Avertir le modérateur

13/09/2010

L’homo Sarkozus

189583.jpg


Grotte de Lascaux : 18 000 ans après les dernières traces de présence humaine et 70 ans après sa mise à jour : découverte extravagante d’une étrange secte primitive dans les bas-fonds crapoteux de la France bien profonde.

La tribu aux mœurs primaires et au langage confus « entre l'universel et le terroir, il y a Lascaux » (???) découverte ce dimanche au fond, bien au fond des entrailles nauséabondes de la France d’avant, semble être une véritable énigme pour les paléontologues les plus érudits de ce pays.

Si l’on peut exclure, vu la pensée archaïque des individus, qu’il nous serait enfin révélé ici le chaînon manquant entre Néandertal, brutal, inculte, agressif, limité mais quand même pas à ce point et cro-magnon, socialisé, outillé, inventif et développant déjà de véritables éléments de langage autrement plus élaborés que les flatulences du chef de clan aux bas instincts, certains osent l’hypothèse d’un groupe déviant en pleine régression sociale, morale et politique.

Une sorte de néo spécimen régressif que l’on nommera ici, homo Sarkozus, à l’instinct groupal et en rupture totale de civilisation.

Cette secte sauvage, belliqueuse et cupide, peu sapiens sapiens, traquant jusque dans les soubassements, sous sols et autres catacombes, le Rom, la taupe ministérielle, le rat quittant le navire, le sous marin Pakistanais, le mineur chilien, la racaille ou l’argent de la vieille, tenterait de creuser toujours plus profond le gouffre du budget national à son seul profit, faisant passer le trou de la sécu pour un vulgaire anus artificiel.

1410191_3_5ebf_le-sein-nu-vetue-d-une-robe-blanche-et-d-un.jpg

si certains ont le goût du renfermé d'autres mieux oxygénés préférent l'altitude

L’homo Sarkozus semble peu hospitalier. On voit ainsi sur la première photo, le chef de clan (exempté de Charlotte afin de ne pas nuire à sa permanente) découvrir outragé, des tags et autres graffitis muraux sur son territoire. Par des éructations baveuses, il intimera très vite à son porte gourdin Brice Pierrafeux, de nettoyer au Kärcher les murs souillés avant que de les faire recouvrir par son ancêtre Pal, barbouilleur rupestre de fresques pyschédéliques à la truelle.

20100109PHOWWW00015.jpg



Si l’on peut assimiler sociologiquement à une aimable métaphore coloscopique cette plongée rectale de l’homo Sarkozus, fasciné par l’obscurantisme, l’ombre et la caverne dans le trou du cul d’une France bloquée à son stade anal, on peut y voir aussi la tentative d’individus déterminés à suivre la courbe de sondages décroissants ou l’exercice Actors studio d’une homo Sarkozus botoxée, songeant à un remake de « Gorge profonde ».

Comme on peut le voir, les hypothèses scientifiques les plus loufoques sur cette mystérieuse et fantasque secte ne manquent pas.

Le plus simple étant encore de refermer la porte sur ce groupe primaire et de faire du gouffre, à l’image de la France, un musée Grevin.

tgb

16:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

10/09/2010

Nous entuber c’est bien, le faire savoir c’est mieux

 

securedownload-2.jpeg



On est bien soulagé.

Après être passé par la case prison, le repris de justice Tapie, ex chacal d’entreprise, margoulin troupier du Bernartapisme.com, rabatteur charognard d’électeurs PRG, parti groupusculaire de la soupe radicalement insipide à tous les râteliers, groupetto qui n’existe pas mais qui est toujours prêt à rendre service au pouvoir en place, vient de toucher 210 millions.

On est content pour lui, d’autant que, la modeste facture résulte d'un arbitrage acrobatique rendu en 2008 alors que l’état avait gagné sur le terrain judiciaire.

Mais comme nous l’explique avec une touchante sincérité, la très crédible Christine Lagarde : "J'ai examiné tous les aspects juridiques du dossier et en conscience, je l'assume parfaitement, je pense que c'était la bonne décision dans l'intérêt de l'Etat"

Bonne nouvelle du côté de Lagarde, elle a une conscience.            
Mauvaise nouvelle du côté du contribuable, à l’heure où, comme tout l’indique, les caisses de l’état débordent, en quoi, se faire enfler de 210 Millions est dans l’intérêt de l’état ?

Cherchez pas, c’est de l’économie haut de gamme, pouvez pas comprendre.

securedownload-2.jpeg



Quitte à être dans le bon goût et le raffinement social d’ailleurs, on peut déplorer même que le sieur Nanard à trois bandes, ne reçut pas en sus, une méritoire légion d’honneur.

Il fut un temps où, les petites saloperies ordinaires, les petits arrangements entre compères, les crapuleries entre amis, se faisaient dans une certaine discrétion et l’arrière-boutique. On avait de drôles de pudeurs en ces temps là. C’est pas que les scrupules étouffaient spécialement l’oligarchie de l’époque, mais une forme de décence tenait encore lieu de paravent.

Avec la droite décomplexée, foin de honte et de vergogne, non seulement, elle prend un plaisir non dissimulé à nous faire les poches avec cette morgue hautaine qui lui va si bien au teint, mais en plus c’est à nous de baisser les yeux en nous excusant.

Certains brillants chroniqueurs mensualisés arriveront à vous vendre ça comme une vertueuse avancée de la transparence. Nous leur laissons volontiers l’audace de la farce.

securedownload-2.jpeg



Autre exemple :

Attentifs comme vous l’êtes, vous aurez bien noté que l’augmentation des taxes sur le « Triple Play » de vos abonnements internet est une injonction de Bruxelles à laquelle, c’est bien malheureux mais qu’y faire m'âme Chabot, l’état ne peut se soustraire.

En revanche vous n’aurez peut-être pas noté que, pour ce qui est de la résolution adoptée jeudi par le Parlement européen pressant la France de « suspendre sur le champ » les expulsions de Roms, le gouvernement inflexible et déterminé ne cédera pas au Diktat de Strasbourg.

Super biscoto avec gros kiki dans pantalon montre ainsi à peu de frais, que c’est nous qu’on commande chez nous et qu’on va pas se laisser emmerder par des étrangers pas français et que ça c’est bon coco pour le thermomètre électoral m'sieur Duhamel.

Mais tiens, juste pour le fun et en passant, si on divise 210 Millions d’Euros par 60 millions de connectés (ce qui est évidemment très emblématique) on trouve 3 euros et des poussières par tête de câble, soit à peu prés l’augmentation qu’on va se manger très bientôt.

Je dis ça je dis rien. Je dis juste que des petits calculs amusants comme ça, l’air de rien, on peut se les faire sur presque tout.

Une grosse ristourne pour l’un et un petit prélèvement x 60 Millions d’autres pour compenser = zéro.

Bref, il ne suffit pas d’entuber les cons de payant, encore faut-il que ça se sache.

securedownload-2.jpeg



Dernier exemple

La police est devenue si prévenante et bien élevée, sauf pour Zyed et Bouna, quand même pas exagérer, que la veille d’une perquisition rapport à l’affaire Woerth, elle annonce aimablement qu’elle viendra prendre le café vers les dix heures le lendemain. Ce  qui permet aux femmes de ménage de bien nettoyer dans les coins et de mettre un joli napperon sous les tasses, histoire de bien recevoir.

Avant ça devait se faire aussi sans doute, mais on ménageait les convenances, dans la discrétion et le tact. Aujourd’hui on en est tellement fier que non seulement on assume à mort mais en plus on le revendique : "La police judiciaire  nous avait prévenus 24h à l'avance. Les policiers n'ont rien trouvé et n'ont emporté aucune pièce", dixit  Eric Cesari, le directeur général de l’UMP, juste avant d’acheter le mot clef « Perquisition ».

C’est à ces petits riens que l’on peut mesurer le somptueux mépris du pouvoir nous crachant au visage avec une pure jubilation de classe.

Et certains de nous recommander de nous opposer avec des pincettes ?

A la tronçonneuse mes amis, à la tronçonneuse…

N’ayons plus honte de rien.


tgb

15:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

07/09/2010

Bravo président°

phpyWyzv5paris2.jpg

2 500 000 manifestants en France ce mardi 7 septembre

On a beau dire, même si le président des riches, le président des vieux, et le président des cons, est nul, cynique et incompétent, il aura fait beaucoup pour la relance économique du merguez frites en ce pays.

On ne peut pas être mauvais tout le temps.

tgb

° Syndicat Français des vendeurs ambulants de merguez frites

31942991_87a97b9527.jpg

 

18:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (16)

05/09/2010

Dominique Dord – au zénith de son incompétence

doiquedord.jpg



Rupture du talon d’Achille : mauvais présage.

C’est donc sur une jambe et deux béquilles, que le nouveau trésorier de l’UMP, Dominique Dord (Dodo pour les intimes), sera dorénavant chargé de collecter la menue monnaie du gros fretin copain/coquin de ce pays déliquescent, dans un échange fructueux de bons procédés et autres renvois d’ascenseurs affairo-politicards.

Il se trouve que j’ai l’honneur de bien connaître le nouveau percepteur remplaçant du très intègre Woerth, le néospécimen Dodo étant le député maire de Bled les Bains, ma ville natale et de villégiature à l’occase.

J’eus d’ailleurs  plusieurs fois le privilège de ne pas voter pour lui, ce qui ne l’empêcha d’ailleurs pas d’être élu et réélu par le quatrième age local  particulièrement peu regardant sur les coulisses d’une gestion slalomeuse et dans la mesure où les guirlandes scintillent généreusement dans les colis de noël et que les feux du 14 juillet en foutent plein les mirettes.    

La politique de façade étant la spécialité de DODO l’endormeur, tandis qu’il brade à ses amis promoteurs, murs et jardins publics, tout à sa détestation des arbres sauf dans sa nouvelle propriété arborée, acquise récemment par le néo-châtelain au prix d’un million et demi d’euros.

Il est heureux de constater que grâce à une politique à peine clientéliste, certains français méritants gagnent en pouvoir d’achat.

Il est à signaler d’ailleurs que Dodo l’esbroufeur doit être le seul maire au monde à avoir refusé le versement à sa ville de 300 000 euros (par la société « Léon Grosse ») suite à une condamnation pénale, faisant appel afin d’épargner royalement à l’ami entrepreneur la pénalité et amputant ainsi de la somme juridiquement acquise, le budget municipal.

Du bénéfice individuel ou de l’intérêt collectif, il y a longtemps déjà que l’ami Dodo à choisi son camp.

doiquedord.jpg



« sérieux et rigoureux »

S’il y a bien deux qualificatifs dont on ne peut affubler sans rire, l’opportuniste Dodo, ce sont bien ces deux adjectifs, comme le fait le décidément peu inspiré Xavier Bertrand, en revanche pour ce qui est des petits arrangements entre amis nul doute qu’on pourra compter sur lui et son suppléant, associé notaire en de juteuses affaires : Claude Giroud.

Dodo ? Ni sérieux, ni rigoureux, comme le soulignait encore, en juin dernier la chambre régionale des comptes, mais un talent certain de bonimenteur largement favorisé par une presse locale platement complaisante, dont la Daube libéré  toujours prompte à lécher les godillots merdeux des petits potentats de province et l’insipide chaîne de télé 8 Mont Blanc, aux versions frelatés de Pujadas régionaux.

Un penchant très net également à fermer hôpital et maternité et privatiser tout ce qui bouge, le Dodo, des thermes nationaux au camping municipal face au lac, promis à un bétonnage immobilier, idéal pour doper la pompe à finance. Camping municipal déjà amputé d’un tiers par les soins de Dodo l’argumenteur qui, dans une démonstration au foutage de gueule implacable, peut dorénavant claironner que le camping est devenu trop petit pour accueillir l’estivant de passage.

Fallait oser.

L’ambitieux Dodo, un de ces faux jeune libéral, à la cravate dynamique plus trente ans de retard, comme on se le représente chez les ringards de la France moisie et qui commence aujourd’hui à sentir le vieux jeune narcisse un peu rance, se vit si longtemps nourrir un destin national, ministre ou secrétaire d’état de n’importe quoi, rapport à sa grande compétence en la matière, et ne voyant décidément rien venir, ne gambergea sans doute pas trop avant de sauter sur la promotion trésorière encore chaude du cadavre d’Eric W. d’autant qu’en ces temps pourris de sarkozisme nauséabond ça ne devait pas se bagarrer au portillon.

doiquedord.jpg


Troisième star locale, après la speakerine engrossée Laurence Ferrari et le jeune sprinteur peu dégrossi Christophe Lemaître (entraîné par mon ancien et respectable prof de gym - je ne me compte pas ce serait par trop déloyal) Dodo passe enfin de l’obscur à la lumière, le temps de finir à l’ombre, là où terminent en général les comptables des partis politiques. On en a vu de bien plus scrupuleux encore, y laisser leur carrière.

Car, un petit cailloux dans la chaussure de Dodo l’enchanteur devrait finir par devenir un gros rocher dans sa grande gueule ; la ténacité d’un journaliste opiniâtre et obnubilé, qui depuis plus de dix ans et dans une relative indifférence médiatique  à planté les crocs dans le mollet de Dodo et ne lâche pas le gras : le coriace et entêté Jacques Girard que je lis depuis toujours et très quotidiennement. 

Suite à une investigation constante « sérieuse et rigoureuse » elle, Jacques Girard possède tous les dossiers documents et archives sur toutes les affaires du petit père Dodo, restées jusqu’à présent confidentielles et qui se révèlent être une mine d’or pour ses confrères parisiens, servies sur un plateau.

Il n’y à plus qu’à puiser. Les affaires de Dodo devraient ainsi s’égrener tout au long des semaines et mois à venir et finir par émouvoir une justice  savoyarde assoupie et une opinion publique (aixoise entre autre) fort anesthésiée.

Comme quoi l’acharnement assidu d’un plus petit que soi, considéré comme nuisance négligeable et traitée par le mépris, peut s’avérer désastreuse pour le puissant et être un jour récompense pour le misérable.

Dodo, le petit apprenti sarkozien de province qui fit de mon joli coin alpestre un bien sale laboratoire micro libéral, au service de son laborieux  destin vient d’officialiser son seuil d’incompétence.

Il devrait rapidement retourner d’où il vient, nulle part, pour redevenir ce qu’il ne cessa jamais d’être, personne.

tgb

08:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (13)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu