Avertir le modérateur

12/02/2008

Entre chien et loup

22d917931b7c435c4527a3cb43fab6f4.jpg


En ces heures tragi-comiques de Non-Non à Neuilly, de Oui-OUI à Versailles et de pepètes story à cac40, revenir aux amis en soucis, aux talents en dérives, aux creveurs de dalle à la libre pensée Anar, aux purs et durs de l’esprit contre la matière et donc aux fauchmans rmiste de l’ordre social me paraît salutaire.

Quelques cas affligeants d’honnêtes hommes précieux, d’aristos prolos en galère :

Pierre Etaix, notre Keaton à nous, notre Chaplin Monmartrois, notre maître du clownage et du masque à gags, du burlesque et de la comédie humaine est dans l’incapacité juridique de montrer ses films aujourd’hui..

Pour avoir eu le bonheur de côtoyer (un peu) ce poète de l’image, ce touche à tout ‘modeste et génial’, je ne peux que témoigner de la délicatesse du bonhomme, de sa sensibilité délicieuse et de son humanité simple en sa totale intégrité artistique.

Juridiquement censuré.

Olivier B
. journaliste libre et indépendant, résistant médiatique, animateur essentiel du blog « plume de presse « inlassable correcteur de journalisme officiel et collabo, abonné à la misère noire et à l’angoisse matérielle.

Economiquement censuré.

Toute peine méritant salaire et l’argent matérialisant tout labeur, il ne faut pas s’étonner que les meilleurs plumes des meilleurs blogs s’épuisent et s’usent dans l’ambiguité de la gratuité et de la non reconnaissance professionnelle.

Le blog est certes le refuge de talents inexploités et gâchés, de marginaux vomis ou éjectés par le système, de grandes gueules assez connes pour ne pas savoir composer, d’empêcheurs ingérables des petits arrangements entre amis, mais dans ce monde effroyablement vénal ou la vulgarité cupide est la norme que peut bien valoir les mots crachés et offerts d’un innocent au sang d’encre ?

L’ironie ou la carrière camarade.

Ce qui est gratos finit toujours hélas par être sans valeurs et les quatre heures quotidiennes d’Olivier Bonnet pour un vrai travail d’investigation, de recoupements et d’écriture par n’être récompensés au final que par la plus injuste des précarités.

Même si l’avalanche d’hommages et de remerciements sur le site de « plume de presse » peut être la marque chaleureuse d’une immense considération, malgré tout, l’estime ne se bouffe pas et ne paie ni le loyer ni la pension alimentaire.

De Denis Robert à Jean-Jacques Reboux… la liste est longue  de ces forçats de la liberté de parole épuisés par les procédures, les procès, les censures déguisées, la mouise.

Quand les imposteurs Ockrent pour une pige merdique et complaisante, pour un ménage collabo chez Corporate se font des ovaires en or, à caresser dans le sens du poil les prédateurs (toujours faibles avec les forts toujours forts avec les faibles), y’a de quoi s’enrager de tant d’injustice crasse.

Tout ça n’est pas nouveau mais tout ça fait chier de chez chier.

Y’a quelque chose de pourri au royaume de Neuilly, quelque chose qui fait mal au ventre et à l’âme.

On est certes bien plus digne à être loup famélique mais sans collier que caniche toiletté chez Maniatis mais y’a des jours où l’ envie de mordre la main qui ne nourrit même plus devient irrépressible.

 

tgb

 

photo Pierre Etaix tirée de Yoyo de Pierre Etaix 

16:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

09/02/2008

le mari de Carla

2a9f462ffe4a30b579844eb26bb42d02.jpg
" Être Président de la République tel que je le conçois, c'est une ascèse, c'est l'oubli de soi, de son bonheur personnel, de ses sentiments, de ses intérêts pour ne plus avoir en tête que le bonheur des Français, le prestige de la France, la grandeur de l'Etat et le bien commun. » Nicolas Sarkozy

Le mari de Carla
Est un petit comique.
Un comique de Gala
Jean Lefèvre politique.

Mieux orienté bahut
Il eut et c’est dommage
Cartonné chez cocu
Et chez Marivaudage

Du boul’vard à deux balles
C’était là son public
Les vieux, les cons d’Chazal
Caveau d’la République

En chute dans les sondages
Et Ray Ban sur le nez
A Trop d’cabotinage
L’a tué le métier

Le mari de Carla
S’outrage façon farce
Que victime des médias
Sa meuf devient ‘garce’

Mais exhiber son cul
Chez les rois du pétrole
Et foutre l’O.N.U
Dans les pages pipole

A tutoyer la France
Devenir son valet
Le manque de distance
Ravalant au rabais

Y faut pas s’étonner
Que la com déconne
Et que l’raz de marée
Lui revienne dans la trogne

Le mari de Carla
Aux problèmes de croissance
N’a plus d’pouvoir d’achat
Encore moins de décence

Quand les caisses sont vides
Et l’panier d’ménagère
Y reste du liquide
Pour Neuilly et ses frères

A faire dans le faux d’jeun
A cinquante trois balais
Il singe le Top gun
Scientologue de navet

SMS chez Saoud
Et Tartuffe chez Benoît
A pas Kiffer Mouloud
Il vire les renois

Le mari de Carla
A, comme le roi nu
Un encéphalo plat
De vulgaire parvenu

Petite marionnette
De Medef et Ricains
Le géant talonnettes
N’est rien d’autre qu’un nain

L’ex de Cecilia,
Qui toujours élégant
Huit jours avant rumba
Ecrit sur son écran

Si tu reviens, j’annule
Le mariage pour Voici
Je réponds sans scrupules
Si tu te casses, j’oublie.


tgb
 


 

16:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

07/02/2008

Bling Blang

8c353b360d4e5561e6efc8f4053f37bb.jpg

 

Ce qu’il y a de particulièrement gerbant dans ce pays obscène, c’est que ce sont toujours les types qui gagnent 1000 euros/jour qui expliquent à ceux qui gagnent 1000 euros/mois qu’ils doivent se serrer la ceinture.

 

                                                                                  tgb
 

16:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

04/02/2008

OUI-OUI à Versailles

231d7f0fce9d9070580f8d3f75eaa7f0.jpeg

Aujourd’hui en direct du congrès de Versailles, le Parlement, en ces lieux royaux réuni, vous déclare :

Peuple de France toi qui a voté à 55% NON à la constitution Européenne tu peux aller te faire f…
 

Forfaiture, imposture, déni de démocratie ?

Ah bon, parce que vous pensiez encore vivre en démocratie ? Que sérieusement à travers de petits isoloirs tout au fond du jardin, on vous demandait franchement votre avis ?

A ceux qui auraient loupé un épisode je rappelle qu’aux dernières élections présidentielles nous eûmes le choix entre Sarko/Glucksmann et Ségo/BHL

Un choix draconien en effet.

9a337a7912a167b01dc930eff4fdefc6.jpg


ET que si malencontreusement élue, la Nunuche évaporée, pour laquelle dans un moment d’égarement j’eus la faiblesse de voter, nous eut conçu un gouvernement, nous aurions touché dans l’ordre, grosso merdo, un Strauss Kahn aux finances, un Kouchner aux affaires étrangères, un Lang à l’éducation, une Amara aux quartiers difficiles  et un Attali quelque part…

Ça ne vous rappelle rien ?

Et que fondamentalement donc, peuple de France, tu eus pour choix à la cantine électorale du Flunch mondialisé, non le plat que tu convoitais mais bien la couleur de l’assiette du plat unique que de toute façon on t’imposait, ce qui relativise assez peu le plaisir gustatif.

Nos chers socialistes donc, censés représenter une opposition qu’une équipe de chercheurs du CNRS cherche en vain au microscope électronique, avait aujourd’hui en ce congrès Versaillais la possibilité historique de redonner la parole au peuple.

- Au... peuple…. ?… Non je ne vois pas ….-

nous déclare, François Hollande, boycotteur officiel de suffrage populaire.

Certes entre les oui-oui à Versailles, les oui mais, les oui mais non, les non mais oui (mention spéciale à Peillon) et les non non, nos sociaux-démocrates alter-rien-du-tout, étaient trop fort investi en ravalement d’immeuble, rue Solferino, et en quête d’un consensus de façade dont à l’heure actuelle tout le monde se fout, pour faire de la politique.

Car plutôt que de politicarder une calculette sur les genoux pour savoir s’ils allaient mettre Tarbes dans leur escarcelle et si en s’alliant avec Dray ils allaient botter le cul à Valls tout en réglant son compte à Montebourg, ils auraient pu dans un sursaut honorable et une stratégie enfin couillue, se mettre au moins d’accord sur une chose et ils en avaient pour une fois les moyens :

Redonner la parole au peuple.0d5d99454f23c89f740493f491b560bd.jpg

 

Tu parles Charles !!!

Indignes on avait l’habitude mais cons en plus.
Va falloir s’y faire.

En ces temps d’impudeur, et hormis quelques élus de gauche, Hamon, Emmanuelli, Melanchon et une poignée d’autres (j’ai la liste) qui sauvent l’honneur et la décence d’un PS en voie de gamélisation, je ne peux que rappeler au peuple rebelle qui s’apprête avec mérite et Prosac à voter aux municipales massivement, non pour ces touristes socialistes à tricots de peau douteux, mais contre le vieux jeune marié de la Lanterne, qu’il (ce peuple rebelle) est bien plus grand qu’eux (ces élus de chez Casto)

6752daa7a9c88fe739f3eeba6414c605.jpg

 

Car s’il existe encore une résistance dans ce pays, on le doit plus aux caissières de chez Ed en grève de code barre, pas bon pour le moral des méninges, qu’à la dinde Royal en thérapie conjugale et télévisée. 616eca74b9ed5e1aa5e0361c2cefeaa2.gif

 

 

 

Et je le dis comme je le pense, faut être sérieusement désespéré pour voter encore Delanoé à Paris et résister à la tentation désopilante du vote révolutionnaire : la distrayante et calamiteuse Panafieu.

Voter a gauche malgré eux, me devient un exercice extrêmement douloureux je le confesse.

Car au moins et faut voir le côté positif de l’affaire, le Narkozisme nous aura débarrassé opportunément d’une belle brochette d’écornifleurs bedonnants et ce tri sélectif (pléonasme) nous auras permis enfin de mettre dans la poubelle jaune quelques vieux résidus de Mitterrandisme dont on n’avait plus l’usage. (Mais vous savez comment c’est, on accumule on accumule….)

Malheureusement la purge n’est pas finie et en ces jours de fin d’ouverture ou un Michel Rocard même, saute à pieds joints tout seul dans le container, le camion poubelle se profile et se pointe un peu tôt.

C’est dommage, il nous restait encore de l’encombrant.

Oui peuple orphelin de gauche, pour finir ce tri écologique  je vous propose :

- Ce lien fort utile : dénonciation.com (à ne pas confondre avec délation) où vous apprendrez fort pédagogiquement et c’est la moindre des choses, qui est qui, qui vote quoi, et qui essaie de passer entre les gouttes (vous verrez c’est étonnant).

- De le noter quelque part sur vos agendas et de vous en souvenir lors des vaines élections prochaines…

Car non seulement une autre Europe est possible, mais elle est inévitable.

D’une manière ou d’une autre….

tgb

12:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu