Avertir le modérateur

28/08/2007

Nuit grave

medium_accrosarko.jpg

C’est l’histoire d’un mec très nerveux qui s’arrête devant un kiosque à journaux :

- vous avez le dernier nouvel Obs avec Sarko en couverture ?
- …sur la pile de gauche
Le mec achète la revue déchire une page au hasard jette l’hebdo à la poubelle
- vous avez le Point avec S…. en couverture ?
- ….sur la pile de droite
Le mec achète la revue déchire une page au hasard jette l’hebdo à la poubelle
- vous avez l’Express avec S…. en couverture ?
- …sur la pile devant vous
Le mec achète la revue déchire une page au hasard jette l’hebdo à la poubelle
- comprends pas – dit Le kiosquier interloqué :
- j’essaie d’arrêter !!! dit le mec à peine moins nerveux

Ce mec c’est moi !!!

Bonne résolution pour cette rentrée : j’essaie d’arrêter.
Pas d’acheter ces revues copiées collées que je n’achète jamais…

Non j’arrête de parler de lui, le démago à gogos, l‘agité du comptoir, le camelot du JT, le tartuffe du cimetière
J’arrête de m’obséder, de m’obnubiler, de focaliser, de tout voir avec ce filtre là, comme une persistance rétinienne, comme un réflexe Pavlovien, comme un papillon autour d’une ampoule.

Avant de griller.

A dénoncer sa posture, son imposture, à épingler son incompétence factuelle, à disséquer son surf affectif compassionnel, émotionnel, évènementiel, à décrypter sa rhétorique populiste, son pathos victimaire
sa fabrication consensuelle, son activisme réactif à souffler sur les braises, sa boulimie vaine et législative, bref sa danse de Saint-Guy politicarde et triviale, son soft fascisme ( TF1 bien plus dangereux que Lepen, la preuve) je participe au circus itou et j’alimente.

Casting, jogging, bronzing, zapping…
la bougeotte comme programme
Ce trop plein d’images saccadées
vide ou paravent ?

Les deux, camarade i
Le vide qui donne le vertige et aspire
Le paravent qui masque l’arnaque sauce libérale et néo-conservatrice des prédateurs.

Mais cercle vicieux fatal mais effet pervers effroyable
parler d’arrêter c’est encore en parler et cette mise en abyme me taraude.

Accro toxo addict encore
me faut ma dose toujours

ma dose d’omni présence d’omni présidence d’omni potence
sa tronche, son nom, son ombre en punching ball
et je tombe dans son panneau et je m’aggrave la santé mentale

Et c’est encore sa tronche en tranche sur la photo en haut.

C’est la dernière promis juré.

Courrier international a montré la voie
L’occulter lui sans rien occulter de sa politique est possible
C’est à mon avis aujourd’hui la seule stratégie viable pour
le contrer efficacement.

alors tant pis pour le manque
tant pis pour le fun
tant pis pour le défoulement facile :

Abstinence

j’entre en cure
je décroche
me désacoutume
me désaliène de l’Alien
(jamais aussi bien asservi que par soi-même)

un dernier fixe, un dernier shoot pour la route :
Sarkoléon Sarkobidon Sarkotillon et je me sèvre avant surdose.

Alors tenir jusqu’à ce que le principe de réalité surgisse et fracasse ce mauvais trip.
Le retour de Bâton sera terrible mais quand ?

En attendant occupons nous de la proie pas de l’ombre.

Sarkozy ? …connais pas !

tgb

19:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

07/08/2007

Carte postale n°4

medium_9287.4.jpg

Dans mon nomadisme estival je ne sais si ce que je préfère c’est enfin le soleil, l’océan, les îles en vélo, Michel Onfray parlant de Bentham sur France culture pendant que défilent les peupliers ou échapper enfin à la famille S. faisant du pédalo chez les Simpson. (Mais dites donc embauché en mai il a déja droit à 15 jours de vacances le président en monokini ? )

Des questions aussi essentielles que :

Comment sortir du Croisic sans carte routière ?

Ou

Comment m’envoyer une éclade de moules sans m’en foutre partout…?

me protègent de l’actualité poisseuse et pipotée.

Une pause et je repars.

Y’aura forcément une rentrée….`

tgb

12:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

11/07/2007

Carte postale N°3

medium_960003.jpg
Vendredi 06/07 - 20H30 - Ménilmontant.


Bien chère Michelle,

C’est attablé nonchalamment à la terrasse du bar « le soleil » que je vous écris cette bafouille estivale quoique maussade.


Juste pour vous dire combien j’ai apprécié le passage tonitruant à même le terre-plein central de quatre voitures de police, gyrophare allumé, sirène hurlante, à cette vitesse si appropriée pour écraser les petits garçons à vélo, sagement engagés sur les passages protégés (en principe).

Je ne doute pas un instant que vos ‘Starsky et Hutch’ du volant avaient une urgence gravissime d’autant que leur retour assez piteux semble me le confirmer.

En effet après le flux musclé façon rodéo vint le reflux débandade du même commando coursé par une cinquantaine de 'lascars' cagoulés et bâtonnés résolus à en découdre.

Visiblement le roulement de mécaniques et la fière allure avaient changé de camp comme l’emplafonnement panique d’une des voitures de la ‘Bac’ en déroute tendait à le prouver. Les quelques ‘Rambos’ en sueur ne devant leur salut qu’au Flash Ball qu’ils pointèrent vers la foule grondante.

Chère ‘Mam’ la colère de la ‘caillera’ semblait liée à la mort plus que suspecte du jeune Lamine Dieng dans un fourgon de police et à l’enquête singulièrement bâclée qui s’ensuivit.


Ces manières cavalières (un peu brut de forme) certes sont discutables, quoique assez efficaces, sans omettre l’aspect gaguesque indéniable : voir les cow-boys se carapater et Gnafron bastonner la maréchaussée est toujours d’un comique indémodable.

  Cela dit la question posée, un peu sauvagement je le concède par la 'racaille' (longue vie au président), je vous la pose également mais civilement : Quid de l’affaire Lamine Dieng ?

Sinon ici le soleil est toujours aux abonnés absent comme la justice dans ce pays d’ailleurs. A propos si vous voyez Rachida n’oubliez pas de l’embrasser pour moi, paraît qu’elle est un peu ‘véner’ ces temps ci.

 

tgb

 

(merci à Steph et Kulturam) 

17:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

09/07/2007

Carte postale N°2

medium_paris.2.jpgMon cher Patrick,

 Le gouvernement super photogénique de vos amis envisage l'installation d'un système de vidéo surveillance à l'échelle nationale pour lutter contre la bouhhhhhhhhhhhhhhh délinquance et le brrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr terrorisme.

Je comprends bien que notre fierté nationale en ce bientôt 14 juillet palisse de honte quand face à nos 300 lamentables caméras parisiennes, Londres en aligne plus de 65000. et que pour un hyper président méga-médiatique ça fait salement petit joueur mais quand même je me demande si tout cela ne serait pas un tantinet liberticide.

Heureusement je ne doute pas un instant que vous, Mr Devedjian, si prompte à dénoncer le totalitarisme de la web cam et le fascisme de la transparence (si on ne peut même plus traiter une élue de 'salope' entre amis où va t'on ?) vous allez vous élevez avec l'indignation fulgurante medium_paris.jpgqu' on vous connait contre ce projet inique et Orwellien.

 En attendant de vous lire ou de vous entendre toujours avec grand intérêt (que nous preparez vous comme saillie comique pour votre prochaine sortie ?) je vous adresse mon plus grand sourire filmé sous un pâle rayon de soleil entre deux averses à Chateau-Rouge Paris.

 

tgb 

19:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu