux quand en plus il est famélique et sous-payé. Parfois même il sabote. Cela c'est vu. Chez Fiat par exemple durant les années de plomb. Aux USA certains mercenaires du boulot itinérant dépensent 50% de leur salaire à payer un loyer précaire et le reste en nourriture et déplacements et petits envois à la famille. Esclaves parfaits, paupérisés mais maintenus juste à la limite, prix calibrés selon les lieux et les salaires, héroïsme ordinaire célébré dans les reportages séries sur les camionneurs, les conducteurs d'engins, ou les barbares ouvriers du gaz de schiste. Bref un non-modèle social adapté à Mad Max 2030...Mais nous pourrions TOUS dire non. Ce que l'aveuglement clanique rend impossible. pauvre espèce.

Écrit par : ramdane Issaad | 15/11/2017

en même temps ce n'est pas parce qu'il ne se passe rien (en cette enième journée de mobilisation ordinaire) que c'est forcément une bonne nouvelle pour les pouvoirs. La violence intériorisée est telle qu'elle finira bien par sortir un jour ou l'autre sans forcément prévenir et sans être forcément canalisée

Écrit par : tgb | 16/11/2017

Cher Tgb, "forcément" que non, puisque la mise en spectacle du chaos décadent et le second world du web compensent la misère. Il y a des smartphones 4G en Afrique...dans les bidonvilles. On y rêve de belles piscines comme dans les clips mais on a pas assez à manger. Et le palu tue les gosses. des télés dans les caravanes du nord où on crève de froid...Plus le foot, tous les sports mis en images et divisés en clans, et la conso du sucre et des alcools pas chers, le sécuritaire dans les têtes, ...etc.
Un crash du numérique avec orage magnétique solaire ? Une grosse éruption volcanique ? Oui, ou une guerre mondiale aussi qui pourrait tout annihiler, en tout cas seul un processus catastrophique irréversible pourrait changer la donne. et rompre ce cercle vicieux d'uniformisation consumériste mondiale.

Écrit par : ramdane Issaad | 16/11/2017

Écrire un commentaire

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu