Avertir le modérateur

06/06/2007

Les m'as tu lu ?

medium_censure.jpgC’était une de ces soirées d’hiver. J’étais devant l’excellente émission de Taddeï 'ce soir ou jamais' le débat tournait notamment autour de la question de la censure en France.

Un jeune bellâtre tout en pamoison, les cheveux en pétard de chez Maniatis avec mèche rebelle et accessoirement auteur de romans pas la peine, soutenait qu’il n’y avait pas de censure en France, qu’ il en était la preuve vivante (vivante ? ) écrivant tout ce qui lui passait par la tête (c’est à dire pas grand chose).

Dans un coin du plateau Jean-Jacques Beinex qui se taisait depuis un moment explosa soudain dans une de ces colères saines et si rare à la télé, une colère à la Chabrol, Mocky, une colère dévastatrice qui résumée et de mémoire balançait au blanc bec de la plume dans le cul que quand on avait rien à dire, qu’on était un pur produit marketing, un prêt à lire et à colorier formaté, on ne risquait pas d’être censuré, que parler de cul n’était pas une preuve de liberté d’expression, ça se saurait à TF1, et que les formes de censure en France étaient rarement directes et politiques mais plus subtilement juridiques ou économiques.

Le jeune génie du nombril fictionnel en resta pétrifié, on observa même quelques bavures dans son rimmel, sûr que ni Durand, ni Giesbert, ni PPDA, ces géants de la critique littéraire de complaisance (comme les pavillons) ne lui avaient jamais parlé comme ça. Ce soir là, le jeune auteur de rédactions sur ses vacances en Egypte découvrit qu’une parole pouvait être signifiante et que les mots pouvaient tuer. On ne le revit plus. Sûr que depuis il n’a plus quitté son lit où il doit continuer à se manucurer grave le clavier et à faire des phrases. (Pour avoir lu deux pages de lui à la Fnac je confirme d’ailleurs que si c’est ça la jeune littérature française je préfère encore le scrabble).


Oui il est une star ac’ de la littérature ou de la philo comme de la chanson, une littérature de la vacuité, de l’eau tiède et de l’insipide qui coule des robinets des médias et dont la vocation est l’insignifiance et l’inanité.

Car oui, la censure existe. Elle existe à plusieurs niveaux. Elle peut être politique (pressions amicales de Sarko pour empêcher la publication du livre sur Cecilia, par exemple) elle peut être administrative (fermeture de blog d’un prof) elle peut être économique, on n’édite pas, on ne produit pas ce qui ne se vend pas ou mal ou est exigeant ou est dérangeant et enfin juridique, on assigne en procès, on épuise nerveusement et financièrement l’auteur ou l’éditeur (Denis Robert) qui même s’il finit par gagner en reste marqué, au point de ne plus écrire que la vie ébouriffante d’une madame méteo ou d'éditer la bio trépidante d'un vainqueur de Koh Lanta.


C’est comme ça qu’on se retrouve avec une littérature aseptisée qui ne dérange plus personne.

Un procès en diffamation, c’est ce qui vient d’arriver à Jean-Jacques Reboux auteur et éditeur courageux et indépendant, fondateur des éditions 'Après la lune', pour avoir publié Camino 999, un polar de Catherine Fradier, qui fait référence à l'oeuvre de José-Maria Escriva El Camino, créateur de l'Opus Deï.

L’Opus Deï, cette aimable association bien connue pour son ouverture d’esprit désintéressée, sa transparence oeucuménique et son irrépressible sens de l’humour reproche à l’ouvrage de porter atteinte à son honneur et à sa considération en mélant étroitement fiction et réalité.

Ce qui est normalement le principe même de la littérature mais bon...

LES CONSEQUENCES ??? : je cite Reboux :

« Avec ce type d'assignation, c'est la liberté
d'expression et de création littéraire qui est mise en
danger. Cette menace pourrait concerner demain, si
elle faisait jurisprudence, tous les écrivains.
Dans un second lieu, c'est l'existence même d'une
maison d'édition qui est menacée, car si nous pensons
avoir de bonnes chances de gagner notre procès, il
nous faut engager des frais d'avocat pour assurer
convenablement notre défense. Face à une organisation
puissante et argentée, une petite maison d'édition
victime d'une censure économique lutte pour sa survie.

C'est pourquoi nous avons décidé de faire appel à la
solidarité de tous en lançant une souscription
nationale de soutien.Toute personne désireuse de nous aider,
indépendamment de ses convictions politiques et confessionnelles,
peut envoyer un chèque à l'ordre de APRES LA LUNE (CAMINO)
à l'adresse suivante:

Editions Après la Lune
Souscription CAMINO
26 rue Pétrelle
75009 Paris «


Sûr que le bellâtre ému du fond de son lit et dans ses affres romantico-gnangnan gratifiera « Après la lune » d’un cheque tiré de ses substantiels droits d’auteur. Il serait juste et normal que ceux qui gagnent leur vie en la fermant paient au moins pour ceux qui l’ouvrent en grand. Sinon plutôt que d’aller enrichir Hachette-Lagardere (ils n’en ont pas besoin ils vendent des canons) aidez 'Après la lune', eux les canons au moins ils les boivent.

tgb

Lien plus haut colonne gauche

16:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

01/06/2007

Bulletin météo

medium_mini_nuages9.jpg

- Nous voulons notre place au soleil monsieur !!!
- Alors faites du soleil plutôt que de la place jeune homme !!!*


A partir de mi-juin une masse d’air froid venue de l’atlantique pourrait séjourner durablement sur l’ensemble du territoire entraînant une dépression climatique et politique sans précédent.
L’absence probable d’un anti-cyclone puissant favorisera l’apparition irrésistible d’une vague bleue submergeant Paris et notamment l’assemblée nationale au profit d’un petit autocrate ombrageux et monté sur ressorts.

Température et moral bien en dessous des normales saisonnières.
Le ciel deviendra lourd et chargé. Passages nuageux fréquents en montagne, brouillard épais en plaine.

A prévoir d’ abondantes précipitations, alternances de douches froides et de giboulées glacées tout spécialement sur les sans abri et les plus démunis.

Le vent soufflera en rafales d’ouest en est sur l’hexagone, particulièrement sur le pourtour méditerranéen, la région Rhône-Alpes et l’Alsace entraînant des dégâts important sur les toitures, les cheminées et autres girouettes mal ancrées à gauche.

Quelques éclaircies néanmoins apparaîtront sur une grande partie du sud-ouest, du centre et de la Bretagne où le soleil parviendra à percer localement le Fog et ses couvertures tendancieuses et passagèrement déclinistes. (le temps d’une campagne)

En revanche risques d’orages violents à Paris et dans sa banlieue est, s’accompagnant parfois de coups de tonnerre et de brume lacrymogène âpre et tenace. Attention aux chutes de cocktails molotov et aux pavés glissants. (un an ferme)

Il est à craindre que ce temps pourri et maussade s’installe sur la France du sud au nord pour les cinq ans à venir dans une ambiance électrique peu propice au jogging et malgré les prévisions au beau fixe des climatologues complaisamment enthousiastes.

Juilletistes, Aoutiens, les dimanche 10 et 17 juin, il est expressément conseillé par les météorologues déviationnistes et résistants (il en reste) pour éviter un temps de chien quinquennal, de se munir du bon bulletin météo avant de le glisser dans l’urne estivale.

tgb

 

* de mémoire et sans me souvenir de l'auteur, si quelqu'un sait je suis preneur 

18:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

28/05/2007

Carte postale

medium_poste.jpg


On se demande bien pourquoi deux adolescentes dans le pur mal être adolescent se jetteraient par la fenêtre alors qu’un monde si juste si solidaire si généreux avec tant d’amour tant de miséricorde tant d’intelligence et de sensibilité leur ouvre les bras si grands.

On se demande bien pourquoi deux jeunes filles en fleurs se défenestreraient alors que notre tout gesticulant président, en sueur et en short, impose les mains et guérit les lépreux à Brégançon. Hop là !

On se demande bien pourquoi deux petites demoiselles lambda iraient plonger du balcon alors que tant d’harmonie professionnelle, tant de grâce télévisuelle, tant de respect humain, d’honneur politique et de noblesse morale règnent sur cette planète qui déchire sa race et qu’une folle espérance nous saisit dés l’ovomaltine matinale entre deux lexomil.

On se demande bien pourquoi deux petites hirondelles qui ne feront pas le printemps iraient se plomber en chute libre alors que ce monde avec tout plein d’humanité dedans s’intéresse si peu au profit, à la compétitivité, au matérialisme débridé, à la performance homologuée et tant à l’éducation, à la créativité, à la philosophie et aux douces utopies.

On se demande bien ce que feraient tous ces gens et parents avec leur crédit cetelem, leur écran plat géant, leur Cauet, leur Arthur, leur star ac’ et leur super Nanny, leur samedi à carrouf ou casto, si tous les ados subitement comme par contagion se mettaient à voler de leur propres ailes avant de se crasher furieusement sur la dalle de béton entre deux 4X4 même pas finis d’être payés.

Probable qu’ils continueraient à zapper. Pour occuper leur temps de cerveau disponible.

On se demande bien pourquoi deux collégiennes sans histoire et sans revendication iraient, par jeu, par défi, par rite initiatique, pour connaître le prix de la vie, pour se confronter au réel, pour sortir du virtuel et exister vraiment, se faire un vol plané libre et fatal juste après avoir couché leurs émois et états d’âme d’ado sur leur journal intime un peu techno.

On se demande bien pourquoi elles iraient balancer leur corps dans ce triste décor ?
On se demande bien pourquoi ?
Les autorités bien pensantes et toujours opportunistes ont trouvé :

Ah mais c’est bien sûr :

Les blogs !!!!


tgb

10:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

22/05/2007

De la gauche caviar à la droite jambon beurre (foie gras)

medium_caniche.jpg

Ce qui m’impressionne particulièrement chez le bon docteur Kouchner, ce n’est pas tant sa capacité remarquable à pleurer sur commande devant les caméras (mort de Sergio Vieira de Mello, décès de l’abbé Pierre, génocide du Rwanda…) de calibrer ses colères pile poil à l’arrivée du micro (canicule, tsunami) de prendre des positions courageusement anti-munichoises sur l’Irak (faire la guerre mais pas trop, balancer des bombes à fragmentations mais avec modération) non, c’est sa grande capacité à s’indigner (et à juste titre) des massacres de Bosnie, de Tchétchénie, du Darfour et à faire ses emplettes peinard à Monop quand il s’agit de la mise en cage du peuple palestinien crevant du manque de tout, de désespoir et de folie. (voir les prises de position autrement dignes de BRAUMAN par exemple)

Ce qui m’impressionne particulièrement chez le french docteur saint-bernard, ce n’est pas tant sa capacité à dénoncer les tortures, les emprisonnements arbitraires, les répressions partout dans le monde, que sa faculté à les dénoncer moins quand il s’agit d’Abou Graib, Guantànamo et plus du tout quand il s’agit du Shin Beth (épinglé par deux organisations israéliennes de défense des droits de l'homme, B'Tselem et Hamoked) ni de ne pas trop s’émouvoir compassionnellement de la non-ratification du traité d’interdiction des mines anti-personnelles par les USA et Israël.

On a le potentiel d’indignation qu’on peut. Faut pas gaspiller

Ce qui m’impressionne particulièrement chez le champion toute catégorie du droit-de-l’hommisme France 2, (bonjour à mme Ockrent) ce n’est pas tant son talent certain pour le violon émotionnel et la grosse caisse médiatique, ou pour le port du sac de riz à l’épaule façon automne hiver somalien 92, ni même pour sa prédisposition quasi génétique à l’ouvrir sur les saloperies faites à l’homme en ce bas monde mais sa grande capacité à la fermer par exemple sur le sort des prisonniers politiques en Dictature Birmane, donnant sa caution scrupuleuse à TotalElfFina contre un chèque comportant un certain nombre de zéros.

C’est pas parce qu’on dénonce la faim dans le monde, qu’on n’a pas un petit creux : Faut bien manger !!!

Ce qui m’impressionne particulièrement chez le héraut de l’ingérence humanitaire (théorisé par JF Revel c’est dire si c’est d’la balle) et de l’interventionnisme …au hasard…américain, ce n’est pas tant qu’il fût communiste, puis soixante-huitard, puis radical de gauche tendance Tapie, puis socialiste, puis Sarkozien, (tendance Kouchner) ce n’est pas tant non plus son art de la godille politique et de la morale pour les autres, ni sa constante popularité sondagière (70% d’opinion favorable encore aujourd’hui) son côté bon client - vu à la télé, non, c’est cette étrange inaptitude à se faire élire par ce bon peuple qui le kiffe tant, y compris dans des circonscriptions offertes sur un plateau (deux échecs cuisants aux législatives ) à en être réduit à devenir député européen par la proportionnelle :

On peut être populaire et peu populeux.

Ce qui m’impressionne particulièrement chez le bon docteur sparadrap ce n’est pas tant d’avoir co-crée « médecins sans frontières » et de s’en être fait virer en 79, ni sa capacité, surfant sur la vague du tsunami et de la sensiblerie télévisuelle sauce dinde de Noël, à encourager les dons des français en pure perte (aujourd’hui les ONG ne savent plus quoi faire du pognon tandis que d’autres causes moins « sexy-glamour » crèvent la dalle) que de réussir en toute modestie à accaparer les médias et les honneurs quand MSF reçût le prix Nobel (2004) et d’en incarner la figure emblématique vingt cinq ans après ne plus y avoir foutu les pieds.

Ce qui m’impressionne particulièrement chez le doyen du gouvernement (à force de paraître jeune, on finit par se retrouver le plus vieux) ce n’est pas tant qu’il sut se scandaliser du ministère de l’identité nationale et de l’immigration ou de la pédophilie génétique façon Sarkozienne, ni qu’il put rejoindre le même Sarkozy dix jours après, ni qu’il s’accommode aujourd’hui d’être un ministre des affaires étrangères pour la galerie, tenu en laisse par l’Elysée, mais bien d’avoir réussi par confort moral à faire croire qu’il était de gauche pendant si longtemps, de continuer à le faire croire encore, et de faire passer une imposture bcbg pour une posture de franc-tireur.

On a le coming out qu’on peut. A plus de 65 ans il est bien normal d’être Sarkozien (voir sondage)

Ce qui enfin m’impressionne particulièrement chez Koukouchner ce n’est pas tant qu’il fût un transparent haut représentant de l’ONU au Kosovo, qu’il ait une réputation de touriste genre guide du routard de l’humanitaire et de la diplomatie à l’international (incapacité à se faire élire à l’OMS malgré le soutien de Chirac, au HCR - haut-commissariat aux réfugiés - ) mais qu’il fût cité par le magazine américain Time comme l'une des « 100 personnalités les plus puissantes et influentes du monde » ce qui, vu son nouveau job et le message chaleureux et enthousiaste de Condolizza Rice à son égard, montre qu’en Amérique Bushienne au moins on n’investit pas dans un tube d’aspirine tiers mondiste pour rien.

Un tiers mondain deux tiers-mondiste disait je ne sais qui…

Pour conclure, ce qui m’impressionne particulièrement chez le bon docteur Kouchner, ce n’est pas tant qu’il ne se plante jamais où plus sûrement qu’il ne reconnaît jamais se planter ( ce qui arrive à tout le monde) , ce n’est pas qu’il ait une haute opinion de lui-même (il n’est pas le seul) où qu’il se soit renfrogné à l’idée qu’au PS on utilisât point ou si peu son haut potentiel de compétence politique, sa surexposition médiatique si communicative et payante en audimat (il s’en va donc se vendre au mieux disant) c’est qu’il a le mercurochrome singulièrement partial et instrumentalisé et la bande velpo un poil trop narcissique.

Et en m’inspirant lamentablement du regretté et nécessaire Desproges qui parlait du professeur Schwarzenberg comme d’une métastase mondaine, je finirais donc par une spéciale dédidace à notre stéthoscope en smoking pour son stage (à mon avis fort passager) en real-politik.

tgb

Sur ce je me tire de Paris et du tam tam Sarkozien pour me mettre au vert et en autarcie dans mon bled natal…

21:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu