Avertir le modérateur

10/03/2014

La duplicité des choses

sdownload.jpeg

Kubrick nous avait prévenu, depuis que Hall 9000 (simple ordinateur de son état) dans 2001 l’Odyssée de l’espace, avait pris le contrôle de la navette spatiale, que Deep Blue, son frère cadet, avait mis une pâtée aux échecs à Kasparov, les objets inanimés avaient donc une âme.

Valait mieux pas les vexer.

On s’en doutait déjà, tandis que les platanes traversaient hors des clous pour mieux emplafonner les conducteurs du dimanche et que les machines à laver fort susceptibles pour peu qu’on leur parle sèchement, s’évertuent par vengeance à inonder la salle de bain exprès.

On en avait enfin la preuve, alors que les seringues folles profitant du sommeil des justes, lardaient à l’insu de son plein gré, le cul vérolé de Virenque. (Son avocat laborieux d’ailleurs fut par la suite quelque peu instrumentalisé par Jean Marine Lepen mais c’est une autre histoire).

932387-1105617.jpg

Oui à force de marchandiser la femme, de chosifier le bonhomme, de mettre les bébés en pourcentage (2,1% d’enfant par femme) à force d’humaniser l’entreprise, de déshumaniser ses salariés, de rassurer les marchés en rentabilisant les gens, à réifier les sentiments, à personnifier la matière, fallait bien que ça arrive :

Buisson victime d’un dictaphone intelligent : les machines contre attaquent.

Et tandis que le non-minable Copé, déjà victime d’une tentative de noyade par une piscine étrangère, était littéralement agressé par une horde de petits pains au chocolat à poils et surfacturés, Sarko, souffre douleur de son téléphone portable était physiquement menacé par une nouvelle affaire, alors que trafics d’influence insidieux et autres corruptions sournoises tapis dans l’ombre attendaient leur heure pour violenter sauvagement de l’homme politique.

sdownload.jpeg

Après que Dassault fut victime d’argent liquide échappé de sa poche, que des évadés fiscaux célèbres subirent la rouerie de comptes suisses s’alimentant tout seuls, c’est maintenant au tour du Juge Azibert, informateur à ses heures d’être la proie d’un perfide escalier.

Doit-on céder à la psychose ?

En tout cas, on ne se méfiera jamais assez de la fourberie des objets malfaisants, pots belges, pots de vin, pots aux roses, tandis que mon écran commence à me regarder d’un sale œil.

Non, nul ripoux, nulle racaille, nulle canaille, nulle association de malfaiteurs encravatés à l’impunité joyeuse et revendiquée ici, pas plus d’un nettoyage par le vide d’un système putréfié, espérant son Deus ex Machina, juste d’honnêtes citoyens, victimes acharnées de la tyrannie des choses, de l’intelligence artificielle, tandis que la connerie en cette pantomime, reste naturellement humaine.

tgb

19:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

04/03/2014

Les devoirs à faire à la maison

9782369210047.jpg

Etant un peu pris à la gorge (au propre comme au figuré) cette semaine et pour combler le manque irrépressible dû à la privation de mes chroniques lumineusement affr’euses, quelques devoirs à faire à la maison (en sus des devoirs conjugaux) et autres leçons à repasser :

- Tout d’abord vous ferez l’acquisition (facultative mais vivement conseillée) de ce petit bouquin malin et indispensable de chez Fakir

Faut-il faire sauter Bruxelles ? de François Ruffin.

Désespérément drôle et pédagogique, ce petit manuel de 120 pages vous évitera de voter (ou pas) comme un con lors des prochaines européennes.

Ce qui est déjà appréciable.

Je fais l’économie d’une critique puisqu’en voilà une, me contentant couleuvrement parlant d’en faire la réclame.

- Ensuite vous vous efforcerez de lire cette traduction en français du traité transatlantique afin de comprendre à quelle sauce libre et non faussée nous allons nous faire becqueter fort compétitivement.

Notons d’ailleurs que c’est à un particulier ou plutôt à une particulière, la juriste Magali Pernin, que nous devons ce travail aussi civique que vital, nos gouvernants dans toute leur duplicité se gardant bien de nous en révéler la mauvaise teneur.

Manquerait plus que le bon peuple, entre la météo et la droiture de Jean-François Copé soit un tantinet conscientisé.

Vous pouvez toujours rédiger une note de lecture, mais c’est pas obligatoire.

tgb

09:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

28/02/2014

Le salopeur salopé !

 

31546_442687712451806_444092418_n-300x247.jpg

L’argent est bête ! Alain

En fait, pour faire de l’économie façon libéral, suffit d’être très con.

Par exemple, la compétitivité : pour être compétitif, suffit de vendre de la daube, produite par des esclaves, en dégueulassant tout.

Produire de la daube encore plus daubée que le voisin, par des esclaves encore plus exploités que par la concurrence, en dégueulassant tout plus radicalement que les confrères.

- de la daube genre, minerais de lasagnes, viande folle, objets obsolescents, électricité nucléaire au rabais...

- produite par des ouvriers du Bangladesh qui se prennent des usines sur la tête et meurent par milliers, des travailleurs détachés à que dalle de l’heure, des enfants de la misère, des prisonniers politiques ou de droit commun, des esclaves modernes qui tombent comme des mouches au Qatar…

- en dégueulassant tout, comme à Fukushima, Bhopal ou en Australie par exemple dont le gouvernement vient d’ approuver le rejet des travaux d'un port d'exportation de charbon, dans les eaux de la Grande Barrière de corail inscrite au patrimoine mondial.

freedome_thumb.jpg

Bref, en échappant à l’impôt, en baissant le coût du travail (et pas le coût du rentier ni du PDG ) en éradiquant les services publics, les protections sociales, en supprimant le code et les inspecteurs et médecins du travail, les contrôles d’hygiène sanitaire et de sécurité, en détruisant les normes écologiques, en construisant des maisons de merde dans des zones inondables ou sismiques, en faisant dans le choc de simplification, en misant sur le dumping social et l’emploi low coast défiscalisé, oui on finit par avoir un produit compétitif.

Jusqu’à ce qu’un plus infâme fasse encore moins cher et moins disant.

Sauf que le moins cher peut finir par coûter la peau du cul, comme le montre par exemple les inondations en Grande Bretagne où Cameron l’euroclimatosceptique en est à demander l’aide européenne alors que sa politique d’austérité a démoli l’agence pour l’environnement anglaise et les services publics de secours.

Hors de prix même, comme à Fukushima où les réductions de coût sécuritaire par cupidité ont finit par pourrir une région entière, voire ne mégotons pas, tout un océan, en attendant mieux.

Oui, dans sa logique mortifère, le productivisme à court terme a un prix défiant toute concurrence : le suicide planétaire ; le sacrifice de l’humanité sur l’autel des intérêts économiques ; le profit de quelque uns pour la disparition de tous.

Riche mais mort.

burlesque1.jpg

Parce que la posture nombriliste du : « après moi le déluge » ou « ça tiendra bien autant que ma Rolex - en attendant je me gave, je me goinfre, je me ventripote », est un pari bien audacieux tant qu’on vit, même luxueusement et à l’écart, sur une planète fermée.

Oui, la saloperie finit quand même par te rattraper, et le salopeur par être salopé.

Ainsi REX.

Rex, patron d’EXXON mobil, qui fait dans le gaz de schiste à tous les étages se retrouve, façon farce, assiégé lui même par les derricks assoiffés. Lui qui aime à dégueulasser chez les autres, mais pas chez lui, illustre le fameux principe du « not in my backyard », comme la salle de shoot oui mais pas dans ma rue, le squat oui mais pas dans mon immeuble, la centrale nucléaire ok mais pas chez tonton Proglio.

EXXON CEO.jpg

Mr Rex est à l’image de cette caste de privilégiés exigeant en toute exemplarité une politique d’austérité pour les pauvres tout en s’augmentant en toute indécence, infligeant la merde aux autres tout en s’en exemptant.

Certes, selon que nous soyons puissants ou misérables, nous ne sommes pas tous égaux face au désastre, mais pas sûr quand même que les présomptueux Rex et semblables échappent au cataclysme.

Le prochain tsunami reconnaîtra les siens !

tgb

12:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11)

24/02/2014

Ioulia et les garçons !

 La-Cour-europeenne-des-droits-de-l-Homme-juge-illegale-la-detention-de-Ioulia-Timochenko_article_main.jpgCe qui se passe vraiment en Ukraine ? j’en sais rien, j’y suis pas, j’y connais pas grand chose et en plus je regarde même pas Pujadas, le soir en pyjama, c’est dire si j’ai des handicaps. `

Sauf qu’à force de me faire bananer par les story-telling de chez merdia and corporate, je me doute par réflexe, que c’est forcément plus compliqué qu’une histoire de gentil et méchant, plus alambiqué qu’un jeu de fausse blonde auréolée et de dictateur sanguinaire aussi inculte que vénal.

Parce que question corruption en Ukraine ça m’a tout l’air d’être une spécialité locale pratiquée de haut en bas de l’échelle oligarque.

Par expérience d’emblée je me méfie des expressions feignasses du genre « printemps ukrainien » « icône de la liberté » et autre « Timochenko, égérie de la révolution » qui fleurent bon son petit livret illustré du pigiste connaissant son Barbier par cœur et ayant quand même autre chose à foutre que de l’information.

1-russia-s-pm-putin-and-his-ukrainian-counterpart-tymoshenko-meet-for-talks-in-moscow_65.jpg

Je sais d’instinct que pour plaire aux médias de chez nous, peu demandeurs de complexité et preneurs de scénars manichéens avec la raie au milieu, mieux vaut avoir une tête d’héroïne angélique que la gueule d’une brute épaisse

4369441_7_2803_le-president-ukrainien-viktor-ianoukovitch_33771cf1142f851c045841487beb3dbc.jpg

même si la saloperie peut aussi bien coller à la semelle des deux, surtout quand on voit la Ioulia rouler des pelles à l’infâme Thatcher (bon débarras).

1556284_alexander-prokopenko-pool-afp.JPG

C’est pas parce que l’ancien autocrate est corrompu jusqu’à l’os que l’autre est une blanche colombe tressée de lauriers capillaires, mais attendre de la nuance chez nos éditocrates du dimanche, c’est comme espérer de la finesse chez Botul, philosophe charcutier :

- Milosevic est un dictateur boucher à la tête d’un état souverain (France-Info 26/03/1999)

- Il y a un devoir d’ingérence envers le boucher Kadhafi (Europe1 22/02/2011)

- Rien n’empêcherait aujourd’hui de stopper le boucher Assad (bfm télé 22/08/ 2013)

- Poutine hôte de Sotchi, boucher de Kiev (Itélé 21/02/2014)

La-Cour-europeenne-des-droits-de-l-Homme-juge-illegale-la-detention-de-Ioulia-Timochenko_article_main.jpg

Rappelons d’ailleurs au passage que le président Viktor Ianoukovitch, fut élu démocratiquement, selon le rapport de l'OSCE, décrétant le scrutin conforme aux standards européens, et que si quelques tripatouillages eurent lieu, ce ne fut que peccadilles, rapport aux savants bricolages de Jean-François Copé.

Bref, cette destitution est-elle un putsch ou une révolution ? Ni l’un ni l’autre ou les deux mon camarade ! Simplement comme en Egypte ; la nouvelle tendance automne/hiver du renversement d’un gouvernement démocratiquement élu et l’on pourrait aussi bien s’en inspirer, façon de virer par exemple un ennemi de la finance qui affronte surtout la taxe Tobin.

C’est au final ce que l’on veut, selon que ça nous arrange ou pas. Selon que tu es atlantiste option Ioulia, c’est une révolution populaire, selon que tu es pro-russe option Viktor, un putsch nationaliste voire fascisant.

Et selon moi…faut voir !

4369441_7_2803_le-president-ukrainien-viktor-ianoukovitch_33771cf1142f851c045841487beb3dbc.jpg

EN tout cas à priori rien de nouveau à l’est, l’ouest préférant toujours Hitler à Staline et les évènements en Ukraine plutôt qu’en Bosnie. Les émeutes politiques et sociales de Sarajevo n’entrant pas dans le cahier des charges de l’Otan, elles ne seront donc pas diffusées en prime time.

Donc les Ukrainiens auraient une grande envie d’Europe ? comme je les comprends. Viendez Viendez donc ! l’Europe : sa troïka, son Van Rompuy empaillé, son austérité à la grecque, son oligarchie bruxelloise, ses services publics décimés…c’est sûr que cette Europe-là, ça ne peut que faire envie. La preuve en juin, aux européennes, tout le monde votera contre ou s’abstiendra.

Bref, que se passe-t-il à Kiev, à Odessa, ou à Sebastopol ? la révolution est-elle encore orange ou bleue ou jaune canari ? la place Maïdan est-elle aux mains de néo-nazis ou de jeunes démocrates exaltés ? Est-ce l'éternel remake du blockbuster KGB contre la CIA ? bien difficile à dire, vu de ma rue de Crimée.

En tout cas vu de Walt Disney, la Sainte-Blandine à terrassé le féroce Viktor et c’est bien à cela que l’on constate encore l’ultime supériorité de l’Amérique sur le reste du monde.

barack-obama-a-hawai-2725305qyzxn_2041.jpg

En termes de comm, épisode 7 saison 2, Hollywood a encore quelques longueurs d’avance glamour sur les écrans et c’est pas Poutine

Poutine0031.jpg

rhabillé en icône gay qui nous dira le contraire…

Quant à notre 'dictateur' à nous…

hollande+plage+calçon.jpg

elle est bonne ?

tgb

19:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu