Avertir le modérateur

08/04/2009

Mangez gras !

securedownload-3.jpeg




Vu que l’époque est au coup média,
Vu que les vergetures de Dati suscitent plus d’intérêts que les suicides quotidiens en prison ;
Vu que, « lorsqu’il y a une grève en France (ou une manif monstre) plus personne ne s’en aperçoit », autant radicaliser l’action et choquer férocement l’opinion.

Vu qu’en termes d’impact, un égorgement islamique d’otage à visage pâle diffusé sur le ouèbe, bouleverse manifestement plus le retraité de Narkozie profonde qu’un bon gros bombardement bien sale à Gaza ou Kaboul, autant augmenter la dose prescrite d’images traumatisantes.

Vu que la séquestration de cadres dirigeants, dont l’inouïe violence consiste à les faire sentir sous les bras et à les contraindre à demander pour aller faire popo à un sous prolo de base en instance de licenciement de divorce et d’expulsion de son Sam Suffit pavillonnaire, attire enfin et pour un temps l’œil putassier de la caméra du soir, autant pousser la chose dans le genre outrancier et drolatique.

Et quitte à scandaliser nos gouvernants pas élus pour ça, nos bien nourris, élus lavés, ministres blanchis, s’élevant contre les prises d’otages patronales avec auréoles sous les bras, OUVRIERS licenciés par paquets de mille, inspirés par le pittoresque slogan des joyeux anti-G20 londoniens et au beau milieu de l’open space :

Mangez les riches ou plus précisément bouffez toute votre hiérarchie !!!

Un de ces gros gras grand patron bedonnant du Cac 40 cumulant quelques milliers de SMIC (ça fait combien en tickets resto ?) dans sa gamelle. Un de ces gros gras grand big boss tout plein de protéines et de bon cholestérol 3 étoiles au Michelin.
Un de ces financiers gestionnaire façon Caterpillar, aux 3 milliards de dollars de benef cette année et aux 3000 suppressions d’emplois en France.

1 milliards de gain pour mille emplois supprimés : du travail de pro !

securload-6.jpeg



Oui quitte à retourner à l’état sauvage, et à sortir définitivement de la civilisation, faites rôtir au milieu de l’open-space un de ces méchouis décideur dont vous nous direz des nouvelles.

Et à l’instar d’un Jonathan Swift, assaisonnant les bébés, non seulement vous ferez bombance à la cantoche en sortant de l’ordinaire, mais en plus vous proposerez un substitut original à la famine qui vient.

Prenez soin, cela va de soi, de choisir un beau spécimen 100% Medef, cynique et opulent, du genre Kessler, huileux et ventripotent à souhait.

h_9_ill_630865_kessler.jpg


Ce sera l’occasion, tout à le farcir du fion et à le dorer à la broche de lui faire ravaler ses quelques menus propos provocateurs :

« Adieu 1945, raccrochons notre pays au monde !_Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. (…) Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement s’y emploie. Les annonces successives des différentes réformes par le gouvernement peuvent donner une impression de patchwork, tant elles paraissent variées, d’importance inégale, et de portées diverses : statut de la fonction publique, régimes spéciaux de retraite, refonte de la Sécurité sociale, paritarisme…_A y regarder de plus près, on constate qu’il y a une profonde unité à ce programme ambitieux. La liste des réformes ? C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là. Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance ! »

éditorial du journal « Challenge » 4/10/07

Oui camarades faméliques, il est temps de vous nourrir des affameurs tout en contribuant à la pure tradition de la gastronomie française. Rien ne vous empêche d’ailleurs, d’oser une cuisine innovante et moléculaire à la mode Ferran Adria ou Thierry Marx.

Surtout n’ayez aucun de ces complexes minceurs que les marronniers pré-estivals nous préparent en une des magazines « Radasse beauté »

Qu’importe le bourrelet disgracieux ou la brioche flasque, puisque vous n’aurez pas de congés payés cet été, et pas de bronzette glandeuse sur la plage.

A l’image de nos prédateurs empiffrés : goinfrez vous !!!

On s'téléphone, on s'fait une bouffe ?

Je vous raconte pas le BUZZ !!!


tgb

18:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (18)

06/04/2009

Né con un jour, néo-con toujours

 

denmark3.jpg


Quelques crapules Bushiennes, accessoirement passibles de tribunal international pour complicité de foutage de gueule et d’armes de distraction massive et pour leur vision extra lucide du choc de civilisation sont enfin récompensées pour leur fourvoiement historique et leur indéfectible zèle atlantiste et sioniste.

Ainsi ce sinistre ultra-libéral Anders Fogh Rasmussen, dogue danois, wiking luthérien, proche des évangélistes parpaillots et du complexe militaro industriel ricain, familier du ranch texan du petit George et accessoirement allié au parti d’extrême droite « le Folkspartei » qui ferait passer le FN pour une joyeuse bande de boy-scouts.

Celui là même oui, qui mit le feu aux poudres en instrumentalisant l’histoire des caricatures de Mahomet, publiées en Juin 2008 par le journal populiste Jylland-Posten, et logiquement bombardé ce week-end secrétaire général de l’Otan malgré l’opposition de la Turquie (qui visiblement leva son veto, quand elle obtint le soutien officiel d’Obama quant à son entrée dans l’Europe).

Anders Fogh Rasmussen nous confirme donc par le fait, qu’il y a bien quelque chose de pourri au royaume délétère d’Hamlet.

 

jpg_jpg_otan-1b3d4.jpg

Ainsi Pierre Lellouche, infatigable pro sioniste pro ricain, otaniste acharné de l’onanisme belliciste militant et opposé frénétique au PACS qui lui fera lancer son fameux slogan tout en délicatesse à l’assemblée nationale, rapport aux homosexuels : « il n’y a qu’a les stériliser ».

Toujours avec ce sens de la formule mesurée qu’on lui connaît, il traitera Michael Moore palmé d’or pour Fahrenheit 9/11, brûlot anti-guerre en Irak, de ‘Gobbels de la propagande’, remercié aujourd’hui (mars 2009) pour opiniâtreté réactionnaire par son poteau président en étant nommé représentant spécial de la France pour l'Afghanistan et le Pakistan.

Il pourra tout à loisirs y préparer sa nouvelle croisade pakistanaise.

- Ainsi Manuel Barroso, ex maoïste reconverti néo-con, adepte visionnaire de la déréglementation heureuse, nourri aux grains OGM, organisateur de la réunion des Açores où Bush, Blair et Aznar décidèrent la conscience pépère du bien en bandoulière d’aller guerroyer le mal en Irak, et qui prépare « alléluia » sa reconduction probable à la tête de la commission européenne soutenu par le PSE (parti socialiste européen).

 

20090404PHOWWW00199.jpg


Vous l’aurez compris dans cette ode à la culture du résultat où l’ UV « incompétence idéologico-politico-économique » à pour coefficient 8 et à l’heure où la croix de Lorraine à Strasbourg outragé ! Strasbourg brisé ! Strasbourg martyrisé ! mais Strasbourg libéré, nous tombe sur la tronche, et où le Gvain accouche d’une souris surtout pas verte, mieux vaut dans son CV arborer un profil TINA de chez Nato et casser du Mahométan que d’oeuvrer justement pour la ré-humanisation d’un monde abruti.

Ainsi donc c’est tout logiquement et au vu des carrières précédentes très encourageantes que Philippe Val néo-con pseudo-drôle, répondant à tous les critères requis, devient (officieusement) patron de France Inter.

Et me revient en mémoire cette phrase (approximative) de Céline :

« Dans la vie tout se paye le bien comme le mal ;
Evidemment, le bien c’est plus cher. »


Daniel Mermet
appréciera.

tgb

11:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

02/04/2009

Le G honte - minute par minute

h-3-1431952-1235220773.jpg




8h52
: petit déjeuner de travail. Les chefs d'Etat et de gouvernement du G20 arrivent au centre de conférence Excel de Londres. Le premier ministre britannique Gordon Brown accueille Barack Obama et d'autres dirigeants pour un petit-déjeuner de travail, avant l'ouverture formelle de la réunion, vers 9h30. Nicolas sarkozy exige immédiatement un Banania avec deux tartines beurrées, sinon il quitte la table.

 

32623a-banania_veut_garder_son_tirailleur_senegalais.jpg


Malaise du côté américain. On frise l’incident diplomatique. Le premier ministre Brown négocie. Angela Merkel conciliante propose un arrangement en offrant une de ses saucisses de Franckort. Finalement un accord se fait autour d’un Nesquick et d’une seule tartine semi-beurrée.

Première victoire incontestable du président français.
L’ atmosphère reste tendue.

9h18 : Selon des sources diplomatiques, Nicolas Sarkozy fumax devant son mug aux couleurs de l’Otan attendrait toujours une cuiller pour touiller son chocolat refroidi. Son homologue chinois pince-sans-rire lui offre une paire de baguettes pour saisir sa tartine. Nicolas Sarkozy feint de se lever avant de se raviser. Selon certaines indiscrétions, Hu Jintao serait prêt à lui rendre sa cuiller si la France mettait fin à ses relations avec le Dalaï Lama.

9H 29 : Un communiqué de presse serait en préparation au ministère des affaires étrangères. Selon des sources bien informées, la teneur de ce message serait sans équivoque – les curés patchouli sont priés d’aller léviter ailleurs –

La France et la petite cuiller reviennent très fort dans le jeu diplomatique international.

 

f0c10486-1f6e-11de-878f-e47e7daa7a30.jpg

10H10 : Photo de famille – Nicolas Sarkozy réclame de tenir l’ardoise en place centrale de la photo de classe. Le président Russe Medvedev lui rappelle opportunément qu’il l’a vu chouravé tous les stylos de la salle de travail. Le président français lui vend pour deux euros symboliques la Guadeloupe à la condition express qu’il la ferme.

Un protocole d’accord  est conclu. Nicolas Sarkozy doit s’enfiler trois vodka pour entériner la décision. Nouveau compromis historique : Le problème des Antilles est réglé et le président français conserve six beaux stylos Mont-Blanc dans leurs étuis d’origine.

Une déconvenue toutefois, le président français se retrouve un poil excentré sur la photo finale.

10H 22 : la séance plénière commence. Barack Obama propose de bosser un peu même si tout est déjà finalisé. Nicolas Sarkozy bravache et déterminé demande que l’on ferme les fenêtres qui laissent passer les échos contestataires d’une manifestation anti G20

- « tout ce peuple dehors sans Rolex et qui a raté sa vie m’écoeure » déclare t’il officieusement à son voisin Turc

Barack Obama qui porte une montre à cent euros apprécie modérément.

La tension reste vive.

10 H 28 : La climatisation étant en panne, la proposition française est rejetée à l’unanimité. Nicolas Sarkozy dans un geste spectaculaire qui fera date se lève théâtralement avant finalement de se rasseoir.

Silvio Berlusconi toujours taquin, lui retire sa chaise au dernier moment. Le président français s’écroule littéralement avant d’opérer un rétablissement miraculeux.

Toute la salle se gondole  Nicolas Sarkozy un peu pompette se renfrogne - Angela Merkel se contient par solidarité :

Le couple Franco-allemand sauve les apparences. L'ambiance se détend.

11:38 :  Le sommet a pris un peu de retard – Pendant une pause, on remarque un aparté entre le président français et son homologue mexicain. De source autorisée, on indique qu’il est question d’un petit paquet oublié à l’hôtel du milliardaire Hernandez Martinez, narcotraficant supposé.

- Tonton pourquoi tu tousses ? – lui balance hilare et dans sa barbe le président Lula entre deux arabica.

En son for intérieur NS se promet de déclarer la guerre au Brésil à la première occasion.

2009_03_30_Bonus.jpg


11 H 43
: La séance plénière reprend.


12H 37
: « quelqu’un a t’il une idée pour résoudre la crise ? « demande avec autorité Gordon Brown à ses hôtes qui plongent illico dans leurs notes en prenant des airs super affairés.

12 H 38 : Nicolas Sarkozy sentant que son heure d’accéder à la postérité vient de sonner propose solennellement un mini-décret avec date de péremption contre les chiens méchants.

13 H 38 :  flottement dans la salle.
13 H 39 : Rires contenus
13H 40 : messes basses
13H 41 : ricanements divers
13H 42 : silence lourd et pesant

13H44 : « et si on allait casser une petite croûte » propose le premier ministre indien Manmohan Singh, qui sauve diplomatiquement l’affaire.

13H 45 : soulagement général – la séance est levée - Nicolas sarkozy se renseigne auprès de ses conseillers – «  quoi j’ai dit une connerie ? »

- « mais non mais non monsieur le président pensez donc » rassurent fissa les sherpas français un peu livides quand même.

13H 54 : Nicolas Sarkozy déjeune  au côté du dirigeant japonais Yasuo Fukuda ; peu inspiré et pour fendre la glace, il déclare que « le Sumo est un sport de gros lourdaud Nipponno-chiraquien » Le japonais impassible et souriant rompt immédiatement ses relations commerciales avec la France.

–  " déjà qu’on n’ en avait pas des masses…. » déclare en off la ministre des finances Christine Lagarde tout en affirmant officiellement que la crise touche à sa fin.

securedownload-2.jpeg

cherchez Charlie....



14H 38 : reprise de la séance de travail du G20.

Au bout d’une heure d’un « brain storming » laborieux et stérile, Barack Obama et Gordon Brown décident de ne rien décider tout en faisant semblant d’avoir décidé quelque chose.  L’assemblée est enthousiaste. C’est à un véritable consensus international historique qu’on assiste enfin. Les responsables politiques chantent à l’unisson et en chorale, une chanson paillarde qui choque quelque peu la présidente argentine Kirchner.

Silvio Berlusconi, toujours courtois avec les dames, lui met la main au cul. Tout s’arrange.

C’est beau un concert des nations. Le climat est au beau fixe.

15 H 45
: Le communiqué de presse final est rédigé. Nicolas Sarkozy, privé de son pain au chocolat, menace de claquer la porte avant de s’apercevoir qu’il est resté seul dans la salle.

Il envoie un sms vengeur à Carla - tous des cons -

16 H 17 : Il improvise une conférence de presse sur le perron du centre de conférence et déclare avec une certaine emphase :

- c’est encore moi qu’ ai tout fait  –

avant de prendre conscience qu’il n’y a que Jean-Pierre Elkabach (et encore…) à écouter sa déclaration, tous les autres journalistes entourant frénétiquement Barack Obama quelques mètres plus loin.

16 H 32
: Nicolas Sarkozy quitte furieux le G20 en menaçant de tout faire péter. Son avion présidentiel ayant encore une avarie, il rentre en France en mobylette peugeot subventionnée.

Pas gagné pour traverser la manche. Il vire Streiff le patron de PSA déjà viré.


"Nicolas Sarkozy sauveur du monde libre" titre le Figaro.


tgb

15:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12)

01/04/2009

quel jour déjà ?

image004.JPG


cliquez : Premier Avril !

18:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu