Avertir le modérateur

06/01/2015

Bonne année bonnes nouvelles !

 

B6klOaSCUAA_ulk.jpg

On me reproche assez de voir le mal partout, d’être négatif, voire pessimiste et de prendre ma part ainsi à plomber le moral des ménages.

Aussi pour bien commencer l’année, deux bonnes nouvelles d’un coup.

Certes je pourrais parler de Syriza, de cette peut-être hirondelle qui peut-être passera l’hiver et nous fera peut-être le printemps mais chaque chose en son temps et j’ai mieux en rayon :

Tout d’abord et suite à l’intervention présidentielle d’hier lundi 5 janvier sur RTL, le fait de savoir qu’au 22éme siècle nous pourrons aller de Périgueux à Clermont-Ferrand en autocar, carrément.

« ce n’est pas la loi du siècle la loi Macron, c’est une loi pour le siècle prochain » F. Hollande

Une nouvelle époustouflante d’une folle audace avec vision prospective où l’on prend conscience de l’envergure et de la volonté inflexible du chef de l’état de marquer le retour du prestige de la France et de son rayonnement planétaire.

Le PS ou le Nouveau Parti des Autocaristes - NPA ça sonne bien !

Ça c’était la bonne nouvelle pour les gueux et c’est déjà pas de la daube.

Rolls-Royce_Logo_cropped.jpg

Surtout, l’autre nouvelle réjouissante, c’est ce secteur économique en pleine expansion :

L’industrie de la Rolls Royce en forte croissance.

Car si l’on peut faire une lecture du verre à moitié vide en constatant qu’il y a de plus en plus de pauvres, vu mon moral de vainqueur de ce début d’année une lecture du verre à moitié plein nous apprendra qu’il y a aussi de plus en plus de riches.

Ce qui ne devrait pas manquer de nous réjouir même si nous n’en faisons pas partie.

Ne rajoutons pas à notre vile condition dont nous sommes les premiers responsables, rahhh ce manque évident d’entreprendre, la mesquinerie. Déjà que nous vivons au-dessus de nos petits moyens, comme le précise avec pertinence notre premier ministre, depuis plus de 30 ans, n’y rajoutons pas ce médiocre sentiment qu’est l’envie.

Même si, après m’être offert royalement 30 grammes de caviar pour les fêtes, arrosé d’une estimable vodka, je peux confirmer qu’il y a quelque avantage et volupté à être blindé.

Je sais bien qu’à l’heure où l’on enterre la taxe sur les riches et pas les petites filles Roms, cette taxe monstrueuse qui faisait fuir des centaines d’immigrés vers des terres plus hospitalières sur des yachts de survie, on pourrait se battre le flanc de cette heureuse information.

Pourtant, c’est précisément ce genre d’impôt particulièrement injuste, qui risquait de saper le marché du cheval cabré et du Spirit of Ecstasy et d’empêcher quelque travailleur précaire mais dominical donc moderne par le principe même du « ruissellement », d’ouvrir les portières avec courbette.

D’ailleurs si le peuple était intelligent et un poil gestionnaire au lieu d’aller se pochtronner en écoutant le marchand de soupe haineuse Zemmour, il se cotiserait pour s’offrir une de ces luxueuses berlines où, bien qu’analphabète, il pourrait lire le marchand de consommé haineux Houellebecq, et ainsi passer de la haine pour pauvres à la haine pour riches, confortablement.

ATDQuartMondeRsaVsFraudeFiscale.jpg

En cette Europe austéritaire où un grand Kron incompétent peut liquider une entreprise tout en touchant un smic de l’heure, le moindre prolo lambda s’octroierait ainsi le droit à une minute de Rolls dans sa vie de merde d’assisté et de fraudeur social, ce qui ne serait quand même pas tout à fait de la gnognotte.

Que des bonnes nouvelles vous dis-je !

tgb

16:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

31/12/2014

Du bon usage du sacrifice !

BbBk_S6CEAA6tiB.png

Ainsi donc, en ces périodes de bons vœux et à l’heure de porter des toasts plein d’espérance, l’hispano péteux de la grande bourgeoisie suisse Valls, le sous paltoquet de l’oligarchie centrale, nous annonce dans un journal étranger et fort droitier "des sacrifices pendant plusieurs années".

Comme c'est original.

Et bien quitte à vous surprendre, pour une fois, je suis absolument d’accord avec lui. J’applaudis, je plussois et valide.

C’est ainsi qu’en ces jours de bonnes résolutions, je propose dés l’équinoxe de printemps de sacrifier quelques milliers d’élus socialistes sur l’autel de l’austérité pour apaiser les dieux de la finance, du réchauffement climatique et de la joyeuse compétitivité.

Ainsi pourrons-nous ramener sans doute le Parti dit socialiste, tel le Pasok en Grèce, à ce chiffre qui les émeut tant de 3%.

Toujours dans ce même objectif d’obtenir la clémence des divinités du nouvel ordre mondial, sacrifions encore au solstice d’été ce même Valls, son gouvernement de marionnettes socio-rampantes pour mieux échapper aux foudres célestes.

BbBk_S6CEAA6tiB.png

Afin de définitivement s’attirer les faveurs des dieux de la mondialisation heureuse et défiscalisée et pour faire bon poids rajoutons-y quelques figures éminentes de la nomenklatura assistée, de ceux qui vous expliquent avec parachute doré, privilèges éhontés, impunité et compte off shore, que vivre avec 450 euros est résolument moderne, que l’esclavagisme est tendance et les acquis sociaux, un tabou.

Nul doute que suivant les meilleurs rituels d’usage, balancer enduits de plumes et de goudron quelques Moscovici, Lagarde, Macron, Wauquier, Gattaz, Minc...(liste non exhaustive vous vous en doutez) ainsi qu’une bonne tripotée de clowns de garde aux abois qui aboient sur commande, dans la bouche de quelque volcan en fusion, devrait selon toute logique, nous préserver des grands châtiments ultralibéraux et atlantistes.

Ne laissant tel Empédocle sur les bords de l’Etna pour toute trace qu’une paire de tongs au bord du cratère, tongs recyclées comme il se doit, ces brillants personnages par leur héroïque sacrifice nous lâcheront enfin la grappe et cesserons une fois pour toute de s’essuyer les pieds sur notre dignité.

Par avance je les en remercie.

Sous ses enthousiasmantes perspectives, je vous la souhaite bien bonne et bien musclée !

tgb

10:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

27/12/2014

Ceci n’est pas un banc

banccage.png

Xavier Bonnefont, maire UMP d’Angoulême a un foutu talent. C’est Marcel Duchamp revisité, Magritte réincarné, l’homme politique étriqué reconverti en génie de l’absurde.

Oui, une société productiviste qui invente le banc sur lequel il est interdit de s’asseoir ne peut que mériter le respect. Marque lucide d’une civilisation à son apogée ; matérialisation de l’intelligence humaine, dans toute sa quintessence.

Déjà en termes économiques c’est prodigieux. Non seulement on produit des bancs, mais ensuite on produit du grillage pour annuler le banc. Faire et défaire étant toujours faire, ça ne peut que mériter le respect.

Dans ce registre visionnaire et d’envergure on pourrait facilement décliner le concept et imaginer d’interdire la route aux véhicules, le train aux voyageurs et concevoir un téléphone qui n’appelle personne comme exposer un plug anal géant qu’on ne peut se carrer dans l’oignon.

Le boulot sans salaire mais avec expulsion existant déjà.

Car il est évident que dans l’histoire du banc, le problème central EST le SDF. Pas la société, ce monde sans pitié qui en fabrique par paquets de mille, pas la cause du désastre social mais bien sa conséquence directe : le pauvre.

Faites disparaître le pauvre et vous aurez éradiqué la misère. CQFD.

Car toute personne rationnelle et logique vous le dira : si vous voulez supprimer un problème il suffit d’en faire disparaître les conséquences, d’où l’invention de l’homo politicus, cet animal pragmatique de l’hyper compétitif libre et non faussé.

Oui s’attaquer aux symptômes paraît autrement plus urgent que de s’attaquer à la maladie.

banccasse_0.jpg

oeuvre de Jeppe Hein

Inventer un banc sur lequel on ne peut s’asseoir c’est comme inventer un monde dans lequel on ne peut ni vivre ni survivre mais où l’on rassure les marchés : le capitalisme.

tgb

10:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (15)

22/12/2014

L’Entreprise Akbar

1199-STEPHFF.jpg

D’après de nombreux témoignages, c’est donc au cri de « l’entreprise Akbar » que l’intégriste libéral Valls, rasé de frais et vétu d’un costume gris anthracite, a fauché délibérément, au volant de son gouvernement, plusieurs millions de salariés français, détruisant sur son passage une grande partie de leurs droits sociaux.

Se réclamant de la mouvance terroriste « le Medef », une branche du fondamentalisme libéral ayant fait récemment allégeance à l’état mondialiste d’occident, il avait écrit sur sa page facebook peu avant l ‘attentat - Nous devons baisser notre dépense publique. Il en va de l'avenir de notre pays. (...) La France vit au-dessus de ses moyens depuis quarante ans."

Selon une source policière, cet activiste du nouvel ordre mondial aurait durant sa garde à vue déclaré « avoir agi pour les enfants de Gattaz ».

Il se murmure dans les milieux autorisés que d’autres actions radicales seraient en préparation sous la férule de l’émir Flanby devenu calife à la place du calife et très contesté aujourd’hui au sein même de cette nébuleuse.

tgb

19:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu