Avertir le modérateur

30/01/2007

le compte est bon

medium_calcul.jpg

Cette semaine je vous la fais courte et synthétique
Petit résumé entre amis

Pendant que la nomenklatura décideuse surfe tout schuss sur les dividendes des hedge founds à Davos, de ravissants containers de BMW, tels des baleines déboussolées s’échouent sur les plages anglaises.

Pendant que la gerbe compassionnelle et politiquement dégoulinante est déposée aux pieds nus du petit frère des pauvres à peine refroidi, la petite sœur des riches, Merkel, nous ressort la grosse Bertha constitutionnelle et atlantiste.

Pendant que le zapping électoral nous fait passer de la Corsitude aux RG de la maison Kärcher Racaillle et compagnie, du Québec libre à l’ISF, du débat démocratique à encéphalogramme plat au projet sociétal avoisinant le degré zéro, Pujadas, grand reporter météo, le Pulitzer du marronnier, nous fait dans le scoop ébahi et spectaculaire : la neige en hiver.

Balèze, ce Pujadas.

En cette semaine de fin janvier glacial, qu’est ce que le gobeur décérébré et abruti du Sanibroyeur médiatique servis par les loufiats de la pensée molle et pasteurisée a mis dans son caddy ?

Inventaire comptable :

4000 licenciements plus ou moins secs chez Nestlé, Pfeizer et Lagardère réunis
plus
Un Rembrandt à 25,8 millions de dollars
plus
6000 chefs d’entreprise du Medef en transe devant une présentation besogneusement PowerPoint sur la « fiscalité non-confiscatoire, non-rétroactive et non-cumulative et "la séparabilité à l’amiable » de dame Parisot la reine du télé-achat à Bercy
multiplié par
Une croissance de 10, 7 pour cent en Chine libéralo totalitaire
moins
1 dopé numéro 3, remplaçant un dopé numéro 2, successeur du dopé numéro 1 Armstrong au plus grand tour de France du monde
moins
24,euros 40 le coup franc Brésilo-Lyonnais côté en bourse
plus
Un Bové à 2 pour cent
un Besancenot à 5 pour cent
une Laguiller à 4 pour cent
une Voynet, à 2 pour cent
une Buffet à 2 pour cent (mais que fout Autain)
Moins un Nicolas Hulot à 11 pour cent retourné se savonner les neurones au Ushuaia douche
plus
Un Platini al dente
3000 centrifugeuses ou pas ou moins ou plus en Iran
divisé par
195 millions de chômeurs dans un monde qui paraît il s’enrichit
plus
trois guerres civiles en gestation au Liban, en Irak et en Palestine…illustrant la vieille stratégie militaire - diviser pour mieux régner - du genre :
« pendant que les Arabes s’entretuent au moins ils ne font pas de conneries » (hyper tactiques les néos cons)

égal…. ???

J’en sais foutre rien mais surtout un putain de maelström d’infos saumâtre et liquide qui coule d’un robinet à images pixélisées, donnant une soupe ininterrompue et insipide aussi claire que de la Cristalline puisée dans une nappe Phréatique phosphatée bretonne.

La routine quoi.

Et ne me demandez pas pourquoi tout à coup me revient en mémoire ce joyeux fait divers qui me fait marrer tout seul dans mon coin, au fond, près du radiateur :

- Une douzaine de malfrats condamnés à des travaux d'intérêt général dans une petite ville du Yorkshire (nord de l'Angleterre) se sont vengés en plantant des jonquilles artistiquement disposées dessinant un végétal « fuck you » du meilleur effet -

tant qu’à rester au ras des pâquerettes, autant leur dire avec des fleurs

tgb

09:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

24/01/2007

les Justes

medium_Photo001.3.jpg

Et je leur donnerai, dans ma maison et dans mes murs, un mémorial (Yad) et un nom (Shem) qui ne seront pas effacés »

Bible, Isaïe 56


Ma grand mère s’appelait Andréa Bertin. C’était une petite dame, solide et frêle. Elle est morte, il y a deux ans à l’age de 99 ans. Mon grand père s’appelait Marius Bertin. Il est mort , il y a longtemps, au début des années soixante. De lui je ne me souviens que de sa jambe de bois, substitut d’une jambe qu’il avait perdue à la guerre de 14 et de son béret noir. Ils vivaient en Savoie. Discrètement, modestement et dignement.

Leurs deux noms sont aujourd’hui inscrits sur le mémorial de Yad Vashem en Israël.

Ils font parti des 2646 Justes de France.

J’ai appris très tard leur acte de courage. Ils ne s’en vantaient pas.
Ils avaient, au péril de leur vie (arrêtés, interrogés par la Gestapo…) sauvés deux petites filles juives, pendant que les parents des fillettes, dénoncés, étaient raflés par la milice. Ces deux petites filles, ils les avaient cachées, puis fait passer en Suisse, par un réseau que mon grand père avait contacté.

Ces deux fillettes sont aujourd’hui grands-mères, elles habitent dans l’est de la France et par leur témoignage, ma grand-mère a eu le bonheur d’être reconnu et honoré avant de mourir.

J’ai filmé ma grand-mère racontant cette histoire. Je savais qu’un jour ce récit ferait trace, aurait une valeur historique.

Quand elle raconte, elle n’a pas le sentiment d’être une héroïne. Elle pense juste que ce qu’elle a fait, au côté de mon grand père est normal. Elle a juste le sentiment d’avoir fait ce qui était à faire. Ce que n’importe qui aurait fait à sa place dans ces circonstances.

Et pourtant n’importe qui ne l’a pas fait.

Pendant la dernière guerre, Il y eut de sales gens, il y eut de braves gens aussi et des gens admirables. Il y eut surtout une immense majorité de gens dans la lâcheté ordinaire qui regardèrent ailleurs pour ne pas voir.

Quand ils sont venus
chercher les communistes,
je n’ai rien dit :
je n’étais pas communiste.

Quand ils sont venus
chercher les syndicalistes,
je n’ai rien dit :
je n’étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus
chercher les juifs,
je n’ai rien dit :
je n’étais pas juif.

Quand ils sont venus
chercher les catholiques,
je n’ai rien dit :
je n’étais pas catholique.

Puis ils sont venus me chercher
et il ne restait plus personne
pour protester.

Martin Niemöller (1892-1984) à Dachau

Je suis fier de mes grands parents. J’aimerais avoir leur force et leur courage. Etre à la hauteur de ce qu’ils furent et de ce qu’ils firent. Quoiqu’il arrive avoir sauvé une vie suffit largement à remplir et à justifier la sienne, il me semble.

- quiconque sauve une vie sauve l’univers tout entier – le talmud

Mais paradoxalement je me dis que les justes d’aujourd’hui sauvent des Palestiniens. Et je me demande, comment un peuple qui a tant souffert et qui a engendré Freud se retrouve à ce point dans un tel schéma à répétition.

J’ai été frappé et je frappe.

Bien sûr je ne compare pas la répression des Palestiniens au génocide des juifs et à la Shoah. Evidemment Sharon n’égale pas Hitler. Mais que d’humiliations, de mépris, d’assassinats ciblés ou pas, d’emprisonnements sans jugement et même de tortures. Mais que d’enfants tués. Massacrés. Estropiés. Traumatisés. Mais quel terrible apartheid.

Pour moi les justes ici et aujourd’hui c’est le journaliste Gideon Lévy qui témoigne dans Harretz de la violence faite aux Palestiniens
- Pour que les Israéliens un jour ne puissent pas dire – je ne savais pas-
C’est Rony Brauman, subissant chantage et intimidations qui s’élève courageusement contre le traitement réservé à la Palestine
C’est Eric Hazan éditeur insulté (éditions La Fabrique) qui dénonce dans les ouvrages qu’il publie l’oppression faite aux palestiniens
C’est Charles Enderlin à qui des intégristes sionistes ont ignoblement décerné le prix Goebbels et qui témoigne par ses reportages
C’est le sociologue Edgar Morin victime d’un procès stalinien, dans la stratégie d’un harcèlement judiciaire planifié, qui ose la vérité
C’est Avi Magrabi réalisateur du magnifique documentaire - pour un seul de mes deux yeux – qui montre l’odieux quotidien des Palestiniens aux checks-points

Tous ces justes d’aujourd’hui, Noam Chomsky, Théo Klein, Gisèle Halimi, Emmanuel Todd, Daniel Bensaïd, Miguel Benassayag… hurlent dans le désert contre leurs propres frères de sang, subissant l’opprobe du procés en Antisémitisme curieusement rebaptisé » judéophobie, haine de soi ou juif honteux « , les tentatives incessantes de les faire taire, les stigmatisations, les pressions médiatiques et même les menaces de mort régulières proférées anonymement par des extrémistes hyper-nationalistes ayant retourné l’art de la persécution.

Quand le triste réseau de nos piètres philosophes se mobilise pour un falot Redeker qui se levent pour ceux là ?

Ces justes, comme mes grands parents, par leur parole ou leurs actes sauvent l’honneur de tout un peuple et de toute une communauté qui piteusement par confort, aveuglement ou idéologie regarde ailleurs.

tgb


Photo : plaque commémorative en hommage aux justes - Allée des justes Paris 4eme.

14:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

18/01/2007

la France en cloque

medium_natalité.jpg

830 000 naissances en France pour l’année 2006 d’après l’INSEE.
Meilleur cru démographique depuis 1981
La France championne d’Europe de la natalité

Cocorico fait le coq en emplumant la poule qui fait l’œuf.

Avec un taux de fécondité d’un peu plus de deux enfants par femme, notre pays est devenu avec l’Irlande, le leader Européen de la fertilité, loin devant nos voisins, Espagne Italie Allemagne (1,4 enfant par femme) et damant le pion joyeusement à la soi disant jeune et nouvelle Europe de l’est planté à un taux lamentable de 1,3.

La honte
Ça bande mou du côté atlantiste, on dirait.

Au risque de décevoir les adeptes de la pensée Ogino et décliniste, les Minc, le Boucher, Marseille, Sorman and co, les tristes cuistres de la Doxa ultralibérale qui avec leurs tronches constipées et filandreuses donnent effectivement plus envie d’infanticide que de procréation…

la France est en pleine érection.

La France enfante, la France engendre , la France coït et fornique gaillardement.
La France Chiraquienne bande et investit dans la progéniture.

C’est dans ce vieux pays de merde, morose, ruiné, surendetté, archaïque, sclérosé, peuplé de feignants et d’assistés accrochés à leurs sales acquis qu’on mise sur les lendemains radieux et l’avenir qui biberonne.

Mince alors.
C’est la France qu’est enceinte et les autres qu’ont la nausée.

Pendant que les pays, bons élèves du FMI, se libéralisent, se compétitionnent, s’excitent à tout va sur leur courbe de croissance à deux chiffres et sacrifient la vie glop glop au profit pas glop, la France au fond de la classe, près du radiateur, galipette paillardement et pouponne de bon cœur.

A vous dégoûter du productivisme.

Plus les autres produisent, plus la France, cancre de l’occident, honte du libéralisme avancé, se reproduit.

Loin des jérémiades de nos fades philosophes qui pétitionnent pour passer le temps, indifférents aux sondeurs alarmistes sur le moral des ménages et contrairement à la pensée conforme et toute ramollo des experts déclinologues et leur bistouquette itou, les Français ont la levrette fertile et printanière, l’allaitement allègre, la layette bleu blanc rose et fabriquent à tour de cuisses du petit lascar basané et gaulois histoire de bien faire chier les hypocondriaques de la météo capitalistique.

Gloire à nos mères porteuses.
Gloire à l’ovule et au spermatozoïde made in France que nous pourrons toujours
à défaut de rééquilibrer notre balance commerciale avec Airbus
exporter dans les autres pays hyper compétitifs et gérontophiles.

Quand on sait qu’il y aura dans quelques années trente millions de chinois célibataires sans espoir d’accouplement légitime et un seul jeune chinois pour six aïeux (4 grands parents plus deux parents) pour assurer leur retraite (qui d’ailleurs n’existe pas) on se dit que certains pays en pleine croissance se préparent des gueules de bois carabinées.

Sans doute viendront t’ils acheter chez nous leurs femmes comme nous le faisons aujourd’hui avec les jeunes asiatiques. Sans doute même que des Pascal Sevran bridés et moumoutés viendront faire du tourisme sexuel à Paris tout en vomissant des horreurs sur la bite des Français…. comme des lapins…mais je m’égare.

En attendant et tant pis je me lance

au risque de choquer, de faire dans le pur mauvais esprit déviationniste et sournois
et si et si….mais je délire grave je m’en excuse d’avance
si tout simplement si, dans cette France qui régresse tous les jours au classement des pays qui n’en veulent…
si ce boom démographique…
je vous jure je ferais mon autocritique chez FOG juste après
si ce boom démographique était tout simplement un plébiscite pour le modèle français.

Oui je sais, j’exagère. Mais rassurez vous j’ai honte.

Si ce boom démographique était lié à notre art de vivre, à la qualité de nos services publics, au confort de notre protection sociale, à notre immigration soluble dans notre laïcité et même, mais là c’est du pur terrorisme intellectuel, à nos 35 heures…

Et si, mais je ne voudrais pas me faire casser la gueule par les baltringues de la bande à Sylvestre, les tenants de la conformation mondialisée et de la norme iso machin, si notre modèle tout pourri à la Française qu’on devrait faire un gros complexe vu qu’il est la honte de l’humanité formatée, si ce modèle arriéré y était pour quelque chose ?

Si la France avait un peu raison et les autres avaient tort.

Et au risque d’accabler les déclinistes atrabilaires et de les replonger dans leur catéchisme mercantile et leurs calculettes chagrines, si tout ce qu’on nous raconte à longueur de médias de marchands de canons était une pure escroquerie ?

Vu sous cet angle…comme un vertige mais bon…nonobstant ces considérations décalées et fiévreuses… et loin des propos émollients des marchands de prosac neuronal

La France fait l’amour et l’amour fait des enfants
La France produit encore ce qu’elle sait faire de mieux.
Du petit Français (de la petite Française aussi évidemment et encore mieux)
Chieur, râleur, cavaleur et vivant
et c’est la meilleure de toutes les armes de dissuasion.

Et pour citer Frédéric Dard véritable philosophe, autrement plus crédible qu’un Luc Ferry spongieux ou qu’un Comte Sponville pontifiant

« Quitte à finir dans un trou autant qu’il y ait du poil autour »


tgb

10:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

12/01/2007

Les soldes

medium_wc.3.gif

Pendant que Sarko en auto-promo, le caïd des bazars, maquille les chiffres de la délinquance comme d’autres maquillent les bagnoles :

la peur recule.

Tu parles !
Moi, ma peur de Sarko augmente chaque jour
Pas fini ce mec. Resté grave coincé quelque part quand il était petit
Ça sent le compte à régler
La vengeance froide et paranoïaque
Et j’aime pas.
Ce Vieux jeune, ce néo-ringard a le parfait profil du tocard Made in Celio
Genre VRP des assurances avec plan de carrière et caravane.
Sarko c’est La France camping conseillé en com par le Bonston consulting group (bcg)
Conseil en stratégie ultralibérale.

Ça jette et ça tape à côté.
Quelque chose fonctionne pas et tant mieux.

Sauf que la bravitude camarade ça me rassure pas non plus.
La Novlangue a fourché d’accord
Le Barbarisme du haut de la muraille de chine ou sœur Ségolène se la pête un peu
a fait flop
Ça arrive
Le Néologisme rame dans la nuit de chine, mais faut de l’image coco
Faut nourrir la bête médiatique
Le feuilleton du vingt heures
La star ac de la pensée sous vide
Lui fournir son quota de pipole et de petits dérapages entre amis…

Sauf qu’a force de ne rien dire ça finit par s’entendre
Et à trop se la calculer ça finit par sentir l’impro.

Et le toc.

Alors que faire pendant que le psychopathe du pays des blancs becs le plus fort du monde, le shooté a l’Armageddon halluciné, l’idiot inutile du village mondial veut sa part d’ apocalypse avant de partir, histoire de pas rater sa sortie.

Que faire quand on a le choix entre les prédateurs et les pré datés, à biberonner son quat’heures de tambouille électorale, de bouillie mercantile, de meeting «on va gagner » et de slogans infantiles avec édulcorants…

Que faire ?
les soldes ?
Ou tout solder ?

Solder l’actu à deux balles
Les experts en tout et en que dalle
Solder l’agression raciste du Marais par la ligue de défense Juive, cette ligue de défense juive, (LDJ) interdite en Israël et qui casse du bougnoule en plein Paris sous l’impunité zéro du ministre de l’intérieur et du candidat à l’extérieur.

Enième agression raciste qui n’intéresse évidemment aucun média et surtout pas Eric Fottorino, le scrupuleux et ambitieux directeur de la rédaction du «Monde», notre journal de référence, qui s’engage à faire « des choix encore plus radicaux » (chouette alors) et déclare :

- Nous allons lancer ce mois-ci un supplément consacré au patrimoine et aux placements : les publicitaires nous disent qu'il y a là un gisement de recettes -

Quel beau métier journaliste !!!

Allez zou
Grande braderie
Quinzaine commerciale
Tout doit disparaître avant la
Nouvelle collection printemps été :

Un autre monde est possible.

11:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu