Avertir le modérateur

22/03/2019

Une pensée aux familles des vitrines

famillesdesvitrines-dee55.jpg

Pour revenir sur les champs Elysées abominablement mutilés (sic) petit florilège des magasins de marques ciblés et de leurs contribution à l’humanité tout entière (philanthropie et ruissellement cela va sans dire).

J'ai presque tout pompé sur Wikipédia ou Acrimed (merci merci)

6-8-42433.jpg

HSBC : Banque à l'histoire particulièrement sulfureuse, HSBC a régulièrement été impliquée dans divers scandales politico-financiers (évasion fiscale massive, financement du terrorisme, déforestation, blanchiment d'argent issu du trafic de drogue, manipulation des taux…), et a fait l'objet de nombreuses condamnations ou procès encore en cours, par exemple au Mexique où elle finançait les cartels de la drogue12.

Ladurée ( groupe Holder) : Siège social de la filiale Ladurée international SA situé au Luxembourg de 2003 à 2005 puis transféré en Suisse, à Genève, de 2005 à 2011 puis à Bas-Intyamon ( Suisse) à partir de la fin 2011, tandis qu’une usine de transformation est implantée à Monaco pour l'export européen. On se demande bien pourquoi les macarons sont si prisés dans les paradis fiscaux.

35-2-4e0ac.jpg

Dior, Vuitton, Bulgari, donc LVMH donc Arnault - Le péché originel de Bernard Arnault (4eme fortune mondiale) ce n’est pas d’être bien né – il a hérité d’une entreprise immobilière. Mais d’avoir proféré l’un des plus gros bobards de l’histoire économique, le 16 décembre en 1984. Il affirme : « Je procéderai à la mise en œuvre du plan industriel », promettant de « maintenir la survie du groupe en évitant son démantèlement. » Il s’agissait de la reprise de Boussac, conglomérat textile au bord de la faillite. Arnault débarque tel un sauveur. Sur sa bonne mine de fils de famille du Nord, il obtient du gouvernement une subvention de 750 millions de francs, et des banques, un abandon de créances d’un milliard. Au nom de la sauvegarde de milliers d’emplois. En mars 1986, la droite revenue au pouvoir, il réitère par écrit sa promesse d’ivrogne : « Toute cession d’activité au sein du groupe Boussac aura un caractère exceptionnel. » Arnault encaisse l’argent, oublie aussitôt ses belles promesses, liquide les usines textiles, vend quelques pépites du groupe (Peaudouce, Conforama…) et ne conserve guère que le seul actif qui vaille à ses yeux : Dior. Avec une mise initiale de 40 millions de francs, il se retrouve trois ans plus tard avec un magot de 8 milliards. (Acrimed)

Voilà comment quelques années plus tard on peut gagner 800 euros à la seconde et ne pas trop pleurer sur 2, 3 slogans sur ses murs.

37-2-9069e.jpg

H et M - Une étude commandée par l'ONG Greenpeace démontre que des résidus de NP et de NPE (Nonylphénol fortement suspecté de provoquer, entre autres des cancers et stérilité) ont été trouvés sur les fibres des vêtements de 14 grandes marques - dont H&M. Le 2 juin 2014, Canal+ diffuse Le monde selon H&M, un documentaire de Marie Maurice qui dénonce les actes de la marque : l'exploitation d'ouvriers au Bangladesh, travaillant 80 heures par semaine dans des bâtiments non sécurisés. Mais aussi son implantation en Éthiopie pour ses salaires avantageux et la collaboration avec Mohammed Al Amoudi, homme d'affaires ayant pratiqué des expulsions forcées de villages pour de l'agriculture industrielle. Ou encore les tentatives de l'entreprise pour éviter de payer des impôts.

Suite à l'accident du Rana Plaza en avril 2013,  le groupe H&M signe un accord sur la sécurité des bâtiments au Bangladesh. Selon le collectif Clean Clothes Campaign le groupe n'aurait pas respecté ses engagements dans la sécurité notamment dans les usines du Bangladesh.

En 2013, l'organisation PETA obtient l'arrêt de la production de vêtements H&M en angora après avoir diffusé des vidéos de violences infligées aux lapins sur le web etc…

38-3-6ac6c.jpg

Hugo Boss : Dès 1931, Hugo Ferdinand Boss adhère au Parti nazi et devient « Förderndes Mitglied der SS »7. De 1931 à la fin de la Seconde Guerre mondiale en 1945, Hugo Boss contribue à la production des uniformes militaires du Troisième Reich, tout d'abord pour la première milice d'Hitler les chemises brunes puis ceux des SS, des Jeunesses hitlériennes et de la Wehrmacht....

36-3-29ed4.jpg

Disney : En 1947, durant les sombres premières années de la guerre froide, Walt Disney témoigne devant la « Chambre du comité des activités non-américaines ». À cette occasion, il dénonce trois de ses anciens employés auxquels il prête des opinions communistes : Herbert Sorrell, David Hilberman (en) et William Pomerance (en). L'accusation est grave dans le contexte tendu de l'après-guerre. Ce simulacre de procès est annonciateur du maccarthysme qui, quelques années plus tard, marquera très profondément la conscience américaine.

Capture d’écran 2019-03-22 à 16.16.34.png

Nespresso donc Nestle - Les saloperies de ce monstre sont tellement nombreuses, travail forcé et travail des enfants, fraude à la viande de cheval, participation à la déforestation, réétiquetage de boîtes de lait périmé que je vous laisse les découvrir - juste histoire de marquer le coup cette citation de Peter Brabeck, patron actuel de Nestle - L’ACCÈS À L’EAU NE FAIT PAS PARTIE DES DROITS DE L’HOMME, IL DEVRAIT ÊTRE PRIVATISÉ.

39-2-cd4c1.jpg

Sinon je vous laisse enquêter sur les autres joyeusetés des autres groupes internationaux tels Apple aux conditions de travail inhumaines, exploitants les enfants, Omega, lançant la troupe contre les ouvriers grévistes au début du siècle dernier, Zara créant la polémique avec un t-shirt rayé et une étoile jaune, le PSG qatari et ses esclaves à construire du stade coupe du monde...

o-T-SHIRT-ZARA-SHRIF-POLMIQUE-570.jpg

Voilà, si vous avez du liquide à dépenser, vous pouvez, à l’instar de nos pleureuses merdiatiques, vous indigner sur les façades, chialer sur les vitrines et compatir devant les 80 devantures mondialisées…ou comme moi vous en ballec.

tgb

Share|






16:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (16)

20/03/2019

Vodka et cocktail molotov

D1-KAT5X4AYqcVF.jpg

Tout d’abord permettez moi, en ces jours funestes, d’avoir une pensée émue pour les Champs Elysées affreusement saccagés, les nombreuses devantures de magasin lâchement agressées par les terroristes jaunes et les succursales du grand capital tombées au combat : Bulgari - Hugo Boss - Chanel - Longchamp - Le Fouquet’s - Swaroski - Nespresso - Le PSG - Lacoste

une minute de silence aussi pour les familles des vitrines bouleversées :

Capture d’écran 2019-03-20 à 12.02.55.png

 

-…………………..............................................................-

 

merci !

 

La violence c’est pas bien. La violence c’est mal. La violence appelle la violence. Non à la violence. Halte à la violence. D’autant que l’instrumentalisation de la violence méchante justifie la répression gentille, qu’être aussi féroce qu’eux n’est pas gagné, tandis que la non violence n’empêche pas d’acheter un sac Vuitton ou un maillot du PSG.

D15tjgiWkAAkG3L.jpg

Ce n’est évidemment pas en brisant la vitrine d’une banque qu’on va faire tomber la banque sur la gueule du banquier même si ça la fout mal.

Donc, quand on m’éborgne l’oeil droit, je me justifie devant Pujadas, puis me culpabilise devant Aphatie et enfin tend l’oeil gauche à Castaner pour me soigner de tant d’aveuglement. Ce n’est pas parce qu’on me mutile, m’humilie, me nie, me conchie, me vire, m’exploite, me crache à la gueule, que je dois me laisser aller sauvagement à égratigner un robocop qui est un être humain aussi.

D0quSl0X4AAMC6j.jpg

Je n’oublie évidemment pas d’exiger en toute décence d’un factieux éborgné à peine mutilé, devant le spectacle des Champs Elysées affreusement défigurés, qu’il verse sa larme du dernier oeil qui lui reste. Lui l’a bien cherché contrairement au Fouquet’s. (qui ne nous appartient alors que les aéroports, Engie ou la française des jeux bradés à la mafia…mais que c’est pas une raison).

Capture d’écran 2019-03-19 à 18.22.06.png

Je m’excuse donc si un membre de la bac a contracté quelque courbature à cause de moi, quelque méchante crampe de flashball et condamne avec la plus grande vigueur le fait d’avoir occasionné, à force de réglementaire matraquage, une tendinite par ci, une contracture par là, parmi nos dévouées forces de l’ordre nouveau.

J’ai bien conscience que, jusqu’à aujourd’hui, c’est avec la plus grande retenue que le pouvoir a massacré son peuple, certain préfet ne souhaitant pas spécialement entrer dans l’histoire avec du cadavre sur son CV, mais que les meilleures choses ayant une fin, il devient légitime, sous les encouragements civiques de l’éditocratie collaborationniste française, qu’on enferme les sauvages fluos dans un stade sauce Pinochet, qu’on en fusille quelques uns pour l’exemple, et qu’on mitraille à balles réelles la foule, le grand Dieu jaune et le franc tireur Luc Ferry, reconnaissant les siens.

D169o_SW0AAaux4.jpg

Le consciencieux et zélé Lallement, nouveau chef des milices de l’oligarchie méritante semble être de ce point de vue tout à fait déterminé à courageusement salir ses gants blancs.

journal-d-informations-agricoles-et-rurales.jpg

Un tel sens du devoir rappelle avec nostalgie les meilleures heures préfectorales du serviteur de l’état qu’était le regretté Papon.

D2DOL0nWkAAYcpY.jpg

N’oublions pas non plus de compassionner fort socialement pour une fois, avec le pauvre kiosquier privé soudain de son outil de travail encore tout fumant avant d’aller rejoindre la longue cohorte des assistés en vacances aux Bahamas, tout en nous fichant parfaitement des chômeurs virés pour cause de dividendes, de la spéculation de certaine ministre du travail sur les plans de licenciement, des accidentés du travail, des riens d’une manière générale qui peuvent crever.

Capture d’écran 2019-03-20 à 11.35.55.png

(Chaque année en France : - 2000 morts dans la rue - 560 morts au travail - 67 000 morts à cause de la pollution - 14 000 morts à cause du chômage...)

ClqJMUqWAAIVEph.jpg

Rassurons les accros de la manif merguez et cotillons, l’itinéraire Bastille Nation restera praticable tous les premiers samedis du mois (et encore), histoire de pas déranger, d’autant qu’un Grand Débat fort démocratique nous est offert pour exprimer nos incessantes doléances.

DzMeHTBX4AEGf4X.jpg

Rappelons surtout que la boxe est strictement interdite sur les passerelles, que les tractopelles ne doivent pas défoncer les portes des ministères, et qu’on ne martyrise pas les plâtres des allégories de l’arc de triomphe sous peine de paniquer le patronat en son merdef, le subtil Griveaux en son pantalon et le président volant en son hélicoptère affrété, entre deux télésièges éjectables.

Pour résumer notre devoir citoyen du jour, consommons plus consumons moins

D17NhrFWoAE0POD.png

pour aider notre grand patron Arnault et lui éviter de devoir jeter l’éponge et son RH Macron tout en même temps.

tgb

Share|






 

12:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

11/03/2019

Le jeune tambour

280px-Roubaix_piscine_weerts_bara.JPG

Je vois ça, estomaqué et alors me reviens ça du fond de ma mémoire d’écolier du temps lointain où l’ école républicaine en sa glorieuse propagande vous apprenait encore, en cours d’instruction civique, la république et c’était toujours mieux que de programmer des gamins à devenir milliardaire, d’autant qu’ils ne le seraient jamais.

Bref, l’histoire du tambour Bara, joseph de son prénom, neuvième enfant d’une famille pauvre, engagé volontaire au 8e de hussards et combattant en Vendée les contre révolutionnaires.

L’histoire raconte que près de Cholet le 7 décembre 1793, menant ses deux chevaux à boire, Bara est pris à partie par des chouans, qui le contraignent à crier « Vive le Roi ! ». Il répond : « Vive la République ! » et tombe sous les balles royalistes.

250px-Mort_de_Bara_-_Jean-Joseph_Weerts.jpg

Ainsi naquit le mythe de l’enfant soldat Bara, héros et martyr qui faillit entrer au Panthéon et que la Convention Nationale s’empressa d’ instrumentaliser (on faisait de la comm

D0mREgZX4AIs5Z-.jpg

et du story telling déjà) le peintre David immortalisant le jeune Joseph avant qu’une reproduction du tableau soit placé dans chaque école primaire.

L’histoire du jeune Bara est sans doute en partie une légende fabriquée, inscrite dans l’imagerie républicaine mais quoi, comme chez John Ford, quand la légende dépasse la réalité, publions la légende.

Et alors nous y voici,

Capture d’écran 2019-03-11 à 20.34.01.png

voici qu’une jeune tambour en gilet jaune se fait prendre à parti par la milice française, de celle qui héroïquement tue les grands mères aux fenêtres, gaze les paraplégiques, écrase les lunettes des manifestants, éborgne, matraque, insulte, humilie, avec un zèle tout macroniste, la jeune fille, le retraité, voire le touriste égaré, puis rentre chez elle après une journée harassante, fière du devoir accompli, embrasser ses gosses et regarder les chaînes de l’ORTF de la start up nation.

« délit de roulement de tambour » à n’en pas douter ça doit faire chic sur un procès verbal, avec pour tarif peu syndical, une nuit de garde à vue.

On a les actes de bravoure que l’on peut quand on pense comme un porc.

Dzjo7fiWwAAH04W.jpg

Cet évènement ici est évidemment moins tragique que le drame de Joseph Bara, l’histoire se répétant comme une tragédie d’abord puis comme une farce selon Marx, mais il est en ce moment des clins d’oeil révolutionnaires, comme ce fameux Drouet, qui nous dit quelque chose de notre incorrigible et admirable penchant pour l’insurrection populaire, tatouée de façon indélébile dans notre mémoire collective.

Et décidément en pleine régression infantile et par association me vient inévitablement cette vieille comptine qu’on loge tous dans un coin de sa tête et qui en redécouvrant les paroles faussement anodines me cause de mésalliance, d’un monde où l’on s’épouse entre soi, dans sa classe, d’un Niel mariant la fille d’Arnault,

D0mSWIgXcAITwd3.jpg

de cette caste endogamique, arrogante, cupide, suffisante, qui contrairement à ce qu’elle croit, ne nous fait pas envie.

Roulons tambours, percutons, répercutons…

liberté égalité fraternité

de leur monde pourri on n’en veut pas

le notre est plus modeste et plus joli

tgb

Share|






20:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

11/02/2019

Le manifeste jaune !

 

DzB5fglXcAAT0R6.jpg

Symboliquement, le jaune n’a jamais été une couleur sympathique. Elle est connotée au social traitre briseur de grève, genre cfdt négociant le poids des chaînes, au cocu qui se voit offrir des cravates jaunes citron par sa femme, au rire jaune compassé, à l’étoile jaune de sinistre mémoire, et ce n’est pas forcément en bougeant avec la poste qu’on risque de faire tendance et furieusement start up nation.

Bref, le jaune porte les codes de la honte et le maillot jaune frelaté d’un Amstrong par exemple, ne sauvera pas cette couleur de l’infamie.

Le jaune et même le petit n’a pas bonne réputation.

Loin du noir de l’anarchie, du blanc de l’innocence, de l’immaculée ou de la neutralité, du rouge de la révolution et du sang, du bleu royal ou républicain, du vert de l’espérance, le jaune politiquement n’est associé qu’au renégat, à la traitrise, au félon, au Judas.

Carton jaune.

Alors en faire soudainement une couleur révolutionnaire ça n’était pas gagné d’avance. Je ne sais pas qui a eu cette idée bizarre d’associer cette chasuble, moche accessoire obligatoire de sécurité, que si tu l’as pas dans ta bagnole t’as une amende et que si maintenant tu l’as, tu vas direct en garde à vue, mais il ne devait sans doute pas s’attendre à déclencher des marées fluos sur les Champs Elysées ni à en faire internationalement l’emblème de l’insurrection contre le nouvel ordre mondial.

DydaoSAVsAAujDP.jpg

L’histoire a de ces facéties.

C’est donc ce gilet jaune dont personne ne voulait, objet de toutes les contraintes autoroutières qui fétichise les luttes d’aujourd’hui et c’est donc Jojo le gilet jaune déboulant en Bourgeoisie, ce rustre, ce manant, ce gueux, ce pouilleux qui finit par faire tomber les masques des bien assis bien pomponnés découvrant leurs faces hideuses de poudrés suffisants, de rebelles de pacotilles, d’artistes confortables, de journalistes de chambre, de politiques de gauche sans gluten qui aiment les révolutions partout en théorie oui mais surtout pas dans leurs chaussettes.

Faudrait voir à pas trop déranger cette société pseudo rebelle de notables paillassons.

Non ce n’était pas gagné d’avance, d’autant que le jaune fluo en ces heures sombres de charcutage gouvernemental, de boucherie policière joue même contre l’insurgé, le visibilisant comme jamais, l’identifiant dans le viseur, le désignant comme cible et dans le collimateur de cette violence « légale » de tous les abus de pouvoir, avec cette volonté féroce de martyriser les chairs, de punir, de casser, de faire mal, de ramener l'homo domesticus à son rang de domestique.

Tant que si nous naissions borgnes, finirions nous tous aveugles mais toujours moins que ceux qui ferment ou détournent les yeux ou recomptent en sordides comptables, le nombre de doigts arrachés comme la responsabilité navrante des mutilés qui l’ont bien cherché.

Mais paradoxalement c’est aussi cette extrême visibilité des invisibles ordinaires qui fait aussi sa force en tant que Jojo le gilet jaune s’assume, se reconnait, et que sans dents, descendant de sans culotte, se retrouve habillé pour l’hiver. (et sans doute le printemps).

Dya4bu4X4AEIWZI.jpg

C’est donc dans cette société étrange, libéralement décomplexée, qui légifère contre la fessée sociétale et se perpétue par l’éborgnement social, qu’il va nous falloir repenser le jaune, le reconsidérer solaire, tel qu’il fut en cet hiver de lacrymo et de ronds points.

Dx_sHc9X4AEN3UO.jpg

Oui Jojo le Gilet Jaune a montré qu’avec deux poings on faisait reculer la milice, qu’avec un tractopelle on faisait trembler le château et que c’est le premier qui faisait dans son froc qui se retrouvait marron, comme ces pathétiques listes européennes de faux gilets mais de vrais jaunes pour le coup.

DxsbpT7WoAIl6zs.jpg

L’hiver fut jaune, le printemps pourrait être coloré, comme le manifeste lumineux

883906da-2af2-11e9-a616-99392242d17a_1.jpg

de Vasarely.

tgb

Share|






16:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu