Avertir le modérateur

24/04/2008

L'autre Amérique

7fd5d221dd6c079ceb6c41795bc3b786.jpg

Bien se faire une raison, c’est triste à dire, mais y’a pas, dans notre pauvre monde, que des mauvaises nouvelles…

Je sais bien que l’actualité nous réserve au jour le jour quelques news affligentes, quelques anecdotes éloquentes et quelques fausses joies comme la mort puis la résurrection d’une guimauve à brushing pour ménagère de plus de 1O2 ans mais il reste quand même quelques vraies réjouissances, comme la sortie du dernier opus inspiré d’un élégant irremplaçable ou la vision roborative de cette carte géographique. (ci-dessus)

Je vous laisse à votre coït post électoral….


Et je poursuis

 
Avec la victoire historique de Fernando Lugo au Paraguay, le Mercosur vient de basculer entièrement à gauche et le continent d’Amérique du sud vient de se teinter d’un joli rosé estival à consommer sur place et sans modération.

Si l’on rajoute à ce réjouissant tableau que Garcia au Pérou (tendance schtroumpf pâle) se voit obligé de mener une politique modérément sociale-démocrate, que le Mexique de Calderon bidouilleur d’élections n’en reste pas moins sous la pression populaire du peuple de Mexico et du vainqueur moral des présidentielles Obrador (Pauvre Mexique, si loin de Dieu et si près des Etats-Unis) et que le si charmant Uribe commandant de bord du porte-avion américain en amérique du sud est comme sa crapule de cousin dans le collimateur de la justice, le grand chelem de l’autonomie et de l’émancipation latine est à portée de bulletin.

Certes tout n’est pas si rose bonbon sur le continent latino

Croire a une homogénéité politique serait quelque peu idéaliste. Chaque état expérimentant sa propre expérience alternative. En effet, bien peu de rapport entre la socio-libérale Bachelet et la grande gueule picaresque Chavez

De plus, et dans la série - diviser pour régner-, il est des craintes sérieuses pour l’intégrité de la Bolivie, tandis que les riches provinces sécessionnistes encouragées par la clique Bushienne essaient de déstabiliser par tous les moyens y compris les plus dégueulasses, le symbole de l’indienité : Morales.

Et pendant que nos médias qui mentent (et particulièrement Mr Paulo A. Paranaguá, correspondant anti-Chaviste assidu et hyper tendancieux du journal de référence mon cul le Monde) et nous passionnent pour le feuilleton gloire et beauté de l’otage le plus esthétiquement bouleversant de l’année, Betancourt, il est préférable, si vous voulez quelque info sur le dur métier d’aspirant journaliste à la rencontre des affreux sales et méchants Farc subtilement explosés façon puzzle par un missile de l’oncle Sam (quand même bien plus malin que Geroges W) de ne pas vous rendre sur le site de RSF.

(mais peut être que les journalistes stagiaires ne sont pas considérés comme journalistes chez Robert, faut pas déconner avec la comptabilité c’est sûr)

Bref pas d’angélisme et une extrême vigilance, en surveillant bien attentivement les coups tordus des néo-cons à la chasse ouverte au Chavez pas dans les clous, mais réjouissons nous pour une fois de la beauté pastel de cette si jolie carte postale.

Et allez, one more time, je ne m’en lasse pas.

b08752960e5df34460e4e782c91283e3.jpg



Tiens, imagine juste une seconde que ce soit l’Europe.


tgb







16:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (21)

21/04/2008

Ainsi donc, Ainsi donc....

0401640d3031887944013cd45e5f0325.jpg



Ainsi donc, ainsi donc, un hommage national fut rendu à Aimé Cesaire, chantre de la négritude, petit père des Antilles, poète solaire et pourfendeur du colonialisme sur les traces de Toussaint Louverture.

Ainsi donc, ainsi donc, le plus vulgaire, le plus impopulaire, le plus médiocre de tous les présidents français, chasseur de noir malien englouti par la marne, râfleur de petits enfants africains à l’école, orateur inspiré de discours Dakarois et raciste, statisticien d’immigration choisie, décomplexeur de droite à identité nationale et ADN, chaud partisan de non repentance assumée, nostalgique du colonialisme civilisateur, ami de philosophe écoeuré par des équipes de foot black black black (l’honneur de l’intelligence française) ; ainsi donc, ainsi donc, le karcheriseur de la racaille ethnique, le croisé va t’en guerre avec le sang des autres s’incline avec une componction constipée devant le cadavre d’un poète tout bronzé.

Normal !!!

Car le gisant refroidi d’un juste et d’un rebelle, n’a pas que des inconvéniants.

Extrêmement conciliant :

- Il ne refuse pas de vous serrer la pogne (la grande différence entre un vieux et un mort étant que le vieux – et c’est bien un des seuls intérêts de la vieillesse – peut envoyer se faire f…un ministre de l’intérieur sans avoir à s’en excuser – bien peu en profitent d’ailleurs)
- Il ne vous inflige pas son ouvrage consacré à la lutte contre le colonialisme (Discours sur le colonialisme) -(qu'il faut faire semblant de lire en plus)
- Il ne vous porte pas la contradiction
- Il ne vous claque pas le beignet de blanc-bec arrogant
- Il ne s’oppose pas à la récupération, au programme lavage séchage de la machine à recycler, détourner, désincarner, la machine à se réapproprier dare-dare la queue (forcément TBM) du Mickey.

Ainsi donc, ainsi donc, comment s’étonner que le petit nécrophage au goût prononcé pour l’enterrement de première classe, pour l’oraison funèbre à trémolo, pour l’hommage claironné en cour d’invalides ne saute à pieds joints et talonnettes cirées sur un cadavre mondialement célébré et encore un peu tiède?

Quand les bons nègres sont des nègres morts : Aimé Cesaire
Quand les bons cocos sont des cocos crevés : Guy Moquet
Quand les bons éthnologues engagés sont des dépouilles d’éthonogues désengagés :  Germaine Tillon


Quand on peut vider de leur sang et de leur sens les camarades fusillés et les rectifier compagnon à disposition média d’un coach de rugby à tête de jambon..

Quand on peut se recueillir minable sur une croix de Lorraine avec divin laser tout en réintégrant d’une main la France dans l’Otan et tout en bousillant de l’autre, les acquis sociaux du Conseil National de la Résistance.

Au moins la famille de Cesaire a t’elle pu imposer au petit récupérateur nécrophile (et négrophobe ?) de la mettre en veilleuse devant le cercueil du grand petit homme noir. (comme quoi tout est possible)

Ainsi donc, réduire une minute au silence le paltoquet de Neuilly n’aura pas été le moindre des prouesses Cesairiennes
.
Et puisque Cesaire restera vivant dans le cœur des Antilles, autant le laisser irradier de sa présence la Martinique et quitte à enfermer un mort vivant dans les catacombes sombres et sinistres d’un panthéon grandiloquent autant y emmurer le dernier combattant des tranchées 68, le dernier poilu centro-centriste de mai y’a 40 ans.

Oui, de la barricade Gay-Lussac du quartier Latin, au temple des grands hommes-la patrie reconnaissante, offrons la place humide à Dany Cohn-Bendit

Au tombeau boursouflé les bouffons surbouffis.

Que le libéral libertaire sombre au mausolée, tandis que le libre poète se chauffe à la lumière….

ainsi donc, ainsi donc, ce ne sera que justice.

tgb

 

photo : anne Geddes 

17:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

18/04/2008

Jeu de piste

5581b3185ecaaa00fe790cbae8313eea.jpg



Fadel Chanaa
journaliste palestinien travaillant pour l’agence Reuters est mort jeudi 17 avril touché par une arme à sous-munitions tiré par un char de l’armée Israelienne Tsahal.

La mort de ce journaliste faisant courageusement son métier, dans une jeep avec le signe TV inscrit visiblement dessus, devrait logiquement interpeller Mr Légion d’honneur de chez RSF, l’indispensable et mobilisé néo con Menard

Or allez sur le site RSF

Passez le portail vedette avec le super logo Pekin 2008
Et les anneaux Olympiques en forme de menottes très méchantes

adoptez la version en français

Maintenant cherchez l’info concernant la mort de ce journaliste


Cherchez bien


Cherchez encore


Mais cherchez put…de Bor… de Mer…….



Vous ne la trouvez pas ?


Rien ?


Que Dalle ?


Oualou ?



Normal elle n’y est pas.



Cette info apparemment n’entre pas dans la ligne éditoriale des indignations Menardiennes.

Creusez quand même l’affaire
Arrêtez vous à Baromètre de la liberté de la presse
Cliquez sur 8 ( journalistes tués )

Nous y sommes

ah quand même, dans la liste des pays où un journaliste est mort dans l'exercice de son métier :

Autorité palestinienne (1)

16 avril 2008 – Fadel Shanaa, Reuters

maintenant cliquez sur Fadel Shanaa


et lisez l’entrefilet fort discret et super synthétique consacré  à Fadel Shanaa (histoire de dire que quand même c’est traité et qu’est ce que vous croyez on n’a pas de parti pris nous à la boutique RSF financée en partie par la NED

 appréciez au passage la formule  – un missile israélien a vraisemblablement manqué sa cible…( et est tombé pile poil sur le véhicule d’un foutu journaliste palestinien se trouvant là pas de bol - ça c’est moi qui rajoute)

Qu’est ce qu’ils en savent chez RSF que le missile a vraisemblablement manqué sa cible ?
Sont de la police ?
Ils y étaient ?
Ils ont des super sources ?
Le Robert de chez Menard a des dons d’extra lucide ?
Où ils justifient de suite
Ils minimisent d’emblée
Ils font recta dans le bénéfice du doute
Faut dire, déjà qu’ils ont fait le minimum de l’indignation journalistique pour Fadel, faudrait voir à pas trop les chatouiller quand même
Le RMI de l’indignation c'est déja pas mal pour un arabe non ?

Tous les journalistes n’ont pas la chance d’être Tibetain.

C’était vive la liberté d’expression d’aprés l’immense Robert Menard
le chevalier blanc du journalisme baillonné de par le monde (et de préférence la partie du monde non atlantiste)

Maintenant si le jeu de piste vous a plu
Vous pouvez recommencer en cherchant un journaliste Georgien emprisonné, un journaliste colombien abattu par les para-militaires, un journaliste Français censuré par son Patron marchand d’armes

Je vous souhaite bon courage…

 

tgb 

 

Lundi 21 avril : Des fois on se sent utile - 5 jours aprés les faits et suite a un bon coup de buzz de la blogo (rezo.net backchich...) RSF vient de réouvrir l'enquête et se met à douter du "missile ayant vraisemblablement manqué sa cible" comme quoi c'est bien aussi de s'indigner contre les indigneurs. - conséquence : la note devient caduque et tant mieux

On lâche pas l'affaire 

 

21:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (21)

16/04/2008

Gogos et démagos

cc6724a1fd99f672f563e130f4a159b8.jpg


Ainsi vont les bons gros démagos
Liftés, botoxés, implantés capillaires
Sourire pivot et talonnettes.

Ainsi vont les bons gros populistes
Avec drapeau levé, klaxon trois tons
la queue du tigre au cul du cheval cabré.

Tellement faux, tellement bidon
Tellement Aldo bodybuildé
Tellement pizzaiolo sur les bords

- Et votre arnaque vous la voulez à quoi…câpres et anchois ou trois fromages ? -

Qu ’il n y’a que les électeurs
pour ne pas voir l’entube géante
et les 3645 mensualités de l’encyclopédie du con
à rembourser sur trente ans..

- Ma que ? Alitalia acheté par Air France ?…moi vivant….jamais !!!
J’y mettrais mon flouz et le flouz de mes amis de Napoli
de Milano et du clan des mafioso et Alitalia - ma qué bella- restera à l’Italie

Forza. 
Et Viva el Duce !!!!


Et le lendemain de l’élection pour cons
Alitalia et Air France sont amis pour la vie.
Comme Nico et Berlusco.
Dans le super navion la haut.
Pendant que Carla se gondole à Venise.

Cent fois qu’on leur fait le coup de l’aspirateur magique qui nettoie du sol au plafond, de l’amincisseur génial à rester le cul devant l’AC Milan, du dépilatoire atomique qui fait gonfler les nichons.

Cent fois qu’ils en commandent et recommandent au tv achat pour gogo en goguette, du vélo qui pédale tout seul, de la friteuse et jacuzzi double emploi, du vibro-masseur qui épluche les oignons.

Cent fois
Mille fois
On se demande comment devant tant d’obstination à la connerie
A occulter
A ne pas voir
A se faire mettre dans la farine
Et dans la fiat 500
Avec tant de délectation
Comment les défendre encore
Malgré eux.

 Et je me demande si les élections elles-mêmes par les temps communicationnels qui courent n’est pas une affaire trop sérieuse pour les confier à des abrutis lobotomisés.

Donner des bulletins de votes à des crétins grégaires
sans leur faire passer un permis de démocratie est limite
suicidaire.

Car le comble des agneaux est de voter pour les loups
De se désigner méchoui avec une innocence qui frise le respect.

A gober les slogans :

- Avec moi herbes grasses et pâturages…
- Tondus gratis
- Non aux chiens de troupeaux étrangers
- le berger c’est ringard et le loup c’est moderne…


matraqués par le Vrp Maccione qui roule des pectoraux

ET le voilà, le mouton électeur, al dente, bêlant, hurlant avec le loup de tant de bonheur programmé, jusqu'à ce qu’il jure mais un peu tard, sans plus de laine sur le dos, qu’on ne l’y prendrait plus….

Tu parles….

Tgb

21:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu