Avertir le modérateur

18/04/2019

Et soudain le ruissellement

d4wetgzw4aawan9.jpg

Si toutes choses devenaient fumée, on connaitrait par les narines - Héraclite

Je suis entré à Notre dame une fois. Il y a longtemps. Je venais d’arriver à Paris. Comme tout bon provincial, j’ai visité les monuments. J’ai flâné, fureté, j’ai beaucoup marché.

Ensuite, comme tout bon parisien, je n’ai plus jamais fichu les pieds ni à la tour Eiffel, ni à l’arc de triomphe, ni aux invalides…

Des fois, je me dis que je devrais prendre mes vacances à Paris et jouer les touristes. Et puis je me casse dans mes montagnes ou en Crête.

Le jour de ma visite à Notre Dame donc, il y a longtemps, j’étais tombé sur deux bonnes soeurs toutes décaties qui faisaient le planton à la sortie avec deux vilains cartons pendus autour du cou et sur lesquels étaient inscrits au feutre qui avait bavé :

' CCP….'

J’ai oublié le numéro du compte.

J’avais été assez heurté par le côté misérable de la chose et voulant m’en ouvrir à un responsable, j’avais hélé un curé qui trainait là et qui s’était débarrassé de l’affaire en me répondant :

J’ai pas le temps !

En ce lieu d’éternité, de recueillement et d’écoute j’avais pas tellement apprécié. La preuve, je m’en souviens.

Bref, je n’y suis jamais retourné.

D4Ngo-PWAAAOnAl.jpg

N’empêche quand la cathédrale s’est mise à brûler je me suis précipité à Montmartre (je suis du 18ème) pour vivre cette catastrophe au milieu de tout un public pétrifié, tant au fond elle fait partie de moi, me (nous) constitue.

Il y avait comme un air de sidération grave et d’abattement général.

Je regardais un peu accablé, au loin, le panache de fumée s’élever, le brasier se consumer tout en maudissant la fatalité de ne pas s’être acharnée plutôt sur cette saloperie de Sacré Coeur, cette offense faite aux communards, juste derrière moi.

Et puis le cirque a commencé.

648x415.jpeg

Et la société du spectacle et la récupération marchande et politique. Les enchères des riches apatrides de l’impôt soudain si patriotes, à se refaire une virginité philanthropique à nos frais.

Pas de ristourne pas de dons.

D4SRqTDW4AALxCF.jpg

Les mauvaises comédies des mauvais comédiens qui nous gouvernent façon Ikea. Les tartuffes poudrés de l’austérité et du pognon de dingue à l’injonction émotionnelle. Les délires hallucinés des Bernadette Soubirous en lévitation. Les apôtres du paf en transe. Les experts en tout, éditocrates couvreurs zingueurs. Le téléthon compassionnel et la charité business lavant toutes les misères et arnaques du monde. La sainte alliance du sabre 5 étoiles et du goupillon en érection et la résurrection miraculeuse d’avant Pâques d’un ministre de la culture non identifié s’inscrivant au concours Lépine de l’idée la plus con.

D4VqBSIWsAE-xbx.jpg

Et d’étranges images me traversaient.

Quasimodo demandant l’asile sacré pour le prisonnier politique Assange. Le ballet des armes qui tuent sauf au Yemen façon pistolet à eau et son Benalla planqué dans la sacristie. Les victimes des tempêtes par ci par là, pas « bankable » pour un rond dansant en jaune fluo sur les moquettes profondes de l’Elysée en attendant le plus grand pont aérien depuis Berlin…

D4SU4b-W0AEutkX.jpg

Et tandis que nos admirables pompiers risquaient leur peau de fonctionnaires qui foutent rien qu’à grever nos budgets, je me demandais simplement si les ruines fumantes de Notre Dame bientôt privatisée n’étaient pas l’allégorie effondrée de notre triste Etat.

tgb

Share|






 

18:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu