Avertir le modérateur

12/07/2015

Le sort du hareng

CGRLYDHWgAA70l7.jpg

L’Europe ça se joue à 28 et à la fin c’est l’Allemagne qui gagne !

Tu sais que ça bouffe une chancelière allemande !

Ça te baffre un député syriza tous les matins au p’tit déj !

Y’a bien deux trois arrêtes démocratiques qui restent en travers de la gorge mais bah, quand, dans ton histoire, t’as déjà gobé en une bouchée la Pologne, c’est quand même pas un « gauchiste » grec, même plébiscité qui va t’empêcher de digérer ta poiscaille.

Allez hop au réveil ça te l’avale direct comme un hareng le Tsipras et son peuple en garniture. Ça doit être pour ça que dans sa tentation récurrente et refoulée de puissance prussienne l’Allemagne exhale cette haleine fraîche et ce subtil sens de l’humour qui fait tellement rire le gratin bruxellois.

Mais oui, que les vieux retraités grecs pauvres et par répartition paient pour les riches retraités allemands par capitalisation. Et c’est ainsi que les touristes teutons, enfermés dans leurs villages vacances jouiront du soleil hellénique tandis que les jeunes travailleurs grecs bien formés vendront leur force de travail pour deux balles à une Allemagne sénile et arrogante.

C’est y pas bien organisé l’Europe des peuples ?

CJPy8JhWoAAW7_f.jpg

L’appétit venant en mangeant, le Schaüble à roulettes accro au pot de vin, te bouletterait tout aussi bien la France -

Quelques citations désopilantes de Wolfgang :

- La France serait contente que quelqu'un (la) force à réformer -

- le coût d'un Grexit …un investissement intéressant comme moyen de discipliner la France -

Citations que l’iconoclaste et fouteur de pied dans la choucroute Varoufakis, te résume en une formule fulgurante :

- L’Allemagne veut un grexit pour susciter la peur chez les français –

Bien vu !

CGRLYDHWgAA70l7.jpg

Et te voilà déjà à visualiser avec un certain émoi, frau Merkel saisir le petit François cherchant encore la synthèse avant de te l’engloutir tête en bas d’un grand sluuuuuuuuuuuuuuurrrp !!!!

- Nous avons accepté ces demandes pour montrer que s'il y a un grexit, c'est une décision politique et pas financière – déclare lucide Tsipras.

On l’aura compris, le problème n’est pas économique mais politique. Il ne s’agit pas de négociations en vue d’ un compromis, où l’on fait monter les enchères à chaque fois dans un ignoble chantage mais bien d’obtenir une capitulation pour l’exemple.

Quand l’Europe refile 11 milliards à l’Ukraine hors UE sans contreparties tout en en refusant 1 à la Grèce, quand elle négocie avec les partis d’opposition au gouvernement grec légitime tout en crachant au visage de son premier ministre, il est clair que l’on est dans la logique malsaine d’une hégémonie allemande dans sa toute puissance et son souverain mépris.

Gageons avec certitude qu’Aube Dorée eut été mieux traitée.

Non pas que je confonde pouvoir et peuple allemand, mais dans la mesure ou la coalition dirigeant le pays va de la CDU à cette saloperie soc-dem du SPD, ça représente quand même un large spectre.

CJPy8JhWoAAW7_f.jpg

Oui nous dit la véreuse et vénéneuse pourriture Schaüble, les démocraties doivent se soumettre au marché et l’Europe à l’Allemagne. Non il n’y a pas, il n’y aura pas, il ne doit pas y avoir, jamais, nulle part d’alternative. Les petits collabos de l’éditocratie française en font pipi de joie.

Véritable déclaration de guerre de cette Europe du fric à l’Europe des peuples. Non pas la guerre d’un état contre un autre, mais d’une classe à une autre. Aujourd’hui c’est notre Europe (d’origine grecque) fraternelle contre la leur, bancaire, qui se joue.

Merci à Tsipras d’avoir fait tomber les masques du fascisme financier.

L’Europe ça se joue à 28 et à la fin c’est l’Allemagne qui sème sa zone (euro) !

tgb

 

17:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

03/07/2015

La maïeutique expliquée en une leçon

IMG_0237.jpg

 Ils marchent en toge, en tongs, à l’ombre (quand y’en a ) en ce début de juillet caniculaire rue Affre…

- Dis moi mon disciple…

- Oui mon maître…

- Un pays où il n’y aurait pas de choix démocratique contre les traités tu appellerais ça comment… ?

- J’sais pas, …un truc pourri…

- Y’a de l’idée mon disciple …mais mieux énoncé, clarifions…un truc en ure…

- Heu…une …caricature…

- En quelque sorte oui et du genre qui diktat en sortant ses dents que c’est comme ça et pas autrement et que je te putsch financier pour faire un exemple…et qui se finit en ure…B8wBs3XCQAECjqH.png

- C’est dur maître…une…

- Qui diktat …et se finit en ure…

- Une diktat-ure ??!! -

C’est bien mon disciple…et en un mot

- Une dik-ta..…une dictature mon maître

- Nous y sommes…et si l’Europe technocratique voulait tuer le pays de la démocratie pour y mettre des technocrates et des chefs de bureau nets d’impôts ce serait où mon disciple ?

- ….heu…par là bas…

- je rajoute un indice…

IMG_0241.JPG

- …en Provence ???

- un PAYS mon boulet de disciple…

- la Mollandie ?

- quoi la Mollandie ?!! …un pays pas une colonie de l’Europe de l’Amérique des Banques géré par un comptable…un PAYS… l’Odyssée…Ulysse… Zorba merde…

- …autre indice ??

- on va s’y faire voir et surtout toi mon crétin de disciple…

- chez les grecs ?

- chez les grecs oui et quel pays défendrait enfin ici, en relevant la tête bravement, la démocratie dont elle est le berceau ???

- j’ai droit à un joker ?

- non !

- La Grèce !

- C’est cela ! -

- Cela est beau…

- Et surprenant…et donc cette Grèce qui nous attend et à qui l’on doit tant …c’est là que commence…

IMG_0258.jpg

- Les vacances ?

- Oui aussi …mais pas seulement …concentre toi mon andouille de disciple…

- La…..le….banquet ????

- La terre qui tourne autour du soleil crétois…

- ……………

- un an….

- ……………

- 1789….

- …………..Louis 16 ???

- rrrrr…

- Raki ???

- Mais non pas raki mon disciple tout ramolli, la rrrrrrrréeeeeeeev…

- …..Olution

- OUI !!! la …

- révolution ???!!!

- nous y voilà mon disciple pas dégourdi mais attention pas n’importe quelle révolution, à l’Eurocratie encravaté nous répondons par la révolution en… ????….

BbBk_S6CEAA6tiB.png

- short ???

- pas si mal mon disciple fulgurant

- merci mon maître

- la révolution en ???

- Bermu… ??!! maillot de… ??!! slip ??? …sandales… !!??? …

- Presque…

- Tongs !!!

- Enfin !

- J’y suis !

- C’est pas dommage…hé oui mon disciple pas aidé des merdias, c’est là que naît enfin la révolution en tongs…en Grèce…cet été…et nous y serons…

- Si je m’attendais…

- Et sans te contraindre ni t’obliger je t’ai fait découvrir cette vérité première qui sommeillait en toi en accouchant ton esprit par la méthode maïeuticienne de Socrate…

- Carrément ???

- Ça te la coupe hein mon disciple dégoulinant....?

- On peut le dire mon maître

- Alors dis le nom de nom…

- OXI !!!

 

- brave petit !!!

tgb

 

photos 1, 3, 4 D. Atala

20:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

17/06/2015

Pullcinella …

 

Pulcinella_Napoli.jpg

Polichinelle, (bec de poulet) est né à Naples, à l’antiquité. Chez les Romains, il s'appelait Maccus, déjà un farceur. De l’antique, il est passé au classique, est devenu un personnage de la commedia dell’arte comme Pierrot, Arlequin, Colombine, Cassandre…

Le nez en bec d’oiseau, en demi-masque noir, c’est le napolitain typique : hâbleur, narquois, bagarreur sur les bords, il chante : « Quand je marche, la terre tremble. C'est moi qui conduis le soleil ». c’est dire le fanfaron.

Il est cynique et dépravé, effronté, suffisant, parfois bossu et parfois pas.

Comme marionnette, c’est notre guignol/gnafron à nous, notre vengeur au galop qui surgit dans la nuit avec une tarte à la crème masquée…

le burlesque ? la vengeance des faibles face aux puissants et à leurs flics !

Un secret de polichinelle…

Un polichinelle dans l’tiroir…

Un secret de polichinelle qu’elle a un polichinelle dans l’tiroir…

Pour relier les expressions

Un polichinelle dans l’terroir aussi, vu ses origines paysannes et son accent nigaud mais madré le bougre ! pour ressusciter un mot en voie de disparition.

pourquoi je vous parle de ça ?

pour rien pour parler d’autre chose.

parce que c’est mon cousin

IMG_1840.jpg

parce qu’après avoir passé des années devant le triste et lamentable spectacle des guignols politiques, on a des envies de marionnettes crédibles

de bouffons sérieux.

vivement l’été…

tgb

 

09:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

08/06/2015

L’angoisse du gardien de la paix au moment du flashball

1727724250.jpg

Lundi 8 juin - Paris, de nouvelles expulsions de migrants à la halle Pajol cette fois ci…- titrent les journalistes que je n’ai pas vu sur place, qui ne s’intéressent à rien et surtout pas à l’info, sinon ils sauraient au moins ce que je sais et ce que savent les veilleurs des réseaux sociaux qui font le boulot à leur place, à savoir, que ce sont les mêmes migrants expulsés de leur campement de la Chapelle il y a six jours. -

– oui les mêmes !

Ceux là même dont Anne Hidalgo, maire de Paris, a demandé l’évacuation, tout en la conditionnant à la mise en place d’un hébergement d’urgence pour les migrants concernés.

Une nuit d’hébergement plus tard, on dispersait les migrants par groupe de 5 dans le métro avec ce mot d’ordre assez explicite : démerdez vous !

CG_P-eaWgAACOhc.jpg

Toute la politique du PS dans son écrin de faux-semblant

Une couche de com

Une couche de matraques

Une couche de com

Une couche de tonfa

Bref, la strictement même politique que celle de la droite, l’hypocrisie en plus.

Ou comment expulser des demandeurs d’asile tout en célébrant le droit d’asile intangible pour le 60eme anniversaire du haut commissariat aux réfugiés.

CG_A-2yXEAAWPLj.png

Ça doit être ça, l’esprit du 11 janvier.

- Nous les interpellons pacifiquement afin de connaître leur projet de vie - déclare la préfecture en négociation avec Eric Coquerel et Danièle Simonnet du PG tandis que Besancenot, puis Melenchon font leur apparition.

On se doute en effet que les autorités se préoccupent du projet de vie des crève-la-faim et même qu’après c’est sûr, ils leur font un bilan de compétence.Y’a qu’à voir déjà comment ils considèrent les fraudeurs de feignasses de chômeurs pour s’en persuader.

C’est donc dans un incessant concert de sirènes sous un chaud soleil estival qu’on fit monter manu militari une cinquantaine de migrants dans des bus aveugles, avant que de les essaimer à nouveau plus tard aux quatre coins de la ville façon puzzle dans un fort intéressant jeu de pistes.

On peut se demander d’ailleurs rapport aux dévoués militants communistes dormant à même le sol avec les réfugiés politiques, économiques, climatiques, et faisant courageusement une chaîne humaine pour les protéger, comment ils vivent cette étrange schizophrénie rapport à leur direction qui cogère Paris avec ce PS nauséeux.

CG-_yG9WoAEqfhX.jpg

Et tandis que je surveillais le surveillant de masse, que je le filmais tandis qu’il me filmait, à chacun ses fichiers, je croisais une jolie robocop aux grands yeux de biche, tout en me demandant si accéder au droit de réprimer du plus faible était une grande avancée de la parité et du féminisme.

Et de me demander encore ce qu’ils pouvaient bien avoir dans la tête comprimée par le casque, ces pandores-là, à se cuire le cul, harnachés dans leur carapace de playmobil, dans cette sorte de routine consistant à expulser du migrant de là à là, à tirer du zadiste comme du lapin ou à nettoyer du bébé rom au karcher, avant que de courater du manifestant, une lacrymo à la main.

CG-_CR-XAAAlYoL.png

Il faut sans doute de tout pour faire un monde, y compris de sales métiers.

Encore faut-il ne pas le faire salement…

tgb

 

19:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (14)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu