Avertir le modérateur

04/01/2010

Baisons futés

9-on_peut_toucher.jpg

 

Si le plan B (polonais) est de retour avec son Bolkestein relooké voluptueusement en « directive services », si vous pouvez encore fignoler votre système D pour survivre dans les décombres d’une civilisation occidentale très avancée (c’est le mois du blanc profitez en), si vous pouvez mollement espérer encore l’instant T de L’heure H du jour J, en revanche pour ce qui est du "point G" des fois que ça vous démangerait encore, vous pouvez lâcher l’affaire :

Le point G n’existe pas.

C'est ce qu'affirme en tout cas, une étude britannique, l'étude du King's College de Londres portant sur 1.800 femmes et mettant en évidence que la zone érogène féminine, dite point G, ferait partie d’un imaginaire encouragé par les magazines Petasse Beauté… et autres sexologues, grands spécialistes du consumérisme sexuel et du marronnier printemps été du touche pipi hautement performant.

interrupteur.jpg



"Le point G, zone érogène réduite, située dans le vagin, censée concentrer de nombreuses terminaisons nerveuses et supposée mener à un plaisir  sexuel intense n’est au final qu’une arnaque marketing et donc une idée à peu prés aussi subjective que la grippe  A (90 millions de doses en moins).

Pour ceux ou celles qui tel le graal le recherchait encore éperdument la nuit dernière, ils peuvent éteindre la lampe frontale, ranger les étriers et adresser leurs légitimes doléances à Ernst Gräfenberg, gynécologue allemand, inventeur prétendu de l’objet sus cité et à Beverly Whippleen qui popularisa le concept en se faisant des couilles en or dans les années 80.

1778400188.jpg



Et pendant que le nigaud de service qui n’est pas du genre à renoncer à la première difficulté, cherche encore le point G de Carla B en se moralisant le capitalisme d’une main tout en se rééduquant le périnée de l’autre, le mieux c’est encore d’oublier toutes ces conneries logomachiques sorties directes du monde abruti de l’entreprise, de bazarder définitivement des concepts aussi foireux qu’évaluation, performance, optimisation et compétitivité et d’étreindre sa (son) bon(ne) ami(e) sans se soucier de la moindre prouesse sexuelle.

Baiser futé c’est se décomplexer du gland, pas tenir la moyenne.

tgb

18:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (16)

01/01/2010

Allons enfants de l’apathie

securedownload-2.jpeg



Ch’ais bien, les lendemains  de fête, tout ça, on a l’œil penaud, la pensée pâteuse, et la casquette à l’envers, pour peu que les plus masos, ou les plus scrupuleux, dont je ne suis pas, (hier soir j’ai fait un geste pour la planète, j’ai éteint ma télé, pile à 20 h) se soient enfilé le mauvais mousseux du type qui nous sert de président …

Bon apathie…

Alors pour se ragaillardir le muscle de l’estomac et attaquer ce 2010 avec un entrain républicain, ce condensé d’un discours de Jean-Paul Marat, qui comme tout le monde l’apprit à l’école d’Hortefeux, mourût dans la baignoire  à égorger les moutons.

Leçon d’histoire avant disparition  :

Bonnet_Phrygien.png



« …Les citoyens timides, les hommes qui aiment leur repos, les heureux du siècle, les sangsues de l'Etat et tous les fripons qui vivent des abus publics ne redoutent rien tant que les émeutes populaires ; elles tendent à détruire leur bonheur en amenant un nouvel ordre de choses…

…ils  ne parlent que d'apaiser le peuple, ils ne travaillent qu'à l'empêcher de se livrer à sa juste fureur…

…ils  ont pour cela de puissantes raisons…

…car, à quoi devons nous la liberté, sinon aux émeutes populaires ?…

…c'est une émeute populaire…,qui  a éveillé l'insurrection de la nation…

…c'est une émeute populaire, …qui a fait avorter la seconde conjuration…

…ce sont les émeutes populaires qui ont subjugué la faction aristocratique …

…l'Assemblée nationale,… n'est entrée en activité qu'à la suite de quelque émeute populaire, ..elle n'a décrété de bonnes lois qu'à la suite de quelque émeute populaire…

C'est donc aux émeutes populaires  que nous devons tout, et la chute de nos tyrans, et celle de leurs favoris… et l'abaissement  des grands, et l'élévation des petits, et le retour de la liberté…

…Réveillez  vous citoyens, Réveillez  vous !

Marat

Bonnet_Phrygien.png




Affr’euses et Aff’eux encore enfarinés , je vous la souhaite non frigide et bien phrygienne…

tgb

09:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (17)

22/12/2009

L’odeur de la neige



flocon.jpg


On la sent venir. A ce quelque chose d’indicible, d’indistinct. Un parfum de fadeur qu’on renifle. Une suspension humide dans l’air. Une douce tension. Une latence qui fait que tout se ralenti, que tout devient calme trop calme, comme dans ces films de cow-boys et d’indiens juste avant l’embuscade.

L’arrivée de la neige a une odeur oui. A moins qu’elle ait une ambiance ou une couleur. Un ciel qui s’épaissit en gris cotonneux et qui s’installe en édredon. Un silence qui gagne imperceptiblement la ville ou la campagne comme si la nature elle-même retenait sa respiration et les chiens leurs aboiements.

Rien à voir avec l’odeur de la pluie qui vient. L’odeur de la neige a ce parfum inodore qu’on reconnaît pourtant d’instinct. L’odeur du zéro degré.

Et puis les premiers cristaux ; timides et délicats. Et puis les premiers flocons, légers et aériens qui envolutent tout, qui forcissent et s’empâtent, lourds et onctueux. Cette fluidité fragile qui se matérialise, jusqu’à tout envelopper, tout amoindrir, tout amortir, tout calfeutrer de blanc impec, tout insonoriser à l’étouffé, jusqu’à l’apaisement. A arrondir les angles, à embellir le moche, à adoucir les perspectives, à souligner d’un trait ouaté, les lignes électriques qui structurent un autre paysage.

Et les premiers pas dans la neige. Cet écrasement voluptueux et sourd d’une mousse qui se tasse, et qui finit par faire de son inconsistance, une force.

Des millions de flocons, tous ressemblants et tous différents, des millions de presque rien, cette insignifiante condensation de vapeur d’eau, jusqu’à l’improbable dévastation de l’avalanche.

Il neige.

tgb

09:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (14)

18/12/2009

mais.. Doukipudonktan

mauvaise haleine ?

 

73484_rachida_telephone_img.jpg

6a00d83451bac169e201156fb092a2970c-320wi.jpg
610x.jpg
nadine-morano-intox200712112180991.jpg
photo_0302_459_306_14172.jpg
1260776837.jpg

MON CONSEIL !!!

Minnie-Burqa-001.jpg

la burqa !

 

tgb

22:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu