Avertir le modérateur

06/07/2007

Carte postale n°1

medium_113112229925.jpgLyon, 17H

cher Bernard,

J’ai beaucoup apprécié, mr Kouchner, votre dévouement et votre politesse envers Condoleezza Rice, quand vous lui avez posé cette fort aimable question :

- que peut on faire pour vous aider en Irak ? (L’Irak, ce ‘ beau bordel ‘ comme l’a estimé un peu trivialement notre chef d’état-major, le général Jean-Louis Georgelin )

Je retrouve bien là votre sens inné de la serviabilité.

J’ai été également conquis par la courtoisie et la discrétion avec lesquelles vous avez demandé à nos ‘amis Israéliens’ (en l’occurrence votre homologue Tzipi Livni) qu’un certain nombre (c’est vrai ça reste évasif mais c’est l’intention qui compte ) de mesures (c’est vrai ça reste abstrait mais c’est un premier pas) soient prises, plus importantes que l’annonce des 250 prisonniers libérés (sur 10 000 quand même, ce qui laisse heureusement un peu de marge pour la prochaine négociation).

Comme j’ai été positivement emballé par le fait que vous reconnaissiez tout de même que cette libération était ‘un très bon signal ‘ même si d’autres prisonniers (2, 4, 8, 9000 ?) pourraient (avec un chouia de bonne volonté) être libérés.

Merci aussi d’avoir osé sussurer à l’oreille israélienne que l’on facilite la vie (un peu mais pas trop, faudrait pas qu’ils s’habituent ) des Palestiniens de Cisjordanie en supprimant quelques (2, 4, 8…400 ? - sans dégarnir toutefois) check-points.

Certes je vous ai connu un peu plus fort en gueule en d’autres circonstances, mais je comprend bien combien votre pudeur diplomatique doit maintenant s’exercer d’une manière obséquieuse et feutrée.

Sinon ici l’été est tout pourri mais un peu moins qu’à Paris…

Bises à Christine ( a t’elle fini le dernier Fallaci ? )

tgb

16:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

03/07/2007

Dernière sortie avant autoroute

 medium_43869FBAC4085379E1000000AC110A15.2.jpg

Amis plagistes en cirés jaunes, juilletistes militants et transis, campeurs naturistes et spongieux,     j’voudrais pas balancer mais depuis qu’ un hyperprésident et une bande de tontons zappeurs gouvernent ce pays, le temps est tout pourri.

Et c’est pas pour me vanter mais dans un bulletin météo précédent (voir ci-dessous) je vous avais largement mis au parfum (et si vous avez voté pour eux je ne vous prête pas mon parapluie).

Donc pendant que vous glandez plus pour bronzer moins, avant de travailler plus, à moins, pour gagner pareil, quelques dernières nouvelles du front :

Pendant que l’élève Fillon, doit faire ses preuves et passe aujourd’hui même son oral de rattrapage (Je ne sais pas combien de points il lui manque mais ça risque de pas être possible même pour la mention passable) que le syndrome Gilles de la Tourette gagne la droite décomplexée – Racaille, cloportes, salope…(à force de roter tout haut ce que tout le monde pète tout bas…) mes Granolas Lefèvre-Utile made in Polska filent à l’américaine et plombent direct mon quatre heures.

La tuile.

Sinon Alain Minc du haut de sa suffisance plagieuse se fout toujours de la gueule du Monde, Jack à grands coups de Lang tranfugeuse attend toujours son ordre de mission et l’occident dans sa grande clairvoyance s’étonne qu’après avoir déversé quelques millions de tonnes de bombes à tous les parfums sur le reste de la planète ( napalm, fragmentation,  uranium enrichi, atomique…) deux ou trois bombinettes artisanales lui reviennent par la poste et dans la gueule.

Pas toujours fair-play ces Englishs…

Et tandis qu’en Irak ou dans la bande de Gaza la sempiternelle et ordinaire litanie des morts du jour (six activistes éliminés) n’intéresse plus personne…

- Ce qu’il y a de bien avec la sémantique c’est que vous faites de la politique sans le savoir. Selon que vous utilisez le mot résistant, combattant ou terroriste on voit assez bien comment vous redessinez la carte du proche-orient.

J’aime beaucoup le mot activiste. C’est neutre, c’est propre, c’est bien désincarné, impersonnel et objectivé. Ça évite le côté émotionnel, compassionnel…contrairement à la mort d’un chien ou d’un chat qui peut être fort émouvante et faire appel stupidement à votre sensiblerie.

Un peu comme les victimes, chez les autres on appelle ça des dégâts collatéraux chez nous on appelle ça des civils, des femmes des enfants…

juste une affaire d’angle coco -

Et d’abord c’est quoi un activiste ?

Quelqu’un qui s’active j’imagine….

genre notre hyperprésident ?

Bref pour en revenir à lui justement, amis juilletistes estivants qui pataugez estivalement dans la boue, je ne doute pas un instant qu’avec son énergie et sa force de conviction, entre deux cocktails G8 (vodka/cocaïne) l’inauguration d’un tramway à Marseille, le sauvetage de Guy Roux à la tête du club de Lens, la pacification du Darfour et l’agitation téléphonée rapport à l’otage Betancourt  (11 morts) sûr qu’il aura le temps de passer un coup de fil à monsieur météo pour nous obtenir un été politiquement radieux (une mission toute trouvée pour Jack Lang ‘de l’ombre à la lumière’…)

Du soleil…Il en a autant besoin que nous l’hyperprésident, parce que c’est quand même moche et pas très photogénique un jogging sous la pluie à Brégançon.

Quand même pas aller faire les soldes à douyoudouyou St Tropez avec Cecilia !!! (et sa CB)

 

tgb

 

Pour l’été : service minimum ( comme bientôt à la RATP ) - Cartes postales de là où je me trouve avec la connexion que je peux - 

14:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

28/06/2007

Une autre pensée unique est possible

 medium_bulb.1177932054.jpg



Pour corroborer la thèse fulgurante et méchamment couillue d’un certain FOG ( le si peu servile et flagorneur Franz-Olivier Giesbert ‘qui ne roule pour personne’) on ne peut que constater avec lui la prédominance absolue d’une certaine pensée unique qui impose partout y compris même dans la blogosphère, ses idées dominantes et pernicieuses.

Une sorte de virus cérébral, ou de sida mental pour paraphraser le regretté et visionnaire Pauwels.

Cette internationale surpuissante du terrorisme intellectuel pavlovien, comptant pas loin d’une demi-douzaine de petits Pol-Pot bobo-bolcho-anarcho militants de la pensée gauchisante et formatée régnant sur tout autant de blogs à la diffusion contagieuse et planétaire impose sans alternative possible leur idéologie archaïque et stalinienne.

Cette pensée unique qu’on pourrait résumer en un anti-américanisme primaire, un altermondialisme complaisant, un pro ‘palestinisme’ suspect donc anti-sioniste donc antisémite, un esprit Munichois capitulard, un écologisme réactionnaire, une résistance pathétique au lucide manichéisme du choc des civilisations, un combat arriéré pour la laïcité, la décroissance, la non-marchandisation et même un inconcevable anti-Sarkozisme puéril, voire, un pro-Chavisme abject, martèle partout et inlassablement sa doctrine rance par la voix des médias qu’elle instrumentalise jusqu’à nous interdire notre propre liberté de pensée.

Cette racaille communiste, ces cloportes, pour reprendre le mot prodigieux de l’insoumis Copé sont autant d’agents propagateurs de cette pensée trouble et aliénante qui ne cherchent rien d’autre qu’à coloniser nos esprits.

Par un matraquage médiatique quotidien, un bourrage de crâne méthodique, une intox permanente faite de manipulations sournoises et de communication tendancieuse, ce réseau d’activistes composé de plusieurs blogs, d’au moins deux ou trois fanzines confidentiels et carrément d’une demi-heure de radio nationale fabrique à l’échelle industrielle un prêt à penser dogmatique qu’il inflige aux masses aliénées et soumises.

Heureusement, un modeste groupe d’hommes simples et courageux, petits patrons laborieux aux moyens précaires s’élève enfin contre la dictature de cette pensée hégémonique toute-puissante.

Ces quelques rebelles, quasiment déviationnistes aux yeux des idéologues blogueurs, ces doux rêveurs réfractaires, révoltés et indépendants, tels Bolloré, Lagardère, Dassault, Bouygues, Arnault, ou Pinault, cette poignée d’hommes libres et volontaires qui ne contrôlent pas même une dizaine de chaînes de TV, à peine une centaine de titres de journaux, tout juste quelques instituts de sondages, qui osent à peine mettre leurs mocassins vernis sur le bureau du pouvoir et quelques ridicules milliards au CAC 40, ces hommes valeureux ont décidé enfin sans complexe, de briser tous les tabous.

Epaulés en cela par quelques renforts étrangers groupusculaires tels l’artisan Berlusconi, le petit entrepreneur Murdoch, ils tentent héroïquement de faire entendre une autre voix, celle de l’ultra-libéralisme, encore peu audible aujourd’hui mais qui offre en germe, un projet alternatif et une parole divergente, un pluralisme politique enfin dans ce vacarme pseudo-humaniste triomphant

.
Grâce à eux, à leur combat noble et désintéressé contre cette pensée normalisée, envahissante et totalitaire, un autre monde compétitif, productif et rentable devient possible.

Ne nous laissons plus intimider par cette pensée vérolée à laquelle on nous condamne depuis tant d’années. Que ces révolutionnaires de salon avachis par les RTT, que ces assistés professionnels engraissés au RMI, que ces prédateurs privilégiés enrichis au SMIC, que ces internautes profiteurs aux moyens considérables, nourris par la France besogneuse et matinale cessent de monopoliser la pensée politique mondiale.

Une demi-douzaine de blogs, deux ou trois fanzines, une demi-heure d’émission sur une radio nationale… .un pur scandale.

Et la liberté d’expression alors  ?

Oui, avec Giesbert, ce pionnier de la pensée sauvage, qui, sacrifiant son confort moral, son plan de carrière, sa réputation éthique, ose mettre son immense talent, son indiscutable déontologie, son indépendance d’esprit et sa loyauté légendaire au profit de ces quelques petits patrons aux faibles moyens et à la pensée encore marginale je le clame haut et fort :


une autre pensée unique est possible.


tgb

17:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

22/06/2007

Le rugby Nanard

medium_laporte_sarko_footing_maxppp.jpgDans la famille Nanards Sarkoziens hypertrophiés du moi, nous avons, le Nanard Henri, philosophe de son nombril, (1/3 Royal 2/3 Sarko…) le bon docteur Nanard  humanitaire en auto alimentaire, le Nanard burné, multicartes, de l’esbroufe et une nouvelle recrue prometteuse à fort potentiel de testostérone frelatée, le Nanard de l’ovale tout en crâne et lunettes : l’affairiste Laporte.

Outre que ce néo-Nanard-là a déjà réussi l’exploit remarquable de confisquer une équipe de France (donc de toute la France par définition) au profit de 53% d’entre nous sans que ça n’offusque grand monde (que n’eussions nous dit si l’astro-footballeur Domenech avait opté ostensiblement pour Royal ou Besancenot - mais dans ce pays la normalité est Sarkozienne, l’anomalie anti-Sarko), il vient de se voir propulser ministre virtuel de la jeunesse et des sports et des machines à sous, ceci expliquant probablement cela et vice versa.

En tant que sportif à deux neurones cinquante, l’intelligence toute en muscles et sa grande gueule toute en langue de bois, il rejoint le peleton groupé des créatinés de la dream team Sarko, tels Virenque, Leconte, Basile Boli,ou Dominici (la levrette huilée pour calendrier)  qui eux au moins ne représentent qu’eux mêmes, c’est à dire personne.

Non content donc d’ enrôler l’équipe d’une demi France sous les couleurs UMP, notre Nanard à la coque aime à l’occase grenouiller dans, des opérations immobilières troubles, (rasage de dune du Pilat sans autorisation) des installations de bandits manchots très limites et autres bizness parallèles qui nous rappelle les meilleurs moments de l’arsouille Pasqua (casino – ministre de l’intérieur – un tandem toujours win-win )  

Entre deux tranches de jambon de pub, une tranche radio, une tranche télé, l’activité normalement principale de monsieur Cochonou reste quand même le ‘faisage’ et ‘défaisage’ d’une sorte d’équipe de France de bourrins censée donner au président jogger de la télé, la joie de soulever la coupe du monde 2007 comme Papa Chirac 98.


Sélectionneur depuis 1999 donc, soit huit ans de rugby tâtonnant (un luxe rare pour un coach) notre sélectionneur inspiré teste aujourd’hui sa 31eme charnière (demi de mêlée ouvreur) et renvoi aux 22 notre seul artiste flamboyant, le fluide et véloce Castaignède, prince de la relance et du cadrage débordement.
 
Ce Nanard tout en grande gueule de vestiaires, tout en moi je de victoires et introuvable les soirs de branlées Néo-zélandaises nous façonne donc à coups de truelle un bon rugby de maçon dont la géniale stratégie consiste à faire labourer le gazon par une mélée de garçons bouchers et à foncer dans le tas ,la tête du bestial Chabal en avant.

Délaissant l’esprit latin et le french flair, sans doute inconstant mais au final pas moins efficace, le génie des carpettes ministérielles, nous propose un jeu à l’anglo-saxonne que nous ne maîtriserons jamais mais qui nous fera perdre définitivement notre rugby champagne.

En cela on peut y  voir une juste allégorie de la politique promise par notre coach à nous pour cinq ans.


Donc et pour la première fois de ma vie, foi d’ex demi-de-mêlée, en septembre lors du match d’ouverture  de la coupe du monde de rugby, .je soutiendrai de tout mon cœur l’irrésistible et tonique Argentine tout en chistera face à la France du Nanard Sarkozien tout en bulldozer

Et s’il est une justice en ce sport magistral, j’espère voir enfin en finale le tocard Sarko tenir la chandelle pendant que les magiciens funambules de l’ovale et de l’haka, les divins All Blacks, s’offriront un tour d’honneur avec trophée sous les acclamations du stade de France.

Et pour le reste je tape à suivre….

tgb

20:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu