Avertir le modérateur

31/05/2012

Mélenchon chez rue Affre, ou presque…

PhotosJLM-18-064.jpg

Hier matin, 30 mai, Goutte d’or, sous un doux soleil de printemps, Jean-Luc Mélenchon vient soutenir le candidat du Front de gauche aux législatives dans la 17e circonscription, Ian Brossat.

Première Station, Marcadet-Poissonnier, au milieu d’un essaim bon enfant de militants, tracts et drapeaux à la main, il apparaît soudain à l’arrière d’une moto, avant de plonger dans la mêlée. Un gamin intimidé poussé par sa mère en djellaba lui remet une lettre. Mélenchon chausse ses lunettes, la lit attentivement , puis, d’un air entendu la confie à Yann Brossat rayonnant.

Le cortège s’ébranle.

Coups de klaxons chaleureux, passants surpris, riverains au balcon, Mélenchon refuse d’être une rock star et en est une quand même, enchaînant bises, poignées de main, autographes, encouragements, sous le feu incessant des appareils photos et autres téléphones brandis à bout de bras.

Station 2 - Thé à la menthe au comptoir d’un bistrot. Débat impromptu ; une vanne par ci, une tape amicale par là ; un jeune black lui demande ce qu’il compte faire pour lui : « rien ! » répond Mélenchon,     « c’est vous qui allez faire » - le type en reste comme deux ronds de flan.

flickr_photo_downloa#3DFF85.jpg

Et hop c’est reparti au pas de charge, dans une déambulation au timing serré qui sait prendre son temps ; savoir faire de l’animal politique comme un poisson dans l’eau, étonnamment présent et spontané dans un exercice de figures imposées quasi mécanique.

« Je me sens bien dans les quartiers populaires, il y a une espèce de connivence » dit-il et ça se voit.

Mot juste, geste approprié, regard attentif, le tout à l’accéléré.

Le métier.

Station 3 – « Au cochon d’or », institution charcutière au cœur de « Château Rouge » entre deux boucheries halal. Trois sans papiers supplient JLM d’intervenir pour eux. Yann Brossat note leurs coordonnés fébrilement ; le périple se poursuit.

Rue Myrha, un jeune mec sur un scooter n’en revient pas :

« Mélenchon à la goutte d’or, putain c’est bien ! »

La goutte d’or où se côtoient, se frottent et se mélangent plus ou moins une centaine d’ethnies et de cultures, où le FN fait à peine 6%, là où dans mon bled natal en Savoie il triomphe à 40 % sans qu’il y ait la moindre trace basanée.

On évite d’un cheveu la rue Affre ; un scandale !

flickr_photo_downloa#3DFF86.jpg

Station 4 : square Leon ; la petite troupe s’égaille et prend ses aises sur les pelouses. Les mères de famille présentent leurs bambins, quatre « chibanis » attablés suspendent leur jeu de dames, un éboueur vert fluo retire ses gants pour aller en serrer une, tandis que JLM nettoie ses pompes à même le flot du caniveau.

Station 5 : rue de la mode ; les portes s’ouvrent, les visages s’illuminent, Méluche s’engouffre dans une boutique, disparaît un moment, en ressort tout sourire…

Dernière station, pas loin de mon bureau de vote rue Saint Mathieu où le Front de Gauche culmine à 21%, mieux que Sarkozy et Le Pen réunis, JLM enfile son blouson de cuir et grimpe à l’arrière de la moto.

Prochaine station Hénin-Beaumont, tandis que Ian Brossat reste à entretenir la flamme de « l’humain d’abord » à la Goutte d’or.

tgb

photos tirées du site de Ian Brossat

11:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

28/05/2012

Christine Lagarde et ses pinces à vélo

christine-lagarde.jpg

Comme nous l’allons le démontrer brillamment sur cette note minutieuse, Christine Lagarde, un de ces douteux résidus laissé par l’ancien locataire de l’Elysée, réfugié au Maroc, à bouffer du halal royal, n’est pas la moitié d’une conne puisqu’elle sait compter jusqu’à 4.

Car Christine Lagarde non seulement allie aux qualités physiques de l’ancienne championne de natation synchronisée qu’elle fut, d’indéniables facultés intellectuelles à la tête du FMI qu’elle est, sans compter un doigté psychologique rare.

1149493_LagardeLPMartignac.jpg

1 ) Par exemple dans sa dernière déclaration, si Christine Lagarde juge que ‘les Grecs ont moins besoin d’aide que les enfants du Niger’ qui, eux même, ont bien moins besoin d’aide que Bernard Tapie qui à titre humanitaire et au prix de quelques acrobaties comptables reçu quelques centaines de millions d’euros à nos frais pour s’offrir un yacht défiscalisé, elle démontre une incontestable cohérence dans sa vision de la hiérarchie nécessiteuse.

224077_lagarde_460x306.jpg

2) Qu’en exigeant des grecs saignés à mort qu’ils payent leurs impôts, ce que font sans échappatoire (prélèvement à la source) tous les salariés et fonctionnaires helléniques, Christine Lagarde au statut de diplomate international jouissant d’un salaire de 380 989 euros annuel assez décent, sans compter les 50 000 euros de frais de représentation dont je me contenterai largement, est elle-même exonérée de la moindre ponction financière, c’est dire sa légitimité à encourager l’esprit civique au nom d’un intérêt général bien senti.

L-IRLANDE-DOIT-RELEVER-L-IMPOT-SUR-LES-SOCIETES-DIT-CHRISTINE-LAGARDE.jpg

3) Que, si en matière de paradis fiscal qui n’existe plus comme tout le monde le sait à Davos, elle avait encore quelque lacune, elle pourrait toujours demander à son compagnon Xavier Giocanti, dont les sociétés installées à Saint Martin échappent sournoisement à l’impôt, des conseils judicieux, rapport à l’exemplarité citoyenne.

12.11.Lagarde.FMI.930.620_scalewidth_630.jpg

4) Qu’enfin nous rappellerons avec affection la formule désopilante de Marie Antoinette Lagarde toujours prompte au bon mot : « si les français ne peuvent pas se payer l'essence qu'ils aillent a vélo!!! » Un sens de l’humour qui nous fait regretter soudain que Christine n’ait aucun goût pour les Sofitel et les femmes de chambre.

En fait, je me fiche bien de cette gourdasse et de sa propension à éléphanter grave dans de la porcelaine fine, c’est juste que la pâle Christine est emblématique de ces porte-flingues de l’ordre mondial qu’on nous présente incessamment comme exclusif et dont l’incompétence n’a d’égal que le cynisme ou l’inconscience.

Un mépris de classe bon enfant allant de soi.

On peut juste se demander de quel degré de lucidité jouissent encore ces valets des puissants, dont la spectaculaire médiocrité couverte par une totale impunité, pourrait bien finir par être au final, le talon d’Achille d’un système aussi puissant que pourri.

Car, à nous refourguer du haut fonctionnaire, du haut banquier, du haut expert hyper super privilégié dont la mission est d’exiger chaque jour des pauvres gens d’impossibles sacrifices pourrait bien être comme une stratégie suicidaire.

Au final, savoir que le nouvel ordre mondial repose sur des rouages aussi consternant que Gaston Lagarde pourrait bien être une bonne nouvelle.

tgb

11:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

18/05/2012

Interlude !

sticker-panneaux-dodo.png

Je reviens sous peu...

 

tgb

18:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

12/05/2012

Je voudrais faire du vélo...

moton47-8340b.jpg

Bon, je voudrais pas casser l’ambiance, à l’heure du Hollandisme mollasson, de l’apéro triomphant et juste avant le barboc dominical, mais il y a en ce moment dans les geôles israéliennes et depuis le 17 avril, 2000 prisonniers politiques en grève de la faim dont certains, Bilal Thiab, Tha’ir Halahleh, en danger de mort imminente, après 72 jours de refus de s’alimenter.

Rappelons que le député Bobby Sands et ses 9 camarades républicains irlandais, sous le règne de la salope aujourd’hui totalement gâteuse Thatcher mais hélas polluant toujours de sa présence ce bas monde, moururent au bout de 66 jours d’abstinence.

De là à dire qu'un palestinien est plus coriace qu'un irlandais serait juste de mauvais goût.

Hier donc, j’étais à la bourse du travail de Paris, à écouter le témoignage poignant de Salah Hamouri, portant à l’extérieur sa terrible expérience et les revendications de ses camarades avec qui il vécut à l’intérieur des prisons coloniales d’Israël, six ans, neuf mois et 15 jours de détention arbitraire.

Qu’osent revendiquer les 2000 prisonniers sur 4700 détenus palestiniens, dont 185 enfants, 11 femmes, une centaine de malades et d’handicapés, 29 parlementaires, 41 universitaires, 8 journalistes…certains enfermés depuis plus de 30 ans ?

Rien d’extravagant, simplement dans un état vanté ‘exemplaire et démocratique’ le simple respect du droit international et de la convention de Genève à savoir :

- En finir avec la détention administrative (véritable garde à vue illimitée sans inculpation ni jugement ) 

- Mettre un terme à l’isolement carcéral (certains y croupissent depuis 13 ans)

- Lever les restrictions imposées aux visites des proches et les humiliations

- Améliorer les conditions de vie des prisonniers (soins, droit à l’information, aux études…)

Pour tous ces palestiniens qui aiment passionnément la vie, mais sont prêt à la sacrifier pour le respect de leur dignité, faire de leur corps une arme absolue est l’ultime combat.

A un adolescent, détenu depuis l’âge de 12 ans, auquel Salah Hamouri demandait quel était son rêve de liberté, il eut pour réponse :

- je voudrais faire du vélo…

Israël ne sera jamais un état légitime tant que les enfants palestiniens n’auront pas le loisir de grimper sur une bicyclette.

tgb

12:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu