Avertir le modérateur

03/06/2009

La boîte noire



image019.JPG


Y’a pas que les gros avions qui disparaissent des écrans radars et qui viennent s’écraser sur le parvis de Notre Dame pour un grand moment de compassion sondagier, entre Roland Garros et Nouvelle Star, y’a aussi les infos dont on nous abreuve à longueur d’ondes et de pixels et qui subitement disparaissent de nos écrans de contrôle sans qu’on en retrouve jamais la boite noire.

Quid, des suites, par exemple de l’appel bouleversant de notre porte manteau national avec bibi anglais, pour la libération de la Birmane Aung San Suu Ky ? Serait ce que les murmures caritatifs de notre première dame de France portent si peu que les échos ne soient encore parvenus aux oreilles d’une junte militaire tétanisée sans doute ?

Quid du corbeau épistolier, mauvais gâcheur de bonnes balles de 9mm qu’il envoyait sous pli (hélas) à quelques baltringues de l’ump et qui participait si bien à créer cette atmosphère incomparable de tension sulfureuse et de vigilance sécuritaire face au terrorisme ?

Quid encore, de cette pandémie dramatique qui tout en prenant en grippe les cochons faisaient les joies  audimateuses de Laurence Pujadas et de son JT spécial court-bouillon pour les nuls ?

Portées disparues ces infos là, tout comme le vol AF447 tout juteux, qui une fois bien essoré par Paris match et consorts, avec de vrais morceaux de douleur de familles à la une, retournera pourrir par 4000 mètres de fond.

Tant il est vrai que ce n’est pas l’écran plasma qui fait l’info mais bien l’info à la con qui fait écran.

tgb

14:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (18)

01/06/2009

Chouchou s’en va t’en guerre !!!

diapob6cf4b15a97a44f6c8be723cba9fe426.jpg
diapob6cf4b15a97a44f6c8be723cba9fe426.jpg



Le dernier néo-conservateur de la planète s’appelle Chouchou.

Ce Chouchou-là est tellement moderne qu’il est devenu le caniche à Bush sans Bush.

Juste un léger retard à l’allumage.

Comme, avec ses petits camarades de la mouvance « meilleur des mondes et philosophons gaiement au Flore » il a raté, à sa grande amertume, l’héroïque libération de l’Irak du mal par les forces civilisées du bien (de cette civilisation supérieure que nous sert en ses télés le Papounet au fascisme burlesque par exemple) Chouchou atomique ne rêve que d’en découdre pour épater peut être la femme de Chouchou.

T’as vu comment que j’en ai une grosse …de bombe.

Et comme tous les types qui ont joués à la guerre, planqués dans les couloirs d’un ministère, épaulé par le très populaire docteur Folamour expert en sparadrap à phosphore humanitaire, qui a peine nommé aux affaires étrangères déclarait « qu’il fallait se préparer à faire la guerre à l’Iran » le dernier intégriste du choc des civilisations vient de foutre la France en plein milieu du merdier.

Une base de 500 militaires à Abu Dhabi, tout juste en face de l’Iran ; comme quoi le monde est petit.

Chouchou non content d’envoyer mille types de plus se faire dessouder en Afghanistan pour des clous, non content de réintégrer l’OTAN pour des nèfles vient d’engager la France au cœur de toutes les tensions qui s’y retrouvera évidemment piégée à la première bombe Israélienne tombant à tout hasard sur les perses.

Comme quoi y’a des coïncidences dans la vie.

De plus quand on a 60 mirages pourris de chez Dassault distributeur officiel d’enveloppes électorales, à refourguer à quelqu’un, on regarde pas à la dépense.

Je serai militaire, j’aurai d’avance les boules d’aller mourir pour Chouchou, et autant dire pour rien, mais chacun son métier.

Il est aujourd’hui assez navrant de constater que plus Barack Obama tente de rééquilibrer sa politique au moyen orient, plus Chouchou 1er  tente d’incliner la sienne, au service de Netanyahou.

Mais a-t-on le droit de déclarer tout haut, que « derrière la politique du gouvernement d’extrême droite israélien, Chouchou je te vois ? »

Cela dit quand on a une vocation de caniche nain consistant à mordre les faibles et à faire le beau devant les puissants, l’essentiel n’est pas la longueur de la laisse mais bien la qualité de la gamelle.

Je prends le pari qu’à l’instar de Bush junior, dans quelques années on pourra dire que Chouchou fût le plus mauvais président de la France.

Une façon comme une autre de rentrer dans l’histoire.

Tgb

Photo : skalpa

15:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (13)

28/05/2009

Zoé sort du zoo

securedownload-4.jpeg

Elle s’appelait Zoé Aveilla.
Elle avait 23 ans.
Elle était ardéchoise et vivait dans un camion.
Elle fréquentait vaguement ce qu’on appelle pour lui donner un nom, la « mouvance anarcho-autonome, et avait participé à quelques manifestations.

Dans la nuit du 30 avril, à Cognin, banlieue de Chambery, avec son copain, Mickaël Dupanloup, jeune marginal suisse, elle bricolait dans une usine désaffectée, une bombe artisanale.

Ce qu’ils comptaient en faire ?
On n’en sait rien et on s’en fout.
Pas grand chose, la preuve :
La bombinette leur péta à la gueule.

Il fut gravement brûlé.
Elle y laissa la vie.

Mourir à 20 ans
Plutôt qu’à trente
Quand on voit le destin du triste Romain Goupil, pourquoi pas ?

Mourir pour des idées d’accord mais de mort lente lui répondrait Brassens dans sa bonhomie lucide.

Ni héroïne, ni anonyme, Zoé n’est évidemment pas Nathalie Menigon qui n‘était évidemment pas Louise Michel. Si elle est un peu plus qu’un fait divers, elle est un peu moins qu’un symbole. Tout au plus un syndrome.

Le syndrome d’une désespérance face à pas d’avenir, pas d’utopie, pas de perspectives, face à une machine froide, sans amour, sans pitié, instrumentalisant par l’émotionnel le moindre fait divers et désignant à la foule des victimes expiatoires affublées du terme anesthésiant « terroriste »  comme en fait les frais dans une manipulation étatique arbitraire, Julien Coupat. (libérable aujourd’hui ?)
jpg_687632_alain_bauer-a2308.jpg



Une machine jouant à la fois le rôle de majorité et d’opposition, faisant les questions et les réponses et n’acceptant aucune alternative hors la radicalisation qui l’autorise à justifier l’incessant grignotage des libertés.

Combien d’apprentis bricolos boum boum jouant à la guerre romantique au fond de leur garage contre ce soft totalitarisme insaisissable et rampant ?

A l’heure où la connerie démago installe ses portiques à l’école et ses miradors sur le net flattant la médiocrité de la France d’en dessous la ceinture qui applaudit à la fabrication de sa propre aliénation, il est au moins toujours mieux, comme Zoé de « gâcher sa jeunesse plutôt que de ne rien en faire ».

Si, sous les pavés la plage, sous la plage à nouveau les pavés...

Face à cette impossible impasse où trouver la mer ?

En attendant la résolution de cette question vitale et peut-être insoluble ce qui n’empêche heureusement pas d’y réfléchir (sinon quoi faire ?) les anarchistes grecs viennent de perpétrer deux attentats contre des commissariats et dédiés à ZOE.

Drôle de légion d’honneur et drôle de dédicace certes , mais finalement bien plus honorable que de finir ministre de l’immigration et de l’identité nationale.

tgb


11:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (14)

26/05/2009

La révolution en tongs


MyPicture.jpg

Le temps des cerises


Au moment où on efface « la commune » des manuels d’histoires qui n’avait déjà pas une place démesurée dans le programme, et puisque l’insurrection ne vient pas, on peut avec Jean Baptiste Clément, l’auteur communard de la chanson révolutionnaire, célébrer dans une nouvelle version post crise, « le temps des noyaux de cerise. »
180px-Jean-Baptiste_Clément_by_Nadar.jpg
Clément par Nadar

Pas sûr, qu’elle gagne l’Eurovision cette chanson là.



RTXDACJ_0.jpg
‘Quand l’Europe veut l’Europe peut.’

Je ne sais qui est l’auteur de ce plan com au slogan fulgurant. J’espère simplement que le « créatif » qui a pondu cette niaiserie au volontarisme douteux a soulagé d’un max de blé l’ump.

Variante gratos que j’offre à tous les cocus du PS à Bové, empapaoutés un soir à Versailles.

« Quand le peuple ne veut pas, l’Europe peut quand même »

Un hommage à la démocratie participative à méditer le 7 juin au fond de l’isoloir.



Marx.jpg
Sous les pavés la plage

En cette période de canicule n’oubliez pas votre kit « la révolution en tongs » qui vous assurera un bronzage estivalement révolutionnaire et prolétarien.

Le marcel est conseillé.

tgb

10:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu