Avertir le modérateur

06/01/2011

Petit lexique du discours dominant à l’usage des ruminants dans le champ sémantique

vache.jpg


Populisme :  ce mot valise, aux définitions diverses et variées, permet aux tenants de la pensée officielle à court d’arguments, de faire l’économie d’une dialectique et de discréditer à bon compte toute personne sortant du cadre de référence capitaliste. Ce terme accolé à tout déviationniste sortant de l’ordre établi, a pour fonction essentielle de marquer du sceau de l’infamie, l’empêcheur de penser en rond dans le champ politico-médiatique. Tel un cri qui paralyse, cette notion est le Taser utile de la rhétorique paresseuse. Il évite une fastidieuse réfutation dont le mode d’emploi ne tient pas forcément dans les fiches de lecture utilement fournies par l’employeur.

Exemple : Melenchon = Lepen. Ce raccourcis démonstratif a l’avantage de déconsidérer le président du parti de gauche sans s’astreindre ni à lire ses livres ni à se confronter à son programme.

Mots tasers équivalents : Antisémite – Munichois

vache-1.jpg



Briser un tabou : Cette expression fort tendance sur les ondes permet de revenir sur des acquis sociaux tout en soulignant l’audace de l’émetteur et son côté iconoclaste. Briser « courageusement » le tabou des 35 heures, par exemple, consiste à redire pour la énième fois ce que toute l’oligarchie dominante et ses larbins répètent à l’envi, tout en paraissant à la pointe du combat. Si on peut briser "courageusement" le tabou de la retraite à 60 ans, on doit noter que le « bouclier fiscal » ou « la spéculation » n’étant pas de l’ordre du tabou, l’utilisation de l’expression n’est donc pas appropriée. Briser un tabou consiste par petites touches à justifier toute régression sociale et à revenir au 19ème siècle tout en affichant une posture avant-gardiste.

Mots équivalents : réforme – modernisation.

vache-1.jpg



Etre pris en otage : contrairement au sens commun, cette expression ne signifie pas « être prisonnier au fond d’une grotte afghane durant un an, attendant le versement d’une rançon» mais ne pas avoir de métro pour se rendre à son turbin et participer activement aux profits des actionnaires. Faire la queue à la poste peut être considéré comme une forme de prise d’otage (on en souhaitera donc vivement la privatisation) contrairement au fait de subir une file d’attente à Carrefour. La preuve ? vous n’entendrez jamais personne dans la queue souhaiter la nationalisation du temple marchand.

Expressions similaires :  feignants de grévistes, fonctionnaires…

vache-1.jpg



Etat providence : Cette locution est à prendre dans son sens le plus péjoratif. Il ne s’agit évidemment pas d’y voir l’organisation solidaire d’une société civilisée qui répartit l’argent, le redistribue et évite aux plus fragilisés, par exemple, de finir dans la rue, mais bien l’expression d’une administration dilapidant l’argent des vrais français en le donnant à des bons à rien, immigrés bien souvent. Quand le gouvernement achète à Dassault des "Rafale" dont aucun autre état ne veut on ne peut à proprement parler d’état providence, en revanche il est conseillé de le faire quand on évoque le RSA ou toute autre indemnité sociale. 

Notions similaires : assistanat, charges…

vache-1.jpg



Maintenant faisons une phrase avec toutes ces notions mises bout à bout et apprécions le résultat :

Pour en finir avec les populismes , il est temps de briser le tabou de l’état providence prenant en otage nos impôts.


Vous me la copierez cent fois et pourrez remplacer opportunément tout éditocrate du barnum médiatique.

Avec les mêmes notions et dans un ordre différent jouez aussi...

A suivre….

tgb

15:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (28)

05/01/2011

blackout

17:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

03/01/2011

Dans le doute, t'abstiens pas...

securedownload.jpeg



Pour la énième année consécutive, TF1 rafle 97 des cents meilleures audiences de la machine à décerveler.

Pour la énième année consécutive donc, une majorité de téléspectateurs fait un triomphe à la chaîne qui comme nous l’indiquait fort aimablement  son ancien président, aime à fabriquer du temps de cerveau disponible.

Pour la énième année consécutive donc, le légume végétatif de canal con est ravi, en toute connaissance de cause, de mettre entre ses deux oreilles du fromage blanc en guise de neurone et de penser avec son tube digestif.

Non pas que les autres chaînes aident forcément à la conscientisation, mais au moins n’ont elles pas exprimées publiquement qu’elles prenaient ouvertement leur clientèle pour des jambons.

On leur accordera donc le bénéfice du doute.

Il nous faut bien l’avouer, il est un certain confort à se trépaner dans l’hébètement hypnotique, à s’abrutir dans la déliquescence pixélisée, à neutraliser son ciboulot pour s’éviter toute conscience douloureuse et s'adonner à la crétinisation grégaire.

Ainsi aux problématiques complexes qui suscitent force cogitation migraineuse, il est quand même plus indolore de sortir ses fiches cuisine  estampillées Bouygues et de déblatérer en boucle comme un con :

Le chômage ? la faute aux immigrés !
Le perte du pouvoir d’achat ? la faute aux 35 heures
La crise ? l’état providence
L’insécurité ? la faute aux terroristes de banlieue
Le prochain président ? celui qui fera un bébé à Carla

Indéniablement ça repose.

Comme on le constate aujourd’hui en Hongrie, berceau familial de notre histrion rabougri, qui prend pour six mois la présidence d’une Europe paraît-il exemplaire,

55733128_p.jpg

limiter insidieusement le droit d’informer, sous le regard gourmand des autres chefs d’état songeurs, peut se faire aujourd’hui dans l’indifférence générale.

Les masses populaires et consommatrices se foutent bien de savoir ce qu’on bricole dans leur dos, dans la mesure où Jean-Pierre Pernault étrenne une nouvelle cravate en tricot, tissée au fin fond des Cévennes. 

Si 3000 manifestants se sentent quelque peu concernés par la censure journalistique en Hongrie voyant revenir le temps joyeux du rideau de fer, la sécurité de l’emploi, l’éducation, la santé, les services publics et les droits sociaux en moins, on sent la populace infiniment moins motivée à la liberté de penser qu’à la liberté de faire les soldes.

On a les priorités qu’on peut.

Devant une telle apathie au monde, une telle complaisance pour l’avachissement, et ce goût immodéré pour se vautrer dans le mépris auquel on nous invite, on se demande bien alors, pourquoi nous tristes blogueurs, continuons donc à nous masturber le corps calleux, à dénoncer la fabrication du consentement, la servitude volontaire, alors qu’il paraît infiniment plus économique de mettre son crémol aux abonnés absents, sans les affres du questionnement et se laisser aller à la frivolité.

Pourquoi donc nous obstinons nous encore à décrypter, dénoncer, traquer, trier, déjouer, les idées prêtes à penser, les images prémâchées, nous indignons nous encore de toute cette merditude infligée, alors qu’il serait tellement plus simple et rémunérateur de la mettre en veilleuse.

Je ne sais pas pour les autres, mais pour moi la réponse est somme toute basique :

Ce n’est pas que j’ai du goût pour l’éducation populaire, ni que je pense que le moindre de mes billets soit nécessaire ou puisse avoir une quelconque influence sur la moindre parcelle d’humanité, mais je ne sais tout simplement pas faire autrement.

J’ai essayé.

securedownload.jpeg



Comme l’écrit fort à propos Bertrand Russell « L’ennui dans ce monde, c’est que les idiots sont sûrs d’eux et les gens sensés pleins de doutes. »

Le scepticisme n’étant pas le meilleur vecteur pour faire carrière, j’ai choisi l’ironie.

Il faut douter de tout.
Je dis ça et encore je n’en suis même pas sûr !


Pas une raison pour s’abstenir, au contraire...

tgb




16:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (36)

30/12/2010

Mes prédictions 2011 à peine alcoolisées

1525922-funny-gourou-assis-avec-un-ordinateur-portable.jpg





Après avoir éclusé moult bouteilles pétillantes et avoir scruté attentivement au goulot, dans un état de transe proche de l’extase chamanique, le fond liquoreux de la dernière bouteille millésimée, je suis en mesure de vous révéler mes visions et prédictions pour l’année 2011 dans une marge d’erreur scientifiquement infinitésimale et pour ne pas dire quasi nulle. (sans me vanter)

Cette méthode empirique validée par le docteur en charlatanisme appliqué, la pythie des entrailles faisandées, Elisabeth Tessier (je pose 200 prédictions, j’en retiens 3) nous garantie la véracité de mes flashs prophétiques, faisant de moi le Nostradamus numérique du ouebe vaticiné.

La preuve ?! les numéros du loto à venir : 1 2 3 4 5 - numéro complémentaire le 7 (il y avait un piège)

pervert01.jpg



Donc, mes augures politiques pour l’année à venir :

La dolce vita

Dès le 31 décembre 20 heures, sous l’influence de Jupiter et du deuxième décan de j’m’en balance, l’agitateur de l’état, le petit frère des riches, dans un joli bruit musical de casseroles argentées ( Karachi, Wildenstein, Bettencourt, Servier, Bongo…) prenant enfin conscience de son incompétence, de sa totale corruption, et de sa méchanceté crasse, annonce en direct et sur trois chaînes, sa démission immédiate. Touché par une grâce fulgurante, il décide de renoncer à tout privilège pour fonder un groupe de musique tzigane en compagnie d’une chanteuse proche, dont les initiales  « C.B » devraient vous mettre sur la voie.

Il fait le voeu de sillonner enfin les routes d’Europe en caravane pour une vie de bohème libre et non faussée. Son jeune héritier Jean rompt immédiatement le contrat de confiance qui le lie à la maison Darty pour mieux dénoncer le consumérisme et la marchandisation et militer bénévolement à Neuilly pour la décroissance dans un monde alternatif.

Philippe Val en devient drôle.

1525922-funny-gourou-assis-avec-un-ordinateur-portable.jpg



Une rédemption ça va…

Suite à cette rédemption soudaine, Mercure entrant en Capricorne et Hortefeux en Ciotti, Estrosi et quelques autres sinistres flatteurs de vils instincts, rejoignent par pur altruisme la communauté Emmaüs, avant que le sinistre Besson en vacances en Tunisie avec sa jeune épouse et rejoint par Bertrand Delanoë manager, prenne la tête d’un mouvement de résistance contre le dictateur local, Ben Ali. Au même moment, le gouvernement français dans un acte de contrition émouvant vient faire son autocritique devant un Jean Michel Aphatie en larmes et un David Pujadas jurant, mais un peu tard, qu’un jour, il sera journaliste.

Laurence Ferrari en fait une fausse couche.

pervert01.jpg



Argent sale : pléonasme ?

C’est le 12 janvier à 17 Heures 33 et 27 secondes environ ( les prévisions quoique précises restent aléatoires) dans un cycle particulièrement lunaire, que Bernard Tapie, Christine Ockrent, Bernard Kouchner s’engagent solennellement à rendre à l’état l’argent injustement capté par de petites entourloupes humanitaro-médiatico-bancaires entre amis, avant qu’un long cortège de bénéficiaires du bouclier fiscal vienne spontanément donner la moitié de sa fortune gagnée à rien foutre et que l’oligarchie française à l’unisson rapatrie son gros pognon qui pue des paradis fiscaux qui n’existent plus pour mieux l’injecter dans l’éducation nationale tout en entonnant une tonitruante marseillaise.

8 Mars 2011 7H37

1525922-funny-gourou-assis-avec-un-ordinateur-portable.jpg



C’est en plein voyage astral chez Bilderberg que Valls et Copé, les minets de la politique en tutu découvrant qu’ils ne sont que deux merdeux prétentieux à la vacuité sidérale, décident de se pacser et d’ouvrir un salon de beauté embauchant au passage Rachida Dati et Rama Yade comme esthéticiennes. (Fadela Amara non)

pervert01.jpg


Germinal 2011

Alors que la non gauche socialiste, sous l’influence venusienne,  toujours en vacances au Maroc, DSK, Royal, Botul/BHL…dans leur sympathique riad, entre deux taffes de haschisch et trois verres de thé à la menthe décident de fonder en communauté une coopérative agricole bio, l’ami populaire Melenchon à la tête d’un front de gauche uni regroupant PC NPA, écolos de gauche, décrète tranquillement une révolution pacifique et participative rompant avec le capitalisme.

Cet enthousiasme populaire entraîne joyeusement en sa farandole fraternelle une Europe toute démocratique dans une politique sociale, écologique à haute exigence culturelle, avant de jeter du haut des tours de la Défense, deux ou trois banquiers avec parachute doré, histoire de vérifier s’ils volent.

Apparemment pas (même pour le 3ème décan)

1525922-funny-gourou-assis-avec-un-ordinateur-portable.jpg

Mouvement Raëlien

C’est les yeux embués que Marine Lepen, au nom des autres prédicateurs européano-fascistes repentants, bien soulagés de ne pas hériter d’un pouvoir dont ils ne savaient que foutre, s’excuse avec le numérologue Houellebecq,le chiromancien Zemmour et l’astrologue Barbier de Servile pour ses élucubrations de comptoir pas même avinées.

13 Mai 17H 50 : « C dans l’air » change de nom et s’intitule désormais « l’A dans l’q »
16 Mai 23H40 : - Cohn Bendit la ferme.

pervert01.jpg



Présage international


Sous l’influence de Saturne, mars entrant dans la constellation du lion, c’est le 4 juillet 2011, jour de la fête nationale qu’Obama rapatrie les 600 000 soldats de l’empire colonialiste américain disséminés sur la planète, dissout l’Otan, et nationalise Wall Street, avant de rouler une pelle à Chavez entre deux cigares cubains, tandis qu’Israël et la Palestine se fondent dans un seul état avec pour capitale Jérusalem ville ouverte où siège l’ONU présidée par Julien Assange et qu’en Afghanistan les burqas tombent, révélant de jolis strings léopard sous le regard émoustillé des barbus convertis soudain à la laïcité.

A Londres, le soleil harmonique entrant en sagittaire, Tony Blair déclare subitement : ‘si j’aurai su j’aurais été de gauche’ et se jette dans la Tamise.

Auto-prédiction zodiacale

1525922-funny-gourou-assis-avec-un-ordinateur-portable.jpg



Automne 2011 tgb, devient super trop influent.

Epilogue :

Aff’reuses, Aff’reux c’est donc en toute sérénité, que je vous donne rendez vous l’année prochaine même jour même heure même lien, pour vérifier l’exactitude de mes prophéties et la pertinence de mes fulgurantes divinations et vous divulguer encore mes prédictions 2012 sans alcool. (cette fois ci)

Si elles peuvent (ces prédictions) paraître à la louche quelque peu irréalistes, on peut toujours espérer que le n’importe quoi finisse par déboucher un jour sur le quelque chose.

pervert01.jpg



C’est tout ce que je nous souhaite…

tgb

15:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (16)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu