Avertir le modérateur

28/04/2014

Santo subito mon Paulo

225px-Pinochet_JP2_87.jpg

Donc ce dimanche, à l’heure sacrée de la procession Ikea et du rassemblement oecuménique de chez Casto, nous canonisâmes du pape. En effet, grand embouteillage papal au Vatican où pas moins de 4 grands mitrés étaient convoqués ipso facto, dont deux afin de sanctification.

Pour rejoindre le cercle assez fermé des 10 000 Saints (canonisés = 1 miracle) et Bienheureux (béatifiés = 2 miracles) non seulement il te faut, être mort, griller la priorité aux 1500 candidats ayant envoyé leur CV et postulants devant le grand jury de la « St Pierre Académy »et bénéficier d’un bon gros coup de piston pour accélérer les délais. (tu connais l’administration, ça traîne ça traîne…)

Notons encore que, pour accéder à la qualité de saint, à l’égal de Saint Nectaire, Saint Marcellin ou Saint Félicien et passer à la postérité sous la forme d’un vieux fromage pourri, un certain nombre de conditions préalables et autres formalités sont requises :

jp2.jpg

- Succéder à Jean-Paul 1er, ayant eu l’indélicatesse de mettre son nez dans les finances vaticanes et passé avec pertes et profits ad patres pour tant d’intègre candeur.

- Continuer de lessiver l’argent sale planétaire pour mieux financer Solidarnosc, les Contras, ou tout autre mouvement contre-révolutionnaire, par anticommunisme mystico réactionnaire.

- Soutenir Pinochet et autre dictateur psychopathe contre la théologie de la libération et les prêtres ayant l’infâme volonté de consacrer l’église aux pauvres.

- Aider à la propagation du sida, notamment en Afrique, par des déclarations irresponsables et criminelles sur l’abstinence ou le préservatif et être à l’origine de centaines de milliers de victimes à la galipette fatale mais heureusement non plastifiée.

- Protéger les curés pédophiles telle l’ordure Maciel et imposer l’omerta au-delà du périmètre somme toute restreint du confessionnal, ce qui pourrait d’ailleurs tomber sous le coup de la loi et être considéré comme non-assistance à personne en danger ou non-dénonciation de crime et pu conduire, s’il y avait quelque justice en ce bas monde, le Paulo directement en taule.

- Enfin, épreuve subsidiaire et non facultative : faire 2 miracles.

Pope-John-Paul-II-and-Fat-007.jpg

Ainsi, dans le Cas de numéro 2, la guérison notamment de Sœur Marie Simon-Pierre souffrant de parkinson et démontrant l’immense désintéressement de tonton Paulo touché lui-même par la tremblote qui eut pu égoïstement se contenter de se miraculer lui-même.

Si c’est pas une preuve ça…

Une précision toutefois : la croix de trente mètres érigée à Brescia en l’honneur du souverain pontif JP2 écrasant le 24 avril un jeune pèlerin de 20 ans et pouvant être considéré comme un mauvais présage ou un signe de protestation divine selon certaines superstitions, n’annule pas le miracle précédent.

La sublimation d’une vieille fille hystérisée n’ayant évidemment pas d’équivalent avec la mort d’un touriste au mauvais endroit au mauvais moment et n’ayant visiblement rien compris au principe même de la crucifixion.

tgb

11:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11)

22/04/2014

Le ministère touristique des affaires étrangères du dimanche

touristes-versailles.jpg

De jeunes français djihadistes exaltés, en lutte contre le régime d’Assad qui prennent en otage des journalistes français venus couvrir la guerre en Syrie et témoigner des utilisations présumées des armes chimiques du même Assad, c’est déjà pas banal.

De jeunes français djihadistes (entre 250 et 700) en lutte contre le régime d’Assad, dénoncés et traqués par les autorités françaises qui étaient pourtant à deux doigts, il y a moins d’un an, de foutre sur la gueule ce même Assad, avant de se retrouver seules en rase campagne à pousser du triporteur, ça devient abscons.

Surtout pour les mômes embrigadés.

Des journalistes français otages du groupe de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) en guerre contre Assad mais également en confrontation directe avec d’autres groupes islamistes comme le Front Al-Nosra ou le Front islamique de libération (FILS) à se décapiter à qui mieux mieux mais toujours d’accord au final pour dézinguer de l’ASL (armée syrienne libre) ça devient franchement illisible.

Mais des journalistes français otages libérés sans que la France n’ait payé de rançon puisque, pour jouer sur les mots, si ce n’est nous qui y allons du chéquier ce sont nos amis du Qatar ou des Emirat Arabes Unis qui, il n’y a pas si longtemps pourtant, finançaient encore directement ou indirectement ces mêmes organisations ou les armaient par le biais d’ONG, ça devient carrément le merdier.

3787638311.jpg

Quand vers l'Orient compliqué, De Gaulle volait avec des idées simples, Fabius vers l’Orient complexe fait du rase motte avec pas d’idées du tout. (ou celles d’hollande ce qui revient au même).

Quand on sait, dans la continuité de la politique étrangère atlantiste et otanesque tout à l’émancipation des peuples, ce qu’il advint :

- de l’Irak supplicié aux attentats quotidiens

- des massacres ethniques du Soudan du sud autrefois nommé Darfour avant partition occidentale

- de la Libye en plein chaos et régression, base arrière et poudrière de tous les trafics

- de la Bosnie où les communautés séparées et meurtries se réconcilient aujourd’hui dans la révolte sociale

- de l’Amérique du sud, ce modeste continent méprisé à envoyer du coursier aux obsèques de Chavez, avant d’interdire hors usage diplomatique et pour complaire aux ricains le survol de notre territoire par l’avion officiel de Morales avant de platement s’excuser tout ça pour finir par aller quémander quelques affaires juteuses à Cuba

- de l’Ukraine, dans ce suivisme béat fabricant officiel de guerre civile à bien s’aliéner la modique Russie…et à soudain défendre de l’unité nationale quand la spécialité de l'empire est généralement de la découper en morceaux..

on peut en conclure raisonnablement que la France n’a pas plus de politique étrangère que Valls de logiciel gauche ou Botul d’aptitude pour la géostratégie.

Ba-zDlpCcAAb0pu.jpg

Pour une fois, devant ce constat navrant mais lucide, Grolardos l’ectoplasme qui nous sert de président eut enfin une idée géniale : confier à ce grand ministère des affaires étrangères devenu parfaitement inutile, le tourisme. (et accessoirement le commerce extérieur.)

Enfin Fabius, délaissant les relations internationales taillées un peu larges pour ses frêles épaules et partisan inspiré du travail dominical, à considérer qu’un estivant trouvant un magasin fermé le dimanche ne reviendra pas jeudi (mais peut-être mardi ?) trouve enfin ici sa pleine mesure et peut déployer toute l’envergure de son immense talent visionnaire.

La cinquième puissance mondiale détenant un siège permanent au conseil de l’ONU peut enfin jouer de toute son influence grâce à l’invention fulgurante de la diplomatie par le tourisme dominical.

Devant de telles pointures, on n’est plus très étonné que le solférinien lambda se fasse cirer les pompes, à domicile. Même si on ne doit pas oublier toutefois que c’est à ce mec-là

francois-hollande-lou-ravi.jpg

dans un moment d’égarement qu’on confia la mallette nucléaire.

tgb

14:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (15)

16/04/2014

L’esclavage temporaire avec toucher rectal

564207-le-president-du-medef-pierre-gattaz-au-siege-de-l-organisation-patronale-a-paris-le-29-octobre-2013.jpgça commence comme ça en "brisant les tabous"

- il vaut mieux quelqu'un qui travaille dans une entreprise avec un salaire un peu moins élevé que le smic de façon temporaire et transitoire plutôt que de le laisser au chômage."

Pierre Gattaz, fils à Papaz

et ça finit comme ça, dans un journal d’Athènes avec cette offre d’emploi en Crète " on recherche des  femmes de chambre, sans salaire, contre nourriture et gîte".

 Grèce, laboratoire du libéralisme par le chaos où le taux de mortalité infantile a augmenté de 40% et qui revient, dieu soit loué (mais low cost), se faire triomphalement dépecer par les marchés, ou comment passer de la civilisation à la barbarie en 5 ans.

Oui toute la logique mortifère de la compétitivité est inscrite en ce violent cheminement et soyons bien certains alors qu’il y aura des Pascal Lamy à tête de genou ‘un petit boulot c’est mieux que pas de boulot du tout ’ ou des Hubert Vedrine socialisse LVMH, pour nous expliquer toujours en brisant courageusement « les tabous » qu’il vaut mieux un boulot avec une petite gamelle que pas de gamelle du tout.

Briser les tabous consistant naturellement à dégoiser sur le coût du travail et jamais sur le coût du capital, cela va sans dire. carmabar.jpg

- Les objectifs sont clairs : revenir sur les acquis sociaux, privatiser la sécurité sociale, baisser les salaires d’un tiers.

- La stratégie bien au point : comme il ne s’agit pas de tout bazarder du jour au lendemain-pas-si cons, on ruse, on avance par petites touches, par grignotements successifs par travail sémantique : réforme tabou modernisation…par travail de sape.

1) – quelques francs-tireurs lancent un ballon d’essai, une rumeur…Smic APL…

2) – on évalue l’indignation, la résistance, au besoin on recule mais l’idée est dans les têtes

3) - on laisse l’idée faire son chemin avec frappe médiatique (éditocrates, sondages…)

4) – quand l’idée est mure, elle s’impose d’elle même devant une population résignée.

On n’a pas le choix !

La fabrication du consentement.

Et même si 0 miracle, cette idée ne s’impose pas du moins pendant que nous luttons pour que notre cadre de vie ne se dégrade pas trop ne luttons-nous pas pour qu’il s’améliore. C’est ainsi qu’une réforme aujourd’hui est synonyme systématiquement de régression. On te propose de te donner 20 coups de marteau sur la tête, tu résistes, on finit par ne plus que t’en donner 10.

Victoire et soulagement !

ALBERT_SOUTH_KOREA__176526e.jpg

Il est évidemment impensable de faire disparaître la sécu du jour au lendemain d’un coup de plume. Elle est une institution pour les français, le socle de notre république, un principe fondateur. Alors faut-il l’affaiblir, creuser, entretenir son déficit (Ah la subtilité de la question rhétorique – peut-on laisser cette dette à nos enfants ? – notez bien que pour ce qui est des déchets nucléaires ou de la déforestation nos enfants on s’en branle considérablement -) par pacte de responsabilité successifs, par déremboursements progressifs jusqu’à la bascule, jusqu’à ce que l’assurance privée s’y substitue peu à peu.

Ainsi du travail du dimanche. Quand l’essentiel de la population « bénéficiera de cette nouvelle liberté acquise » croyez vous encore que cette journée sera payée double ?

Et ainsi du salaire mini minimum jeune, puis vieux, puis femme, puis pour tout le monde…

Et pendant ce temps-là, la grosse nouille Hollande dont on se demande si à l’heure actuelle il a plus de lucidité que Bouteflika lui-même, déjeune avec trois pantins libéraux partisans d’un plus petit que le smic : Philippe Aghion, Gilbert Cette et Elie Cohen alors que Thomas Piketty est reçu avec les honneurs par les conseillers économiques d’Obama…

Cherchez l’erreur !

carmabar.jpg

Et c’est ainsi que paradoxalement et sans doute par tactique mais peu importe, aujourd’hui Dame Parisot ou Rachida Dati se retrouvent être plus à gauche que le gouvernement du valet Valls. Et c’est ainsi que 67 personnes possèdent autant que 3,5 milliards d’individus et que demain 5 auront tout et tous les autres rien. Et c’est ainsi que ce cuistre de Lamy ou son frère de venir demain nous expliquer avec condescendance que ce rien c’est déjà beaucoup et qu’après tout le tout n’est pas grand chose.

Sauf que ça n’arrivera pas, sauf que le capitalisme sera mort d’indigestion avant. Sauf que comme pour Berlusconi, Pascal Lamy condamné à des travaux d’intérêt général torchera Pierre Gattaz ou l’inverse pour un carambar par jour et que le peuple mort de rire de lui envoyer dans les dents :

- Camarade Lamy un carambar par jour c’est quand mieux que pas de carambar du tout.

tgb

11:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12)

09/04/2014

Glandeur nature

perfectly-timed-photos-26.jpg

Et pendant que le barnum médiatique en son service après vente nous fait avaler du bellâtre politique avec violon, cette sorte d’Escort boy maquillé d’un libéralisme peu frais, d’atlantisme proxo, le Credoc (centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie) nous sort une étude sur les nouvelles tendances de consommation des français qui ne manque pas d’intérêt.

Oui, pendant que les flagorneurs de l’éditocratie française nous fabriquent du jeune avec du vieux, du moderne avec du ringard, du Valls avec du Thatcher, de la figure historique avec de la starlette pubarde, et pourquoi pas du Mendes-France avec du Delon comme l’écrit le pitre de la lèche barbichue, l’impayable Joffrin - prière de pas rire, pas se moquer des incontinents de la flatterie - on apprend par ce rapport que, si en ces temps de crise ou plutôt de hold up bancaire, les français se serrent la ceinture et optent pour une frugalité contrainte, il émerge aussi une pratique significative de la frugalité engagée et choisie, de la consommation alternative, une nette évolution des représentations sociales et de la conception du bonheur.

Loin des termes rabâchés par les « jeunes cadres dynamiques » de la politique moisie : compétitivité, performance, rentabilité, réussite, profit - on constate un total décalage entre les discours officiels et les nouvelles pratiques sociales.

A l’heure du travailler plus à produire n’importe quoi pour gagner moins que le smic et se faire gueuler dessus et cracher à la gueule par des kapos surpayés de l’ordre mondial, les français privilégient de plus en plus les loisirs, la famille, les amis, les enfants, donnent une part croissante à la réalisation de soi plutôt qu’à la réussite sociale, mettent en avant les mots « vacances - liberté - temps - soleil - amour - épanouir - profiter - joie - tranquillité – et commencent joyeusement à se foutre du productivisme et du consumérisme, tout autant que de ses représentants pour lesquels d’ailleurs il ne prennent même plus le soin de se déplacer certains dimanches.

049_1000.jpg

Bref, visiblement la société évolue bien plus vite que ses cabotins de la politique spectacle, et l’on assiste clairement à un déphasage, voire à un profond hiatus, entre cette nouvelle réalité qui se dessine et le jeu de dupes d’ombres et de marionnettes politicardes qu’on nous survend.

Contrairement donc aux injonctions des fonctionnaires de la compétitivité, en parfaite inadéquation avec les gesticulations paniquées des notables de la pensée tunique, de plus en plus de français aspirent à vivre peinard, au vert, à prendre leur temps, à regarder pousser leurs gosses et leurs arbres, quitte à gagner moins tant qu’ils vivent mieux.

Et tandis que les petits soldats aux ordres de la mondialisation s’acharnent à éradiquer toute humanité au sommet d’un état qu’ils sont chargés de détruire tout en s’empiffrant, la population est en train de la réinventer là où elle se trouve, à coups de projets singuliers, foutant un sacré coup de vieux à certain produit euro RSCG.

Valls à la noix, premier ministre d’une coquille bientôt vide.

tgb

11:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (27)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu