Avertir le modérateur

19/01/2011

Mme Fiasco et Mr Flop

alliot-marie-michele.jpg

Donc nous aurions mal compris les propos de la mère Michèle qu’aurait perdu, si ce n’est son chat, du moins une occasion de se taire. Ce qu’elle fit admirablement et fort servilement pourtant, en tant qu’incompétente ministre de la défense, inconsistante ministre de la justice, transparente ministre de l’intérieur et indécente ministre des affaires qui semblent lui être étrangères, du moins jusqu'à la semaine dernière, appliquant scrupuleusement et en toute lucidité, la phrase du facétieux Pierre Dac:

"Mieux vaut fermer sa gueule et passer pour un con que de l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet"

Nous voilà donc fixés. Faire pire que Kouchner relève quand même de l’exploit à signaler.

Non seulement donc, nous aurions mal compris ses propos, mais en plus, malveillants que nous sommes, nous, français, tunisiens, occidentaux, arabes, terriens, …les aurions déformés.

Vieille rengaine laborieuse ‘des propos sortis de leur contexte et insidieusement interprétés…’

Retournons donc au verbatim et penchons nous tranquillement sur la question sémantique :

…Le deuxième problème est effectivement celui des décès et des violences constatées à l'occasion de ces manifestations.

Mme Fiasco donc identifie comme un « problème » et pourquoi pas un dysfonctionnement pendant qu’on y est, les « décès » apprécions l’euphémisme (glissades ? infarctus ? tourista ? ) et les « violences » lesquelles ? celles des manifestants ? de la police ? du dictateur ? (ça doit être une sorte de mix de tout ça ) constatées...

On ne hiérarchisera donc pas entre les gourdins d’un côté et les balles réelles de l’autre, on s’en tiendra prudemment à la précaution oratoire et au flou diplomatique.

On ne peut que déplorer

Notons dans la déploration, le zest à minima du constat à l’amiable, nulle condamnation, nulle indignation cela va de soi

des violences (toujours non identifiées) concernant les peuples amis..

vu l’ampleur de la réaction officielle ici, je vous laisse imaginer comment les autres peuples pas amis (du Honduras, de la Colombie…) peuvent aller se faire foutre.

Ça c’était la mise en bouche, comme qui dirait le minimum syndical de la compassion vaine et obligée, les mignardises de la solidarité française, au côté paraît-il des peuples opprimés (voir note précédente).

Entrons joyeusement maintenant dans le cœur du sujet et de la polémique :

Pour autant,

bien comprendre, dans le pour autant, que la mini dose compatissante et préliminaire étant expédiée on peut attaquer le fond du lourd :

je rappelle que cela montre le bien-fondé de la politique que nous voulons mener quand nous proposons que le savoir-faire de nos forces de sécurité, qui est reconnu dans le monde entier, permette de régler des situations sécuritaires de ce type.

Et là, je ne vois pas très bien en toute objectivité comment nous pourrions lire autre chose dans le dénoté que ce qui y est écrit. Nul sous entendu, rien d’implicite : du simple du brut du technique ;

232_1000.jpg

Relisons :

je rappelle que cela montre le bien-fondé de la politique que nous voulons mener quand nous proposons que le savoir-faire de nos forces de sécurité, qui est reconnu dans le monde entier, permette de régler des situations sécuritaires de ce type.

La France propose donc à un peuple en train de se faire massacrer en direct, de la formation sécuritaire à sa police, (training, performance, efficacité) du flash ball à ses milices, du taser à son ministre de l’intérieur, du tonfa et de la lacrymo à Mr Ben Ali. De la répression donc mais allégée.

Touchante marque de sensibilité humanisto-humanitaire, dont on ne peut que s’enorgueillir.

Enfin finissons en avec cette charmante offre de prestation commerciale (elle ne donne pas les tarifs, mais on suppose que tout est négociable)

C'est la raison pour laquelle nous proposons aux deux pays (Tunisie Algerie – peut être qu’une commande groupée pourrait occasionner quelque rabais) de permettre, dans le cadre de la coopération, d'agir dans ce sens, afin que le droit de manifester soit assuré,

bien aimable pour la bougnoulie.

de même que la sécurité.

Quelle sécurité ? celle du tyran local ? des populations ? du club med ?

Applaudissements sur les bancs du groupe UMP. Silence poli sur les bancs socialistes, qui, bien que nous n’ayons plus d’illusions sur leur inanité, nous étonneront quand même toujours.

Constatons donc, qu’à l’heure du carnage mme Fiasco n’a d’autre proposition que de la balle à blanc à offrir pour maintenir à flot une dictature afin que ça ne dégouline pas de trop sur le plasma de la télé.

Si mme Fiasco avait la moindre dignité, le moindre sens de l’honneur et de la responsabilité, (concept si cher aux libéraux qu’ils préconisent aux autres mais ne s’appliquent jamais) elle aurait évidemment démissionné sur l’heure, et, ne serait ce que par intelligence ou stratégie, se serait excusée au pire de sa maladresse, au plus juste, de sa grossièreté.

2487514550.jpg

Bien sûr elle ne s’excusera, ni ne démissionnera pas, pas plus que le ministre de la santé Servier, pas plus que mme H1N1, pas plus que mr Univoque ou Mr Auvergnat, les baltringues obscènes d’un gouvernement mort né et pas plus naturellement que mr Flop, à son niveau d’incompétence avéré particulièrement en forme ces temps ci.

tgb

15:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (31)

17/01/2011

Les ministres de l’intérieur finissent mal, en général.

h-4-2371711-1295086432.jpg



"Je veux que partout dans le monde, les opprimés, les femmes martyrisées, les enfants emprisonnés ou condamnés au travail, sachent qu'il y a un pays dans le monde qui sera généreux pour tous les persécutés, c'est la France !" (NS 6.05.07)

ba-ns2.jpg



Les ministres de l’intérieur, devenus présidents, finissent mal, en général.

tgb

22:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

15/01/2011

Le peuple tunisien est grand et Sarko est petit

moh-bouazizi.jpg



Le peuple tunisien est grand


Mohamed Bouazizi (photo) restera donc par son immolation et son sacrifice, comme Yan Palach en 69 à Prague, le symbole de cette révolution tunisienne.

Mieux qu’un symbole, il aura été le déclencheur même de cette magnifique insurrection venue, l’un de ces éléments de blocage qui, d’une manière alchimique, catalyse tout à coup l’âme subversive d’un peuple et le soulève comme un irrésistible tsunami.

Le tragique de l’histoire c’est que Mohamed Bouazizi ne saura jamais que son geste désespéré vient d’entrer dans l’Histoire et que son désespoir  même est à l’origine aujourd’hui de l’immense espoir tunisien.

2010-12-07_21.45.16.jpg
azyz-071210-1.jpg


Slim Amamou et Azyz Amamy…eux le savent. Ces deux blogueurs tunisiens emprisonnés, auront largement contribué à cette première révolution numérique, comme y auront contribué, les femmes, les avocats... A coups de canifs incisifs sur la toile, ils auront appris à tout le peuple tunisien à ne plus avoir peur.

Quelques liens de blogueurs tunisiens :

http://bestadel.blogspot.com/2011/01/la-liberte-seul-horizon-possible-2.html
http://bokoussama.blogspot.com/2011/01/drapeau-tunisien.html
http://tnkhanouff.hautetfort.com/
http://arabasta1.blogspot.com/
http://blogs.arte.tv/fotografia/frontUser.do?method=getHomePage
http://seifnechi.blogspot.com/
http://revolutiontunisie.wordpress.com/
http://kahaw.blogspot.com/
http://maghreblog.blogspot.com/
http://abinote.blogspot.com/2011/01/amertume.html
http://carpediem-selim.blogspot.com/2010/12/sidibouzid.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed:+carpediem55+(Carpe+Diem)
http://nawaat.org/portail/
http://mel7it.blogspot.com/
http://debatunisie.canalblog.com/archives/2011/01/14/20120905.html?t=1295020111405#c39964818

Et quand un peuple uni n’a plus peur, alors c’est la peur qui change de camp et c’est un système policier qui s’effondre comme un château de cartes.

Et pendant que l’occident rogne tous les jours ses libertés l’orient lui, les conquiert.

La première révolution du 21ème siècle est tunisienne.


Et Sarko est petit…

Tandis que nos oligarques français furent, mais on finit par s’y habituer, particulièrement minables. Infoutus de sentir le vent de l’histoire. A la remorque du petit tyran local et plus si affinités. A voir des barbus partout, particulièrement là où il n’y en avait pas.

article_duo.jpg



Minable et indécente, Alliot Marie
et son offre de savoir faire de la bonne sécurité bien française.
Nous lui souhaitons bonne chance lors de ses rencontres diplomatiques à venir du côté de Carthage.
Minable et indigne, Mitterrand et sa défense univoque d’un dictateur tout relatif. 
Nous lui souhaitons bonne chance lors des manifestations culturelles franco-tunisiennes du côté d’Hammamet
Minable et obscène, Seguela et ses conseils en com pourris à un assassin tout dégoulinant du sang de son peuple  

Qui n’a pas fait la com d’un dictateur à 50 ans a raté sa vie

Minable encore les silences complaisants de Delanoëqui avait tous les jours des opposants au téléphone » SOS-amitiés, Bertrand Manager vous écoute…
Nous lui souhaitons bonne chance pour sa retraite bien méritée dans sa villa de Bizerte
Minable et ordinaire, les absences médiatiques pour une fois, d’un BHL et sa bande bien plus préoccupés à lutter courageusement avec le CRIF et au péril de leur vie contre Stéphane Hessel, que de s’indigner des carnages à Tunis.

Sauver Sakineh en Iran d’accord mais quand même pas le peuple tunisien tout entier.

Et particulièrement minable et abject l’indifférence officielle à la mort en direct de l’universitaire franco-tunisien, Hatem Bettahar.

Mais il est vrai qu’un "auvergnat" mort ça va, c’est quand il y en a beaucoup que ça pose un problème. (et encore)

Et puis soyons sérieux avec le briseur de tabous Zemmour : un arabe ne peut être maître de conférences, un arabe ne peut être qu’un délinquant en prison.

Et tandis que le peuple tunisien s’émancipe, volant la vedette à la fille à papa, reprenant ce week end, l’entreprise familiale Lepen-et-islamophobie

Décidément ces " bougnoules"…

 

l’agence de notation Fitch envisage d’abaisser la note de la Tunisie.

1288769623.jpg



Message implicite des copains du FMI

Libéralisme et dictature sont les deux mamelles du AAA

Toute proportion gardée et à l’heure où la justice aux ordres nous reconstitue le simulacre de Tarnac, rêvons un instant à l’insurrection ici qui ne vient pas :


"Le président SARKOZY a quitté la France, la Tunisie «prend acte».

tgb



13:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (30)

13/01/2011

Merci qui ?

miroirmonbeaumiroir.jpg



On a eu l’assassinat des moines de Tibehrine par des terroristes assoiffés de sang impur. On sait aujourd’hui que ce massacre est dû à une probable bavure des forces armées algériennes.

On a eu l’attentat à Karachi d’islamistes fanatiques contre des ingénieurs français. On sait aujourd’hui que cet acte fut plutôt le résultat d’un sinistre règlement de comptes entre politiques corrompus.

photo_1273065222919-1-0_w350.jpg



On a eu la mort du skipper du Tanit, tué par des pirates. On sait maintenant que Florent Lemaçon est mort d’une balle perdue, tirée par le commando français venu le libérer.

grande-929189-1101567.jpg


On a eu l’exécution, selon Sarko himself, de Michel Germaneau par l’AQMI, avant de découvrir aujourd’hui que le responsable humanitaire était mort faute de médicaments.

Quatre versions officielles.
Quatre versions tronquées
Quatre versions démenties.

On sait que ce gouvernement ment.
On sait que ce gouvernement ment tout le temps.
On sait que ce gouvernement ment comme il respire.
Que le mensonge lui est consubstantiel .

Du bouclier fiscal allemand, en passant par Bettencourt, Servier,…jusqu’aux chiffres maquillés du chômage.

929214-1101604.jpg



Or, que croyez vous qu’il se passât, lorsqu’Alain Juppé ministre des armées vint droit dans ses bottes nous annoncer que les deux otages enlevés au Niger, les malheureux Antoine de Léocour et Vincent Delory avaient été exécutés par leurs ravisseurs ?

Prudence éditoriale ?
Scepticisme de principe ?
Conditionnel précautionneux ?
Enquête préliminaire ?
Opposition circonspecte ?

Que nenni ! une admirable unanimité de la clique médiatique et de la classe politique, dans une touchante unité nationale mon cul.

Aux (l)armes citoyens :

Le terrorisme ne passera pas.
La France et son président ont des couilles.
Ce fiasco total est une grande victoire. 
Jusqu’à la remarquable sortie de Joffrin-Mouchard, jamais avare d’une connerie pavlovienne  : « la responsabilité  de cet assassinat repose sur les assassins ».

Circulez y’a rien à voir.


Et de prendre pour argent comptant et sans discernement, les infos des menteurs ordinaires et les incohérences du discours officiel.

Et le cow boy en chef de sortir son bazooka de derrière le comptoir, et le mini Bush de jouer le matamore des sondages, son petit fling ramolli soudain en érection dans un déclenchement d’hormones mâles et de montée de testostérone tout à empiler les déclarations martiales :

« Et qu’on ne cédera pas au diktat des terroristes » et que « "ce crime odieux ne fait que renforcer la détermination de la France à lutter sans relâche contre le terrorisme et contre les terroristes » et que  "les démocraties, c'est leur honneur, c'est leur noblesse, doivent lutter pied à pied contre ces barbares venus d'un autre âge qui veulent terroriser le monde entier" et que de qualifier cet enlèvement d'"acte barbare perpétré par des barbares"

La bonne vieille rengaine du bien contre le mal, des méchants contre les gentils et qu’à la fin c’est nous qu’on gagne.

Du vieux story telling de western franchouillard.

Et le bon peuple de vrais français de saluer le courage du va t’en guerre avec le sang des autres, au Sahel ou en Afghanistan et d’applaudir le petit coq poseur d’ultimatum qui fait rire Gbagbo mais qui la ramène pas devant le Ben Ali.

"Aujourd'hui, l'espace des libertés progresse en Tunisie" (2008)

miroirmonbeaumiroir.jpg



Or il y a à voir.


Il y a à voir sur l’AQMI
Il y a à voir sur Areva
Il y a à voir sur la Françafric (que)
Il y a à voir sur l’hystérisation de l’anti-islamisme présidentiel qui le nourrit
Il y a à voir sur l’instrumentalisation du terrorisme qui fait peur.
Il y a à voir sur les trois échecs consécutifs de la stratégie œil pour œil.

Je ne sais comment ça s’est passé au Niger, je n’y étais pas.
Je sais juste que par nature et expérience, je me méfie des versions officielles.
Que des corps calcinés dans des jeeps calcinées, ça pue le collatéral .
Que l’interception par hélicoptère n’est pas des plus chirurgicales.
Que le mini Bush des sables, celui qui a des couilles avec le sang des autres n’aurait pas agi ainsi, si son Jeannot de chez Darty avait été dans le 4X4.

Que la rançon de tout ça, c’est qu’aujourd’hui, tout français pris en otage, est un mort en sursis.

Merci qui ?

tgb

 


12:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (22)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu