Avertir le modérateur

27/03/2018

Le silence des oiseaux

DBnMu6FXcAAwixb.jpg

Il y a encore aujourd’hui dans les campagnes chinoises comme une impression bizarre.

Un étrange silence.

Au début des années soixante pour lutter contre la disparition des graines de céréales mangées par les oiseaux fut instaurée par Mao une grande opération d’hygiène qui avait pour but d’exterminer les « quatre nuisibles » : moustiques, mouches, rats, moineaux.

Pour tuer les oiseaux, les paysans chinois tapaient sur des casseroles empêchant les moineaux notamment, de se poser et de se reposer jusqu’à ce qu’ils meurent d’épuisement et tombent du ciel comme des pierres.

Les autorités ayant juste négligé le fait que dans l’ écosystème (qu’on ne maîtrisait pas encore) les oiseaux ne mangeaient pas que les graines mais aussi les « parasites » le résultat ne se fit pas attendre : une recrudescence d’insectes, une invasion de criquets et un effondrement des rendements de riz.

Cette planification à courte vue, avant d’être corrigée, fit des dégâts considérables et fut l’un des facteurs contribuant à la grande famine chinoise où près de trente millions de chinois crevèrent de faim.

Aujourd’hui encore, 50 ans plus tard, dans les campagnes chinoises : le silence.

B1wUmMnIEAACHT4.jpg

Ce silence est en train de gagner nos campagnes à nous, où, à ce rythme mortifère, bientôt nous nous passerons du gazouillis des zoziaux, du bourdonnement des abeilles sans plus de frissonnement des arbres.

Si le gouvernement chinois pêcha par ignorance et par logique absurde, nous c’est en toute conscience que nous participons à l’éradication de la faune et de la flore, de la bio diversité de nos campagnes, nous c’est par cupidité, sous le joug des lobbies, que nous organisons le silence des oiseaux.

Cy6fMklXEAARAPt.jpg

C’est le printemps et l’on remarquera les pudeurs de gazelle du Niel-Pigasse de référence

DYygoA8V4AYHxa2.jpg

DYygoikXcAAU7eu.jpg

pour ne pas lâcher le mot insecticide en sa une, en ces temps de fusion monstrueuse Bayer/Monsanto.

Le profit du poison, la rentabilité du médicament.

Face à cette extinction progressive et discrète notons l’indignation triste de notre tout vert Nicolas Hulot, l’homme qui ne recule jamais, s’en prenant courageusement au ministre de l’écologie, caution de la start up gouvernementale à tout manager qui pense et dépense le printemps avant de l’épuiser.

DY0vESFX0AIUp7g.jpg

Une telle schizophrénie dans l’impuissance ferait presque peine à voir.

C’est le printemps et nos forêts en voie de privatisation, de marchandisation, d’attendre la grande faucheuse à pognon, l’impitoyable tronçonneuse à profit tandis que les pseudo castors bradent les barrages aux actionnaires et finissent de mettre en bouteille le liquide à dividendes.

C’est le printemps et alors que les matraques des milices fascistes bourgeonnent dans nos universités,

DZCkIByWsAEToBM.jpg

tout autant que les paroles embourgeoisées des « starlettes » appointées de mai 68 ralliées à la grande saloperie en marche, une député LREM propose de tirer sans sommation sur quelque écolo lanceur d’alerte, introduit dans une centrale nucléaire.

En ce printemps donc, le paltoquet de la globishonie se pique de sauver la planète en éteignant la lumière.

Pour rien. Pour mieux faire écran. Comme on joue à faire clignoter la tour Eiffel, les jours sanglants.

Il y a longtemps que dans ce monde disjoncté, la commémoration printanière muséïfiée permet de mieux tuer le vivant du printemps, d’éteindre les voix dissonantes

et le chant des oiseaux même pas rentables.

tgb

Share|






12:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

17/03/2018

La réponse est dans la question et vice versa

Cx88WA4XEAAM06u.jpg

En termes de communication, vous avez tout une typologie de questions qui va de la question ouverte - que pensez vous de…

à la question fermée oui/non.

Entre les deux, en entonnoir, on trouve également la question semi ouverte ou semi fermée, genre, question de fait : qui quoi quand comment …que l’on mémorise avec ce truc mnémotechnique CQQCOQP,

la question alternative, qui certes offre un choix, mais pour le moins cadré

DPlv5fhX0AAVbTJ.jpg

la question orientée qui induit le champ de la réponse …

DWupGkHWsAIPIc0.jpg

jusqu’à la question rhétorique

DXG2meiXkAAtbZ_.jpg

qui elle n’appelle pas de réponse tant elle est inductive.



induction négative s’il en est.

bref, combien je vous dois ? ou est-ce que je vous dois quelque chose ?

si le sens de la question reste le même l’impact en est bien différent.

C93574ZXgAATsM7.jpg

Il n’est pas de question innocente, toute interrogation véhicule du connoté, de l’implicite de l’influence plus ou moins.

Ainsi les sondages reposent sur des questions types qui se voudraient neutres mais dont les biais conscients ou inconscients voulus ou pas, influent largement le champ de la réponse.

choix des mots, dramatisation ou pas, tournures des phrases, occurrences, figures rhétoriques...


N’oublions jamais que l’objectif de l’institut de sondage est de satisfaire le client et donc de lui offrir clef en main ce qu’il espère.

Rien de plus facile donc que de manipuler l’opinion, fabriquer le consentement ou un président et ce n’est pas par hasard si les milliardaires

DKcRC4HXUAQ78bO.jpg

en plus de s’offrir les médias complètent leur panoplie avec des instituts de sondage.

DVDddbbW0AA60ip.jpg

Comment convaincre l’opinion publique ?

La méthode est maintenant connue, rodée, même un poil éventée :

Un sous ministre lance une idée moisie de réforme bien pourrie, des éditocrates bien larbinés - Cohen Aphatie Barbier…- reprennent l’idée en la vantant, un article élogieux parait soudainement dans quelque journal de référence, un rapport sur le sujet sort comme par enchantement d’un tiroir, puis un sondage trafiqué indique qu’une majorité de français soutient le projet et le tour est joué.

Exemple : la réforme de la sncf -

quand on pose une question fermée assez neutre

Avez vous une bonne image des cheminots ?

DYU_qA4W0AE7HgE.jpg

la réponse est sans ambiguïté

oui à 72%

On s’étonnera d’ailleurs de l’amateurisme de ce média en pleine crise d’honnêteté sondagière, car en principe si on pose une question fermée on prendra soin d’y mettre un avant propos un chouïa subjectif

DXzLfL1XUAARWpw.jpg

ou de libeller la question de manière radicalement pourrie

DYZzXocXkAARw1H.jpg

J’en ai concocté une moi-même, testée sur un panel de 4 participants, échantillon parfaitement représentatif donc, et le résultat escompté ne s’est pas fait attendre

Capture d’écran 2018-03-02 à 19.01.15.png

Dans mon florilège de questions bien tordues bien perverses, j’ai un petit faible pour celle ci :

DIpFcsfWsAEokvC.jpg

ou comment, que vous soyez d’accord ou pas avec la réforme, vous devez quand même dire oui à la fin et pis c’est tout.

A ce stade d’acrobatie sémantique et de jeu d’influence, la réponse est tellement dans la question qu’elle n’a même plus lieu d’être.

Ma réponse est oui maintenant posez votre question - Woody Allen

En passant, je vous livre ce petit bijou où l’absurde le dispute à la poésie

DU4-zDoWkAA_ziM.jpg

 

Bref on nous sonde en nous enfonçant une carotte dans l’oignon bien profond.

Cx0Z6KOXEAEv4kb.jpg

Et me revient alors un extrait des Simpson...

Alors que le maire de Springfield en débat public propose de valider une décision fort discutable, il propose à son auditoire de crier

oui s’ils sont pour

ou

mort à l’Amérique s’ils sont contre

je vous laisse deviner le résultat de la concertation

tgb

Share|






11:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

09/03/2018

120 abattements (fiscaux) par minute

C8bJNLdXgAAjpEV.jpg

Donc Bernard Arnault, 4ème fortune mondiale et médaille en chocolat, gagne presque un smic par seconde.

DXnrySkX4AUVOkp.jpg

hop un smic

hop un smic

hop un smic

etc…

et ne paie quasiment pas d’impôts.

Il y a 20 ans, 11 milliardaires français pesant 80 milliards figuraient dans le classement Forbes, ils sont aujourd’hui 88 à peser 570 milliards, multipliant leur fortune par 7 en 20 ans pendant que le PIB français ne faisait que doubler.

DBJGUQWXoAA06o0.jpg

Devant tant d’absurdité et d’indécence certains milliardaires américains vont jusqu’à déplorer de ne pas payer assez d’impôts et ont décidé de ne pas céder leur entière fortune à leur progéniture.

Pour cet éclair de lucidité plus ou moins philanthropique, dont acte.

Il se trouve que pour certains autres milliardaires plus réticents à partager le magot et un poil chatouilleux de l’altruisme, un certain prince héritier d’Arabie Saoudite, Mohammed ben Salmane, a trouvé une méthode assez radicale pour forcer un chouïa la main de ses nombreux cousins, enfermant une grande partie de la famille dans un hôtel de luxe sous l’accusation assez pratique de corruption, jusqu’à ce que chèque s’ensuive.

La corruption étant dans les pétro-monarchies obscurantistes une sorte de pléonasme, et le prince héritier à forte tendance djihadiste de nos bons amis, on notera que cela souleva assez peu d’indignation dans le concert des nations, d’autant que l’affaire permettait d’acheter pour quelques milliards d’armements aux puissances occidentales particulièrement soucieuses d’humanitaire.

C8bJNLdXgAAjpEV.jpg

Si l’accusation de corruption permet aujourd’hui de se débarrasser assez sournoisement d’un adversaire politique, voir comment le très très pourri et faisandé Temer au Brésil a su éjecter injustement Mme Roussef du pouvoir et confisquer la prochaine élection au détriment du très très populaire et si peu compromis Lula (lire l’excellent papier dans le monde diplo de l’ex président de l’équateur Corréa), elle n’en demeure pas moins un excellent prétexte à régler ses comptes par le truchement d’une justice à sa botte.

Une nouvelle forme élaborée de coup d’état.

Certes, me direz vous en référence au pétromonarque un tantinet abusif, est-ce le privilège d’une monarchie ( d’une l’oligarchie aussi ) que de faire à peu près ce qu’elle veut en son divin pouvoir.

On se rappellera comment Louis 14 prit ombrage de l’immense fortune de son surintendant des finances Nicolas Fouquet et le fit arrêter par Dartagnan avant que de s’accaparer son pognon.

Une forme d’imposition assez musclée pour le moins.

DWGA0anXkAAFhfY.jpg

N’empêche le peuple étant également souverain, l’idée pourrait être creusée et à défaut de courir en vain tous les paradis fiscaux à la fois, être mise en application avec convivialité, sans même ressortir la guillotine.

Les temps sont ramollos, faut avouer.

C’est pourquoi à l’instar de l’immense penseur de bistrot de chez Drahi, Eric Brunet,

DXzLfL1XUAARWpw.jpg

je me réjouis également d’avoir en notre beau pays quelques spécimens milliardaires bien dodus, qui enfermés dans un luxueux Ritz local, s’honoreraient assez rapidement et avec enthousiasme j’en suis sûr, de payer leur côte part dans l’intérêt général (disons les 9/10éme de leur fortune) ; le restant leur permettant encore amplement de jouer les généreux mécènes avec notre pognon et d’acheter avec de sympathiques subventions publiques tous les médias de France pour mieux chanter leurs louanges et cracher sur l’état providence qui les engraisse.

DL9BZGCW4AEiL46.jpg

Oui je ne doute pas une seconde (hop un smic) qu’encarltonner ou qu’encrillonner nos 88 milliardaires jusqu’à ce qu’ils se soulagent d’une grosse partie de ce qu’ils nous ont allègrement siphonné, serait enfin une forme de ruissellement salutaire et légitime.

Il est évident que rapport au personnel dévoué des palaces, le service ne serait pas compris.

tgb

Share|






17:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu