Avertir le modérateur

23/05/2019

Dire Manon à Macron !

D5eAR8ZX4AEIq69.jpg

Voter ? Ne pas voter ? Frexit ? Not frexit ? Plan A ? plan B ?

Dans toutes ces questions aucune réponse satisfaisante. Aucune issue idéale, qu’un immense merdier potentiel, un sac de noeuds politique, des impasses, des impuissances, des désastres annoncés.

Ok ! Voter aux européennes ne sert à rien, ou à pas grand chose. C’est cautionner un grand merdier tranquillement totalitaire. C’est participer au grand guignol pseudo démocratique. C’est faire de la figuration au grand jeu pipé d’une Europe faussement progressiste et totalement austéritaire. C’est donner une voix à une assemblée qui n’a à peu près aucun pouvoir et bien moins que le moindre lobby.

Son président défiscalisé Junker entre deux murges l’a écrit et il n’y a aucune raison de ne pas le croire : « Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens. »

Vous votez non on considère que c’est oui ou on vous fait revoter jusqu’à ce que le oui s’ensuive. Au pire échaudé, on annule les consultations sur les accords internationaux (ceta tafta…) et on fait ça définitivement en catimini en se passant du vernis électoral.

C’est dit c’est acté.

C9VABgnXsAEEvf9.jpg

Ok ! ne pas voter ne sert à rien. C’est une voix en moins contre le système Macron.

cauchemar2.jpg

C’est laisser s’installer la saloperie libérale et son assurance vie fasciste - « progressisme » contre « populisme ».

D62tuhAXkAA2GZ0.jpg

C’est croire que les instances européennes en ont quelque chose à faire d’une abstention massive. C’est penser qu’un candidat quelque qu’il soit élu avec 10% des inscrits ne serait pas légitime pour le système. C’est accélérer le processus qui fera que, tirant les conséquences de la démobilisation populaire, on supprimera provisoirement ou définitivement les élections, considérant qu’ils y a des enjeux trop importants ou complexes pour les laisser au bon vouloir des cons de votants.

Ils en rêvent.

C’est aussi se passer du plaisir de dire merde à l’oligarchie et à ses valets de pisse copie nous traitant de « vermine ».

europe-en-berne.jpg

Pour tout dire je suis pour sortir de l’Euro. Voire de cette Europe Zombie. Pas de chéquier pas d’indépendance politique. Pas de souverainisme populaire pas d’alternative possible.

Sortir de cette Europe pour reconstruire une Europe des cultures et des peuples.

Mais cette sortie est t’elle seulement possible ? quand on voit la difficulté des anglais, eux qui ne sont pas dans l’Euro et n’ont qu’un pied sur deux dans la machin, on n’imagine même pas la complexité pour se faire la malle et s’extraire de la grande lessiveuse sociale.

Sortir, c’est aussi prendre le risque de se retrouver sur une ligne ténue avec des gens peu fréquentables et le danger d’un nationalisme qui finit par tout emporter.

C’est donc une ligne fort subtile et acrobatique. Mais c’est la mienne.

D5uXoKHWwAAzAtV.jpg

Sortir oui mais me direz vous que ferez vous tout seul contre les empires russes chinois américains indiens nananère… ???

Comme je me fous de vivre dans un empire, je dirais que je ferai comme les suisses ou les islandais : une société tranquille à échelle humaine avec des accords binationaux et des échanges internationaux selon nos intérêts ou nos ambitions modestes et universelles.

Sinon, évidement je ne crois pas une seconde qu’on puisse réformer le bidule de l’intérieur ; trop de lobbies ; trop d’unanimisme à 28 (déjà bannir les pailles en plastique fut toute une affaire c’est dire) ; trop de directives gravées dans le marbre ; trop d’ordolibéralisme allemand, trop de corset technocratique ; trop de compromis pourris ; de coalitions suspectes ; trop de trop.

C4dQ9JVXAAEq-XC.jpg

Mais j’irai voter. Comme il ne me viendrait même pas à l’idée de voter pour les verts de centre droite, les socialos HollandoGlucksmanienjospinistes et les derniers sociaux démocrates du PC de la mairie de Paris,

D5j6ZMgXoAA7nOg.jpg

je voterai naturellement France Insoumise, même si au Plan A où on discute et au Plan B où on fait quand même, je préférais nettement le Plan A où on discute et le plan B où on se casse.

J’ai comme une certaine tendance à me méfier du syndrome Tsipras.

Mais bon dans cette forme occidentale d’épuisement démocratique et de stérilité chronique, et avant que la machine euro-bureaucratique inévitablement se sclérose et explose, envoyer quelques têtes dures pour cracher le morceau , mettre le bazar dans l’assemblée et obtenir de petites victoires

YOUNOUS-OMARJEE-1024x576.png

(voir l’excellent Younous Omarjee et son interdiction de la pêche électrique )

 

: c’est toujours ça.

DDY2zYlW0AAtjXW.jpg

Comme à l’assemblée nationale où 17 députés sans pouvoir réel réussissent pourtant à faire exister une autre parole, une autre vision et à foutre la honte aux centaines de godillots écervelés.

Et c’est pas du luxe.

Ne serait ce que pour dire « bon débarras » à cette canaille de Valls, qui sinon serait sorti sous une ovation, justifie déjà amplement mon engagement et suffit presque à mon bonheur.

On se contente de peu par les temps qui courent.

Et puis ayons l’esprit pratique. Une dizaine d’élus insoumis à Bruxelles ça donne du boulot à des dizaines de militants bénévoles qui pourront mettre enfin toute leur énergie dans un confort décent avec des moyens multipliés.

1178974-prodlibe-manon-aubry.jpg

C’est donc sans aucun état d’âme que je dirai Manon à Macron dimanche prochain vers 11 heures.

tgb

Share|






17:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu