Avertir le modérateur

01/11/2015

J'suis pas gauchiste, j’ai même un ami socialiste

CODc4r5UsAARlys.jpg

En 2013, 34 848 salariés intérimaires ont été victimes d’accidents du travail et 67 en sont morts, l’histoire ne dit pas s’ils portaient des chemises ou si Pujadas et son orchestre, à immédiatement branché son fer à repasser les infos dans les plis.

Il n’est pas précisé non plus, si Zied et Bouna, Remi Fraisse et les autres.. portaient des boutons de manchette chromés au moment de succomber à l’impunité policière mais je peux toujours en toucher deux mots à mon tailleur.

Il y a sûrement des paires de manchette qui se perdent.

Si, comme l’écrit Honoré de Balzac, « l’esclave a sa vanité . Il ne veut obéir qu’au plus grand des despotes », alors nous aurons eu la servilité peu fière, tant, même tyrannique, Mr Pays Bas eut été un dictateur normal.

On ne coupe pas la tête à quelqu’un qui n’en a pas.

BV-V0rxIgAATY76.jpg

Et tandis que la CFDT mercurochrome, le président lambda de nous mouler à la louche dans la copie conforme du nouvel ordre mondial. Un peu comme notre rugby formaté au gros bourrin tentant de reproduire sans y parvenir l’efficacité des confrères tout en oubliant notre latin, tandis que les autres équipes retrouvent avec allégresse, les vertus bondissantes de la gazelle.

Ni fait ni à faire, à courir après les trains et les pourboires de quelque monarchie obscurantiste pour toute diplomatie finaude. Parfaitement hors jeu.

Soyons nous-mêmes, les autres sont déjà pris ! (Oscar Wilde)

Mais qui sommes nous ? sommes nous encore ?

Tout ça pour dire que je me fiche comme de ma dernière chemise des régionales et de ses simulacres, que nul chantage à l’union des idiots inutiles n’aura de prise sur moi et que pour ce qui est de l’alternative qui ne vient pas mais qui pourrait bien finir par pointer son nez après l’apocalypse, me remonte une histoire de deux mecs bourrés dans un bar :

- et dis donc toi si t’avais 3 châteaux tu m’en donnerais un ?

- ben ouais c’est sur t’es mon ami !

- et…et… si t’avais… 3 Limousines tu m’en donnerais heu…une ?

- pour sur t’es mon… pote….. !

- et si t’avais 3 chemises…tu m’en donnerais une ?

- ah non !

- ben pourquoi ?

- parce que J’AI 3 chemises !

 

Je ne suis pas anar, j’ ai même un ami flic !

tgb

 

15:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

17/10/2015

La prochaine fois, le calbut…

CQ5nfSMWsAACMKu.jpg

Une chemise déchirée et ils font dans leur froc.

Non Sire, ce n’est pas une révolution, pas même une révolte, même pas une émeute, tout juste quelques jacqueries spontanées surgissant dans l’exaspération populaire et la saturation du mépris de classe et du crachage de gueule quotidien de l’oligarchie et de ses suppôts appointés.

Une chemise déchirée et Valls le petit martial d’y aller de son - agissements de voyous - Hollande tout à son business plan de ses - violences inacceptables qui nuisent à l’attractivité de la France - Macron dans sa délicatesse ordinaire de son - : pouvoir de nuisance d’abrutis !

- Touchant réflexe de classe dans sa solidarité patronale à tenter en sus de couvrir la « chienlit » du nabot fouteur de haine, le révélateur « voyous » du cuistre Philippot en phase avec Manu tout à abuser du prolo pour mieux le contraindre.CRH8amJXAAAieuf.jpg

On fait chercher les malfrats syndicalistes à l’aube chez eux tels des criminels, on envoie le sondage maison qui montre une France scandalisée, Pujadas et son orchestre fait dans l’outragé, le coma évaporé et le zèle policier et puis…soudain…

une non poignée de main au président...

(Je sais bien que selon la phrase du premier ministre sarkocompatible qui marquera l’histoire de la pensée politique au zénith "Quand on refuse de serrer la main, on ne fait pas avancer la France")

images.jpg

...et un jet de yaourt plus tard en direction du petit marquis poudré de chez Rotschild...

et comme de la nuance dans les propos

- Reconnaissons qu’il y a eu des erreurs des deux cotés – Royal deux petits pois douze mesures

- Je déplore la brutalité des mouvements syndicaux et des décisions qui peuvent être celles des patrons – Hollande je dis une chose et l’annule aussitôt

- Nous pensons que ce plan peut être aujourd'hui évité si le dialogue social s'approfondit -… Valls à contre temps

Quant à MicroMacron fouettant du yaourt, il ferme sa gueule, son haleine de fond de poubelle commençant à indisposer tout le monde.

Bref qu’est ce à dire mes amis que ce radoucissement ?

CRWT5PcWIAA_OKA.jpg

qu’il est des élections à venir voui, que les sondages ont beau être bidonnés ils finissent quand même par se retourner et que ces belles images fleurissants à l’automne (les amerloques qui s’y connaissent en insurrection assistée te mettraient ça en scène en te baptisant l’affaire « révolution des chemises ») commencent à atteindre l’intestin grêle de nos pseudos dirigeants tout à se dire que la prochaine fois c’est le calbut qui pourrait bien y passer

et quand on sait l’état douteux de leurs dessous…

CJunvHdWgAA75x_.jpg

Bref, quand cinq syndicalistes donnés en pâture et fabriqués en terroristes finissent par devenir héros ou martyrs, y’a de la craquette dans l’air.

Et alors O joie, la peur change de camp.

Et alors O ravissement, on se met tout à coup à nous parler gentiment.

Et alors O miracle, on se remet à nous prendre avec des pincettes.

Ça s’appelle le rapport de force.

Et tandis que Narvalo 1er organise un de ces référendums à la con dans des boîtes à chaussures, il ne serait guère étonnant de trouver un fort pourcentage de glaviots dedans selon la formule consacrée - Un mollard un vote –

- Et encore j’avais pas envie de pisser - nous déclare un glavioteur éclairé.

On a assez baissé nos frocs, c‘est à poils qu’on les veut !

Histoire de leur apprendre la politesse.

tgb

 

14:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

08/10/2015

L’esprit chemise !

CQk84v9U8AAGvt5.jpg

Une chemise morte dont 2999 licenciements.

Il y avait déjà eu un fâcheux précédent. La plante verte violemment agressée par des hordes de syndicalistes enragés au siège de PSA.

Les medias n’assurant pas toujours le suivi de l’information, on ne sait, si le ficus à survécu à la sauvagerie syndicale et avec quel traumatisme. Ce que l’on sait en revanche c’est que face au laxisme d’un gouvernement permissif, l’escalade était inévitable : on commence par renverser une plante verte, on finit par lyncher une chemise - Blanche - circonstance aggravante –

bref l’engrenage classique de la récidive menant à la chienlit.

14433410.jpg

Non, cet homme agrippé désespérément à cette grille n’est pas un vulgaire envahisseur barbare tentant de franchir sournoisement les frontières de notre Europe civilisée, mais bel et bien un de nos glorieux responsables d’Air France proposant généreusement un ordinaire plan de restructuration salvateur, acculé par une meute de bolcheviques édentés.

Une image glaçante du totalitarisme syndical et tout puissant en France.

Ainsi pour une poignée de licenciements, 5 à 10 000 tout au plus, dans un pays où l’on compte à peine 5 millions de chômeurs, quelques dégénérés hystériques sont prêts à mutiler affreusement une chemise innocente.

« C’est une honte » nous déclare bouleversé un de ces demandeurs d’emploi assisté par notre état providence, justement radié des listes de pôle emploi et s’apprêtant à s’immoler par le feu devant son agence.

Notre sondage du jour : Doit-on laisser mettre en lambeaux les femmes et les enfants des héroïques entrepreneurs du Medef par une bande hirsute de djihadistes syndiqués assoiffés de sang ?

En effet devons-nous tolérer l’insoutenable mutilation d’une chemise (de marque qui plus est) au nom de je ne sais quel dommage social à peine collatéral alors qu’il est des patrons modèle tel Michel Combes patron d’Alcatel-Lucent prêt à sacrifier la moitié de sa retraite chapeau (14 millions d’euros) sur l’autel de son austérité exemplaire ?

CQj6wDMWIAA7Sll.jpg

Quant à Alexandre de Juniac, PDG visionnaire et humaniste d’Air France, que dire de ses misérables 645 000 € annuels lui permettant tout juste de s’offrir 645 chemises Raf Simons à 1020 euros pièce, soit même pas deux par jour alors que n’importe quel smicard peut en acheter plusieurs milliers au poids chez n’importe quel fripier discount. (pas des Raf Simons mais bon…).

On m’informe dans l’oreillette que l’intellectuel engagé Botul, entré en résistance, vient de faire une déclaration clandestine sur l’ensemble des médias heureusement patronaux, je cite :

- Au nom de la liberté d’expression immaculée et de mes chemises blanches échancrées, j’affirme face à la barbarie islamo-communiste irrécupérable au lavage que jamais je ne céderai un bouton de nacre, dussé-je prendre un abonnement au pressing germanopratin.

- Pas mieux ! -

bauer-entarté-5.jpg

nous confirme Alain Bauer spécialiste de la répression spéculative (et accessoirement parrain du fils de notre bon premier ministre) fraîchement victime d’un odieux attentat pâtissier pas encore revendiqué, même si de fortes présomptions pèsent sur les mouvances anarco-terroristes internationales de l’ennemi intérieur bienpensant.

Heureusement, face à la banalisation du mal syndical et des forces révolutionnaires armées prêtes à en découdre et capables on l’a vu de dépecer férocement une chemise impeccablement repassée, le gouvernement

duniondelagaucheaumomentdesrégionalescestmoioulepen

qui a eu, il faut bien le reconnaître, le courage de céder face aux sympathiques mouvements ultralibéraux des Pigeons, des Poussins, des Bonnets Rouges, des Moutons, des Dupés, des Dindons, des Tondus, de la FNSEA, du Medef…se fait un point d’honneur à ne rien lâcher face au chantage de l’ultragauche sur la loi d’amnistie syndicale.

- qu’ils crèvent ! - nous déclare en off un jeune ministre moderne pas archaïque briseur de tabous se défendant de toute provocation. (Si on ne peut plus rien dire alors…)

CQk84v9U8AAGvt5.jpg

Face aux désordres de la racaille sociale et aux vapeurs alcoolisées des gueux à cols bleus devrons nous subir le retour du polo lycra chez nos zélés collaborateurs en cols blancs ?

Telle est en définitive la question angoissante que se posent aujourd’hui les valeureux auxiliaires de l’oligarchie bienveillante et de l’actionnariat bienfaiteur.

Nous sommes tous des chemises.

tgb

 

15:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

28/09/2015

Ce moment gênant où t’es transparent

CKDix3qWEAAYCwf.jpg

A la table des négociations internationales, ça fait 8 fois qu’il essaie de chopper la serveuse pour qu’elle lui ramène la carte des desserts, mais que dalle oualou nib, transparent le François.

Y’a deux ans, va t’en guerre, il voulait taper dur la Syrie, Sarkozy ayant foutu le bordel en Libye, y’avait pas de raison qu’il ne mette pas lui aussi sa zone au moyen Orient…

"M. Bachar Al-Assad ne mérite pas d'être sur la Terre" dixit Laurent Fabius phare de la diplomatie touristique française…

Obama n’étant plus très chaud pour l’affaire François Pays-Bas se retrouvait à taper le carton avec Julie et à manger froid.

Aujourd’hui Poutine, Merkel et Obama s’étant mis d’accord pour trouver Assad assez fréquentable et l’inviter au banquet, Fanfounet bombant le torse, balance trois boulettes de mie de pain dans le potage syrien, histoire de se signaler auprès de la serveuse avant que la crème brûlée ait brûlée.

Finalement même un yaourt ferait l’affaire.

IMG_0130.JPG

Son opposition farouche à l’accord sur le nucléaire iranien ayant donné les résultats probants que l’on sait, voilà notre nigaud à ramasser les miettes obscurantistes d’Arabie Saoudite tandis que les autres se répartissent déjà les parts du gâteau à Téhéran.

Toujours un coup d’avance le pépère

Heureusement la France pays des droits de l’homme aux ordres de l’Otan sait taper du poing sur la table, refuser des bateaux de guerre à la méchante Russie, tandis qu’elle les refourgue à quelque gentil dictateur Egyptien financé par l’exemplaire famille Saoud usant du Mirage à dévaster le Yemen.

Pour dix Mirage vendus une crucifixion offerte…

- Hep mademoiselle…au moins une pomme…

Varoufakis témoignant de l’immense influence inexistante Hollandaise dans les négociations sur la dette grecque « la France n’est plus ce qu’elle était » (Michel Sapin) et Hollande n’étant plus ce qu’il n était déjà pas, on peut apprécier les positions fluctuantes du chef de l’état selon les déclarations de dame Merkel rapport aux réfugiés : on ouvre, on ferme, et maintenant on fait quoi chef ?

- la synthèse !

932387-1105617.jpg

Selon le principe du leadership mondial consistant à la fermer quand il faut l’ouvrir et à faire une conférence de presse quand on n’a rien à dire on n’est pas prêt d acueillir Snowden comme réfugié politique, ni de laisser l’avion de Morales survoler notre territoire.

L’Amérique du sud se limitant au Mexique et à son président narco-trafiquant.

Si seulement cette garce de serveuse lui jetait un regard…quand même merde il est allé voir Castro après l’autorisation des ricains certes mais en grillant le pape d’une tête…

1024px-Volkswagen-rapunzel.jpg

L’aspect visionnaire du personnage lui permettant de prôner le modèle allemand du combi wolksvagen tout en réinventant le thacho-blairisme 25 ans après sous les traits du jeune néo-ringard Macron tandis que l’Angleterre s’éprend de Corbyn, nous confirme donc que compter pour du beurre c’est président.

De toute son autorité de chamallow grillé, il hèle une fois encore la serveuse qui regarde en sa direction sans le voir

- un café !!! crème !!! avec sucre…

Il nous l’avait dit d’entrée : Mon ennemi c’est la finance…mais I’m not dangerous.

- même sans crème…

4774619_6_e25c_francois-hollande-visitait-une-foire-du_73fe814cb1dbe416fc4fd16bd9b3de9d.jpg

A Brodway, un brillant conseiller en comm lui assure qu’avec des plumes dans le fion il pourrait gagner en visibilité…

- même sans sucre…

Enfin la serveuse le repère et prends sa commande.

Il se murmure qu’en décembre, notre président influent devrait sauver la planète…

-…heu…. merci pour la verveine…

on y croit très fort.

tgb

 

20:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu