Avertir le modérateur

04/11/2007

RIEN

medium_rien.jpg

 

 

 

 

 

 Quand même y'a des jours, qu'est-ce qu'il nous manque,

 

                     Mike Brant!!!

tgb 

( service minimum jusqu'au 9.11)

19:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

31/10/2007

Génération Stagiaire

 

medium_h_9_ill_626995_thematique_cannabis_16032005.jpg

 

 

 

service minimum, jusqu’au 9 novembre (cause rééducation aux champs)

 

tgb

 

 

(Message personnel : Zig Zag n’appartient plus à Bolloré Toulouse peut arrêter de boycoter)

00:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

29/10/2007

OUI MAIS NON

medium_kapisprison.gifCompte-rendu du Grenelle de l'environnement :

Le chef de l'Etat s'engage à "étudier" la création d'une taxe-carbone en contrepartie d’un allègement de la taxation du travail et à instaurer un "droit à la transparence totale" de l'information environnementale, "y compris sur le nucléaire", hors secret industriel ou  sûreté nationale. Il propose une réduction de 50% des pesticides "si possible dans les 10 ans". Sur les OGM, le président suspend leur culture commerciale  jusqu'à une nouvelle expertise et se prononce pour l’arrêt des projets de nouveaux incinérateurs à moins qu’ils ne soient envisagés en ultime recours.

Et il conclut par un tonitruant ; « ce que j’ai dit ce soir nous le ferons »

Comme il n’a rien dit, aucun doute il peut le faire.
Effectivement étudier la création d’une taxe carbone n’engage à rien.

Mr Blabla, comme l’appelle si pertinemment Mme Merkel a tapé encore très fort dans l’esbroufe communicante et la vente tendance de cravates éco- vertueuses sur ce coup.

Cet extrait de la parole présidentielle est un magnifique exercice de langue de bois à faire lire et réciter dans tous les collèges de France et éventuellement avant un match de rugby couperet. Du grand art. Un chef d’œuvre d’écorce et de planche pourrie avec plein de petits morceaux de copeaux dedans. Jusqu’à enthousiasmer le José de L’OGM Bové : c’est dire.

Le commercial président vendrait du sable aux méharis et ferait voter des agneaux pour les loups. D’ailleurs ça c’est fait.

Et pendant que le lumineux Attali libérateur de croissance depuis une génération et rédacteur de commission pas la peine nous déclare : "La meilleure façon de ne pas polluer est de revenir à l'âge de pierre." ( c’est beau le naufrage d’un visionnaire, la nuit ) que le clairvoyant Claude Allègre futur ministre ouvert, considère que l’homme n’est pour quasiment rien dans le réchauffement climatique, que la commission européenne dirigée par l’ultralibéral Barroso (complice de guerre irakienne dans ses jeunes années) libère la concurrence énergétique et que Poweo construit des centrales à gaz et au charbon (miam miam les CO2) mr Bioman Président un tantinet schizo provoque un orgasme à Nicolas Hulot écologiste héliporté pour la chaîne humaniste TF1.

Alléluia.

Le tout cautionné par le Nobel du green version golf, Al Gore, le vainqueur d’élection présidentielle US qui a su fort aimablement s’effacer, mais comment donc, devant le petit Bush junior pour faire plante verte comme métier plus tard. belle reconversion.
 
Une référence.

Oui ça c’est du tsunami vert, de la révolution de chez écolo, du Kyoto puissance 10 et si, même le patronat et la FNSEA itou en sont tout jouasse, on ne peut qu’admirer le consensus super développé et méchamment durable qu’ on nous mijote.

Et quand Le président amateur de yacht, de jet privé et VRP international d’atomes Areva nous propose que dans les six mois «soit débattue au sein de la Commission européenne» «la possibilité de taxer les produits importés de pays qui ne respectent pas le Protocole de Kyoto». (USA Itou ? ) On ne demande qu’ à voir


Mais soyons sérieux : New Deal vert mon cul !!!

A part noyer le poisson dans nos rivières à l’agonie et nous mettre à peu près en conformité avec les critères de Bruxelles, avec son oui mais non, monsieur Baygon vert en spray vient de faire un joli trou dans la merde molle vaguement bio.

Tant que notre civilisation reposera entièrement sur la croissance, le productivisme, la consommation et la libre concurrence on pourra jouer à tous les Grenelle de mes deux (Borloo et Hulot dans un bateau), éteindre toutes les lumières de l’Elysée cinq minutes par an, y’aura pas plus d’avenir en vert que de vie en rose.

Le Toujours plus (travailler plus, une France de proprios, 5% de croissance…) copiner nucléairement avec Bouygues, et grande surfacement avec Mr Leclerc est tout simplement incompatible avec le moins mais mieux, seule alternative technologique, politique, économique, scientifique, bandante et viable.

Y’a pas.
 
En conclusion je vous dis carrément que si le nabot vert entalonné est écolo, Yannarthusbertrand est photographe Et ça c’est pas possible. tgb



















13:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

25/10/2007

Il m'arrive de me lever tôt

medium_travail.jpg
Il m’arrive de me lever tôt
C’est rare mais ça m’arrive
De participer bon gré mal gré au PIB national voire plus.

Il m’arrive de prendre le premier métro
Le premier RER
Le premier TGV

Mon premier constat est que la France qui se lève tôt est immigrée.
Noire, grise, jaune, pas franchement blanche.
A part moi des fois mais c’est rare ( je vous l’ai déjà dit je crois ).

Mon second constat est que cette France métissée qui se lève tôt et qui va nettoyer les bureaux de la France qui se lève plus tard est fatiguée.

Assise debout vautrée, écroulée sur elle –même cette France du petit matin frileux finit sa nuit comme elle peut.

Pelotonnée, comateuse, somnambule, somnolente
cette France là dort encore de pas assez de sommeil.
De nuit noire, grise, jaune
Et de nuit blanche pour le coup.

Au retour, en soirée
Quand je rentre un peu tard
C’est rare mais ça m’arrive
Quand j’ai pris non sans une certaine fierté
Toute ma place dans la grande chaîne alimentaire et sociale
De la productivité française, voire plus
Je la retrouve,
Cette France aux valises sous les yeux.

Elle dort encore
Epuisée. Effondrée. avachie, affalée
Ballottée, de droite à gauche
Et vice-versa
Elle pique encore un petit roupillon même plus réparateur
Elle en écrase encore
Le corps recroquevillé qui s’effondre et capitule sous son propre poids

Elle récupère. Elle s’abandonne.
Elle laisse aller ses nerfs le long du corps.
La rame pourrait filer directement aux abattoirs
Se rendraient compte de rien.

Gagner plus ? cette France-là voudrait bien sûrement
Exploitée, sans papier, humiliée, corvéable,  
doit pas gagner grand chose
Cette France là.
Disons des clopinettes et quelques…

Travailler plus ?
Là je doute, je ne vois pas comment.
Déjà ivre de fatigue
Cassée par le boulot
Le corps meurtri
Par les conditions de vie
les nuits trop courtes
les jours trop longs
les sacs de plâtre si lourds
les heures de ménage, de plonge, de gardiennage
si gratifiant.

Il y a 20 ans un grand patron gagnait 77 fois plus que son employé
aujourd’hui 700 fois.

Je ne sais pas qui en France fait la grasse matinée ?

Sans doute quelques actionnaires, quelques rentiers, des parachutes dorés, des retraités devant Télé-matin, moi des fois…


En tout cas pas cette France-là qui dort debout
Assise, couchée, un peu prostrée, une fesse et demie sur un bout de strapontin

tgb

16:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu