Avertir le modérateur

22/02/2011

La révolution du camembert

dwVPSD9CgI.jpg

Il faudra quand même analyser un jour en laboratoire, le cerveau d'un patron de la BCE touchant 345 252 euros d'argent de poche annuel, aprés majoration significative, déclarant qu'"augmenter les salaires serait la dernière des bêtises à faire" tout en sachant pertinemment qu'un quart de la population française reçoit pour toute rémunération la somme mirobolante de 750 euros mensuelle.

Pour l'avancement de la science, faudra quand même un jour, et le plus tôt sera le mieux, disséquer au scalpel le crémol de Trichet jean-Claude, pour vérifier quelle hypothèse psychiatrique est la plus vraisemblable :

anomalie génétique

détérioration mentale par abus d'onanisme libéral

immoralité ploutocratique de base

incontinence economico-politique

acte manqué méprisant ou maladie de la Tourette

totale déconnexion psychique du réel

provocation monomaniaque de classe

obssession pathologique d'inflationite aiguë

effets de consanguinité oligarchique

pur foutage de gueule

travail de sape d'un infiltré de l'internationale bolchevique

étrange certitude d'impunité chronique

connerie

Parce qu'à l'heure où la valeur "dignité" revient très fort à l'avant du peloton, où le mot "peuple" ressurgit des catacombes de l'histoire, et où, la population mondiale, particulièrement arabe ces temps ci mais faut voir large, a comme une overdose d'humiliation ordinaire et redresse la tête, faut être sacrément suicidaire pour oser une saloperie pareille.

Je voudrais pas cafter mais, quand les peuples en sont à affronter à mains nues les hélicoptères des salopiots du genre Kadhafi, même pas peur, le Trichet a quelques raisons de mouiller son gilet pare-balles.

On en a tondu pour moins que ça.

h-20-2410216-1298043908.jpg

Faut dire qu'ils ont pris de méchantes habitudes ces gens-là.L'habitude de l'arrogance en string (syndrome Paloma sans doute) à traiter leur monde en larbin transparent°, jusqu'à ce qu'un petit malin tire sur la ficelle du calbut et fasse découvrir en quasi direct sur la toile qu'ils  en ont une toute petite et que tout le reste c'est juste que de la gonflette.

Pas la peine d'être une pointure de l'expertise éditocratique pour comprendre que quand les Emirats en sont à distribuer des chèques-cadeaux à leur "populace" en toute panique, tendant à démontrer qu'en cas d'urgence le pognon à une certaine capacité à ressortir de derrière les fagots, c'est que la peur a changé de camp.

Une immolation par le feu devant le palais de justice de Paris et hop, voilà les prémices un peu tendance de ce qu'un Seguela calamiteux et peu inspiré (pléonasme) pourrait nommer "révolution du camembert".

La tête de Trichet au bout d'une pique avant autopsie, pourrait faire progresser la psychiatrie à grand pas.
Si à 50 ans t'as pas fait la révolution, t'as raté ta vie mon ami.
tgb

voir sur Fakir (lien colonne de gauche) l'excellent reportage "la france de tout en haut"

14:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

18/02/2011

Va comprendre, Charles...

 

55733128_p.jpg

 

 

A l’instant T de l’heure H du jour J, c’est à dire maintenant tout de suite, où 58% des français sont au bord de la révolte tout en plébiscitant à 79% d’opinions positives (Paris Match) le patron du FMI, garde chiourme de l’oligarchie mondiale, qui gagne 3 points selon Saint Ifop et en perd 7 selon Saint Ipsos, une telle schizophrénie mentale dans un tel bordel de chiffres me pousserait quelque peu à la circonspection.

Parce qu’un peuple confus au point de souhaiter à la fois le nouvel ordre mondial et la révolution, a, soit besoin de médocs de chez Servier et de toute urgence, soit joue à se rendre illisible aux experts de service et à lui-même. Symptôme s’il en est, que ça le travaille quelque part et qu’il nous couve quelque chose, entre fièvre et dépression.

Et ce n’est pas parce que la machine à fabriquer du DSK est portée à sa toute puissance que je risquerai un rond sur le mari de la speakerine à mohair.

1288769623.jpg

 

A l’instant T de l’heure H du jour J où « la fille à Lepen » commence sérieusement à renifler le trou de balle de l’umps dans les sondages, le syndrome Balladurien/Jospin de l’affaire me pousserait à penser qu’à un an de la compèt finale, mieux vaut ne pas être champion toute catégories de l’entraînement à blanc et se la faire outsider plutôt que favori.

Toussa toussa me poussant à ne pas mettre non plus un jeton sur la prunelle de l’œil à Jean Marie.

Scénario 21 avril à l’endroit ou à l’envers, je n’en sais foutre rien et personne n’en sait plus que moi aujourd’hui.

Parce que la divination politique dans le marc à café du médiocrate qui se plante tout le temps et en fait des bouquins c’est bien gentil mais à l’instant T de l’heure H du jour J, c’est à dire maintenant tout de suite, où personne n’a vu venir 2 révolutions plus une demi douzaine en chantier, dont le Maroc, devrait nous inciter à la modestie chroniqueuse.

Ce qui n’a aucune chance d’advenir rassurez vous, sinon à quoi servirait le ménopausé de la tambouille électorale, Alain Duhamel, rentier de l’éditocratie tiède et servile.

Parce qu’à l’instant T de l’heure H du jour J, où l’on balance quelques millions à l’Otan pour chopper les clefs du parking à chars d’assaut et quelques milliards à Bouygues pour se construire un Pentagone à la française, on peut toujours se demander dans la cale de l’air force One en partance pour le G20 à quoi sert d’avoir les talonnettes plus grandes que les pompes quand on est juste en train de disparaître du radar international tout en misant sa réélection sur son envergure planétaire.

securedownload..jpeg

 

Et que je t’ultimatum du Gbagbo toujours là et que je te déclare la guerre au Mexique pour de faux, pendant que Mam et Pom, les Plic et Ploc de la politique papa maman, sont en voyage d’affaires et que le Boris Boillon, bulldozer officiel de la diplomatie subtile roule des mécaniques à Tunis.

Vaste foutoir.

Bref, dans la série j’analyse, je sonde, je projette, j’anticipe, pas sûr que la méthode power point l’autre pays du camembert, nez sur les sondages Opinion ouais…du visionnaire à vue basse soit hyper la bonne :

- mince ça baisse chez les vieux…envoyez du Pernaut

- zut y’a du mou chez les ploucs…inaugurons une usine à bouses

- fichtre y’a du malaise chez les cons…sortez moi du barbu

- diantre y’a du rififi chez les beaufs…trouvez moi de la meuf découpée en morceaux

Une certaine idée de la France.

Parce qu’à l’instant T de l’heure H du jour J quand on ne sait même pas de quoi sera fait la semaine prochaine, sentir ce qui va sortir de ce grand merdier est une sacrée gageure.

Une chose est certaine : l’histoire a forcément plus d’imagination que Christian Estrosi.

tgb

15:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

15/02/2011

Le post sarkozisme

 

photosQR7.jpg

En 29 jours pas plus, la jeunesse tunisienne réussissait à chasser Ben Ali, là où des formations politiques, barbues incluses, s’étaient usées en vain durant des années de stérilité militante.

En moins de jours encore la jeunesse égyptienne, à coups de pierres et de comptes twitter, virait Moubarak, prenant de vitesse tous les acteurs de la vie politique locale et planétaire, donnant un terrible coup de vieux à notre gérontocratie de la pensée européenne, parfaitement ethnocentrée.

Et pendant que Mam et Fion… excursionnaient en toute oligarchie déconnectée du réel, entre deux réveillons, au-dessus des petites contingences populaires (chômage, misère, austérité…) avec ce talent visionnaire que le monde entier nous envie, les enfants du 3eme millénaire et de la culture du résultat, révolutionnaient dans la soute à bagages avec une redoutable efficacité.

Cette génération qu’on percevait hélas, comme dépolitisée, individualiste, futilement consommatrice, parfaitement résignée, semble avoir, en fonction même peut-être de l’air de son temps, l’insurrection méchamment organisée et performante.

Moins d’utopie sans doute mais question pragmatisme…

Nous voilà entrés avec fracas dans l’ère Wikileaks et ses nouvelles formes militantes et subversives. Et comme nous le montre la crucifixion du messager Assange, et malgré ceux qui minimisaient son véritable impact, son pouvoir de nuisance envers l’ordre établi semble maintenant incontestable.

Les jeunesses tunisiennes et égyptiennes ont propulsé leurs pays dans le 21ème siècle, armées de comptes twitter, de pages facebook, de caméras intégrées et de blogs, jouant à déjouer la cyber-censure et laissant sur place les propagandes de bistrot salement ringardisées de chez Jean-Pierre Pernaut.

qrcode.png

 

Pour avoir ici en France, hanté quelque peu les manifs, meetings et autre AG, ce n’est faire injure à personne et surtout pas aux activistes de tout poils de dire que la force de frappe militante n’y est pas de première jeunesse et de me demander inquiets, où sont les nouvelles générations engagées ?

Et de craindre l’indifférence.

Or si les engagements politiques existent bel et bien, les formes d’agit prop et de mobilisation ont sacrément mutées.

Un exemple emblématique parmi d’autres, qui, une fois n’est pas coutume ici, force mon admiration enthousiaste : Le boulot civique et créatif du collectif Raspouteam : « Paris, Désordres Publics »

Un projet de Street Art basé sur la technologie des QR Codes

qrcode.png

 

À travers 20 céramiques disséminées dans Paris, le collectif Raspouteam propose un panorama des désordres qui ont agité Paris : la Commune, l’Exposition Coloniale, Mai ’68, Malik Oussekine…autant d’événements marquants, inscrits enfin dans la mémoire urbaine.

Là où les autorités ont effacé toute trace des révoltes parisiennes pratiquant un Alzheimer motivé de l’histoire univoque, Raspouteam redonne du sens à des lieux où des évènements symboliques se sont produits en se réappropriant l’espace.

C’est de l’activisme à la fois créatif, technologique et concret, s’inscrivant parfaitement dans notre monde contemporain, s’emparant avec maestria des nouveaux outils et travaillant local dans un monde global à l’intelligence collective.

Tandis que les pouvoirs tout à leur propagande de riche contrôlent à grands frais et dans un confort peu propice à l’inventivité, les grands outils à fabriquer du consentement (télés, journaux, radios, sondages, éditocrates, réseaux sociaux institutionalisés…) les nouvelles générations s’emparent du siècle nouveau et de ses moyens de communication avec la force de l’imagination contrainte par les moyens dérisoires et avec ce temps d’avance dans l’inconfort productif de l’avant garde.

Cours camarade, le vieux monde est derrière toi ...jouant à la belote au bistrot de chez Pernaut

Que notre pitre national soit réélu ou pas, nous sommes déjà entrés dans le post-sarkozisme.

tgb

12:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11)

11/02/2011

De l’attentat kamikaze ou pâtissier

 

RTR26YYK.jpg

 

Une tarte à la crème dans la gueule, c’est toujours un peu vexant. Ça met du gras sur la cravate, ça fait des taches sur le Smalto. Ça te fait retomber le boursouflé au niveau du caniveau, ça t’envoie directe sa pensée toute maculée au pressing.

Ça fait des frais.

Une tarte à la crème dans la gueule, ça démystifie toujours un peu. Ça te situe le degré d’imposture du poseur onctueux. Ça te révèle la face burlesque du clown pompeux. Ça t’as un côté farce peu apprécié, on se demande, par le précieux ridicule, pas fairplay.

Le gag étant à l’égo, ce que l’émeute populaire est à la crème de Chantilly.

Un juste retour des choses.

Un entartage réglementaire reste donc salissant.

Pas aussi salissant que les diarrhées verbales d’un chroniqueur de bistrot

Pas aussi salissant que les insanités raciales pour ne pas dire racistes d’un « briseur de tabous »

Pas aussi salissant que le militant mépris fait à des plus bas que soi. Ça laisse pourtant des auréoles. Le genre de stigmates pour les cons méchants.

Mais que les pleurnicheurs scandalisés de l’attentat pâtissier se rassurent, le pompeux cornichon Zemmour, l’arroseur arrosé de la tartalacrème nauséabonde ne s’en sort pas si mal.

Il est des pays où on lui aurait pissé dessus.

Israël par exemple.

CPS.UAJ42.210111092809.photo00.quicklook.default-245x163.jpg

 

Ce pays exemplairement démocratique où, pour une pierre lancée, un gamin palestinien se prend huit mois de prison après s’être fait uriner dessus par la soldatesque tsahal. Le pipicaca n’étant pas forcément l’exclusivité de l’enfance et surtout pas des enfants qui en sont privés.

Car il ne suffit jamais pour l’occupant d’occuper, pour le dominant de dominer, pour l’oppresseur d’opprimer, encore faut-il bien humilier. Preuve à jamais indépassable de son omnipotence. L’abus de pouvoir restant le petit supplément bonifié de la domination.

L’humiliation, c’est ce que ressentit Mohamed Bouazizi quand il se fit gifler et cracher à la figure par la petite cheftaine du gouvernorat de Sidi Bouzid avant de lui confisquer sa marchandise. Encaisser la misère, l’injustice, l’arbitraire… ça on peut, tant qu’on peut. Mais survivre à l’affront…

C’est ainsi que Bouazizi implosa avant que la Tunisie n’explose.

Ce Même Bouazizi, que le manager Delanoë en plein zèle repentant soudain pour mieux faire oublier ses douteux silences ou connivences, cherche à honorer. Tout comme ce qui nous sert encore de ministre des affaires étrangères (et d’opposition) cherche à se refaire une piteuse virginité diplomatique sur le dos du Mexique à s’indigner de l’offense faite à Cassez, détenu de droit commun, alors qu’officiellement pour Salah Hamouri, détenu politique, le gouvernement français déclare : qu'il "n’appartient pas aux autorités françaises d’intervenir ou même de commenter les procédures judiciaires d’un Etat souverain".

arton5800.jpg

 

Putain d’hypocrisie, de deux poids deux mesures, quand il est dans ce pays, des innocents français plus innocents que d’autres.

Pour l’ensemble de son œuvre, dont le fond de commerce reste l’inépuisable haine de l’arabe, le pseudo moraliste Zemmour n’aura eu droit qu’à un attentat pâtissier.

C’est mieux que kamikaze.

Mais c’est pas cher payé.

tgb

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu